Les Salons de la Cour

20Septembre, 2021, 23:00:21
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2] 3 4 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Andrea Karminz (Tous)  (Lu 9991 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #15 le: 21Novembre, 2018, 23:04:57 »

"Vous allez trop vite, madame Karminz
Comme je vous l'ai dit les détails sont importants
On va prendre notre temps. Vous voulez que je vous fasse un café ?"


Gönul va dans la cuisine et pointe un placard du doigt "Ici ?"
Après un acquiescement timide d'Andrea, Gönul ouvre le placard et en sort café et filtres, elle prépare la cafetière et la lance, puis s'assoie à la table de la cuisine et pose son calepin dessus.

[Je prends un peu d'initiative sur les réaction du témoin, pour dynamiser l'échange, tu m'arrêtes si j'outrepasse largement mes attributions de joueurs].

"Bon donc un grand, grand comment ? Et un petit, petit comment ? nerveux comment ?
Vous avez vu leur visages ? vous serriez capable de les reconnaître, de nous faire un portrait robot ?
Vous pensez qu'ils étaient hispaniques, aux traits, à l'accent, à autre chose ?
Comment étaient ils habillés ?

Ils vous ont menacé avec une arme ? quelle arme ? Qui la portait ?

Houlà, maintenant c'est moi qui vait trop vite, allons, ça va bien se passer."


Gônul lui prends la main et la lui tapote d'un geste paternaliste, pour ne pas dire avunculaire.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 317

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #16 le: 21Novembre, 2018, 23:16:58 »

Goldberg, qui est resté quelques instants dans l'entrée à la suite du duo comique, profite du moment d'apaisement pour s'avancer.
" Bonjour Mademoiselle, je suis le Falkdoktor Goldberg et je suis à la recherche d'éléments objectifs permettant d'identifier les suspects.
Je me permets de rejoindre momentanément ma collègue pour vous poser quelques questions purement techniques.
Que diriez-vous de vous asseoir avec ce café, puis plonger dans votre mémoire de ces instants douloureux ?
Peut-être s'y cache-t-il un indice clé... "


Puis quand Andrea semble prête, Goldberg déroule toute une série de questions simples et précises, permettant de cadrer :
- la silhouette des hommes (par comparaison avec les falks présent, pour leur taille, largeur, etc.)
- leurs visages, ou ce qu'elle a pu en voir (coupe de cheveux, forme d'oreille...)
- leurs vêtements, leurs armes, et autres objets (cigarette, téléphone, liens...)
- leur odeur (friture, parfum, sueur, cuir...)
- leurs voix (accent, mots spécifiques, registre de langage, timbre, etc.)

Quelques minutes de proximité peuvent suffire à capter nombre de ces détails ; reste à les faire resurgir de la mémoire de la jeune fille, d'une voix neutre, en l'encourageant à fermer les yeux, un peu comme chez le psy...
Le doktor fait signe à Gönul de noter soigneusement les réponses tandis qu'il égrène sa liste.

Enfin, Goldberg demandera si les individus n'ont rien laissé, par inadvertance par exemple, et identifiera où ils se sont placés dans l'appartement pour inspecter les lieux, au cas où une quelconque trace soit exploitable pour analyse.

[cccp tu postes trop vite, j'ai pas le temps d'en placer une  ]
Journalisée
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 208



« Répondre #17 le: 22Novembre, 2018, 07:48:03 »


"-Bon, Junge... choisi un appart, on va faire le premier ensemble. Tu as déjà fais des enquêtes de voisinage?" Le ton de Swen se veut neutre, mais Junge pourrait presque l'entendre finir sa question par "rassure moi?..."

Avec un rictus gênait Mark répond :
Euh.... Je vais essayer cette porte .
Il indique du bout d'un doigt une porte située à trois ou quatre paliers de celle de Swen. Profitant de l'attention que ce dernier porte à la porte indiqué par son index, il détourne  ses yeux et se dirige vers sa première enquête de voisinage.
Il espère qu'en tournant le dos à son collègue, il ne sentira pas son regard réprobateur ou rempli de déception.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #18 le: 22Novembre, 2018, 19:49:53 »

[Pas de problème, vos initiatives narratives n'outrepassent aucune règle, continuez ]
Surprise par le geste de Gönul, la jeune femme recule sa main. Elle avale une gorgée de café, s'éclaircit la voix et reprend :
- Ils étaient vêtus simplement. Le grand avait un pull bleu foncé et un vieux jean, je crois. Le plus petit portait un pantalon noir et un blouson de cuir. Ils avaient un très léger accent et les cheveux très bruns, plutôt courts pour le plus grand, légèrement frisés pour l'autre, le ...pervers.

Elle jette un œil à Hugo, qui observe ses deux collègues se charger du témoin.
- Comme je vous l'ai dit, ils étaient armés...des Guelter, modèle P3, si je ne me trompe pas.
Elle indique le canapé du doigt :
- Le plus petit était sur le canapé, à côté de moi... Un frisson semble la parcourir... l'autre était sur la chaise, là.

Pendant ce temps, au premier étage, Mark voit devant lui la porte s'ouvrir sur un jeune homme, visiblement étonné qu'on frappe à sa porte. Une forte odeur de fumée et de nourriture s'échappe du petit appartement :
- Vous êtes qui ? Vous voulez quoi ?
Journalisée

cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #19 le: 22Novembre, 2018, 23:43:05 »

Gönul est désormais persuadé qu'elle mitonne, elle ne croit pas quye si elle était vraiment paniqué elle aurait pu reconnaître le modèle du flingue surtout qu'à priori elle n'a pas spécialement de compétence de tir (puisque ça n'a pas été mentionné.
Mais elle va vérifier ça, après avoir consciencieusement tout noté.



Elle va sur son smartphone et lui montre un modèle qui Guelter T3, modèle qui n'a rien à voir avec les modèle S, qui sont dans une gamme tout autre [Je n'ai aucune idée de ce que sont ces Guelter, modèle P3, et à quelle catégorie de flingue ça peut appartenir].

"Des armes comme celles-ci"


 
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #20 le: 23Novembre, 2018, 09:24:37 »

Un léger sourire est perceptible sur les lèvres d'Andrea Karminz.
- Des P3...oui, ce modèle-là. Mon père a été Falkriek et j'ai vu plus d'une arme pendant mon enfance.
Dans le regard de la jeune femme, un éclair est passé quand elle a fait cette déclaration. Elle n'est visiblement pas mécontente de clouer le bec à la Falk qui l'interroge. Gönul entrevoit en cet instant le petit "quelque chose" en elle qui a pu séduire Rholein.

[Les Falkrieks sont, vous l'aurez compris, les forces militaires d'Europa.]
Journalisée

FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #21 le: 24Novembre, 2018, 09:20:05 »

Tout à son exploration, Gunther Goldberg griffonne sur un petit calepin qui semble venu d'un autre siècle, tandis que Gönul, fixant Fraulein Karminz pousse un soupir : les P3 sont monnaie courante, surtout dans les gangs, et l'on en trouve à foison sur le marché noir.  C'est lorsqu'après quelques secondes d'un silence surprenant résonne le bruit d'une porte se refermant qu'ils réagissent.

Hugo Schelling, après s'être levé du canapé où il semblait écouter le témoignage de la jeune femme en sirotant son café, vient de sortir, sans un mot.
Stupéfaits, Gönul et Gunther se regardent un instant, puis le FalkDoktor lève les épaules et se penche de nouveau sur ses notes. Si seulement il disposait d'un ordinateur portable : il aurait pu commencer le portrait-robot des deux individus.

Andrea Karminz reprend :
-Je...à un moment, le plus grand a posé la main sur l'épaule du plus petit, comme pour le calmer. Je crois que, s'il n'avait pas fait ça, l'autre m'aurait... agressée.
Elle regarde fixement Gönul, comme si elle partageait avec elle une charge, une peur, celle de ces hommes qui les voient comme des proies.
Journalisée

Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 208



« Répondre #22 le: 26Novembre, 2018, 07:32:05 »

Pendant ce temps, au premier étage, Mark voit devant lui la porte s'ouvrir sur un jeune homme, visiblement étonné qu'on frappe à sa porte. Une forte odeur de fumée et de nourriture s'échappe du petit appartement :
- Vous êtes qui ? Vous voulez quoi ?

Euh...Mark est presque aussi surpris que lui de voir la porte s'ouvrir. Il sort un calepin et prends de quoi noter.
Euhh...Bonjour, je suis le sergent Junge et j'aimerai vous poser deux ou trois questions?
Auriez-vous vu des choses suspects dans cette immeuble,récémment?
Journalisée
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 597



WWW
« Répondre #23 le: 26Novembre, 2018, 12:04:21 »

Swen reste concentré, on ne sait jamais sur qui l'on peut tomber pendant une enquête de voisinage et il convient de pouvoir montrer que si l'on se fiche de ce qu'il se passe derrière la porte, on est quand même prêt à y mettre le nez.

Swen s'appuie d'une main (la gauche) sur le chambranle de la porte d'entrée, à gauche de son collègue, près à le repousser de la main droite....s'il le faut.
Son regard est tourné vers la porte d'entrée et il sert les dents en essayant de garder son calme devant le manque d'allant du jeune Falk...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #24 le: 26Novembre, 2018, 18:41:42 »

Par dessus l'épaule de Mark, le Sergent-Chef Kohler a un aperçu de l'appartement, qui mériterait une belle séance de ménage et un peu d'aération. L'homme devant eux, visiblement réveillé depuis peu, est vêtu d'un jean sale et d'un t-shirt grisâtre.
- Des trucs suspects ? Non, je crois pas...on vous a appelés pourquoi ?

Le mouvement des yeux du jeune homme, tout comme celui de ses mains, fait songer à Swen qu'un tel individu a forcément quelque chose à se reprocher, sans doute une broutille, et qu'il est nerveux à l'idée que deux Falks frappent à sa porte, ce matin.
- Il y a bien eu cette bagarre entre deux clodos qui squattaient le hall...mais ça fait quelques jours maintenant...et vos collègues étaient intervenus. Faut juste penser à bien refermer la porte d'entrée, hein...

Mark, lui aussi, devine la nervosité du témoin. Ca n'a sans doute rien à voir avec leur venue, mais lui et Kohler font peur à l'homme.
Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 317

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #25 le: 30Novembre, 2018, 09:12:47 »

Goldberg s'éclaircit la gorge, et demande à la jeune fille :
" Si vous le permettez, je vais examiner le canapé, au cas où quelque chose aurait glissé de la poche du petit. "

Puis le doktor s'emploie à méticuleusement explorer les interstices, tout en continuant à poser quelques questions pour s'assurer que les agresseurs n'ont rien laissé, comme un mégot de cigarette.
Et puis il s'emploiera à relever les empreintes digitales sur les zones touchées, comme l'extérieur et l'intérieur de la porte - s'ils ne portaient pas de gants, bien sûr.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #26 le: 30Novembre, 2018, 11:53:42 »

Gunther Goldberg furète dans chaque recoin, sous les yeux d'Andrea Karminz et de Gönul. Sortant de petits sachets en plastique de ses poches, il y introduit ce qui passerait pour de la poussière aux yeux du commun des mortels.
Le rose monte aux joues de Fraulein Karminz, alors que le FalkDoktor échantillonne ainsi des fragments de son intimité. Lui se moque éperdument de la gêne que rencontre la jeune femme et continue ses prélèvements, identifiant les sachets au fur et à mesure de la récolte.
- Mais ...je me souviens, ils portaient des gants...déclare-t-elle, alors que Goldberg commence à examiner les lieux et à envisager ceux propices au recueil d'empreintes.
- ....des gants en latex...j'ai trouvé ça bizarre, et pas très....professionnel, poursuit-elle.

De son côté, Gönul reprend ses notes et essaie de faire abstraction des allées et venues du Falkdoktor.
Journalisée

cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #27 le: 30Novembre, 2018, 13:27:44 »

des gants en latex ?
genre gant pour le ménage ou gant pour la nourriture ou la chirurgie ?

On peut faire une petite reconstitution avec mon collègue  ?
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #28 le: 01Décembre, 2018, 08:07:45 »

Andrea Karminz hausse les épaules :
- Plutôt des gants de ménage...c'est ça qui m'a fait trouver ça bizarre...

Elle se lève et donne quelques consignes aux deux policiers.
- Ils ont frappé à la porte...je suis allé voir et n'ai qu'entr'ouvert, mais ils ont donné une poussée et sont rentrés avant que je puisse réagir.


La jeune femme donne quelques consignes aux deux Falks. Gönul endosse le rôle du "petit", tandis que Gunther prend celui du "grand". Ce dernier, a brandi son arme vers Andrea et lui a ordonné de téléphoner à Rholein. Pendant ce temps, l'autre, le plus petit, après avoir refermé la porte, restait derrière elle, tout près, au point qu'elle sentait son souffle sur sa nuque.
La jeune femme a demandé à s'asseoir sur le canapé, ses jambes la portant à peine.
Andrea a pris le téléphone. Son amant était au bout du fil, et elle a répété ce que le grand lui dictait. A ses côtés, le petit la dévorait des yeux. Elle n'était vêtue que d'un peignoir.
Elle a sursauté quand il posé la main sur sa cuisse et poussé un cri de terreur. C'est à ce moment que le grand l'a calmé.
Le téléphone à sonné à ce moment-là. Le grand a décroché, et a juste hoché la tête.
Il a dit quelque chose comme "C'est bon" et ils sont repartis.



Journalisée

cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #29 le: 03Décembre, 2018, 17:03:57 »

Gönul n'y crois pas un mot, mais prends sur elle pour continuer dans le rôle du gentil filc

"Merci, ça n'a pas été trop dur j'espère ?
Restez assise, je vais vous chercher votre café."


5 secondes plus tard

"Il a juste dit "c'est bon ?"
Est-ce que vous permettez que l'on consulte l'historique du téléphone afin d'avoir l'heure précise, ça va nous aider pour les caméras de surveillance ?"
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Pages: 1 [2] 3 4 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: