Les Salons de la Cour

20Octobre, 2019, 15:09:39
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 17 18 [19] 20   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Politique sous le parasol  (Lu 21418 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 474



WWW
« Répondre #270 le: 01Avril, 2019, 09:24:28 »

Sur le fond, la nécessaire réévaluation des lois et des politiques passées, je suis bien d’accord. Je pense que c’est souvent l’orgueil (et la crainte d’afficher une sorte de vulnérabilité à trop admettre leur non-infaillibilité) qui empêche les politiciens d’envisager qu’ils aient pu commettre des erreurs : d’ailleurs la réponse la plus typique lorsqu’ils y sont confrontés c’est de dire "c’est parce qu’on a pas été assez loin [dans le délire de leur crémerie]."
Journalisée

WolfRider
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60



« Répondre #271 le: 01Avril, 2019, 09:29:34 »

La majorité des lois sont soit faites pour répondre à un évènement dans l'actualité qui a engendré beaucoup d'émotion; Soit faites pour répondre à l'idéologie de ceux au pouvoir. Dans les cas on ne va surtout pas évaluer les effets pour ne pas prendre le moindre risque de se voir démontrer qu'on est des incapables réagissant à l'émotion et / ou des incapables d'adapter leur idéologie au monde réel.
Pire quand le pouvoir  change de camp, on fait beaucoup de déclaration qu'on va revenir sur telle ou telle loi. Mais ça c'est pour la galerie. Dans les faits on se garde bien de toucher aux coteries des prédécesseurs pour préférer rajouter ses propres conneries. Et surtout ne jamais admettre qu'on est des incapables quand on peut dire c'est de la faute à l'Europe nous on ne fait qu'appliquer les directives. Ça marche toujours de prendre les gens pour des cons, jusqu'au jour où ça ne marche plus et qu'ils descendent dans la rue et commence à exprimer leur frustration de manière très violente, face à l'incurie de ceux qui se succèdent au pouvoir depuis des décennies.  Et quand ils sont vraiment vénères, ils mettent un gilet jaune, couleur des briseurs de grèves suppôt des patrons. pourtant tout le monde y voit une révolte orienté à gauche alors que même un daltonien ne confond pas le jaune et le rouge.
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 542



« Répondre #272 le: 01Avril, 2019, 14:38:50 »

Ah çà ! Tout un poème, le choix du jaune…  Une couleur en quelque sorte antithétique de son mouvement. C'est assez fort. Représentatif du mouvement, diraient les mauvaises langues…  

Notre chromo-historien national  en parle sur Libé : Michel Pastoureau : "Le jaune est la couleur des trompeurs mais aussi des trompés."
« Dernière édition: 01Avril, 2019, 15:56:15 par Usher » Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #273 le: 01Avril, 2019, 22:30:41 »

Ce n'est pas tant la couleur qui a été choisie, que le gilet qui l'arbore.

L'événement déclencheur du phénomène était la taxe sur le carburant, donc les premiers touchés, et les premiers à manifester contre cette énième taxe étaient des automobilistes. Or, depuis quelques années (je ne me rappelle plus vraiment de quand ça date), tous les automobilistes sont tenus de posséder un gilet jaune, visible de loin, dans leur voiture. C'est donc tout naturellement que cet objet est devenu leur signe de ralliement.

Si la loi avait imposé un gilet rose à pois vert, on les aurait appelé les GRàPV.

Je pense du coup que les réflexions sur le "choix" de la couleur sont à côté du sujet.

Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Doji Satori
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 415


« Répondre #274 le: 02Avril, 2019, 10:12:44 »

Ils auraient pu prendre aussi bien l'alcotest qui est obligatoire également ... 

Concernant l'étude sur la loi du port du voile à l'école, je ne suis pas suffisamment costaud en Anglais pour l'avoir lu mais je la trouve un peu étrange. J'ai l'esprit mauvais mais on peut faire des études qui partent des conclusions pour construire des statistiques

Déjà, j'ai du mal à comprendre comment ces chercheurs ont pu déterminer un groupe "test" et un groupe "contrôle" alors que de leur aveu même, en France on ne peut pas classer de l'information de confession religieuse (si je ne m'abuse). Ils (elles ?) sont donc parti(e)s sur des descendants d'immigrés des régions choisies.

Comment a été établi le lien de cause à effet ? Sur les chiffres de réduction des résultats. Je manque de culture stat pour en appréhender la validité de la baisse mais je pense que la baisse de résultats peut résulter d'autres facteurs (changement de population ...).

Surtout, si le taux de réussite au bac des jeunes filles d'origine musulmanes a baissé, qu'en est-il de celui des garçons ? C'est curieux qu'on ait pas l'analyse parallèle pour conforter cette analyse (on aurait alors un maintien des taux de réussite des garçons). A priori, ils n'en parlent pas.

Mon parti pris contre le voile me pousse évidemment à la méfiance mais partir de ces stats pour en arriver à de telles conclusions me parait léger.

Du coup, ça m'intéresserait si des gens plus qualifiés pourrait éplucher ces chiffres.
Journalisée

Si vous avez des mauvaises actions sur la conscience, vendez.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #275 le: 02Avril, 2019, 14:37:55 »

Ce ne sont pas tant les chiffres que la méthodologie qu'il faut examiner.

Comme tu le fais remarquer, comment déterminer que les chiffres obtenus sont bien imputables aux effets de la loi plutôt qu'à d'autres facteurs non pris en comptes ?
Selon l'exemple habituel, il est très facile de démontrer que  les jupes sont un remède d'autant plus efficace contre la grippe qu'elles sont courtes et nombreuses.
« Dernière édition: 02Avril, 2019, 20:14:36 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 877



WWW
« Répondre #276 le: 02Avril, 2019, 15:16:55 »

Tiens ça, c'est un sujet important. On ne peut pas dire sans une bonne dose de mauvaise foi,  qu' il ait été traité de manière digne,  intelligente et sans démagogie par nos représentants.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 370



« Répondre #277 le: 02Avril, 2019, 16:08:58 »

Oui bon, mon but était de donner un exemple - pas de lancer une polémique sur le sujet et sur l'étude ayant porté dessus.
Journalisée

Morgalel
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 823


« Répondre #278 le: 02Avril, 2019, 16:54:00 »



Surtout, si le taux de réussite au bac des jeunes filles d'origine musulmanes a baissé, qu'en est-il de celui des garçons ? C'est curieux qu'on ait pas l'analyse parallèle pour conforter cette analyse (on aurait alors un maintien des taux de réussite des garçons). A priori, ils n'en parlent pas.


Alors je m'y connais pas trop dans ce type de publications, mais il me semble que ce point là précisément est abordé dans les appendices, partie A.
Journalisée
WolfRider
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60



« Répondre #279 le: 03Avril, 2019, 11:40:09 »

La loi sur le voile à l'école était surtout symbolique. Il s'agissait de réaffirmer la laïcité de l'école publique, laïque et obligatoire en France face à l'islamisme. La possibilités de conséquences néfastes pour les jeunes filles concernées était très présent dans le débat autour de la loi. C'était même un des arguments des opposants à la loi. Ça n'a pas pesé du tout dans le vote final puisque la loi a été adopté facilement, si je me souviens bien.
Et c'est une constante dans notre législation quand une loi est symbolique le législateur s'en cogne complètement des conséquences de son adoption, qu'elles soient positives ou négatives. On a les politiciens qu'on mérite et  otre mérite est vraiment pas brillant actuellement. Que ce soit en France ou ailleurs dans l'UE ou même de l'autre coté de l'atlantique l'électeur n'a le choix qu'entre des médiocres. S'il y en a qui ne sont pas médiocres, ils sont tellement noyés dans la masse qu'ils sont invisibles.
Journalisée
Morgalel
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 823


« Répondre #280 le: 03Avril, 2019, 12:24:36 »

Un symbole cela peut être considéré sous différents angles.
L'idée (avancée en 2004) de sanctuariser l'école et d'en faire un lieu à l'abri du prosélytisme religieux, pourquoi pas après tout. Si ça s'était inscrit dans une continuité d'action politique, du type interdiction des écoles hors contrat, fin du financement de l'école "libre", j'applaudirais des 2 mains.

Sauf que la continuité dans laquelle cela s'est inscrit est en réalité bien différente : possibilité de licencier une salariée pour port du voile (affaire Baby Loup), arrêtés anti burkinis sur les plages, velléités d'interdiction du voile à l'université et dans l'accompagnement des sorties scolaires....

Le tout au nom d'une prétendue tradition française laïque découlant de la loi de 1905, alors même que cette loi là ci ne vise en rien à restreindre l'expression publique des religions, et souffre de sévères coups de canif (constitution des associations diocésaines, statuts spécifiques de l'Alsace-Moselle ou de la Guyane ...) que bien peu de gens considèrent aujourd'hui, en revanche, comme des enjeux politiques.
« Dernière édition: 03Avril, 2019, 14:02:34 par Morgalel » Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #281 le: 03Avril, 2019, 13:28:40 »

Il faudrait arrêter, s'il vous plaît, de dire que nous avons les politiciens/dirigeants que l'on mérite.

Ce serait peut-être vrai si la seule force en présence était des individus ayant chacun une voix égale dans émergence de ces dirigeants et une chance égale pour le devenir.

La vérité c'est que ces politiciens sont tous issu d'une minorité qui détient par ailleurs une voix prééminente dans tous les domaines, politiques, économiques...
Ils ont l'argent, possèdent les entreprises, les outils de travail, établissent les lois, ont les clef de la bourse, joue avec les valeur des matières premières, des terres arables, des emplois, organisent les votes etc... oups j'allais oublier les médias d'information, de divertissement, de sondage...

C'est entre eux qu'ils choisissent qui se présente, qui sera poussé vers le haut qui finalement ira au CA de cette grande boîte...

La voix, même de milliers d'individus vaut bien peu face à des lobby qui ont maintenant pignon sur rue dans les couloir de nos institutions sois-disant représentatives.

En fait nous avons les politiciens que les élites veulent bien nous donner.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 542



« Répondre #282 le: 03Avril, 2019, 15:29:12 »

On a les politiciens qu'on mérite et  otre mérite est vraiment pas brillant actuellement. Que ce soit en France ou ailleurs dans l'UE ou même de l'autre coté de l'atlantique l'électeur n'a le choix qu'entre des médiocres. S'il y en a qui ne sont pas médiocres, ils sont tellement noyés dans la masse qu'ils sont invisibles.

Le refrain n'est pas neuf :

"– Ce M. Laroche-Mathieu a l'air fort intelligent et fort instruit.
Le vieux poète murmura :  – Vous trouvez ?
Le jeune homme, surpris, hésitait : – Mais oui ; il passe d'ailleurs pour un des hommes les plus capables de la Chambre.
– C'est possible. Dans le royaume des aveugles les borgnes sont rois. Tous ces gens-là, voyez-vous, sont des médiocres, parce qu'ils ont l'esprit entre deux murs, – l'argent et la politique.  – Ce sont des cuistres, mon cher, avec qui il est impossible de parler de rien ; de rien de ce que nous aimons. Leur intelligence est à fond de vase, ou plutôt à fond de dépotoir, comme la Seine à Asnières."


Bel-Ami, I, 6, Guy de Maupassant, 1885.
Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #283 le: 03Avril, 2019, 22:16:23 »

(les plus curieux pourront consulter l'étude ici)

J'ai commencé à la lire. Mais j'émets de sérieux doutes quant à la valeur scientifique de l'étude. Les deux chercheuses annoncent en effet que l'interdiction du voile à l'école a pour conséquence à long terme de diminuer le nombre d'enfants des musulmanes...     
(page 4)

Peut-être que l'explication sera donnée plus loin, mais là, avec juste le résultat brut de fonderie, ça étonne.
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
WolfRider
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60



« Répondre #284 le: 13Avril, 2019, 23:27:19 »

Le refrain n'est pas neuf :

"– Ce M. Laroche-Mathieu a l'air fort intelligent et fort instruit.
Le vieux poète murmura :  – Vous trouvez ?
Le jeune homme, surpris, hésitait : – Mais oui ; il passe d'ailleurs pour un des hommes les plus capables de la Chambre.
– C'est possible. Dans le royaume des aveugles les borgnes sont rois. Tous ces gens-là, voyez-vous, sont des médiocres, parce qu'ils ont l'esprit entre deux murs, – l'argent et la politique.  – Ce sont des cuistres, mon cher, avec qui il est impossible de parler de rien ; de rien de ce que nous aimons. Leur intelligence est à fond de vase, ou plutôt à fond de dépotoir, comme la Seine à Asnières."


Bel-Ami, I, 6, Guy de Maupassant, 1885.

Je sais bien que le refrain n'est pas neuf et ne l'était déjà pas en 1885.  Ceci dit les début de la 3e république sont une époque assez intéressante par la médiocrité crasse des politiciens monarchistes et bonapartistes. Incapables de s'entendre et encore moins de s'allier pour empêcher la République d'exister et de perdurer. A coté il des types remarquables comme Clemenceau, Ferry. C'est cette année là, ou la précédente je ne suis plus sur, que Clemenceau fait un remarquable discourt contre le colonialisme qui, ama, devrait être enseigné dans tous les collèges et lycées de France, DOM et TOM inclus.
J'admets aussi avoir une bonne dose d'amertume quand je compare ce qui incarnait la gauche quand j'étais jeune, au moment de l'élection de Mitterrand, avec les pitres démago de LFI qui se prétendent la seule vraie gauche autoproclamée capable d'incarner la gauche actuellement. Quand à la droite c'est depuis le départ de De Gaulle qu'elle est pathétique et pitoyable, rien à en tirer. L’extrême droite me fait gerber et j'ai fréquenté de trop près l’extrême gauche à l'adolescence pour pouvoir encore les prendre au sérieux. Trop pathétiques.
Journalisée
Pages: 1 ... 17 18 [19] 20   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: