Les Salons de la Cour

20Mai, 2019, 21:24:05
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le 42e (à peu près) concours de scénarios est ouvert  (Lu 1023 fois)
Mortlock, Ohtar Celebrin et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 016



WWW
« le: 11Mars, 2019, 23:59:43 »

Dignes Obéronnistes,

La Cour étant un endroit où il se passe des choses bizarres, le dernier concours de scénarios était le 42ème, même s'il était affublé du numéro 41. Quelques esprits empreints de malignité - mais de bonne foi, évidemment - s'étaient en effet offert le plaisir non euclidien de lancer un concours n° 30 et un concours n° 30 bis ! Pleurez, arithméticiens étriqués, et réjouissez-vous, tenants d'un monde surprenant, puisqu'il revient à Dame Kérosène et moi même de lancer officiellement le concours n° 42, dont il ne vous aura pas échappé qu'il sera, évidemment, le 43ème.

Toutefois, avant de procéder à ce lancement, il nous a paru nécessaire de nous en tenir aux usages stricts et immémoriaux de la Cour, auquel nous devons, tous, le profond respect qui assure l'équilibre de tout l'édifice. Souffrez donc que, dans notre élan à respecter scrupuleusement tant l'esprit que la lettre de nos lois, nous vous exposions l'irréfutable argumentaire suivant, dont même un Cugel l'Astucieux n'aurait osé prétendre qu'il est spécieux.
Dame Kérosène et moi-même ayant su nous hisser, après une mêlée acharnée face à des adversaires non dénués de talent, sur la première marche du podium du concours n° 41 (et demi), il serait inique que nous soyons deux à être privés de la possibilité de participer à la prochaine édition. Pour autant, ce serait fouler aux pieds la tradition obéronniste, si le gagnant participait à la prochaine édition. Or, puisque nous avons remporté, chacun, à moitié cette édition, nous ne saurions être empêchés qu'à moitié de participer à la suivante. Une seule conclusion, lumineuse, s'impose : nous garderions notre droit de participer à la prochaine édition, sans être "hors concours", à condition de coécrire un scénario, si nous arrivions à concrétiser un tel projet.
Tenez-le-vous donc pour dit, peuple de la Cour !

Et, pour ne point vous faire attendre davantage, impatients Obéronnistes, voici les clés qui ouvrent la porte de ce concours n°42 :

- le thème est 42 ;
- l'élément est : un triangle.

Date limite de remise des propositions : 15 mai 2019 (passé cette date, vous serez tous transformés en citrouilles, bien sûr, sauf si vous promettez de voter aux élections européennes une dizaine de jours plus tard).

* * * * * *

Merci à Pitche de nous avoir soufflé le thème à l'oreille
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 801



WWW
« Répondre #1 le: 12Mars, 2019, 01:11:16 »

Citation
Une seule conclusion, lumineuse, s'impose : nous garderions notre droit de participer à la prochaine édition, sans être "hors concours", à condition de coécrire un scénario, si nous arrivions à concrétiser un tel projet.
Nous voilà prévenu, rude concurrence un duo de gagnants à abattre ^_^
Citation
Date limite de remise des propositions : 15 mai 2019 (passé cette date, vous serez tous transformés en citrouilles, bien sûr, sauf si vous promettez de voter aux élections européennes une dizaine de jours plus tard).
En ce qui me concerne - Belgique oblige - et ça n'est pas une corvée loin de là - le vote sera effectif car il est ici obligatoire

Enfin, je vais essayer d'être digne de ce que je vous ai inspiré.
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 698



WWW
« Répondre #2 le: 12Mars, 2019, 10:40:45 »

Comme d'habitude, j'essaierai d'être de ce concours...et comme d'habitude, je n'ai pas encore la moindre idée de l'univers dans lequel je pourrais exploiter ce thème non-euclidien. 
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
En ligne En ligne

Messages: 5 408



WWW
« Répondre #3 le: 12Mars, 2019, 10:53:31 »

Tout pareil que l'ami FaenyX.

42 triangles... ?
Un orchestre composé uniquement de cette surprenante percussion ?

 
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #4 le: 12Mars, 2019, 14:00:23 »

Tout pareil que l'ami FaenyX.

42 triangles... ?
Un orchestre composé uniquement de cette surprenante percussion ?

 

Ouais, et le complot du triangle 23 pour devenir le maître triangle ! 
Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 536



WWW
« Répondre #5 le: 13Mars, 2019, 01:59:15 »

Nous voilà prévenu, rude concurrence un duo de gagnants à abattre ^_^
Ca ressemble carrément à une évolution de Pokémon ça: prenons garde au Keroramis! 

Au passage félicitations aux lauréats, mais également bravo aux participants et à tous ceux qui ont pu voter!
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 698



WWW
« Répondre #6 le: 22Mars, 2019, 10:22:57 »

Finalement, les idées prennent forme et je compte vous proposer un scénario pour Trucs Trop Bizarres (ça, c'est du suivi, non ? ). Et, pour respecter la tradition de TTB, son titre sera celui d'une chanson de l'époque. Pour cette édition, je ne pouvais pas faire autrement que de choisir un titre de Level 42.

Donc, bientôt sur vos écrans.... Physical Presence !
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 698



WWW
« Répondre #7 le: 15Avril, 2019, 11:13:34 »

A un mois de la date butoir, où en êtes-vous de vos cogitations, ami(e)s scénaristes ? 
Je devrais, si tout va bien, tester mon scénario ce week-end et pouvoir le peaufiner dans les jours qui suivent.
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 698



WWW
« Répondre #8 le: 08Mai, 2019, 18:04:10 »

Et voici ma participation à cette édition du concours : je suis en train de rédiger le récit de la partie-test, que je posterai sous peu dans la section dédiée à Trucs Trop Bizarres.  

Physical Presence

Part of the answer is that there's really no escape
Part of the answer is that life can have such perfect shape
Level 42 - Physical Presence

Ce scénario pour Trucs Trop Bizarres plonge dans les années 80, dans la petite ville de Whitby (Indiana), qui sert de cadre aux aventures vécues par des gamins curieux et débrouillards, affrontant des créatures et phénomènes fantastiques.

Whitby, Indiana, au début du printemps

La petite ville où vivent les persos est tranquille, ce soir d’avril. Trop tranquille, peut-être. Alors que les persos s’arrachent les cheveux sur le devoir que leur a donné Mrs Hill, leur professeure de mathématiques, dans lequel ils doivent exploiter les propriétés du triangle rectangle, Whitby est secouée par un bruit puissant et soudain. Une explosion a eu lieu, quelque part au sud de la bourgade.

Partout dans la ville, les réseaux électrique et téléphonique ont subi une coupure de quelques secondes, juste après l’impact. Il n’en faut pas plus pour que Whitby soit le théâtre de différentes réactions :
    • certains citoyens paniquent et sont persuadés que l’explosion est d’origine nucléaire : pour eux, les Rouges ont attaqué les USA. La tant redoutée Troisième Guerre Mondiale est déclenchée
    • pour d’autres, c’est un avion de l’USAF qui a franchi le mur du son.
    • certains pensent qu’il s’agit de l’explosion d’une canalisation de gaz : ce sera d’ailleurs la version “officielle”, défendue par les autorités locales.
    • les plus cartésiens (il y en a, je vous rassure) cherchent à rassurer leurs voisins. Nul n’a vu de champignon atomique à l’horizon, ni de flash caractéristique d’une  telle explosion.
L’explosion en question a eu lieu dans un des champs de maïs (fraîchement semé) que cultive Bernie Pullman, l’un des exploitants agricoles de la région. L’homme a une sale réputation et peut même être la Bête Noire (voir TTB page 14) d’un des persos : il n’apprécie guère qu’on traverse ses terres et sort facilement le fusil.
Naturellement, le Town Marshal Burt Wesson est sur le coup et, à bord du 4x4 de la police de la ville, se dirige déjà vers la ferme de Bernie Pullman, qui l’a contacté dès qu’il a pu.
Naturellement, l’Agence (voir TTB, page 31), qui garde un œil et une oreille sur tout ce qui se passe dans le coin, dépêche une équipe sur les lieux.
Naturellement, nos courageux persos ont enfourché leurs vélos et vont enquêter sur ce Truc Trop Bizarre ! S’ils tentent de suivre le Town Marshal, ils verront son véhicule se diriger vers le sud de Whitby mais seront distancés. Cependant, ils finiront par découvrir la voiture de police garée chez Bernie Pullman (tous feux allumés, ce qui rend sa localisation aisée).
Note au MJ : il est possible que les persos n’aient pas la présence d’esprit de suivre le Town Marshal. Si tel est le cas, le convoi qui traverse peu après la petite ville représente leur deuxième chance de se rendre sur les lieux de l’explosion.

Le fermier et le shérif

C’est dans un des champs exploités par Mr Pullman (et dans lequel commencent à pousser des pieds de maïs) qu’a eu lieu l’explosion, ou plutôt le Truc Trop Bizarre. “Quelque chose” est tombé du ciel et a créé un cratère d’une dizaine de mètres de large (pour six à sept mètres de profondeur). Lorsque les persos arrivent sur les lieux (s’ils ont enfourché leurs vélos pour suivre Burt Wesson), les deux hommes sont en train d’examiner prudemment le cratère, perplexes. En se faufilant discrètement, les persos peuvent apercevoir, au fond du trou, des éclats métalliques intermittents (voir plus loin).
S’approcher plus est risqué : le Shérif empêchera qui que ce soit de descendre dans le cratère et reste à proximité, préférant ne pas prendre de risque. Wesson et Pullman n’auront d’ailleurs guère le temps d’examiner ce qui se trouve au fond du cratère. A peine dix minutes plus tard, une colonne de véhicules arriveront sur les lieux. Deux camions militaires (de type GMC CCKW), suivis par deux vans noirs (de type GMC), ayant traversé la petite ville à vive allure, vont s’arrêter là. Leur présence sur ses terres mettra Pullman hors de lui, mais les soldats le maîtriseront rapidement avant de le confiner chez lui, où un soldat montera la garde.

L’Agence débarque en force
Les deux camions transportent une trentaine de soldats, placés sous les ordres du Capitaine Whitman. Leur mission est claire : sécuriser le périmètre et empêcher qui que ce soit d’y entrer. Ancien du Viet-Nâm, Whitman obéit aux ordres aveuglément et est prêt à donner l’ordre de faire feu sur n’importe qui, y compris des enfants.
Les vans GMC noirs transportent, quant à eux, six envoyés de l’Agence. A leur tête, Kyle Osmond dirige l’opération, qui est sans doute la mission de sa vie. A bord des vans, se trouve aussi quantité de matériel scientifique que les Agents vont mettre en place sous une tente dressée rapidement par les hommes de Whitman.

Armés de fusils mitrailleurs M16, casqués, et équipés comme pour aller en guerre, les militaires ont, lors de leur traversée de Whitby, fait monter l’angoisse d’un cran. Ceux persuadés que l’explosion signifie que les “Rouges” ont attaqué y voient la confirmation de leurs peurs. Les autres s’interrogent et se tournent vers les représentants de l’ordre : les deux adjoints du Town Marshal (Fred Hart et Carl Wheeler) ont fort à faire. Si jamais les persos ne se sont toujours pas rendus sur les lieux de l’explosion, ils devraient maintenant s’interroger sur ces nouveaux venus et (espérons-le !) se rendre dans le champ de Mr Pullman.

Pendant ce temps, en ville…
S’ils décident de rester à Whitby (voire de se terrer chez eux ou dans leur “repaire”), ils vont être témoins de quelques scènes :
    • Selon la plupart (convaincus par la version officielle), il s’agit bien d’une explosion due au gaz. Si ça avait été une attaque des “Rouges”, l’onde de choc aurait déjà rasé Whitby. D’ailleurs, cette bourgade n’a rien d’un point stratégiquement important, non ?
    • Ceux qui ont vu le convoi passer à toute allure dans les rues de Whitby sont partagés : pour certains, c’est la preuve que tout est sous contrôle et qu’il ne faut pas s’inquiéter. Pour d’autres, au contraire, c’est parce que le danger est réel que l’armée a été appelée à la rescousse.
La vérité est ailleurs, comme bien souvent et nos héros devraient maintenant avoir compris qu’un Truc Trop Bizarre est à l’œuvre : que se passe-t-il près de chez Bernie Pullman ?

Au fond du trou
Venu d’outre-espace (ou du No Man’s Land, selon l’hypothèse que vous aurez choisie, voir TTB p 50), un vaisseau alien s’est crashé près de Whitby. Dissimulé par sa technologie furtive (qui fait l’envie de l’armée américaine), le vaisseau est encore au fond du cratère, trop endommagé pour repartir. Son pilote, un alien gris, s’en est extirpé juste après le crash et se cache dans un des bâtiments de Bernie Pullman. Blessé dans l’accident, l’extra-terrestre n’en reste pas moins dangereux et n’a qu’un objectif : retrouver les siens.

Si les persos sont suffisamment rapides et sont arrivés avant le convoi de l’Agence, ils peuvent examiner l’inquiétant cratère situé à quelques dizaines de mètres du bâtiment d’habitation de Bernie Pullman. C’est seulement en réussissant un jet de Sixième Sens qu’un perso peut “sentir” qu’il y a “quelque chose” dans le cratère. De fait, le vaisseau alien est toujours là, mais est protégé par une technologie le rendant invisible aux yeux humains.

Les partis en présence et leurs objectifs :

Mr Osmond, émissaire de l’Agence...et ses hommes en noir.
Âgé d’une trentaine d’années et toujours impeccablement vêtu, Kyle Osmond mène ici la mission de sa vie. Nombre de ses collègues de l’Agence tueraient père et mère pour mettre la main sur du “matériel” extraterrestre. Tandis que Whitman et ses hommes bouclent le périmètre (le cratère et le terrain autour), Osmond envoie deux de ses techniciens récupérer les morceaux vaisseau (qu’ils visualisent grâce à d’étranges lunettes mises au point par l’Agence). Dans les heures qui suivent, Osmond et ses hommes vont terminer et inventorier leur “récolte”, avant de repartir vers le siège de l’Agence. Évidemment, tous cherchent également le pilote du vaisseau, qui ne doit pas être très loin.
L’Agence veut récupérer le vaisseau et, surtout, mettre la main sur l’alien (preuve vivante de l’existence d’une intelligence extraterrestre).  Le Capitaine Whitman a pour objectif de remplir sa mission et obéit au doigt et à l’oeil aux consignes d’Osmond. Néanmoins, si ce dernier n’hésiterait pas à éliminer celles et ceux qui se mettent sur son chemin (y compris s’il s’agit de gosses), le Capitaine Whitman choisira toujours la solution faisant couler le moins de sang possible (il a vu assez de gens mourir au Viet-Nâm).

Le fermier (dans son pré)
Mr Pullman n’apprécie guère qu’on s’installe chez lui (il peut s’agir de la Bête Noire d’un des persos). Cependant, il ne peut s’opposer aux envoyés de l’Agence et ronge son frein, tout en observant (de loin) leurs allées et venues sur ses terres. Si les persos (après avoir franchi l’obstacle que représente la sentinelle le surveillant) le contactent, Bernie Pullman peut leur apporter quelques informations intéressantes.
Ainsi, il pourra localiser le lieu de l’accident, expliquer qu’il n’y a là-bas aucune conduite de gaz (“je connais mes terres, tout de même !”) et même décrire le cratère qu’il a observé et les étranges reflets qu’il a cru y voir, avant que « ces satanés GI ne débarquent comme en terrain conquis ! ».
Pullman, aussi bourru soit-il, est un brave homme. Même s’il accorde énormément d’importance à “ses” terres, il peut être un allié inattendu : rien de tel qu’un ennemi commun (en occurrence Osmond et les militaires) pour s’entendre.

Le petit homme gris
L’alien gris, pour supérieurement intelligent qu’il soit, est seul et (relativement) vulnérable (voir TTB page 47). Il représente cependant une menace sérieuse pour ceux qui s’approchent de lui et considère les humains comme une espèce inférieure. Dans le présent scénario, seule l’utilité qu’ils représentent à ses yeux l’empêche de se débarrasser de ces pauvres créatures. L’alien veut récupérer son vaisseau et quitter la Terre. Cependant, se sachant isolé et blessé, l’alien va éviter toute confrontation directe. Il a contacté les siens par télépathie juste avant le crash : ceux-ci ne devraient plus tarder à venir le récupérer. Il n’hésitera pas à utiliser les persos pour remplir ses objectifs

Burt Wesson

Le Town Marshal est encore une fois totalement dévoué à sa ville et à la sécurité de ses habitants. Son respect d’une autorité supérieure (représentée par Whitman ou Osmond) ne peut dépasser ce premier principe, chez lui. Ecarté par Osmond, il peut aisément devenir un allié pour les persos. Très cartésien, il s’accrochera tant que possible à la thèse “officielle”, celle de l’explosion d’une conduite de gaz.

Et maintenant ?
Les acteurs sont en place, le décor est prêt. Avant que ne tombe le rideau (c’est-à-dire avant que les aliens ne viennent récupérer leur petit camarade, un peu avant l’aube), les persos vont pouvoir entrer dans la danse et tirer leur épingle du jeu.
Note au MJ : l’intrigue de ce scénario est conçue pour s’étaler sur une nuit, qui risque donc d’être particulièrement intense. Il est néanmoins possible de l’allonger sur une période plus longue.
Les persos vont donc avoir plusieurs fers au feu, pendant ce scénario.
    • découvrir l’incroyable vérité sur la vie, ailleurs dans l’univers : les ETs existent, il y en a un dans la grange de Bernie Pullman
    • éviter que l’alien soit découvert par les militaires : dans pareil cas, l’affrontement tournerait au désavantage de la créature, mais causerait la mort de plusieurs soldats
    • empêcher Osmond de mettre la main sur la technologie et l’alien : qui sait comment l’Agence pourrait exploiter ces armes potentielles ?
    • éviter d’avoir à affronter l’alien qui pourrait aisément les désintégrer (son Zappeur est une arme redoutable) : il va leur falloir se montrer pacifiques (quitte à subir les assauts télépathiques de la créature).
    • éviter d’être là quand les aliens gris vont venir récupérer leur semblable ou, au moins, ne pas subir leur assaut probable. Dans le meilleur des cas, ils risquent fort d’être victimes du rayon “oubliant” des aliens. Pour les persos, ce peut être un sort heureux : ils ne garderont aucun souvenir de cette drôle de nuit, à part d’étranges cauchemars où des créatures bizarres affrontent des militaires américains. Si, par chance (ou pas), les persos réussissent à ne pas subir cette amnésie, ils auront été au centre d’une rencontre du troisième type. Leur vie, désormais, ne sera jamais plus la même, mais personne ne voudra jamais les croire.

Pendant le laps de temps qui s’écoule entre son crash et l’arrivée du vaisseau alien, chaque camp en présence va pouvoir agir.
Après avoir sécurisé le périmètre, installé leur camp de base, puis récupéré ce qui reste du vaisseau, Osmond va ordonner à ses hommes de rechercher l’alien. Pour ce faire, il confie au Capitaine Whitman le soin de ratisser les environs.
Par groupe de deux, les militaires, fusil mitrailleur (chargé !) en mains, vont balayer les alentours, piétinant allégrement le champ de Bernie Pullman, puis s’aventurant plus loin. L’un des binômes finira par tomber sur l’alien, terré dans une vieille grange où Mr Pullman stocke d’anciennes machines agricoles. L’affrontement tourne court : paralysés par la terreur, les deux GI n’ont guère le temps de comprendre ce qui leur arrive et sont désintégrés par le zappeur de l’alien. Une brève rafale (une des balles blessent la créature) et c’est fini.
Aussitôt, le reste du peloton se dirige vers l’endroit d’où sont venus les tirs. Les persos risquent d’en faire autant. Il va s’en dire que c’est particulièrement risqué ! Sur les lieux de la rencontre entre les deux militaires et l’extra-terrestre, ne reste qu’un peu de poussière (qui pourrait deviner qu’il s’agit des restes des deux soldats désintégrés) et des traces d’un sang noir et gluant. En suivant les traces de sang, on peut aisément comprendre que l’alien est parti vers le bosquet situé en bordure du champ.

Le Town Marshall, de son côté, tente de raisonner Bernie Pullman qui est prêt à chasser les intrus de son terrain et a sorti son fusil. De son côté, l’alien, bien que blessé, quitte son repaire et s’enfuit dans le bois proche. Son agressivité est montée d’un cran et il fera feu dès que possible.
Au milieu de tout cela, alertés par les coups de feu et intrigués par la succession d’événements étranges, se trouvent les persos.
S’ils veulent agir, ils ont jusqu’à l’aube. Mais les risques sont réels, puisqu’ils risquent d’être entre deux feux.

Un peu avant l’aube, l’alien sera récupéré par ses semblables, puisqu’ils ont été appelés (par contact télépathique). Un vaisseau sphérique, semblant constitué de lumière, descendra jusqu’au point de rendez-vous et une poignée d’aliens (en nombre à ajuster en fonction des partis en présence) en débarquera. Eux non plus ne font pas de détail et se débarrasseront de tout obstacle. Si personne ne fait rien, la bataille rangée qui aura lieu se terminera par la disparition de presque tout le peloton de Whitman. Seuls deux soldats seront retrouvés, près d’un cratère dans un champ, incapables de raconter ce qui s’est passé. Kyle Osmond, quant à lui, sera retrouvé, errant dans la forêt proche et tenant des propos incohérents. Ces malheureux seront récupérés par une équipe de l’Agence et finiront leurs jours en hôpital psychiatrique.

Selon le comportement des persos, leur sort peut varier :
    • S’ils se sont tenus à l’écart, ils n’ont pu être que témoins de ces événements : ils auront vu les extra-terrestres et auront assisté à l’élimination des hommes de l’Agence. Inutile de dire que leur équilibre nerveux risque d’être perturbé. De plus, ils auront beau raconter ce qu’ils ont vu, personne ne les croira.
    • S’ils sont intervenus  et se sont rangés du côté des militaires : le risque est réel qu’ils subissent la colère des aliens gris. Se mettre sur la route de ceux-ci ou vouloir les affronter, c’est prendre le risque de subir un tir et d’être désintégré (si l’on n’est pas assez rapide pour l’esquiver).

Rencontre du troisième type

Quand les aliens arrivent pour “récupérer” le leur, il vaut mieux ne pas être dans les parages. Le vaisseau de secours chargé de récupérer l’alien
Toute tentative de s’interposer se soldera par une riposte immédiate : le Zappeur des gris, en mode “désintégration”, est sans pitié. Whitman et ses hommes subiront ce funeste sort (peut-être sous les yeux effarés des persos). Il est à souhaiter que nos jeunes héros ne soient pas là lors de l’affrontement final. Si tel est le cas, le brave Town Marshal Wesson fera tout son possible pour les sortir de ce mauvais pas. Il peut être assisté par Bernie Pullman.
Si les persos ont aidé l’alien (malgré son comportement), ils échapperont au sort funeste des militaires et ne seront l’objet que d’un rayon oubliant.
Enfin, des persos discrets, qui réussiraient à ne pas se faire repérer lors de l’exfiltration de l’alien, ont de bonnes chances de s’en sortir “intacts” : ils savent désormais que nous ne sommes pas seuls dans l’univers...mais cette vérité est terrifiante et, surtout, elle est ailleurs.

Et si les persos ne font rien ?
Sans intervention de la part des persos, les Aliens Gris venus récupérer leur pilote échoué sur Terre (ainsi que ce qui reste de son vaisseau) arriveront peu avant l’aube. Face à eux, les hommes de Whitman ne feront guère le poids et subiront les effets dévastateurs de leurs rayons désintégrateurs ou (s’ils ont de la chance) oubliants. Quelques minutes plus tard, il ne restera qu’un trou au milieu d’un champ, dont personne ne saura comment il est apparu.
Hébétés, Osmond, Whitman et les quelques hommes encore là repartiront comme ils sont venus. Il s’est passé quelque chose, mais impossible pour eux de se souvenir quoi. De leur côté, le Town Marshall Wesson et Bernie Pullman resteront perplexes.
Quant aux persos, ils auront échappé à tout danger, mais seront passés à côté d’une drôle de rencontre.

« Dernière édition: 09Mai, 2019, 15:49:05 par FaenyX » Journalisée

pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 801



WWW
« Répondre #9 le: 10Mai, 2019, 22:45:05 »

Slt,

Bravo pour cette contribution.

Suis un peu en manque d'inspi 

Sais qu'il y avait meme une dedicace a mon attention, sorry.

Pitche
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 698



WWW
« Répondre #10 le: 11Mai, 2019, 12:32:03 »

Comme promis, un petit récit de partie (vite fait) sur "Physical Presence" : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5111.0
Bonne lecture !
Journalisée

Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 536



WWW
« Répondre #11 le: 13Mai, 2019, 15:52:45 »

A un mois de la date butoir, où en êtes-vous de vos cogitations, ami(e)s scénaristes ? 
Je devrais, si tout va bien, tester mon scénario ce week-end et pouvoir le peaufiner dans les jours qui suivent.
Etant donné qu'il n'y a personne pour concourir et que c'est trop triste, je vais rendre une contrib.
Ne criez pas trop hourra trop vite: ça sera un dungeon starter pour Dungeon World. Ca faisait longtemps que je souhaitais vous montrer à quoi ressemble un dungeon starter. Une page recto-verso, pas de scénario à proprement parler, juste des questions et des impressions... vous êtes prêts pour votre cure vegan-narrativiste? 
Journalisée

pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 801



WWW
« Répondre #12 le: 13Mai, 2019, 19:21:55 »

au plaisir de découvrir cela; ça m'intrigue
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 698



WWW
« Répondre #13 le: 13Mai, 2019, 19:23:18 »

Enfer ! Moi qui pensais être le seul concurrent et l'emporter avec un score à la Poutine. Mon plan machiavélique tombe à l'eau.

Blague à part, je suis bien content d'être moins seul, pour le coup et ai hâte de lire ton scénario, fût-il atypique.
Journalisée

Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 536



WWW
« Répondre #14 le: 14Mai, 2019, 23:09:53 »

Enfer ! Moi qui pensais être le seul concurrent et l'emporter avec un score à la Poutine. Mon plan machiavélique tombe à l'eau.

Blague à part, je suis bien content d'être moins seul, pour le coup et ai hâte de lire ton scénario, fût-il atypique.
Ne t'en fais pas, je concours avec handicap, tu devrais finir avec un score digne d'élections de république bananière 

En attendant, vous pouvez télécharger le dungeon starter ici:
https://drive.google.com/open?id=1V-EtzEpb6uA-hP0tZVjZyh_mXIeLskyw
Journalisée

Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: