Les Salons de la Cour

20Mars, 2019, 19:25:11
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 12 13 [14] 15   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Bouturage du fil "Je suis sur le fondement.."]: politique sous le parasol  (Lu 11940 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 321



« Répondre #195 le: 16Mars, 2019, 14:56:15 »

Le terroriste de ChristChurch dit avoir pris sa décision de passer à l'action lors de son séjour en France.

On se demande bien pourquoi...



Et oui, l'idéologie identitaire tue.
Journalisée

Morgalel
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 812


« Répondre #196 le: 16Mars, 2019, 15:27:38 »

Il se réclame explicitement de la théorie du grand remplacement de Renaud Camus. Après Finkie qui était cité par Breivik ... cocorico, la pensée française s’exporte.

Et la tendance semble pas partie pour s’inverser : le jour même de l’attentat les chaînes de télévision françaises ont laissé une large place à Ménard, De Villiers, Elizabeth Lévy, avec comme toujours le renfort idéologique des roses-brun du Printemps Républicain.
Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 321



« Répondre #197 le: 16Mars, 2019, 15:33:37 »

L'exception française, je voyais pas ça comme ça.  

Mais voir un Australien (venu d'un pays dont la population des Aborigènes ne compose plus que 3% de la population totale) craindre le Grand Remplacement, il y a là une ironie amère qui démontre la connerie profonde des identitaires suprémacistes blancs.
« Dernière édition: 16Mars, 2019, 15:35:38 par Rom1 » Journalisée

cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 326



« Répondre #198 le: 18Mars, 2019, 22:22:09 »

Le terroriste de ChristChurch dit avoir pris sa décision de passer à l'action lors de son séjour en France.

On se demande bien pourquoi...

[suivent les images de vingt "unes" de différents magazines français sur le terrorisme islamique, le djihad ou l’immigration]

Et oui, l'idéologie identitaire tue.

Je pensais qu'il n'y avait que Najat pour sortir ce genre de sottises (pour rester correct).

Je rappelle juste, au cas où certains l'auraient oublié, que les cinq dernières années ont vu la naissance, puis l'apogée de Daesch, avec ses massacres, ses tortures, ses décollations et autres égorgements et ses charniers. Il y a eu également, depuis 2012, en France, les tueries de Toulouse, de Charlie hebdo, du père Hamel, des policiers de Magnanville, du sacrifice d'A. Beltrame de Carcassone... et j'en oublie certainement plus d'un (tiens, Nice et Strasbourg, qui me reviennent).

Il est incroyable que des journaux aient parlé de ces événements ! Et qu'ils aient titré sur les fondamentalistes, les djihadistes, et la terreur.
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 424


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #199 le: Hier à 08:21:09 »

Je ferai d'abord remarquer que le terroriste utilise le concept du "grand remplacement", et que ce concept donne son titre au manifeste et irrigue toute la pensée criminelle du perpétrateur.

J'ajouterai que le concept a été forgé en Europe, qu'il s'est cristallisé en France sous la plume de Renaud Camus en 2011, et que ce penseur est nommément cité dans le manifeste du terroriste. Or, ce concept est repris sans distance critique dans certaines couvertures citées par Romain "Islam, l'invasion qu'on cache" (Valeurs Actuelles), "l'invasion des mosquées" (VA toujours), "immigration ou invasion" (le Figaro), alors oui, il convient de s'interroger sur la portée du discours d'incitation à la haine. Il ne s'agit pas ici de s'interroger sur le terrorisme islamique et d'en rendre compte, ce qui aurait été tout à fait légitime, mais de jouer sur la peur d'une marée migratoire fantasmatique qui viendrait remplacer l'Européen allogène.

Enfin, l'Australien dit clairement que le voyage en France a été pour lui "un déclic". Que faut-il de plus ?

Ergo, la France a été la matrice de cette idéologie identitaire. Forcément, quand on adhère à la théorie du grand remplacement, c'est désagréable de se rendre compte que quelqu'un vient de tuer au nom de cette idéologie, mais c'est la réalité des faits.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Tristan
TDC
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 332


« Répondre #200 le: Hier à 08:43:33 »

Il y a six grands hebdos d'information en France, qui sortent une cinquantaine de numéros par an. Le montage posté par Romain, qui tourne beaucoup sur les réseaux sociaux, nous propose vingt "unes".

La plus ancienne que j'ai identifié* remonte à octobre 1985 (pas envie d'y passer plus de temps que ça n'en mérite, mais il y en a au moins une autre qui date de 1991).

Cela nous fait vingt "unes" étalées 34 ans, soit 10 200 couvertures.

Je laisse chacun à ses convictions, mais ce petit fait permet quand même de relativiser l'effet de masse que tente d'imposer ce montage.


* celle du Figaro Magazine qui propose aussi en insert un sujet sur "le match de l'année" entre Fabius et Chirac.
Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 321



« Répondre #201 le: Hier à 09:24:00 »

Le terroriste de ChristChurch dit avoir pris sa décision de passer à l'action lors de son séjour en France.

On se demande bien pourquoi...

[suivent les images de vingt "unes" de différents magazines français sur le terrorisme islamique, le djihad ou l’immigration]

Et oui, l'idéologie identitaire tue.

Je pensais qu'il n'y avait que Najat pour sortir ce genre de sottises (pour rester correct).

Je rappelle juste, au cas où certains l'auraient oublié, que les cinq dernières années ont vu la naissance, puis l'apogée de Daesch, avec ses massacres, ses tortures, ses décollations et autres égorgements et ses charniers. Il y a eu également, depuis 2012, en France, les tueries de Toulouse, de Charlie hebdo, du père Hamel, des policiers de Magnanville, du sacrifice d'A. Beltrame de Carcassone... et j'en oublie certainement plus d'un (tiens, Nice et Strasbourg, qui me reviennent).

Il est incroyable que des journaux aient parlé de ces événements ! Et qu'ils aient titré sur les fondamentalistes, les djihadistes, et la terreur.
Ah ben écoute alors, j'attends que 'ces journaux' en fassent autant avec le suprémacisme blanc masculiniste identitaire.  
Parce qu'entre Breijnik, Toronto, Pittsburgh et Christchurch (je dois en oublier au passage), il y aurait de quoi faire ! Et j'espère que 'ces journaux' le feront avec autant de mesure, bien sûr - c'est à dire en déchaînant les mots pour attirer l'attention sur les blancs qui commettent des tueries. En pratiquant des amalgames bien trouvés pour appuyer leurs thèses ("Trop de souchiens entraîne-t-il un risque de tuerie de masse ?", "Le Grand Remplacement - par un mec qui vit dans un pays où la population autochtone ne compose plus que 3% de la population totale", "Mortalité des femmes : faut-il interdire le mariage ?", etc.).
Comme ça, le Dupont-Aignan que tu es pourras discuter à égalité avec la Najat que je suis.  

Citation
Je laisse chacun à ses convictions, mais ce petit fait permet quand même de relativiser l'effet de masse que tente d'imposer ce montage.
Ah merci d'ajouter à mon argument d'effet de masse en volume un argument d'effet de masse temporel.  
Et oui, incroyable ! Le FN au second tour des Présidentielles deux fois en 15 ans, ça plongerait ses racines dans les décennies précédentes ! (alors que DAESH n'existait pas...)
Sachant qu'on peut aussi deviner que ce montage ne montre pas toutes les couvertures mais juste une sélection. (même si bien sûr ça ne fera jamais une majorité sur les plus de dix mille que tu as comptées - mais ça reste significatif car on ne parle pas de Minute ici... mais d'hebdo qui ont pignon sur kiosques)

Circulez, rien à voir.
« Dernière édition: Hier à 09:48:48 par Rom1 » Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Enseigne
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 919


Ours Rôliste


« Répondre #202 le: Hier à 09:48:51 »

Loin de moi l'idée d'envenimer le "débat" (s'il y en a vraiment un), d'autant que je partage les positions exprimées par Tristan et par Macbesse... mais je me permettrais de remarquer quelques petites choses :

Rom1: Dans le message initial, pourquoi donc souligner le mot "terroriste" et asséner la déclaration "l'idéologie identitaire tue" comme s'il s'agissait d'une espèce de phrase-choc destinée à ouvrir les yeux (de qui?) ?  A moins d'être totalement ignorant ou d'une mauvaise foi sans borne, peut-on un seul instant douter qu'effectivement (et ça n'a rien de nouveau) l'idéologie identitaire est une idéologie potentiellement meurtrière et terroriste (comme elle l'a prouvé par le passé) et que le tueur de Christchurch est effectivement un terroriste ?  Je ne vais pas dire que ça revient à enfoncer une porte ouverte, mais on a un peu l'impression, en lisant cela, que tu serais détenteur d'une vérité "dérangeante" pour le commun des mortels, qui vivrait dans une sorte de déni généralisé à ce sujet...  Oui, il y a sans doute des gens qui sont dans ce cas - hélas pour eux comme pour nous - mais je te rassure, ça fait un bon bout de temps qu'un bon nombre d'entre nous avons connaissance de cet état de fait. Quant au fait de mettre dans le même sac des publications comme Valeurs Actuelles, Marianne ou Le Courrier International, c'est quand même un peu court, je trouve...

Macbesse: Bien sûr, personne ne nie que la théorie du Grand Remplacement, aussi grotesque que dangereuse (et, hélas, souvent très mal combattue par ceux qui tentent d'y riposter), est connectée à l'atrocité de Christchurch. C'est en tous les cas ce que l'assassin lui-même revendique (je constate, au passage, que dans bien d'autres cas, les revendications idéologiques des terroristes (lorsqu'elles sont, par exemple, d'ordre religieux) sont sujettes à beaucoup plus de réserves / de caution de la part des commentateurs, y compris quand elles sont explicites et limpides - mais bon, puisque cette fois, on ose relier A+B ou appeler un chat un chat, je ne vais pas m'en plaindre). Mais il me semble que, si l'on veut réellement analyser ce qui s'est passé en Nouvelle-Zélande, il faudrait aussi rappeler quelques faits :

- Le Grand Remplacement a effectivement été théorisé et, disons, "fixé" par Camus - il y a donc effectivement une responsabilité de la part des tenants de cette théorie. Quant à laisser entendre qu'il y aurait, par là-même, une "responsabilité française", cela me semble relever des mêmes amalgames réducteurs qui sont, par ailleurs, si souvent (et à raison) dénoncés en d'autres circonstances.

- Le meurtrier de Christchurch a aussi été bien "inspiré" par la tuerie de Breivik et par la "culture" de la message board américaine 8chan (4chan en "illimité"...) où il s'était exprimé et ou son acte a d'ailleurs été salué ("OP delivered", je cite). Donc, comme on le voit, l'équation selon laquelle son séjour en France et son "exposition" à certaines théories constitueraient l'alpha et l'oméga de sa motivation ou de son "conditionnement" (en admettant qu'il ait eu besoin d'être conditionné) serait non seulement simpliste mais grossièrement inexact.

- J'ajoute quand même que la "théorie du grand remplacement" a aussi des pendants dans la culture anglo-saxonne, à commencer par cette fameuse "guerre raciale" qui a obsédé (et obsède encore) tant de survivalistes et autres cinglés d'armes à feu aux USA... mais aussi ailleurs !  Et ça, ça remonte au moins aux années 60. Je ne dis pas que le discours, les cibles etc. sont les mêmes mais il est évident, quand on connaît un peu le sujet (et je suis sûr que c'est ton cas), qu'il y a, disons, une espèce de lien parenté entre les deux (et avec d'autres élucubrations du même genre). Je ne pense pas être le seul à m'être dit, voici déjà quelques années, en découvrant la fameuse théorie du Grand Remplacement, qu'il s'agissait d'une espèce de "VF" des fantasmes US sur la "racial holy war", le "helter skelter" etc. Forcément différente (pas la même culture, pas la même audience etc.) mais avec tout de même assez de similitudes pour attirer l'attention... Toujours la question du contexte, donc.

Personnellement, ce qui me frappe surtout chez ce tueur (par rapport à ce que l'on sait de lui pour l'instant), au-delà de l'atrocité de ses actes et du caractère révoltant de ses idées, c'est cette espèce d'aveuglement ontologique, auquel Rom1 a d'ailleurs fait implicitement allusion : cet homme est australien, originaire d'un pays où un Grand Remplacement a effectivement eu lieu... mais il n'a aucune difficulté à se considérer comme le "défenseur" d'une "culture" qui serait "menacée" par "des gens venus d'ailleurs". Quelle ironie (et quelle horreur). Mais cela me semble éclairer, si besoin était, le fait qu'il agit à partir d'une lecture essentiellement raciste / raciale du monde, selon laquelle (pour schématiser) les Blancs (les gens comme lui, donc) auraient parfaitement le droit de s'installer où ils veulent, quitte à Remplacer ceux qui étaient là avant... contrairement à tous les autres. On retrouve donc bel et bien ici l'idéologie de la race supérieure et de son droit à la suprématie (à mon tour d'enfoncer une porte ouverte  ).

(Désolé pour la longueur du post, je ne parviens que rarement à être bref sur de tels sujets)
« Dernière édition: Hier à 10:18:10 par olivier legrand » Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 321



« Répondre #203 le: Hier à 10:27:52 »

Citation
Rom1: Dans le message initial, pourquoi donc souligner le mot "terroriste" et asséner la déclaration "l'idéologie identitaire tue" ?  A moins d'être totalement ignorant ou d'une mauvaise foi sans borne, peut-on un seul instant douter qu'effectivement (et ça n'a rien de nouveau) l'idéologie identitaire est une idéologie potentiellement meurtrière et terroriste (comme elle l'a prouvé par le passé) et que le tueur de Christchurch est effectivement un terroriste ?  Je ne vais pas dire que ça revient à enfoncer une porte ouverte, mais on a un peu l'impression, en lisant cela, que tu serais détenteur d'une vérité "dérangeante" pour le commun des mortels, qui vivrait dans une sorte de déni généralisé à ce sujet...  Oui, il y a sans doute des gens qui sont dans ce cas - hélas pour eux comme pour nous - mais je te rassure, ça fait un bon bout de temps qu'un bon nombre d'entre nous avons connaissance de cet état de fait. Quant au fait de mettre dans le même sac des publications comme Valeurs Actuelles, Marianne ou Le Courrier International, c'est quand même un peu court, je trouve...
- Terroriste, pour bien marquer que oui - c'en est un. Pas un dément, pas un tueur, pas un loup solitaire. Trop souvent, on oublie d'expliquer que toute personne qui tue au nom d'une idéologie pour provoquer la terreur est un terroriste par définition.
- Disons que pour beaucoup, seule l'idéologie islamiste tue (ce qui est vrai, indubitablement). Du coup, ça ne fait pas de mal de rappeler que d'autres idéologies tuent aussi et que toutes sont l'ennemi de l'humanisme. Sur l'inspiration du terroriste, si certes on ne peut guère prétendre à 100% que les thèses de nos grands penseurs identitaires l'aient inspiré, elles font tout de même partie de son bagage idéologique. Ça fait un peu mal au cul que la France soit ne serait-ce que partiellement l'inspiratrice de ce type d'acte.
Je ne doute pas que les Obéronistes ont bien conscience de ces faits hein (encore que, pour certain)...
Mais comme le montre un peu l'article posté en fin de mon dernier post, visiblement tout le monde n'est pas au courant dans les rédactions. Et le cycle repart...

Si tu veux, je suis un peu énervé parce que mon confrère Nabil Ouali - écrivain brillant publié chez Mnémos - est actuellement la cible d'un harcèlement immonde à cause de son nom à consonance trop "arabo-musulmane" (comme ça se dit de nos jours) suite à sa réaction sur le traitement médiatique français à propos de l'attentat de Christchurch.
Parce que c'est magnifique dans notre pays : si un Musulman commet un attentat, c'est de la faute des Musulmans ; si un attentat islamophobe est commis, c'est aussi la faute des Musulmans.
Journalisée

Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 424


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #204 le: Hier à 10:51:12 »

Rom1: Dans le message initial, pourquoi donc souligner le mot "terroriste" et asséner la déclaration "l'idéologie identitaire tue" comme s'il s'agissait d'une espèce de phrase-choc destinée à ouvrir les yeux (de qui?) ?  A moins d'être totalement ignorant ou d'une mauvaise foi sans borne, peut-on un seul instant douter qu'effectivement (et ça n'a rien de nouveau) l'idéologie identitaire est une idéologie potentiellement meurtrière et terroriste (comme elle l'a prouvé par le passé) et que le tueur de Christchurch est effectivement un terroriste ?

Dans les tueries précédentes, sur les médias à large diffusion, par exemple LCI et BFM Tv, mais aussi dans une bonne partie de la presse, le tueur était présenté comme un déséquilibré et la dimension idéologique niée.

Encore juste après le massacre... Arrêts sur image a justement fait un montage sur cette bonne conscience troublée : https://www.facebook.com/watch/?v=372395286685060 (il n'est plus dispo en libre accès sur le site et je ne sais pas si tu es abonné).

Bref... quand tu dis "personne ne nie que la théorie du grand remplacement est connectée à l'attentat de Christchurch", je ne suis pas d'accord. Il suffit de cliquer sur ce lien et de lire le post de Cavaillon pour s'en rendre compte.
« Dernière édition: Hier à 10:54:55 par Macbesse » Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
olivier legrand
Ours Rôliste
Enseigne
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 919


Ours Rôliste


« Répondre #205 le: Hier à 11:30:04 »

- Terroriste, pour bien marquer que oui - c'en est un. Pas un dément, pas un tueur, pas un loup solitaire. Trop souvent, on oublie d'expliquer que toute personne qui tue au nom d'une idéologie pour provoquer la terreur est un terroriste par définition.

Ben un tueur, oui - et même un tueur de masse. Mais certainement pas un "tueur fou" (trop facile) ou un "loup solitaire" (appellation gadget qui, dans les faits, ne s'applique jamais à de tels individus...).

- Disons que pour beaucoup, seule l'idéologie islamiste tue (ce qui est vrai, indubitablement). Du coup, ça ne fait pas de mal de rappeler que d'autres idéologies tuent aussi et que toutes sont l'ennemi de l'humanisme.

En effet.

Sur l'inspiration du terroriste, si certes on ne peut guère prétendre à 100% que les thèses de nos grands penseurs identitaires l'aient inspiré, elles font tout de même partie de son bagage idéologique. Ça fait un peu mal au cul que la France soit ne serait-ce que partiellement l'inspiratrice de ce type d'acte.

En effet. Mais je ne vois pas en quoi Renaud Camus et ses idées représenteraient plus "la France" que toi ou moi... Attention à la tentation de la "responsabilité culturelle collective", qui fait malheureusement florès (et tend à remplacer la réflexion) actuellement au sein de diverses sensibilités dites alternatives et que l'on pourrait aussi qualifier, après tout, d'identitaires. Mais c'est sans doute un autre débat.

Mais comme le montre un peu l'article posté en fin de mon dernier post, visiblement tout le monde n'est pas au courant dans les rédactions. Et le cycle repart...

A le lecture (rapide) de cet article, je pense que l'ignorance est moins en cause que la mauvaise foi - ou l'adhésion à cette théorie, tout simplement. D'ailleurs, nous pouvons d'ores et déjà entendre ses défenseurs et même ses promoteurs hurler au complot / à l'amalgame (un comble...) (en attendant la "fake new"...) destiné, bien sûr, à les stigmatiser et à les faire taire.


Si tu veux, je suis un peu énervé parce que mon confrère Nabil Ouali - écrivain brillant publié chez Mnémos - est actuellement la cible d'un harcèlement immonde à cause de son nom à consonance trop "arabo-musulmane" (comme ça se dit de nos jours) suite à sa réaction sur le traitement médiatique français à propos de l'attentat de Christchurch.

Ne connaissant pas sa réaction, je ne peux évidemment pas me positionner. Mais ce type de harcèlement est tout à fait inadmissible. Il fait malheureusement partie de notre réalité; à un autre niveau, ça me rappelle ce que j'ai dû gérer dans certaines de mes classes après les attentats de 2015...

Parce que c'est magnifique dans notre pays : si un Musulman commet un attentat, c'est de la faute des Musulmans ; si un attentat islamophobe est commis, c'est aussi la faute des Musulmans.

Mais tout le monde ne pense pas ça !  Loin s'en faut !  Le problème, c'est que ce sont souvent les tenants des positions les plus virulentes qui gueulent le plus fort.  Cet attentat indigne beaucoup de monde ici... mais il touche évidemment moins les gens, parce qu'il a eu lieu dans un autre hémisphère, à l'autre bout du monde : ce phénomène de "compassion de proximité" s'observe TOUJOURS et PARTOUT dans de tels cas. Avec, là encore, des degrés divers et des réactions parfois totalement révoltantes. C'est une caractéristique humaine - et non une spécificité française ou occidentale.

Le genre de raccourci que tu condamnes (et tu as parfaitement raison de le faire), on peut aussi trouver son pendant inverse (et tout aussi révoltant) : il y a eu des gens, après les attentats de 2015, pour oser dire ou écrire que les "premières" victimes de ces attentats étaient "les Musulmans eux-mêmes" (pris, bien sûr, dans leur globalité, joli raccourci...), car ces actes n'allaient évidemment pas manquer de susciter "une vague islamophobe en France", sur le thème du talion - ce qui, dans les faits, n'a jamais eu lieu. Il y a eu des actes dégueulasses, des incidents immondes... mais globalement, à l'échelle de notre société et compte tenu de l'ampleur des faits, la réaction des gens a été tout à fait digne et mesurée... au grand dam de ceux qui souhaitent justement provoquer un tel embrasement. Et là-dessus, force est de reconnaître que les théoriciens du Grand Remplacement rejoignent (par une sorte d'Ouroboros pervers) les décideurs et les auteurs de ces attentats - qui souhaitent ledit Grand Remplacement, sans forcément l'appeler ainsi (et en l'envisageant avant tout sous un angle politico-religieux plus que sous un angle véritablement ethnique), comme le montre explicitement leur propagande.

Bref, sur ce sujet comme sur d'autres, il me semble que la simplification ou, si tu préfères, la "réduction", constitue une pente dangereuse, qui ne résoudra rien : sous prétexte de ne pas faire de détails ou de ne pas s'encombrer de nuances, on risque de finir par être incapable d'en faire lorsque cela s'avère nécessaire. Et le fait de répondre à une réduction par une réduction opposée ne constitue pas, à mon  sens, une solution.


Petite parenthèse finale (mais on reste sur ce sujet). Je ne sais pas si quelqu'un d'autre est tombé sur la violente prise de bec, sur LCI (oui, moi aussi je zappe sur des chaînes que je ne suis pas  ) entre Romain Goupil et Robert Ménard. C'était édifiant - et un peu déprimant, tant on avait l'impression de voir deux mécaniques tourner à vide.

D'un côté, on avait Robert Ménard montant sur ses grands chevaux de victime d'une "saloperie" et qui s'ingéniait à "oublier" l'affiche mentionnée par Goupil (sur Zemmour et les "Envahisseurs") en réussissant à imposer l'idée que R.G. (diable, je n'avais fait gaffe à ses initiales  ) mentait avec malveillance, alors qu'ils parlaient l'un et l'autre de deux affiches parfaitement différentes (Goupil avait donc tout à fait raison sur ce point - voir le lien ci-dessous - et sauf erreur de ma part, LCI n'a pas jugé utile de vérifier ce qu'il avançait, ce qui prenait deux clics sur Google) ; de l'autre côté, R.G. s'entêtait tellement avec cette histoire d'affiche (ce qu'on peut comprendre) qu'on ne parlait finalement plus du tout de Christchurch ni même du Grand Remplacement mais qu'on avait droit à un "clash" stérile  (comme on semble les apprécier sur les "chaînes info"), finalement totalement désolant et qui semblait surtout montrer l'incapacité des deux "débatteurs" à sortir d'un micro-microcosme franco-français où l'on sentait encore les vieilles rancoeurs post-68... c'était assez navrant.

https://www.youtube.com/watch?v=Ma-SP0qlfbk&feature=youtu.be

L'affiche incriminée en question :

https://www.medias-presse.info/wp-content/uploads/2016/09/b%C3%A9ziers-zemmour.jpg

Bref... quand tu dis "personne ne nie que la théorie du grand remplacement est connectée à l'attentat de Christchurch", je ne suis pas d'accord. Il suffit de cliquer sur ce lien et de lire le post de Cavaillon pour s'en rendre compte.

Tu as raison. J'aurais dû écrire "personne de sensé" ou "personne de bonne foi"... mais je pense quand même que le reste de mon post clarifiait totalement mon propos.

Quant au poste de Cavaillon (dont je ne partage pas, comme il le sait, les positions - loin s'en faut), si tu parles bien de celui qui est sur cette page (?), je suis désolé mais je ne vois pas en quoi il nie le lien entre Grand Remplacement et la tuerie de Christchurch : il répondait au post de Rom1 sur le sujet de la couverture médiatique des attentats islamistes commis en France ces dernières années... 

« Dernière édition: Hier à 11:37:14 par olivier legrand » Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 321



« Répondre #206 le: Hier à 11:58:32 »

Citation
Ne connaissant pas sa réaction, je ne peux évidemment pas me positionner.
Voici :
- Tranquillement, des gens parlent de nous déporter. Je suis terrifié et j'ai tellement MAL. après avoir entendu Jean-Yves Camus, sur Franceculture, expliquer que la doctrine du Grand Remplacement de Renaud Camus n’était pas violente, encore moins génocidaire, puisqu’elle prône la « remigration, volontaire ou non, des populations issues de pays non européens.
(tu peux aller mesurer l'ampleur du truc en jetant un œil à son Twitter)
Citation
Mais tout le monde ne pense pas ça !
On en a quand même eu un bel échantillon à la télévision, sur les chaînes d'infos continues les plus connues. Après, on peut estimer que ce qu'on entend dans les médias ne façonne pas la pensée - mais c'est un autre débat sur lequel j'ai ma petite idée (spoiler : les articles et tribunes antisémites des années 30).
Toutefois à l'échelle d'un individu (cf. Nabil), ce "pas tout le monde" frappe plutôt fort. Donc oui ce sont les plus virulent, les plus gueulards - mais leurs actes affectent des personnes dans le monde réel. Certes, cela représente un pourcentage infinitésimal de la population qui se trouve mis en cause mais pour ce petit pourcentage, c'est ressenti assez violemment. Toute cette haine aveugle naît forcément quelque part et elle continue à tuer.
Journalisée

Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 465



WWW
« Répondre #207 le: Hier à 12:06:11 »

Tout à fait d'accord avec Olivier (une habitude, décidément  )

Et hors du cadre hexagonal c'est peut-être encore plus inquiétant... mais guère surprenant.
Journalisée

Morgalel
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 812


« Répondre #208 le: Hier à 12:18:21 »


Bref... quand tu dis "personne ne nie que la théorie du grand remplacement est connectée à l'attentat de Christchurch", je ne suis pas d'accord. Il suffit de cliquer sur ce lien et de lire le post de Cavaillon pour s'en rendre compte.

Je relance d'un  Jean Yves Camus, qui a expliqué sur France Culture que le grand remplacement version Brenton Tarrant n'était pas celui de Renaud Camus, car ce dernier ne prône pas la violence mais la "rémigration volontaire ou non". Argument sidérant.

Sur un autre terrain, notons aussi Géraldine Woessner, journaliste sur Europe 1, qui s'est employée sur les réseaux sociaux à défendre l'idée que le grand remplacement n'était pas une théorie mais une crainte fondée sur une réalité statistique factuelle.

Ca et ceux qui se sont empressés d'expliquer que la cause première de l'attentat était le multiculturalisme, in fine je suis moins épouvanté par l'influence idéologique en amont qu'auraient pu avoir la presse et les penseurs français que par leurs réactions en aval. Et j'évoque là des gens qui ne sont pas du tout étiquetés à l'extrême droite, pas je ne sais quelle chapelle frontiste.

EDIT : cross post partiel avec Rom1
« Dernière édition: Hier à 12:22:04 par Morgalel » Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Enseigne
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 919


Ours Rôliste


« Répondre #209 le: Hier à 12:18:55 »

On en a quand même eu un bel échantillon à la télévision, sur les chaînes d'infos continues les plus connues.

En effet. Et c'est tout le problème de ces chaînes info : l'effet de boucle, l'effet de loupe, l'effet boule-de-neige...

Toutefois à l'échelle d'un individu (cf. Nabil), ce "pas tout le monde" frappe plutôt fort. Donc oui ce sont les plus virulent, les plus gueulards - mais leurs actes affectent des personnes dans le monde réel.

Je n'ai jamais dit le contraire - et le fait qu'ils soient minoritaires ne les excuse en rien. Nous sommes totalement d'accord.

Certes, cela représente un pourcentage infinitésimal de la population qui se trouve mis en cause mais pour ce petit pourcentage, c'est ressenti assez violemment.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre de quel "petit pourcentage" tu parles : les boucs-émissaires ou les haineux ?  Au cas où je n'aurais pas été clair (?), je précise donc que mon argument concernait bien évidemment les propagateurs de haine - certainement pas leurs cibles !  

Toute cette haine aveugle naît forcément quelque part et elle continue à tuer.

Je nuancerais - mais certainement pas pour atténuer. Moi aussi j'ai, je crois, parlé d'aveuglement à propos du terroriste de Christchurch - concernant ce que nous appellerons le "paradoxe du Grand Remplacement à l'australienne"... mais dans un contexte plus général, j'aurais tendance à me méfier de l'expression "haine aveugle" pour qualifier des actes qui sont, comme tu le soulignes toi-même, nourris et guidés par une idéologie (terme pouvant s'appliquer aussi bien au politique qu'au religieux). Ces assassins ne sont pas "aveugles" : ils sont, au contraire, guidés / obsédés par une VISION (qui les rend "aveugle" au reste, OK, j'ergote un peu  )... et en traitant leur haine comme "aveugle", quelque part, on la désidéologise - or, sauf erreur de ma part, ça correspondrait à peu près à l'inverse de ton propos initial - à savoir que cette haine homicide s'appuie sur des idées...
  
Journalisée
Pages: 1 ... 12 13 [14] 15   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: