Les Salons de la Cour

18Juillet, 2019, 07:41:26
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 524 525 [526] 527 528 ... 531   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Je ne suis pas content(e) car…  (Lu 844026 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 735



WWW
« Répondre #7875 le: 15Avril, 2019, 20:53:40 »

Voir 8 siècles qui partent en fumée, ça me glace le sang.
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 450



WWW
« Répondre #7876 le: 15Avril, 2019, 21:27:35 »

Idem.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Hikaki
La Chancellerie
Maréchal
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 684



WWW
« Répondre #7877 le: 15Avril, 2019, 22:00:20 »

Cela fait vraiment très mal.
Journalisée
selwin
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 867



« Répondre #7878 le: 15Avril, 2019, 22:44:06 »

Je n'arrive pas à croire ce que je vois...
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 512



« Répondre #7879 le: 16Avril, 2019, 00:33:21 »

Sidéré par cet incendie. Quelle désolation… C'est vraiment le cœur du pays qui part en fumée.
Heureusement, il semble que les tours et le bâti en pierre seront sauvés.

Pour mémoire, Notre-Dame fut fondée sous le règne de Louis VII, alors que le royaume de Jérusalem est encore destiné à durer pendant plus de vingt ans. Le futur Philippe Auguste a deux ans, Chrétien de Troyes a environ trente-cinq ans et n'a pas commencé à écrire le premier de ses romans de la table ronde… Penser que ce monument, toujours si familier dans notre quotidien, a failli disparaître est à peine concevable.
Journalisée
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 735



WWW
« Répondre #7880 le: 16Avril, 2019, 08:06:17 »

Lors d'un récent passage à Paris, j'avais traîné mes guêtres dans le coin, mais ne suis pas rentré dans Notre Dame pour en découvrir l'intérieur.
Trop de monde et pas assez de temps, ce jour-là.
Qu'importe, m'étais-je dit, je reviendrai et Notre Dame sera toujours là.
Je me trompais.
Journalisée

Tristan
TDC
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 352


« Répondre #7881 le: 16Avril, 2019, 08:12:54 »

Sidéré par cet incendie. Quelle désolation… C'est vraiment le cœur du pays qui part en fumée.
Heureusement, il semble que les tours et le bâti en pierre seront sauvés.

Pour mémoire, Notre-Dame fut fondée sous le règne de Louis VII, alors que le royaume de Jérusalem est encore destiné à durer pendant plus de vingt ans. Le futur Philippe Auguste a deux ans, Chrétien de Troyes a environ trente-cinq ans et n'a pas commencé à écrire le premier de ses romans de la table ronde… Penser que ce monument, toujours si familier dans notre quotidien, a failli disparaître est à peine concevable.

J'étais sur le pont d'Austerlitz à 19 h 10.

Je pourrai dire que j'ai vu Notre-Dame brûler de mes propres yeux. Et douze heures après, j'ai encore du mal à y croire.
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 450



WWW
« Répondre #7882 le: 16Avril, 2019, 09:41:22 »

Une amie m'en a envoyé une photo ce matin...
Difficile de la reconnaître.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 835



« Répondre #7883 le: 16Avril, 2019, 09:56:31 »

 Sous réserve des fragilisations que des observations plus poussées révèleront, les tours, les murs, le chœur, les rosaces... beaucoup est sauvé. Et les trésors de la cathédrale aussi.
 Mon esprit avait suffisamment de mal comme ça à assimiler "Notre-Dame brûle".
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
sam sanglebuc
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 143


« Répondre #7884 le: 17Avril, 2019, 19:48:59 »

Suite à l'incendie de ND de Paris, je vous livre ici quelques réflexions, issues de notre traditionnel partage autour d'un café hier matin.
Je travaille dans une entreprise de couverture composée à moitié de compagnons du Tour de France ; de nombreux jeunes rêvent de participer au chantier de reconstruction. On trouve sur le toit d'une cathédrale un condensé des trésors architecturaux, artistiques et techniques que compte l'occident.
Nous avons aussi évoqué les causes possibles de l'incendie. Une charpente, protégée de la pluie par sa couverture et donc composée d'un bois parfaitement sec, abrite en plus d'autres matériaux inflammables tels que les nids d'oiseaux. Notre métier nous amène à porter au plus près de tout cela une des causes possible du drame : une flamme ou une source de chaleur. Le fer à souder pour le zinc et le cuivre, le chalumeau pour le plomb. Même un charpentier, lorsqu'il perce une vieille poutre en chêne avec une grosse mèche crée un point de chaleur intense.
Puis nous avons évoqué la reconstruction. Le scénario pessimiste c'est que le chantier soit confié à une multinationale, qui offre à L'État le masque rassurant de l'interlocuteur unique, mais confie les travaux réels à des artisans et ouvriers sous-payés tout au bout d'une cascade de sous-traitance.
Mais a émergé une solution optimiste dont je vous livre la synthèse ici.
Premièrement, partir sur l'objectif « chantier musée », librement inspiré de réussites telles que les chantiers de Guédelon ou de l'Hermione. Autofinancement : même si les donateurs sont au rendez vous pour ND, les caisses sont vides. Culture ouverte : à vue de nez, plus de la moitié des trésors sont inaccessibles au public, réservés aux architectes des Bâtiments de France et à quelques artisans. Sachant que la cathédrale va être recouverte par une toiture de chantier provisoire, on pourrait y intégrer une zone d'échafaudage spécial visite. Prendre le temps : gage de qualité, notion inconnue des multinationales et de nos politiques.
Deuxièmement, chantier formation, faisant la part belle à l'apprentissage. La loi française protège les entreprises de la concurrence déloyale : faire rebatir ND par des apprentis, dont le salaire est moins élevé, tombe sous le coup de cette loi. Il suffit de faire un dérogation et mettre en avant le caractère prioritaire de la formation de nos jeunes. Former des jeunes, permettre le perfectionnement d'ouvriers plus avancés, c'est possible sur un chantier d'une telle ampleur, aussi complexe et riche.
Journalisée
Hikaki
La Chancellerie
Maréchal
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 684



WWW
« Répondre #7885 le: 17Avril, 2019, 21:36:14 »

Je crains que vos considérations soient très éloignées de notre président, notamment « prendre le temps ».
De plus, la rénovation était confiée à une entreprise spécialisée, française, et il y a, à priori, eu un accident.
Deux raisons pour ne pas aller dans votre sens. (Sans compter les copinages, bien sûr.)
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 512



« Répondre #7886 le: 18Avril, 2019, 06:50:17 »

Je suis fatigué de l'inconséquence de certain personnage, qui me note qu'il remet l'embauche d'une collaboratrice après le règlement de la dette qu'il me doit. Dette qui consiste en droits à me reverser. En gros, son raisonnement est le suivant : puisque ma production est rentable, il faut me reverser un argent qui est une charge pour sa trésorerie et donc une entrave au développement de son entreprise…  

Et pendant ce temps, je ne vois pas la couleur de ce qui m'est dû et je me ruine la santé en menant de front deux métiers.
(Je me la ruine vraiment. Il y a une semaine, mon médecin traitant me disait : "Vous ne pouvez pas continuer à ce rythme. A votre âge, vous risquez la crise cardiaque.")
« Dernière édition: 18Avril, 2019, 06:52:10 par Usher » Journalisée
selwin
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 867



« Répondre #7887 le: 18Avril, 2019, 11:34:28 »

Du coup, tu écris des messages sur le forum à 4:50 ...  

Etant en train de récupérer d'un burn out, je me permets d'appuyer les propos de ton médecin : il ne faut pas négliger cette fatigue intense et se dire que ça ira mieux dans quelques jours. Ca n'ira mieux que si on lève le pied, pour commencer.

Mais je suis certain que tu sais tout ça très bien, je ne veux pas faire le donneur de leçons... Est-ce que tu as des obligations de production de tes romans, en dehors de celles que peut-être tu te fixes, contractuelles par exemple ? Est-ce que ce travail souffrirait d'un bon gros break ?

C'est un conseil à deux balles, mais la prise de recul c'est généralement bénéfique. On oublie ça parfois, quand on est très impliqué.

Bon courage en tout cas !!
« Dernière édition: 18Avril, 2019, 11:38:16 par selwin » Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 512



« Répondre #7888 le: 18Avril, 2019, 12:18:59 »

Merci pour ta sollicitude. Dans les faits, je ne souffre pas d'un burn-out (car mon travail fait toujours sens à mes yeux) mais de surmenage chronique et de mauvais payeur.

La situation est assez simple à décrire : mes bouquins sont rentables mais sont publiés dans une maison d'édition qui traverse des difficultés financières. Donc, compte tenu des incertitudes sur le versement de mes droits (au mieux retardé), je ne peux pas lâcher l'enseignement. Faire un break ? Cela va devenir plus facile (et même nécessaire) l'an prochain puisque j'achève un roman que je devais livrer contractuellement. Mais d'un, ça ne peut pas durer si je veux maintenir une dynamique des ventes qui me permettra, un jour, de lâcher l'enseignement pour vivre de ma plume. De deux, la réforme des lycées arrive et de toute façon je croulerai sous le travail scolaire l'an prochain. (Programmes intégralement à refaire.)

La solution, pour moi, ce serait tout simplement que l'on me paie ce qu'on me doit. Là, on vient de me soumettre un échéancier (le troisième différent depuis le début de l'année !…) où on prévoit d'épurer mes droits 2018 fin 2020. Imaginez que vous ayez un employeur qui vous verse votre salaire de décembre 2018 en octobre 2020… Du coup, il faut bien que je continue à travailler à côté, non parce que mes livres ne rapportent pas, mais parce que leurs droits sont engloutis dans la trésorerie chancelante de l'éditeur.
« Dernière édition: 18Avril, 2019, 12:20:55 par Usher » Journalisée
Tristan
TDC
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 352


« Répondre #7889 le: 18Avril, 2019, 12:49:00 »

Je compatis et je n'ai malheureusement aucune solution constructive à te proposer...
Journalisée
Pages: 1 ... 524 525 [526] 527 528 ... 531   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: