Les Salons de la Cour

20Septembre, 2021, 21:58:37
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Andrea Karminz (Tous)  (Lu 9990 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« le: 20Novembre, 2018, 10:14:44 »

Après avoir réglé leurs consommations, les cinq Falks sortent du "Reservoir". Le vent froid et le crachin leur sautent au visage, contrastant avec la chaleur moite qui règne dans le petit établissement. Ils n'ont que quelques dizaines de mètres à faire pour atteindre le 85A, un immeuble qui n'est sans doute pas tout à fait aux normes de sécurité.

La porte d'entrée, recouverte de graffitis et de tags, est verrouillée et un interphone sert de cerbère. Dans ce type de logement, équivalent à ceux qu'ils occupent à titre personnel, les Falks ne sont pas surpris de ne pas tomber sur un concierge [Désolé, Winchester ].
Une des étiquettes de l'interphone affiche "Karminz", sans précision supplémentaire. Hugo Schelling appuie sur le bouton, avec insistance, à plusieurs reprises.
Il faut un certain temps pour qu'une voix féminine réponde :
- Oui ?
Journalisée

cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 424



WWW
« Répondre #1 le: 20Novembre, 2018, 11:56:20 »

"Bonjour madame Karminz,
je suis le sergent Gönul Gross, de la police de Berlin, nous sommes en train d'enquêter sur l'agression dont vous avez été victime, est-ce que vous auriez quelques instants à me consacrer ?"


Gönul regarde ensuite  Schelling droit dans les yeux avec un sourire moqueur

Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 204


Ours Rôliste


« Répondre #2 le: 20Novembre, 2018, 17:36:36 »

Gönul regarde ensuite  Schelling droit dans les yeux avec un sourire moqueur

En retour, Schelling lui adresse un de ses regards de "poisson froid" qui semblent de plus en plus fréquents chez lui depuis sa NDE...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #3 le: 20Novembre, 2018, 20:03:55 »

Un silence de quelques secondes suit, puis la voix se fait de nouveau entendre :
- Je vous ouvre, c'est au troisième.

Dans ces mots, les Falks ont perçu de l'appréhension.
Une fois la porte déverrouillée, ils montent sans traîner les trois étages, les uns derrière les autres, tant l'escalier est étroit. Sur chaque palier, se trouvent quatre portes. Etant donné ce qu'ils ont vu de l'immeuble, tout porte à croire que les logements sont de petite taille, dans ce logement. Schelling et Köhler mesurent, de leur côté, le contraste avec la résidence visitée le matin même, lorsqu'ils sont allés au domicile de Herr Rholein.

Au troisième étage, la porte d'Andrea Karminz s'ouvre à leur arrivée. La jeune femme est là, et les attend. Elle semble surprise de voir débarquer le petit groupe de Falks.
- Entrez, je vous en prie...

Il y a comme de la peur dans son regard, comme si l'arrivée soudaine des Falks la mettait en alerte. Mais, après tout, n'importe qui s’inquiéterait de pareille irruption.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 204


Ours Rôliste


« Répondre #4 le: 20Novembre, 2018, 20:21:18 »

Schelling et Gönul entrent - laissant leurs collègues à leur enquête de voisinage.

En passant devant Karminz, d'un peu trop près, Schelling lui lance un coup d'oeil clairement méprisant, comme s'il la rangeait d'entrée de jeu dans la catégorie "pute de luxe". Il joue un rôle, bien sûr, mais n'a pas beaucoup à se forcer. Le but est qu'elle se sente immédiatement mal à l'aise en présence de Schelling.

Il va laisser sa collègue ouvrir le bal...
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 424



WWW
« Répondre #5 le: 20Novembre, 2018, 21:54:00 »

Avec un grand sourire et tendant une main énergique.
"Bonjour Madame Karminz, vous préférez peut-être que je vous appelle Andrea.
Je suis le sergent Gönul Gross et voici le sergent Hugo Schelling.
Nous enquêtons sur votre agression. Donc je suis désolé, je vais devoir vous rappeler certains mauvais souvenirs.
Au fait, vous n'avez pas d'impératif d'horaire ?"
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #6 le: 20Novembre, 2018, 22:05:39 »

Andrea Karminz tente de sourire, à l'adresse de Gönul. Elle secoue la tête :
- Non...j'ai cours à 14 heures. Ca vous laisse suffisamment de temps, j'imagine.

En parcourant du regard le petit appartement, il est aisé aux Falks de comprendre que la jeune femme vient à peine de se lever. Une tasse de café traîne encore, à moitié pleine, sur ce qui fait office de table, près d'un canapé fatigué. Elle avale une gorgée et commence :
 
- Il...il était tôt, ce matin là. On a frappé à la porte, j'ai ouvert et, avant de comprendre ce qui se passait, ils étaient dans l'appartement. Ils étaient deux, un grand et un autre plus petit. C'était le grand qui semblait commander. Le petit avait l'air nerveux et.... comment dire ? Je n'aimais pas la façon dont il me regardait.

Elle reprend une gorgée de café, baissant le regard.
- Vous...vous savez sûrement ce que sont ces regards, non ?
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 204


Ours Rôliste


« Répondre #7 le: 21Novembre, 2018, 06:33:01 »

Schelling, narquois et agressif :

- Ils ont frappé et vous avez ouvert ? L'interphone, c'est juste pour les flics, donc ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #8 le: 21Novembre, 2018, 07:26:20 »

La jeune femme sursaute légèrement lorsque Schelling prend la parole. Elle met quelques secondes à reprendre ses esprits :
- Qu'est-ce que vous voulez ...insinuer ? Ils ont réussi à passer la porte d'entrée, je ne sais pas comment... Ca n'est pas très compliqué...ça arrive souvent, ne serait-ce qu'avec un livreur.

Dans son attitude, de nombreux signes indiquent qu'Andrea Karminz s'est comme refermée après l'assaut d'Hugo Schelling. Ses yeux brillent et elle baisse le regard.
- Si vous croyez ... d'ailleurs, je ne sais pas ce que vous croyez.

[Le restant de l'équipe, vous pouvez décrire dans ce fil ce que vous faites...ou dans un autre fil, choisissez, j'aviserai ]
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 204


Ours Rôliste


« Répondre #9 le: 21Novembre, 2018, 10:27:00 »

Schelling, mi-désabusé, mi-menaçant:

- Je ne crois rien. Et c'est nous qui posons les questions, fraulein. Donc, "ils ont frappé"... et ensuite ?
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 424



WWW
« Répondre #10 le: 21Novembre, 2018, 13:39:04 »

Gönul s'interpose entre Karminz et Schelling
"On se calme Hugo !"

Sortant un calepin, et vers Karminz

"Madame Karminz, il nous faut le plus de données objectives pour vous aider.
Tôt le matin, à quelle heures, vous faisiez quoi à cette heure-ci ?
Et le grand  il était grand comment ? quelle corpulence ?

Et le petit avait l'air nerveux, non je ne comprends pas, quel signes montrait il ?
JE sais que c'est ça peut être douloureux de revivre cette situation.
Mais ça nous aide à ce que personne d'autre n'ait la revivre
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 597



WWW
« Répondre #11 le: 21Novembre, 2018, 15:35:28 »

[il me semble que Goldberg suit les deux falks dans l'appartement pour y chercher des indices]

Swen et Junge restent donc seul sur le palier. La porte de l'appartement se referme et Swen appuie plusieurs fois sur le minuteur du palier afin de ne pas se retrouver dans le noir.
Il se tourne en même temps vers son jeune coéquipier et prend une longue inspiration.
"-Bon, Junge... choisi un appart, on va faire le premier ensemble. Tu as déjà fais des enquêtes de voisinage?" Le ton de Swen se veut neutre, mais Junge pourrait presque l'entendre finir sa question par "rassure moi?..."
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 204


Ours Rôliste


« Répondre #12 le: 21Novembre, 2018, 17:22:57 »

Schelling ricane en promenant un regard hostile sur le salon.

- Un grand-qui-commande et un petit vicieux ? Vous êtes sûre qu'il y avait pas aussi un black avec des cicatrices rituelles ?  Bon alors, le petit reluqueur... Age ? Cheveux ?Ethnicité ?  Et les fringues ?  Sinon, vous avez toujours l'habitude d'ouvrir comme ça à des inconnus, dès le matin ?
« Dernière édition: 21Novembre, 2018, 18:26:11 par olivier legrand » Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #13 le: 21Novembre, 2018, 18:39:17 »

La jeune femme, visiblement déstabilisée par les questions de Schelling et surtout par son attitude, réplique :
- Il était tôt, j'ai entr'ouvert la porte, ils se sont précipités à l'intérieur....ils étaient armés, j'ai eu peur...comme n'importe qui, je pense.

Elle se tourne vers Gönul, comme pour y trouver du renfort :$
- Ils avaient un type...hispanique, je dirais, tous les deux. Le plus grand m'a tendu le téléphone et m'a dit ce que je devais dire. L'autre... il s'approchait de moi, et m'a touchée à plusieurs reprises... son complice l'a rabroué.


Des larmes perlent au coin de ses yeux. Soit le souvenir de cet épisode lui est douloureux, soit elle est excellente comédienne. Mais les deux Falks pensent qu'elle a eu ce matin là la frayeur de sa vie.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 204


Ours Rôliste


« Répondre #14 le: 21Novembre, 2018, 18:46:24 »

Schelling laisse Gönul gérer la suite mais en son for intérieur, il continue à trouver que cette histoire est pleine de trous et de trucs "pas raccord". Il ronge son frein en attendant de voir si, d'après Andrea Karminz, ses agresseurs étaient masqués ou non.

En attendant, cette histoire de type "hispanique" le surprend un peu - il cherche dans son fichier mental de vieux Falk une connexion, une info raisonnablement récente qu'il pourrait mettre en lien avec ce mot-clé...
Journalisée
Pages: [1] 2 3 ... 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: