Les Salons de la Cour

17Octobre, 2019, 03:17:14
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Ouverture du 41ème concours de scénarios de la Cour d'Obéron  (Lu 4749 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #30 le: 03Janvier, 2019, 17:05:09 »

Voici !

Merci d'avoir patienté ! 3drespect

(Je voulais mettre une version PDF mais le .PDF est tellement plus lourd que le .DOC que je suis obligé de mettre la version word... )

Synopsis :
Les PJ sont recrutés pour retrouver un mari volage, M. Louis V. Andrews. Sa femme, Mme. Mery Andrews est convaincue, à raison, qu’il mène une double vie. En effet, M. Andrews, sensément représentant de commerce pour des outils de chantier est devenu comptable pour une organisation mafieuse depuis son licenciement deux ans auparavant.
Leur enquête va amener les PJ à se frotter à l’organisation du boss Charles « Judge » Baker et  à sa compagne Veronica « Dolly » Zetterlund qui manigance pour prendre sa place.

Plus ils démêleront de de fils d’une affaire à l’autre, plus les gros bonnets seront prompts et expéditifs pour les écarter.
Plus dure sera leur chute !
« Dernière édition: 03Janvier, 2019, 17:06:40 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #31 le: 03Janvier, 2019, 17:27:11 »

Xaramis et Kérosène, vous êtes toujours dans la course ?
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 241



WWW
« Répondre #32 le: 03Janvier, 2019, 18:49:50 »

J'y suis toujours.
Je m'étais momentanément écarté de l’écriture de mon texte pour passer sur les corrections des scénarios du recueil des 40 ans.
Je me remets à ma contribution !
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 563



WWW
« Répondre #33 le: 03Janvier, 2019, 21:32:12 »

J'en suis aussi, mais la maquette du recueil de scénar occupe tout mon temps pour l'instant.
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 840



WWW
« Répondre #34 le: 03Janvier, 2019, 22:20:28 »

On peut patienter encore quelques jours, si cela vous est nécessaire. ^
Pas d'objection de la part des autres contributeurs ?
Kérosène ? Comptons-nous sur toi ?
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #35 le: 03Janvier, 2019, 23:26:11 »

Ça me va évidemment !
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #36 le: 04Janvier, 2019, 10:32:24 »

Pour moi c'est compromis :  mes tracas de santé me plombent vraiment en ce moment et j'ai un mal fou à avancer dans ma rédaction. S'il y a un délai, je vais quand même tenter d'arriver à produire quelque chose (qui risque de se résumer à un synopsis), mais ne comptez pas absolument sur ma contribution.
Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 840



WWW
« Répondre #37 le: 06Janvier, 2019, 12:31:57 »

Je te souhaite bon courage et une meilleure santé, Kérosène...et je croise les doigts pour voir apparaître, même in extremis, ta contribution.
Attendons les propositions de Xaramis et de Khelren pour clore cette édition, si vous êtes d'accord. 
Journalisée

Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 241



WWW
« Répondre #38 le: 06Janvier, 2019, 13:42:00 »

Cuisson en cours !
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 840



WWW
« Répondre #39 le: 06Janvier, 2019, 13:43:26 »

Miam miam... je m'en lèche les babines d'avance. 
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #40 le: 06Janvier, 2019, 14:19:56 »

Je te souhaite bon courage et une meilleure santé, Kérosène...et je croise les doigts pour voir apparaître, même in extremis, ta contribution.
Attendons les propositions de Xaramis et de Khelren pour clore cette édition, si vous êtes d'accord. 

Je partage en tout point ton message FaenyX.
Bon courage Kérosène !
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 563



WWW
« Répondre #41 le: 07Janvier, 2019, 00:10:08 »

Et voilà! Désolé pour le retard! 

-----

Un plan sans accroc : une Mission pour The Sprawl

Pitch : Les PJ ont été chargé d’accomplir une opération. Jusque là, rien que de très normal. Sauf que les choses ont très mal tourné. Tout leur fait penser qu’ils ont été piégés et qu’ils vont servir de parfaits bouc-émissaires. S’ils ne veulent pas payer pour quelqu’un d’autre, il va falloir retrouver les vrais responsables et les jeter en pâture aux lions corporatifs.

Pdf : https://drive.google.com/open?id=1rFqa0vzhEJ6svJn01OBRZ4NgqEuzq7Fm

-----

Petit caveat : c'est pour The Sprawl, donc ça tient en un peu plus de 11.000 signes (seulement!) et si vous ne connaissez que Shadowrun, vous allez faire la tronche
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 840



WWW
« Répondre #42 le: 07Janvier, 2019, 09:16:22 »

Nous allons donc pouvoir ouvrir le bureau de vote et échanger sur la très grande qualité (je n'en doute pas un instant) de tous les textes proposés (dès réception de la proposition de Xaramis, bien entendu).
D'ores et déjà, merci et bravo à tous les contributeurs.  
« Dernière édition: 07Janvier, 2019, 11:50:01 par FaenyX » Journalisée

Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #43 le: 07Janvier, 2019, 22:02:46 »

Hop ! Sur le fil, voici ma proposition (pas relue sérieusement, je demande l'indulgence du jury et me réserve le droit de rectifier quelques bévues avant la publication du recueil).

Y a-t-il un pilote dans l'av... ille ? Une farce vaguement hellénisante, d'après Aristophane


Préambule : même s'il n'y a pas de nécessité, une lecture préalable de la pièce Les Oiseaux d'Aristophane, peut s'avérer plus qu'utile. Pour en faire un résumé très succinct, deux athéniens mécontents de leur cité retrouvent Térée, humain changé en huppe, et avec son aide convainquent les oiseaux de bâtir une cité entre ciel et terre, qui en s'intercalant entre les dieux et les hommes, est censée rendre aux oiseaux leur véritable place dans l'univers. Très vite, l'utopie s'étiole au profit des vieilles habitudes, les dieux, mourant d'inanition, rendent leur tablier et l'un des deux compères, Pisthétairos, devenu l'époux de la déesse Souveraineté, s'installe à leur place sur l'Olympe, tandis que les opposants finissent en brochettes dans l'indifférence générale.


Les habitants de Néphélococcygie, la cité dans les nuages ont tout pour être heureux. Tout ? On pourrait se dire, à première vue, qu'habiter une ville entre terre et ciel, délivrée de toutes les contingences matérielles, tient de la sinécure, mais en est-on si sûr ?
Un oiseau de mauvais augure, croasse un avertissement : la cité est en danger ! Bah, le monde est plein de Cassandres de toute façon. Cependant, quand il disparaît subitement, ses amis vont certainement chercher à savoir ce qui a bien pu lui arriver, et mettre ainsi au jour un complot au cœur de l'État, un projet fou qui mènera la cité à sa perte. Et quand ils sauront, que feront-ils de la vérité ?

Les personnages principaux :
  • Pisthétairos (littéralement Fidèlami) : le fondateur et souverain de Néphélococcygie. On ne le voit plus guère depuis qu'il a pris ses quartiers dans la demeure des dieux.
  • Euelpidès (Litt. : Bonespoir): idéaliste sans trop de substance, son ami l'a très rapidement envoyé se charger de la construction de la cité (porter les auges, manier la truelle...)
  • Héraklès : émissaire des dieux avec son oncle Poseïdon, son côté humain et gourmand l'a rapidement fait changer de camp et placé aux côtés de Pisthétairos contre les dieux. Il œuvre au maintien de l'ordre dans la cité en faisant des grillades.
  • Poseïdon : le dieu des mers, qui passe pour légèrement susceptible et rancunier, a l'obsession de se venger depuis que Pisthétairos l'a humilié lors des négociations entre la cité et les dieux.
  • Corax : l'ami des PJ, porteur de mauvaises nouvelles.
Glossaire :
Corax : le corbeau
Corônè : la corneille noire
Taôs : le paon
Ortyx : la caille
Perdrix : la perdrix
Phasianos : le faisan
Nycticorax : le chat-huant
Harpax : rapace (adjectif)


Les PJ seront, à leur convenance des oiseaux ou des humains s'étant vus doter d'ailes.

Corax, un ami des PJ, a surpris le monarque en plein conciliabule avec un visiteur secret et en a déduit que ces deux-là complotaient rien moins que la destruction de la cité. Malheureusement pour lui, il a vu juste. Le visiteur n'est autre que Poséidon. Humilié et, en quelque sorte, spolié de ses perspectives d'héritage quelques temps plus tôt lors de sa venue en ambassade au nom des dieux, il est revenu bien décidé à se venger de Pisthétairos, sous le couvert de lui apporter humblement quelques conseils. Pour s'épargner des tracas et d'inutiles explications, ils ont chargé Héraklès de tordre en douce le cou du curieux.

Mais où est passé Corax ?

L'ami des PJ partage son temps en deux activités : boire comme un trou et éructer des prophéties menaçantes en imputant tous les malheurs du monde au gouvernement de la cité. Or, voilà plusieurs jours qu'il ne s'est pas illustré par l'une des diatribes publiques dont il a le secret. Même si ceux qui le connaissent ont coutume de l'appeler "celui qui ne comprend rien ou alors tout de travers", et qu'on ne le prend de ce fait guère au sérieux, quand on sait qu'il est arrivé à certains fauteurs de trouble de finir en en-cas et que Pisthétairos, le monarque de la cité, n'est guère sujet aux scrupules, il y a tout de même de quoi s’inquiéter un peu. Sans doute faudrait-il lancer une opération de recherches. Ne serait-ce que pour s'assurer qu'il est bien en train de cuver dans un coin.

Pour une séance condensée, les deux pistes suivantes devraient largement suffire, rien n'empêche cependant d'ajouter des étapes.

La première personne qui pourrait avoir une idée sur l'absence de Corax n'est autre que Corônè, son épouse. Or, celle-ci éconduira vigoureusement et à grand bruit quiconque vient lui poser des questions sur ce bon à rien de fainéant, qui n'a pas remis les pieds au nid depuis plusieurs jours et puisqu'on en parle, bon débarras ! Une enquête rapide leur apprendra que la mégère est bien occupée avec son amant, un dandy frivole du nom de Taôs. Ces deux-là pourraient bien l'avoir supprimé pour pouvoir poursuivre au grand air leur manège gardé secret depuis bien longtemps. Il s’avérera que la sortie de scène du mari les arrange évidemment, mais que malgré leurs têtes à claques, ils ne sont pour rien dans la disparition de Corax. Pour se débarrasser des fouineurs, l'un des deux pourra finir par lâcher le nom d'Ortyx, un compagnon de beuverie du disparu, chez lequel il pourrait bien être en train de soigner sa gueule de bois.
Ortyx, qui est habituellement d'une nature assez timorée, sauf quand il fait bombance avec ses amis Perdrix et Phasianos, est cette fois littéralement terrorisé. Après une course-poursuite où Ortyx déploiera tous ses talents en matière d'évasion en trouvant à se cacher dans les moindres recoins pour échapper à ses poursuivants (la caille est un oiseau menu et craintif qui se dissimule au sol jusqu'au moment où elle est contrainte à l'envol), ils découvriront qu'il les a pris pour les rapaces qui ont enlevé son ami, presque sous ses yeux (il était si occupé à se rencogner derrière un pan de mur qu'il n'a rien vu). Ses oreilles cependant lui permettent d'affirmer qu'il s'agit des frères Nycticorax, ou alors de sinistres individus du même acabit. Comme il est terrorisé et craint fort les représailles, il est très difficile à faire parler. De plus, il était, pour parler vulgairement, rond comme une queue de pelle au moment des faits ce qui ne facilite pas la collecte d'informations fiables. L'enlèvement a eu lieu à la sortie d'une taverne. Difficile cependant de dire laquelle. Les PJ risquent fort de se voir contraints de les visiter toutes avec leur informateur, dans l'espoir que la mémoire lui revienne. Accessoirement, la blague risque de leur coûter cher s'ils le croient quand il affirme devoir se retrouver dans le même état que le soir du drame pour mieux se souvenir. Ils finiront par identifier l'endroit et, non sans mal, un ou deux témoins terrifiés qui apporteront quelques éléments nouveaux.
C'est effectivement à une petite bande de voyous qui se désigne sous le nom d'Harpax que l'on doit l'évaporation de Corax. Les malfaisants ont suivi et intercepté le gaillard, et l'ont fourré dans un sac pour l'emporter on ne sait où.
Les Harpax ont une sinistre réputation de brutes malfaisantes et l'on raconte qu'ils doivent leur relative impunité à une collaboration régulière au maintien de l'ordre de la Cité, dont ils prélèveraient parfois les éléments séditieux et autres fauteurs de trouble.
Trouver un Harpax, surtout seul, et l'interroger peut à lui seul constituer une épreuve. Cela dit, les gens étant ce qu'ils sont, il n'est pas invraisemblable d'en trouver un qui aime un peu trop boire et qui peine à tenir sa langue quand il est gris.


Ainsi en va-t-il de la soupe au caillou.

La conclusion de la première partie de l'enquête est que les ravisseurs ont agi sur ordre et ont livré leur prise à Héraklès, lequel est resté en ville où il s'emploie à étouffer dans l’œuf la contestation en tordant le cou des éventuels trublions et de quiconque pourrait compromettre l'ordre de la Cité. Malheureusement, le pauvre Corax a terminé ses jours sur le grill. Son ultime pied de nez a indiscutablement été d'être proprement immangeable...
Héraklès, qui est très fort mais surtout gourmand et guère malin, peut finir par manger le morceau et laisser entrevoir un petit morceau de la vérité : le Souverain lui-même a demandé qu'on se débarrasse de Corax, qualifié de dangereux pour l'ordre public. Il semblerait que cette décision ait été prise juste après qu'un visiteur incognito est venu s'installer au palais auprès du nouveau maître des cieux. En fait, pour Héraklès,  ce visiteur n'a rien d'étrange hormis un point incompréhensible : non seulement son oncle s'est grimé de manière ridicule pour ne pas être reconnu, mais en plus il n'est même pas venu saluer son neveu, ce qui n'est vraiment pas très courtois.

À ce stade, les PJ ont, hélas, découvert le destin de leur ami. Ils peuvent s'arrêter là et tâcher de lui faire honneur par quelques libations, ce qui aura le mérite de les assommer suffisamment pour ne rien remarquer quand Éole, circonvenu par Poséidon, poussera la cité au dessus de l'océan où elle s'abîmera dans les vagues.

S’ils souhaitent en savoir plus, les héros pourront essayer de mener l'enquête au palais, peut-être en s'y introduisant sous le costume de domestiques, pour mettre au jour le complot fomenté par Poséidon. En substance, le dieu des mers travaille à convaincre le souverain que la cité est terriblement corrompue et que cette corruption trouve son origine dans un air vicié depuis que les communications entre la terre et les cieux sont coupées. Il a la solution à ce problème : son vieil ami Éole peut pousser la ville vers un endroit où l'air est plus pur. Cela devrait permettre aux humeurs néfastes de se dissiper et rendre aux citoyens leur joie de vivre dans la simplicité. Pisthétairos, qui ne brille guère par sa finesse d'esprit est tout prêt à donner dans le panneau. Corax ayant surpris quelques unes des premières tractations a estimé que le déplacement de la Cité était un événement suffisamment grave pour que les citoyens en soient informés. Le secret ne pouvant être éventé, les comploteurs ont décidé qu'il fallait le faire taire.

La fin est, de toute façon, écrite : la belle utopie de Néphélococcygie est condamnée et les dieux reprendront leur place dans le cœur des hommes quand les oiseaux seront passés de mode. Et au fond, nombreux sont ceux en ville qui ne sont pas loin de partager ce désir d'en finir. À commencer par Euelpidès, déçu s'il en est, puisque du bâtisseur d'utopie  avide de liberté qu'il était, il est devenu maçon, constructeur de murs et de remparts, à peine mieux considéré qu'un esclave à Athènes.
Plus que de sauver la ville, qui est condamnée, le choix des PJ sera de décider qui sauver : le peuple de Néphélococcygie au complet, eux-mêmes et quelques élus, ou personne, pour donner une fin aussi marquante que possible à l'utopie ratée de la Cité dans les nuages ?

Quelques documents plus ou moins utiles :
La pièce (en VF)
Glossaire des noms d'oiseaux grecs (en anglais)
Dictionnaire Français-Grec
Dictionnaire Grec-Français Bailly :
Les noms des oiseaux en Grec ancien
« Dernière édition: 14Janvier, 2019, 20:11:00 par Kérosène » Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 840



WWW
« Répondre #44 le: 07Janvier, 2019, 23:21:27 »

Youpi ! Une participation supplémentaire 
Merci, Kérosène.
Journalisée

Pages: 1 2 [3] 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: