Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:44:10
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Compte-Rendu de Partie]Neighborhood Threat  (Lu 439 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 799



WWW
« le: 20Juin, 2018, 09:04:20 »

Le scénario "Neigborhood Threat" (voir Stranger Tales 2), lors de sa partie-test, fut l'objet d'un récit. Il pourra, je l'espère être utile aux MJ qui le feront jouer ou inspirer de futurs joueurs de TTB, qui sait ?
Par contre, si vous êtes joueurs, merci de passer votre chemin : ce récit est rempli de spoilers.  

Pour cette partie (d'environ 2-3 heures), j'avais face à moi, 3 joueurs que je salue au passage : Aymeric (Scottie), Coline (Joshua) et Romain (James). Tous sont de jeunes rôlistes (de 17 à 19 ans), mais faisaient leur première partie de TTB ce soir-là.

La bande des bizarres

Souvent mis à l'écart des autres enfants, les trois complices ont forgé l'an passé des liens d'amitié. Joshua, petit garçon fluet, était alors le souffre-douleur de Patrick Hargrove, l'une des terreurs de l'école, qui s'était fait une spécialité de subtiliser les lunettes de Joshua pour les déposer en haut des casiers, là où le petit garçon n'arrivait pas à les atteindre. Ce jour-là, le grand Hargrove trouva sur sa route Scottie, un garçon afro-américain fan de boxe et eut le malheur de le provoquer. Scottie bouscula Patrick, et vint en aide à Joshua, ce qui leur valut de passer le samedi suivant en retenue.
Ce samedi-là, en raison d'une mauvaise note de trop, James Culligan, lui aussi afro-américain (connu pour vivre seul chez sa grand-mère et entretenant le mystère sur le décès de ses parents), était lui aussi en retenue. Il n'en fallut pas plus pour qu'ils deviennent amis.

Automne 1982 : depuis quelques semaines, les persos ont fait leur rentrée, à la Middle School de Whitby. Ayant sympathisé l'an dernier, James Culligan, Scottie O'Neel et Joshua Corcoran se retrouvent dans la même classe, en 7ème année. Mais cette rentrée, une nouvelle élève a attiré l'attention du trio: Sheryl Thompson, une fille souvent solitaire et mutique, dont les parents ont entrepris de restaurer le Sunset Motel, à l'entrée nord de Whitby. Tout d'abord intimidés, les trois garçons n'osèrent pas aborder Sheryl. Ce fut James qui osa, le premier, aller lui parler, alors qu'elle était en train de griffonner sur son carnet à croquis.

La nouvelle
Rapidement, Sheryl raconta qu'elle venait de San Francisco et qu'elle avait du tout quitter pour suivre ses parents, qui venaient d’acquérir le motel en ruine à la sortie de Whitby. La Californie lui manquait, mais ce qu'elle regrettait le plus était sa bande de copains, joueurs de D&D, comme elle. Quand les trois persos déclarèrent qu'il leur arrivait de jouer, elle insista pour se joindre à eux dès que l'occasion s'en présenterait. Elle était même disposée à confier son livre de règles à Joshua, ce dernier s'en était fait déposséder par Patrick Hargrove quelques semaines plus tôt.  Il fut convenu que, le samedi suivant, tous se retrouveraient chez Joshua.  

Durant les jours suivants, les persos, en plus d'aller chaque jour en cours et de vaquer à leurs diverses occupations (rôder dans la casse automobile pour récupérer de quoi bricoler pour Scottie, photographier les oiseaux aux alentours pour Joshua, s'offrir quelques parties à Arcade 2000 pour James), interrogèrent leurs parents au sujet du Sunset Motel.

Maudit motel

C'est ainsi qu'ils apprirent que le motel, ouvert dans les années 1960, avait accueilli les voyageurs de passage durant cinq à dix ans (selon les témoignages), avant de voir sa fréquentation baisser au début des années 1970. Le propriétaire de l'époque, un certain Samuel Vance, commença des rénovations destinées à moderniser l'établissement et ferma le motel pendant les travaux. Mais Vance disparut un jour et ne reparut plus jamais. On pense qu'il a pris la fuite pour échapper à ses créanciers, criblé de dettes par les travaux.

Si on jouait ?
Vint le samedi fixé pour la partie de D&D. Joshua, derrière son écran de jeu, était aussi intimidé que ses camarades d'accueillir à sa table une nouvelle joueuse en la personne de Sheryl. Mais, très vite, dans l'enthousiasme partagé, les premières craintes s'évanouirent : tous les quatre passèrent un très bon moment, à explorer le donjon imaginé par Joshua et à affronter les monstres de papier les y attendant. La partie fut parfaite...jusqu'au moment où, ayant jeté un œil à sa montre, Sheryl se leva et quitta la compagnie, inopinément, bredouillant des excuses.

Interdits devant la situation, les garçons se demandaient ce qui avait pu pousser leur nouvelle « amie » à partir si vite, laissant sur place ses dés et même sa feuille de personnage ! Sans attendre, James sauta sur son vélo, mais ne réussit pas à rattraper Sheryl. Chacun rentra chez soi, plus que perplexe quant à cette drôle de fille...

Chez Sheryl
Les persos n'en oublièrent pas pour autant leur scolarité et s'attelèrent à un devoir de maths en commun chez Joshua, comme souvent. Les crêpes préparées par la mère de celui-ci et la promesse (pour James) d'obtenir une note meilleure qu'à l'accoutumée les motivaient tous les trois. Une fois le devoir fait, en grande partie grâce au talent de Joshua pour les mathématiques, le trio décida de se rendre chez Sheryl afin de lui ramener sa feuille de personnage et ses dés...et aussi de prendre des nouvelles.

Arrivés sur place, ils tombèrent sur les parents de Sheryl, visiblement en plein travaux de peinture. Peu présentables, ceux-ci se montrèrent charmants et ravis de rencontrer (enfin) des amis de leur fille. Quand celle-ci se montra, la contrariété se lisait sur son visage : que ses nouveaux « copains » débarquent à l'improviste semblait la gêner. L'ambiance restant pesante, le trio avala rapidement la citronnade offerte par Lisa, la mère de Sheryl, puis repartit dare-dare.

Lorsqu'ils reprirent le chemin de la Middle School, les trois copains y retrouvèrent Sheryl, mais quelque chose en elle avait changé. Elle restait silencieuse et se tenait à l'écart, comme si le début d'amitié qui s'était forgé entre eux venait de disparaître. N'y tenant plus, il s'approchèrent d'elle et essayèrent de parler avec elle. Il leur fallut du temps pour apprendre que la vie de Sheryl n'était pas des plus faciles et que la situation de ses parents était difficile à vivre, depuis qu'ils s'usaient à retaper ce maudit motel.

Prenant prétexte d'un exposé de sciences à réaliser en groupe, les trois copains proposèrent à Sheryl de participer à leur travail de sciences et, chacun y allant d'une bonne raison, réussirent à la convaincre de se retrouver chez elle, après les cours, pour ce fichu exposé.

L'exposé de sciences

Après les cours, les quatre enfants se retrouvèrent chez Sheryl, ou plutôt dans le camping-car tenant lieu d'habitation provisoire à la famille Thompson. Là, tout en rédigeant leur futur exposé, ils se rendirent compte que quelque chose ne tournait pas rond. Visiblement, personne, ni Sheryl, ni ses parents, n'utilisait cet endroit pour dormir. Et, alors que le soir tombait, la jeune fille se montrait de plus en plus nerveuse, pressant ses amis de partir.

La nuit de tous les dangers
Quand le soleil se coucha, Sheryl supplia, les larmes aux yeux, de quitter les lieux. Devant leur incompréhension apparente, elle quitta en courant le camping-car et fonça jusqu'à un petit bâtiment à l'écart. Joshua et Scottie l'y suivirent.
Pendant ce temps, alerté par d'étranges sons provenant du bâtiment d'habitation, non loin, James se dirigea vers la maison. Là, en s'approchant de la trappe donnant accès au sous-sol, le jeune garçon entendit de terrifiants grognements, tandis qu'une abominable odeur lui sauta au visage. Terrorisé, James prit ses jambes à son cou et, sautant sur son vélo, fila en direction de chez lui.

Pendant ce temps, Scottie et Joshua réussirent à convaincre Sheryl, enfermée dans son refuge, de leur ouvrir. Ils ne mirent pas longtemps à se rendre compte que c'était là qu'elle venait se cacher, quand la peur la prenait, sans doute chaque soir. Mais la peur de quoi ? Comme une réponse, des grognements se firent entendre non loin.

De son côté, ayant repris ses esprits, James fit demi-tour : il ne pouvait pas laisser ses amis seuls face à un tel danger. Il ne mit guère de temps à les retrouver et les rejoignit dans l'abri de Sheryl. A croire celle-ci, ses parents se changeait en monstres et elle devait se cacher pour leur échapper, chaque nuit.

Quand vient la terreur
Au dehors, des bruits de pas traînants dans les graviers se firent entendre. Quelqu'un ou quelque chose approchait, tout en émettant des gargouillis infâmes, dans lesquels, les enfants perçurent un nom « Sheryl....ma chérie...viens... Sheryl », tandis que des griffes raclaient la porte, de l'autre côté. Au comble de la peur, leur amie était terrée au fond de l'abri. Les trois garçons décidèrent d'agir.
Rapidement, ils ouvrirent la porte et Joshua déclencha son appareil photo, dont le flash fit fuir la créature. Ce qu'ils ont vu ressemblent au « Gollum » d'une de leurs lectures préférées...

La peur les assaillant, ils s'enfuirent tous les quatre. Avant de rentrer chez eux, ils appelèrent la police pour dire qu'ils ont été agressés près du motel. L'adjoint qui leur répondit les assura qu'une voiture de patrouille allait se rendre sur place, avant de leur demander ce qu'ils faisaient dehors à pareille heure et s'il ne s'agissait pas d'un canular.

Les petits héros
Ne pouvant finalement compter que sur eux, les persos s'équipèrent (lampes torches pour Joshua et James, batte de base-ball pour Scottie) et revinrent tous au motel, le cœur battant. Laissant Sheryl derrière eux, ils avancèrent jusque au sous-sol de la maison. Dans la cave, entre les tas de débris, les vieux meubles et les amas de chiffons, l'odeur de pourriture se fit plus forte. Ils localisèrent sans mal sa provenance : un trou avait été creusé dans la terre, ouvrant une galerie s'enfonçant vers les entrailles de la terre. Tremblants de peur, ils entrèrent dans le boyau.

L'odeur suffocante, les bruits étranges et la sensation d'être observés : il s'en fallut de peu qu'ils ne rebroussent chemin. Ils continuèrent néanmoins, conscients qu'on les surveillait. En balayant l'espace de leurs torches, ils découvrirent avec horreur une créature agrippée au plafond, au-dessus d'eaux.
Le Morlock se jeta sur eux, en poussant d'horribles cris. Plus rapide que le monstre, Scottie réussit à s'écarter et porta un violent coup de batte à la créature, tandis que ses deux amis l'aveuglaient avec leurs torches. Surpris de pareille opposition, le Morlock prit la fuite et se réfugia dans les ténèbres.

Le soulagement fut de courte durée. Devant eux, le faisceau de leurs lampes révéla aux garçons qu'ils faisaient face à un terrible danger : des yeux brillaient dans les ténèbres et les grognements qu'ils entendaient étaient de mauvais augure. C'en fut trop : tournant les talons, le trio prit la fuite et quitta la galerie…

La cavalerie arrive
Après s'être éloignés du motel et avoir repris leur souffle, les persos appelèrent de nouveau la police : cette fois, ils furent plus convaincants, quand ils déclarèrent que les parents de leur amie Sheryl avaient disparu ! Le town marshal Wesson se rendit sur place et examina rapidement les lieux. Il convint que la situation était effectivement étrange et que cette maison était insalubre, vu l'état de son sous-sol. Dans l'urgence, il décida d'emmener Sheryl avec lui : le cas de la petite fille serait étudié le lendemain. Le jour venu, tout serait sans doute plus clair...

Leur amie à l'abri, loin d'obéir à l'ordre du shérif, les trois héros ne rentrèrent pas chez eux. A l'écart du motel, ils tirent conseil et prirent rapidement une décision : il fallait agir...et empêcher les monstres de sortir et envahir leur ville.

Le final

A l'initiative de Scottie, ils décidèrent d'utiliser la manière forte et placèrent une bouteille de gaz, divers combustibles et des pots de peintures devant le boyau donnant accès au monde des Morlocks. Une fois la bouteille de gaz ouverte, Scottie quitta le sous-sol en courant, tandis que James jetait une allumette dans l'essence répandue en direction de leur bombe artisanale. Ils se terrèrent tous dans les buissons et quelques secondes plus tard, une explosion sourde secoua le bâtiment....qui s'effondra sur lui-même, dans un nuage de poussière et de débris.
Le Shérif avait raison : cette maison ne tenait plus guère debout...

Effrayés autant que soulagés, les persos sautèrent sur leurs vélos et rentrèrent chez eux, le cœur battant.
Ils ont fermé la porte, les Morlocks ne menacent plus Whitby...pour l'instant !

Les joueurs ont particulièrement aimé l'univers, l'ambiance et le système de jeu, discret mais efficace. Il est à noter qu'ils ont utilisé leurs points d'Aventure avec parcimonie (il leur en restait 2 ou 3 à la fin du scénario), à la hauteur de leur prise de risque. Je pense qu'ils n'oublieront pas de sitôt le Sunset Motel et ce qu'il y a au-dessous... En tout cas, depuis, ils ne cessent de réclamer de nouvelles parties, ce qui est plutôt bon signe.  

« Dernière édition: 17Avril, 2019, 10:06:15 par FaenyX » Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: