Les Salons de la Cour

17Octobre, 2019, 03:20:12
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 20   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Politique sous le parasol  (Lu 21330 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« le: 22Juillet, 2018, 09:27:52 »

Je viens de faire un petit calcul au sujet du CICE (pour ceux qui ne connaissent pas: c'est un programme d'aide aux entreprises mis en place sous Hollande, avec un budget d'à peu près 20 milliards par an). Gattaz, alors président du MEDEF (le syndicat patronal) avait promis à l'époque un million d'embauches grâce à ce plan. On les attend toujours (comme vous pourrez le voir sur la page Wikipedia, c'est plutôt parti comme dividendes pour les actionnaires).

Du coup, j'ai fait le calcul: disons qu'un emploi au smic coûte à peu près 20 000€ par an, charges comprises. Avec 20 milliards, on peut payer environ un million de personnes. Donc, l'Etat aurait pu embaucher un million de personnes avec le même budget (sachant qu'une partie serait revenue dans les caisses via impôts, TVA, etc). Même en divisant par deux ce chiffre (pour diverses raisons: salaires supérieurs au smic, frais de gestion, etc), ça fait 500 000 postes en plus: imaginez le soulagement pour les personnels hospitaliers, l'éducation nationale, la recherche, les collectivités locales...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_d%27imp%C3%B4t_pour_la_comp%C3%A9titivit%C3%A9_et_l%27emploi
« Dernière édition: 10Juillet, 2019, 21:51:12 par Xaramis » Journalisée
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 868



WWW
« Répondre #1 le: 22Juillet, 2018, 10:00:03 »

El Nando, tu te rends compte que tu as une vision comptable du travail ?
J'ai l'impression d'entendre un chef de projet parler.
Les chefs de projets, ces personnes qui sont persuadé que trois femmes peuvent faire un enfant en seulement trois mois.

Sans formation, ni encadrement, ni mission claire, ça ne sert à rien.
ET si tu parles de personnes au smic, tu parle de personnes justement sans formation qui ont besoin d'encadrement.


NB : personnellement je suis favorable à un service public plus ambitieux

PS : tiens, as tu remarqué que tu n'avais pas cité les fonctions régaliennes de l'état (police, justice, défense) ?
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #2 le: 22Juillet, 2018, 10:36:55 »

Oui, je me doute que c'est une vision simpliste... mais vu l'efficacité du CICE, recruter dans la fonction publique me parait plus judicieux que de signer un chèque à la famille Gattaz.

Pour la formation: dans les emplois, on peut évidemment inclure des formateurs.

Pour les fonctions régaliennes: ma liste n'était pas exhaustive, mais effectivement, si j'ai bien compris, il manque des postes dans la justice (greffiers, juges, etc). Pour l'armée, bof: à part soutenir des dictateurs au moyen Orient (guerre civile au Yemen par ex) ou en Afrique (Tchad, Djibouti, etc...), ils ne servent à priori pas à grand chose. Pour les flics, idem (à part la police de proximité, dissoute par Sarko).

« Dernière édition: 22Juillet, 2018, 10:38:30 par El Nando » Journalisée
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 868



WWW
« Répondre #3 le: 22Juillet, 2018, 16:09:42 »

Pour les flics, idem
Vas-y explicite ta pensée.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #4 le: 22Juillet, 2018, 22:23:28 »

Les flics, idem, c.à.d. bof: pas spécialement besoin d'effectifs supplémentaires (à mon humble avis, mais évidemment je n'ai pas la science infuse, s'pas), ils suffit de les affecter là où ils sont vraiment nécessaires. Par exemple, ils se plaignent eux-mêmes de perdre un temps fou sur des affaires qui n'en valent pas la peine, comme courir après les petits dealers de cannabis:

1/ça ne sert à rien, c'est les gros qu'il faut choper si tu veux enrayer un bizness

2/légaliser serait beaucoup plus constructif: a/point de vue sanitaire, moins de produit frelatés. b/contrôle de la vente par l'état (donc pas de vente aux mineurs ou gens fragiles psychologiquement, par ex) 3/pas d'effet de mode dû à l'interdit (la Hollande, qui a légalisé, est un des pays où les jeunes consomment le moins) c/rentrées d'argent par les taxes (le Colorado a reversé de l'argent aux contribuables, suite au raz de marée d'entrée de taxes) d/on coupe l'herbe sous le pied des réseaux mafieux

3/pendant ce temps, ils ne peuvent pas faire de trucs vraiment constructifs (police de proximité à l'anglaise qui enraye la spirale de la "haine de l'uniforme"; délits en cols blancs...)

Je précise qu'un ex-ministre de l'intérieur (Vaillant) s'est lui même prononcé pour la légalisation, et que tous les experts ont conclu que la répression était un échec TOTAL (en plus d'une perte de temps pour les flics, donc)

Je pourrais aussi dire que la chasse aux migrants est une perte de temps, d'autant plus qu'il est prouvé que les migrants sont 1/positifs pour l'économie et le solde démographique 2/la plupart ne veulent pas rester en France (cf tous ceux qui ne veulent que passer en Angleterre) 3/les migrants sont une conséquence de notre politique étrangère (maintien de pays dans la pauvreté par nos politiques néo-colonialistes, soutien aux dictatures qui nous arrangent, etc... la racine du "problème" est donc ailleurs, bloquer les frontières n'est que traiter le symptôme, en plus d'être inhumain)

Il y aussi les mobilisations ponctuelles inutiles: par bataillons entiers pour des déplacements présidentiels, pour la (les) ZAD, etc...

Enfin (et surtout!): des systèmes judiciaire et sociaux plus efficaces et "justes" enrayeraient la spirale de la délinquance (certains pays du nord ferment leur prisons, faute de prisonniers). Le principale cause de la délinquance, c'est la misère, c'est donc contre ça qu'il faut lutter, et là qu'il faut investir (et donc recruter).

J'ai pas le temps de suite, mais je peux te chercher des liens pour étayer plus tard, selon les points qui t'intéressent.

« Dernière édition: 22Juillet, 2018, 22:27:29 par El Nando » Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #5 le: 22Juillet, 2018, 22:27:15 »

Pour l'armée, bof: à part soutenir des dictateurs au moyen Orient (guerre civile au Yemen par ex) ou en Afrique (Tchad, Djibouti, etc...), ils ne servent à priori pas à grand chose. Pour les flics, idem (à part la police de proximité, dissoute par Sarko).

C'est vrai que dans la situation géopolitique actuelle, l'opération Barkhane et les OpEx moins médiatisées ne servent à rien. Et dans une France en proie au terrorisme islamiste depuis quelques années, pareil...     

Que l'on considère que le C.I.C.E. est un mauvais dispositif, je peux le comprendre ; que l'on dise que l'armée et la police ne servent à rien, ça me semble peu réfléchi...

(Surtout la police ; ils sont tellement en sous-effectifs que Macron envoie ses conseiller soutenir les troupes.         )
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #6 le: 22Juillet, 2018, 22:40:04 »

Pour l'armée, bof: à part soutenir des dictateurs au moyen Orient (guerre civile au Yemen par ex) ou en Afrique (Tchad, Djibouti, etc...), ils ne servent à priori pas à grand chose. Pour les flics, idem (à part la police de proximité, dissoute par Sarko).

C'est vrai que dans la situation géopolitique actuelle, l'opération Barkhane et les OpEx moins médiatisées ne servent à rien. Et dans une France en proie au terrorisme islamiste depuis quelques années, pareil...    


Pas le temps de développer (mais j'y reviendrai), je répond en deux mots: Barkhane est la PARFAITE illustration de mon propos (ingérence, politique néo-colonialiste, etc..) puisque la déstabilisation du Sahel est une conséquence de la guéguerre de Sarko en Libye. Quand au terrorisme islamiste, je n'apprendrais à personne que 1/Al Qaida est un ancien réseau soutenu par les occidentaux pendant la Guerre Froide (fait publiquement reconnu par Clinton) 2/Daesh est une conséquence de la déstabilisation de l'Irak (fait publiquement reconnu par Blair) 3/La famille Saoud (principal soutien des islamistes) est le plus grand allié des occidentaux au moyen Orient, et a été mise au pouvoir par les occidentaux lors de la première guerre mondiale (Lawrence d'Arabie, tout ça). Quand au plan Sentinelle, j'attend la moindre preuve qu'il sert à quelque chose.

Ceci dit, maintenant que nous sommes devant le fait accompli, il faut bien évidemment enrayer le terrorisme, et donc y affecter des moyens: comme je le disais, c'est donc un choix de priorités (le terrorisme passe avant les petit dealer, pour moi). Sachant que la meilleure façon d'enrayer le terrorisme, c'est d'abord et avant tout du social (c'est pas un hasard si beaucoup se radicalisent en prison; d'autre part, c'est quand on se sent exclu que l'on se cherche une "identité" via un groupe social). Encore une fois, pas le temps, mais je reviendrais proposer des liens, si vous voulez en discuter.
Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #7 le: 22Juillet, 2018, 23:19:40 »

2/légaliser serait beaucoup plus constructif: a/point de vue sanitaire, moins de produit frelatés.

La cannabis étant de base nocif pour la santé directement (troubles mentaux, paranoïa) et indirectement (risques d'accidents de la route, cancer (puisqu'un joint, c'est un peu de shit dans une cigarette sans filtre)), légaliser sa consommation serait une erreur gravissime. Ne voir que les aspects financiers de la légalisation est un calcul à très courte vue.

3/pendant ce temps, ils ne peuvent pas faire de trucs vraiment constructifs (police de proximité à l'anglaise qui enraye la spirale de la "haine de l'uniforme"; délits en cols blancs...)

Je suis d'accord pour les "trucs vraiment constructifs", mais je ne citerais certainement pas les mêmes que toi.
L'îlotage, c'est très bien dans un climat apaisé. Dans un pays où certaines cités se livrent à la chasse à l'uniforme, où les "jeunes" organisent des embuscades et où des policiers se font prendre pour cible du fait de leur fonctions, ce n'est pas une bonne idée.

les migrants sont 1/positifs pour l'économie

J'ai horreur de ce mot de "migrants" dans lequel on regroupe pêle-mêle tous les  immigrés légaux, les clandestins, les réfugiés politiques,... Quand à leur positivité économique, absolument pas. L'Allemagne en a fait entrer beaucoup l'an dernier, et aujourd'hui, moins de 10% ont trouvé un travail. Les autres vivent sur le pays, ou sont dans le même état de pauvreté qu'avant... Pire, en ayant recours à certains d'entre eux pour faire du travail au noir, on augmente le chômage des Allemands. Dans un pays comme le nôtre où ce même taux est déjà très élevé, je préfère d'abord diminuer le chômage avant de faire appel à de la main d'oeuvre étrangère.

et le solde démographique

Je trouve toujours amusant d'entendre régulièrement que les immigrés sont nécessaires pour soutenir la démographie vieillissante de notre pays et les mêmes doctement affirmer que le grand remplacement est une lubie de l'extrême droite...

3/les migrants sont une conséquence de notre politique étrangère (maintien de pays dans la pauvreté par nos politiques néo-colonialistes, soutien aux dictatures qui nous arrangent, etc... la racine du "problème" est donc ailleurs, bloquer les frontières n'est que traiter le symptôme, en plus d'être inhumain)

Il est évident que l'immense majorité des immigrés (légaux ou non) viennent chez nous en espérant une meilleure situation que chez eux. La pauvreté et le manque d'instruction me paraît être la cause première de cette immigration. Cependant, je crains que le maintien des populations de ces pays dans la pauvreté est plus le fait de leurs dirigeants que des nôtres. A part pour des opérations militaires, ça fait longtemps (après Mitterand, peut-être un peu Chirac) que la France a complètement perdu toute influence sur le continent africain. Personnellement, je ne pense pas que ce soit une bonne chose, mais c'est ainsi.

Enfin (et surtout!): des systèmes judiciaire et sociaux plus efficaces et "justes" enrayeraient la spirale de la délinquance (certains pays du nord ferment leur prisons, faute de prisonniers). Le principale cause de la délinquance, c'est la misère, c'est donc contre ça qu'il faut lutter, et là qu'il faut investir (et donc recruter).

La principale cause de la délinquance est un simple calcul bénéfices/risque. Je pense également que le système judiciaire devrait être plus efficace et plus juste, mais je crains de mettre le curseur du côté opposé au tien...
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #8 le: 23Juillet, 2018, 04:34:52 »

@Cavaillon

point 1:
a) légaliser ou pas, ça se discute, je respecte ton point de vue, le mien n'est pas arrêté.
b) tu me reproches de n'envisager que l'aspect financier de la légalisation: c'est faux, je donne d'autres arguments (dont un auquel tu réponds plus bas, d'ailleurs).

point 2:
a) ma liste de "trucs constructifs" n'est pas exhaustive (sans vouloir lancer une polémique de plus, je serais curieux d'avoir les tiens).
b) c'est le paradoxe de l'oeuf ou la poule: est ce que l'îlotage détendra les esprits, ou est ce qu'il faut des esprits détendus pour permettre l'îlotage? Perso, je pense que ça vaut le coup d'essayer (d'ailleurs, c'était un succès jusqu'à Sarko, comme c'est un succès ailleurs)
c) Je pense (et tu ne seras pas d'accord) que tu regardes trop les nouvelles à sensation et faits divers: on est pas à Los Angeles, les flics ne se font pas attaquer à chaque coin de rue (même si, malheureusement, ça arrive, au passage je regrette toute violence, qu'elle soit envers les flics ou pas).

point3:
a) sur la positivité économique de l'immigration, un article d'un journal économique de droite https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/non-les-demandeurs-d-asile-ne-sont-pas-un-fardeau-pour-les-finances-publiques-europeennes-785607.html
b) la principale solution au chômage, c'est le partage du travail. Délocalisations et surtout robotisation/machines en sont les causes (au passage, dans une certaine mesure, la robotisation est un progrès: qui a envie de faire le travail d'une pelleteuse?). Tels qu'on est partis, le chômage ne peut qu'augmenter, c'est à la société de s'adapter (Keynes l'explique très bien).

point4: le grand remplacement est une lubie de l'extrême droite. Quoi que tu fasses, les peuples et cultures se métisseront, c'est comme ça depuis la nuit des temps et, perso, je vois ça de manière positive. C'est d'ailleurs la meilleure façon de lutter contre le repli identitaire, et c'est pour ça que les intégristes, nationalistes et autres sectaires sont contre le mixage culturel: ceux qui l'instrumentalisent perdent leur fond de commerce (dommage collatéral: les intégristes et nationalistes perdent leur repères, d'où la nécessité d'une "rencontre" apaisée, pour éviter tout traumatisme qui pourrait pousser... au terrorisme, dans le pire des cas)

point5: l'influence voire l'ingérence de la France, vaste sujet, là je demande un temps mort pour rassembler de la doc, mais pour moi c'est clair qu'elle est énorme. Je vais te trouver entre autres des articles qui expliquent que la guerre en Libye a permis à des mafieux pseudo-intégristes (ça arrange tout le monde) de récupérer des armes et occuper le terrain, d'où les opérations Serval et Barkhane. Je rappelle aussi qu'on a balancé pour des dizaines (centaines?) de millions d'euros en missiles en Syrie.

point6:
a) je te cite: "la principale cause de la délinquance est un calcul bénéfice/risque". Précisément. Donc si tu réduis la misère, tu réduis la délinquance: il n'est pas intéressant de voler un paquet de pâtes, si tu as de quoi te le payer.
b) c'est l'éternel débat prévention/répression. Je reprend l'exemple des pays du nord: ils ferment leurs prisons, et c'est principalement grâce à une politique sociale et des moyens de prévention de la récidive, pas avec du purement répressif.
« Dernière édition: 23Juillet, 2018, 05:16:32 par El Nando » Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 369



« Répondre #9 le: 23Juillet, 2018, 09:20:01 »

Citation
La cannabis étant de base nocif pour la santé directement (troubles mentaux, paranoïa) et indirectement (risques d'accidents de la route, cancer (puisqu'un joint, c'est un peu de shit dans une cigarette sans filtre))
Non ? Genre, comme l'alcool tu veux dire ?
Journalisée

cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 868



WWW
« Répondre #10 le: 23Juillet, 2018, 11:19:05 »

Ou, je ne craignais d'avoir ce genre de réponse, il y a plein de points, et quelques éléments de langages que j'aimerais remettre en perspective).
Mais je pensais que ça ne partirait pas dans tous les sens.
Lutte contre la drogue
La politique actuelle de lutte contre la drogue est effectivement totalement contre-productive.
La situation est similaire à celle de la prohibition américaine. Elle n'a pas réussit à faire baisser la consommation, elle favorise la création de produit mauvais (très fort en THC, sans aucun contrôles sanitaires...), elle permet l'émergence de groupes criminels ce qui une violence (et je parle de règlement de comptes à la kalashnikov, pas d'incivilité).
La légalisation (et je ne parle pas de dépénalisation) serait fortement profitable, mais je me pose toujours la question ce que deviendrait les groupes criminels qui seraient privé de cette manne financière. Ils ne se reconvertiraient pas en gentils épiciers bio.

@Cavaillon, tu cite un lieu commun, et comme le rappelle Rom1 : le cannabis est moins dangereux que l'alcool.
J'irais plus loin, le cannabis est moins dangereux que le tabac et, au niveau sanitaire, probablement que le sucre.

Sinon, au niveau éthique, personnellement je ne vois pas pourquoi interdire l'usage de drogues récréatives (même dures). Que l'état décourage leur consommation est normalement (et il doit le faire), mais de quel droit il l'interdirait.
Et surtout comment expliquer le deux poids deux mesures : alcool/tabac interdit cannabis/coca/opium interdit ?

Police de proximité
@El Nando : si tu veux une police de proximité, tu veux une augmentation des effectifs(et donc des dépenses) de la police. CQFD

@Cavaillon : selon moi, actuellement la police (plus la BAC) et certaines personnes des cités sont en conflits avec une haine réciproque.Des contrôles au faciès inutiles et discourtois et des embuscades (je ne mets pas les deux au même niveau, je signale juste qu'il n'y a pas d'effort d'un coté ou de l'autre pour faire descendre la tension).  
On a une grande défiance. Si l'on veut que la police ne soit pas vu comme une force d'occupation par certains habitants des cités, mais comme un service public, un droit et une protection, il faut renouer le dialogue. La police de proximité me semble un bon moyen.


Terrorisme
Alors je fais vite, El Nando tu as conscience que les actes terroristes en France ont été revendiqué au nom de DAESCH. ET comme tu le dis DAESCH s'est crée sur les cendres de l'armée irakienne.
Tu sais aussi que la France s'est opposé à l'intervention en Irak, qu'elle a subit une campagne de France Bashing à cause de cette opposition.

La chute de Kadafi n'est pas du à l'intervention militaire française, comme dans les autres autocraties arabes (Tunisie, Egypte, Yemen, Syrie) touchée par le printemps arabe; le régime était en fin de course avec de fortes inspirations démocratiques. Malheureusement les aspirations démocratiques ont été remplacées par des luttes entre potentats locaux et islamistes.

J'avoue que je ne sais pas comment devrait réagir la communauté internationale.

Migrants
Alors le grand remplacement, ça fait au moins 300 ans qu'il a commencé.
La vague de migration actuelle est bien inférieure à celle des décennies précédentes.
Faire la distinction migrant économique / réfugié politique ressemble diablement à un faux dilemme. et est assez hypocrite puisque surtout que les réfugiés politiques sont quand même accueillis à coup de lance-pierres.

J'ai vraiment l'impression que sur cette question, l'attitude actuelle est la pire, on est vraiment dans un accord perdant/perdant.
L'attitude de la France est minable et inefficace. on se présente sous un aspects bien peu humain et on ne sait pas profiter de cette opportunité.

« Dernière édition: 23Juillet, 2018, 15:16:04 par cccp » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 195


« Répondre #11 le: 23Juillet, 2018, 14:54:12 »

Ou, je ne craignais d'avoir ce genre de réponse, il y a plein de points, et quelques éléments de langages que j'aimerais remettre en perspective).
Mais je pensais que ça ne partirait pas dans tous les sens.]Lutte contre la drogue[/b]
La politique actuelle de lutte contre la drogue est effectivement totalement contre-productive.
La situation est similaire à celle de la prohibition américaine. Elle n'a pas réussit à faire baisser la consommation, elle favorise la création de produit mauvais (très fort en THC, sans aucun contrôles sanitaires...), elle permet l'émergence de groupes criminels ce qui une violence (et je parle de règlement de comptes à la kalashnikov, pas d'incivilité).
La légalisation (et je ne parle pas de dépénalisation) serait fortement profitable, mais je me pose toujours la question ce que deviendrait les groupes criminels qui seraient privé de cette manne financière. Ils ne se reconvertiraient pas en gentils épiciers bio.


Je suis bien d'accord avec toi sur ce point.
@Cavaillon, tu cite un lieu commun, et comme le rappelle Rom1 : le cannabis est moins dangereux que l'alcool.
J'irais plus loin, le cannabis est moins dangereux que le tabac et, au niveau sanitaire, probablement que le sucre.

Sinon, au niveau éthique, personnellement je ne vois pas pourquoi interdire l'usage de drogues récréatives (même dures). Que l'état décourage leur consommation est normalement (et il doit le faire), mais de quel droit il l'interdirait.
Et surtout comment expliquer le deux poids deux mesures : alcool/tabac interdit cannabis/coca/opium interdit ?


En revanche, sur ce point j'ai envie de dire: Et alors? En quoi le fait que certains produits nocifs pour la santé soient autorisés devrait permettre d'en commercialiser d'autres ?

C'est sans fin sinon. Tu pourrais avoir un industriel qui dirait: Vous interdisez tel additif dans la nourriture alors qu'il est nettement moins nocif que le tabac et l'alcool / Vous interdisez mes cheminées d'usine alors qu'elles polluent moins que le flux d'automobiles qui passe juste devant.

Pour ce point j'ai envie de dire: Justement. Justement on commercialise déjà des substances nocives n'en rajoutons pas.

Quant au droit d'interdire, tu as un peu la même chose avec la sécurité routière : il est interdit de conduire une moto sans casque ou une voiture sans ceinture.



Migrants
Alors le grand remplacement, ça fait au moins 300 ans qu'il a commencé.
La vague de migration actuelle est bien inférieure à celle des décennies précédentes.
Faire la distinction migrant économique / réfugié politique ressemble diablement à un faux dilemme. et est assez hypocrite puisque surtout que les réfugiés politiques sont quand même accueillis à coup de lance-pierres.

J'ai vraiment l'impression que sur cette question, l'attitude actuelle est la pire, on est vraiment dans un accord perdant/perdant.
L'attitude de la France est minable et inefficace. on se présente sous un aspects bien peu humain et on ne sait pas profiter de cette opportunité.


S'agissant de la vague d'immigration je pense qu'à la différence de ce que l'on a pu connaitre par le passé :
- l'intégration est en panne ou au mieux grippée.
- l'économie n'arrive plus à proposer des emplois peu qualifiés. L'agriculture, l'industrie, les mines ... c'est des secteurs qui employaient des nouveaux arrivants et qui aujourd'hui ne le font plus ou presque.
Journalisée
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 868



WWW
« Répondre #12 le: 23Juillet, 2018, 16:03:54 »

En revanche, sur ce point j'ai envie de dire: Et alors? En quoi le fait que certains produits nocifs pour la santé soient autorisés devrait permettre d'en commercialiser d'autres ?
Là dessus, personnellement je suis pour une solution plus nuancée qu'autoriser ou interdire, mais en favorisant tel ou tel comportement via la fiscalité. C'est-à-dire en taxant les produits en fonction de leur toxicité. C'est d'ailleurs ce qui est fait pour le tabac et l'alcool.
La nocivité du cannabis est mise en avant avec un hypocrisie certaine. J'ai l'impression que cette interdiction es souvent perçue, comme hypocrite, ce qui jette un discrédit sur la loi.
J'ai l'impression que c'est une attitude pudibonde.


NB : si je suis favorable à la légalisation, l'encadrement et la taxation du cannabis, je m'exprime en tant que citoyen ; je ne suis pas consommateur.

Quant au droit d'interdire, tu as un peu la même chose avec la sécurité routière : il est interdit de conduire une moto sans casque ou une voiture sans ceinture.
Excellente remarque.
Je n'arrive pas encore à expliquer pourquoi je ne suis pas favorable à l'interdiction du tabac (bien que je trouve que ce soit une saloperie) et que je sois favorable à ces mesure de sécurité passive.



Migrants
S'agissant de la vague d'immigration je pense qu'à la différence de ce que l'on a pu connaitre par le passé :
- l'intégration est en panne ou au mieux grippée.
J'ai l'impression qu'elle n'est pas en panne., mais qu'elle l'a été (depuis les années 70) et que les conséquences de cette panne n'ont pas été résolue.

Sinon oui, il y a une restructuration du marché de l'emploi à faire, mais ça ne concerne pas les migrants sont le nombre est négligeable par rapport à celui des chômeurs. On ne peut pas répondre au problème de l'emploi des nouveaux venus sans avoir répondu à la question de l'emploi.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 195


« Répondre #13 le: 23Juillet, 2018, 20:04:09 »

Je suis globalement d'accord avec toi et je ne pense pas utile de développer les points qui pourraient éventuellement nous séparer, à l'exception des migrants.

Bien sur que le problème de l'emploi et du chômage est plus vaste que celui des migrants, il n’empêche que je pense que les migrants se le prennent de plein fouet.

Accueillir des migrants c'est bien, c'est normal dans le contexte actuel. La question qui selon moi se pose c'est: une fois ces migrants en Europe, que deviennent ils? Et j'aimerais me tromper mais je ne pense pas qu'ils soient majoritairement dans un processus d'intégration, d'accès à l'emploi... et à ma petite échelle je ne vois pas trop comment changer les choses.
Journalisée
Outsider
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 165


Touriste


« Répondre #14 le: 23Juillet, 2018, 21:20:08 »

Attention, je vais choquer.

Citation
Quant au droit d'interdire, tu as un peu la même chose avec la sécurité routière : il est interdit de conduire une moto sans casque ou une voiture sans ceinture.
A cette problématique, j'ai souvent entendu "je suis libre de me tuer". Non que sa mort me concerne, mais statistiquement on ne meure pas à tout les coups, même sans casque ou ceinture. Par contre survivre à l'accident peut se révéler terrible.  Un paraplégique, tétraplégique,  ponctionne le restant de sa vie les impôts des travailleurs contrairement à un mort. Là, je suis cynique, il faut y réfléchir avant. Un grand clic vaut mieux qu'une grande claque. Pour les plus jeunes, tétraplégique veut dire qu'il faut quelqu'un pour changer la poche, pour être nourri, lavé et j'en passe d'autre. Alors gaffe sur les motos, il faut arriver à passer le cap des 25 ans. Avant on se croit invincible sauf que c'est faux et après il y a toujours les autres sur la route (et aussi des chevreuils et sanglier).

Citation
Je n'arrive pas encore à expliquer pourquoi je ne suis pas favorable à l'interdiction du tabac (bien que je trouve que ce soit une saloperie) et que je sois favorable à ces mesure de sécurité passive.
Peut être parce que les fumeur paient un max de taxe et quelque part, sans leur altruisme, ces taxes seraient basculées sur des produits de première nécessité, comme l'électricité/fuel/essence/eau. L'inconvénient c'est le cout des soins pour leur cancer quand il se déclenche, il ponctionne aussi les impôts.

C'est utopiste de dire que si chacun prenait soin de son enveloppe corporelle et utilisait son intelligence pour améliorer la condition/bien être de la collectivité, nous ne serions pas face au mur de l'extinction.

Je suis obligé de réagir sur la légalisation des drogues ayant côtoyé des drogués et des alcooliques. La drogue, ne serais ce pas ce que dénonce Pinocchio avec le pays magique qui cache une triste réalité ?
Légaliser mettra probablement à mal le marché noir et permettra de taxer les produits (c'est bon pour l'état). Du moins le temps de se retourner et de casser les prix pour les délinquants (c'est déjà le cas de la contrebande de cigarette). Moralité en légalisant les drogues, c'est le pauvre péon qui cultive les produit qui paiera les conséquences en matière de de production. Car si on casse les prix, il faut produire plus pour compenser la perte financière.  Côté sanitaire, même le canna est mis en cause sur ses effets à long terme. Sans compter qu'après un joint fortement dosé, j'ose même pas imaginer ce que fera un conducteur de pelleteuse ou un aiguilleur de la SNCF. Cool man, pas d'inquiétude, tout va bien se passer.
Le problème est AMHA le même que l'alcool.  Avec l’accoutumance, il faut augmenter les doses pour ressentir un effet ou un bien être.
Qui en 1 verre s'imagierait minable comme avec 2 grammes (8 pour certains pour les mêmes effets). L'effet est progressif. A boire progressivement on ne se rends pas compte de la dégradation de ses capacités. Sinon, on ne boirait pas. quand on loupe la porte et que l'on se prend le mur, on ne l'a pas vu venir. La déformation de la perception s'est fait progressivement. Il en est de même pour les drogues, les effets sont progressif et on ne se rends pas compte qu'un joint affecte les réflexes sur plusieurs jours. une seconde à 80 km/h, c'est 22 m parcourus. Même si la cannabis est légalisée, la physique ne changera pas ses règles et avec un joint journalier, on perd combien de secondes sur ses réflexes ? et surtout, les assurances rembourseront elles les dommages en cas d'accident (y compris les dommages au civil en cas de blessés) ?

L’accoutumance à l'alcool se fait progressivement.  Une bière après le taf avec les potes, puis un verre de vin ou une bière le midi en plus. Puis on rajoute le whisky devant la télé. Puis on double le verre de vin du midi et on en prend un le soir, et on ajoute apéro et doucement, le corps réclame et au réveil, un petit blanc permet de calmer les tremblements. C'est le même problème avec la cigarette. On commence par une ou deux, puis 10 par jours puis arrive le paquet et on se dit, j'arrête quand je veux et au bout de 40 ans, on fume ses 60 clopes par jour.
Dans les deux cas, en même temps que la dépendance se fait, le corps réagit en s'autodétruisant, et vu le coup des produits basique, il est possible d'éviter de voler ou tuer pour se procurer les produits. Voir quelqu'un boire du vinaigre, ou de l'eau de Cologne, faute de mieux, cela laisse songeur.  Pour rappel, il était recommandé de ne pas dépasser 21 doses d'alcool par semaine pour un homme et 14 pour une femme avec un jour sans. Cela a changé. il est conseillé depuis 2017,  sans distinction de sexe, de ne pas dépasser 10 doses d'alcool par semaine avec deux jours sans.

Les drogues fortes ont l'inconvénient majeur de rendre très vite accro, dès la première prise pour certains produits. Le corps réclame et il faut fournir. La disponibilité du produit à un cout financier, surtout qu'une fois gros consommateur (cela va vite avec certains produits) il est courant de devenir inapte professionnellement et socialement. Et l'argent file aussi vite que les doses. Et pour le produit qui fait oublier la réalité que le corps réclame à grand cri( Il faut faire cesser la douleur), il faut trouver l'argent ou du produit coute que coute et voler ou tuer devient une nécessité, faute d'avoir un généreux mécène. Et le corps n'est pas encore suffisamment détruit pour ne pas être capable d'actes violents. D'où une forme de délinquance par nécessité. Vols, cambriolages, agressions, et autre activité illégale pouvant rapporter de l'argent facile (braquage, prostitution, porte flingue, etc.).

Et en matière de drogue, une fois habitué aux effets, ne serait on pas intéressé pour trouver mieux ? plus fort ? Au prix d'y laisser sa santé et sa vie. Si vous ne connaissez pas la Krokodile, ce lien contient des photos qui choqueront inévitablement les enfants mais aussi les adultes https://www.minutenews.fr/actualite/sante/krokodil-drogue-plus-dangereuse-monde-devore-peau-297221.html. Les autres drogues conduisent aussi à la mort mais différemment. L’héroïne, entre autre,  fait perdre les dents en plus d'une maigreur maladive.

Les dernières drogue dures légales sont celles du temps de guerre. Largement utilisée lors de la WW2 par les allemands avec les conséquences que l'on connait maintenant, ce dérivé d'amphétamine doit toujours être dispo et certainement amélioré. Mais qu'en est il de la consommation d'un tel produit légal sur la durée ?
https://www.pourquoidocteur.fr/Enquette/10066-Comment-l-armee-dope-les-militaires
Ce qui compte, ce n'est pas la santé des combattants sur le long terme, mais sur le cour terme avec une réussite des missions. De toute façon, sur la durée, un combattant a peut de chance de survivre (je parle de troupe de combat, pas de celles de soutien).










Journalisée

Apprenez à penser par vous même. Si vous ne le faites pas, d'autres le feront pour vous.
MJ ADD2, MJ Trauma.
Pages: [1] 2 3 ... 20   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: