Les Salons de la Cour

12Décembre, 2019, 06:04:46
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Tiers Age - La Parade et le combat  (Lu 1669 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Faelron
Chevalier Ñoldo
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


Graphiste / Infographiste / Webdesigner


WWW
« le: 21Février, 2018, 14:43:16 »

Bonjour à tous et merci pour le travail de qualité accompli sur tiers age,

j'aimerai avoir un éclaircissement sur le fonctionnement de la parade. Dans les règles il est spécifié que l'on peut parer avec la compétence de son arme mais aussi avec la compétence parade.

Si j'ai bien compris la compétence parade ne sert qu'a parer avec un bouclier, si on n'a pas de bouclier on se sert de la compétence de son arme? Si c'est le cas, peut-être serait il bien de la renommer la compétence parade en "maniement du bouclier" car c'est un peu confusant.

« Dernière édition: 21Février, 2018, 18:29:55 par Faelron » Journalisée
Faelron
Chevalier Ñoldo
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


Graphiste / Infographiste / Webdesigner


WWW
« Répondre #1 le: 21Février, 2018, 18:31:16 »

J'ai egalement un joueur qui souhaiterai utiliser deux armes, une dans chaque mains.
Je n'ai pas vu de règles concernant ce style de combat, avez vous déjà eu affaire à ce cas? Comment l'avez vous géré?
Journalisée
Faelron
Chevalier Ñoldo
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


Graphiste / Infographiste / Webdesigner


WWW
« Répondre #2 le: 22Février, 2018, 16:56:44 »

personne?
Journalisée
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 319



WWW
« Répondre #3 le: 22Février, 2018, 22:26:59 »

(Il faut parfois laisser le temps au temps, pour qu'un connaisseur [ce qui n'est pas mon cas] puisse répondre.)
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 566



« Répondre #4 le: 28Février, 2018, 09:44:32 »

Dans les règles, la parade n'est pas une compétence mais une action défensive, comme l'attaque n'est pas une compétence mais une action offensive.

Les règles spécifient page 141 (avec un doublon malheureux page 142) :

"La parade se pratique avec une arme (avec la compétence de l'arme employée) ou avec un bouclier (avec la compétence "Bouclier") ; l'emploi d'un bouclier donne un bonus proportionnel à sa taille à la compétence "Bouclier". En outre, seul un bouclier permet de parer un projectile ou une arme de jet."

Le score de parade du PJ varie donc selon la compétence de l'arme qu'il emploie ; si le PJ porte un bouclier, il varie aussi selon la taille du bouclier.
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 566



« Répondre #5 le: 28Février, 2018, 10:16:49 »

Je reviens sur le combat ambidextre. Je ne l'ai pas intégré dans les règles de Tiers-Âge parce qu'il me semblait déplacé dans le cadre culturel de la terre du Milieu, dont les sources d'inspiration vont de l'antiquité jusqu'au Moyen Âge occidental. Les seuls personnages qui se battent avec deux armes dans cet univers sont les balrogs, et personnellement, j'interprète cette ambidextrie comme un indice de leur nature démoniaque.

Historiquement, le combat avec deux armes me semble relever soit de l'escrime orientale, soit de l'escrime italienne de la Renaissance. A ma connaissance, il ne s'agit pas des sources d'inspiration de Tolkien, raison pour laquelle je ne l'ai pas inclus dans les règles de Tiers-Âge. Pas de samouraï ni de spadassin dans la Terre du Milieu.  Grin

Edit : Pour ceux qui invoqueraient certain elfe ambidextre des films de Peter Jackson, je rétorquerai : "Vade retro, hæreticus !" Chez Tolkien, Legolas n'est pas plus ambidextre qu'il ne dispose de la compétence "surfer sur un bouclier" !  
« Dernière édition: 28Février, 2018, 10:24:49 par Usher » Journalisée
Faelron
Chevalier Ñoldo
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 27


Graphiste / Infographiste / Webdesigner


WWW
« Répondre #6 le: 28Février, 2018, 12:03:18 »

Hello Usher,
merci pour tous ces éclaircissements
je créerai peut être une règle perso pour l'ambidextrie alors, si quelqu'un en à une sous la main, çà m’intéresse
Journalisée
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 319



WWW
« Répondre #7 le: 28Février, 2018, 22:42:21 »

Historiquement, le combat avec deux armes me semble relever soit de l'escrime orientale, soit de l'escrime italienne de la Renaissance.

Petit hors-sujet :
Il se murmure chez les tenants de l'escrime européenne renascentiste que c'est bien au contact de cette escrime-là, par l'intermédiaire de la présence européenne en Extrême-orient, qu'une escrime à deux armes (katana dans une main, wakizashi dans l'autre) s'est développée au Japon, alors que le katana est plutôt une arme "à une main et demie" ou "à deux mains".
Fin du hors-sujet.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 566



« Répondre #8 le: 01Mars, 2018, 00:01:25 »

Merci pour la précision. Etonnant de voir que les Européens n'exportèrent pas seulement des arquebuses et des horloges au Japon dès le XVIe siècle, mais aussi l'idée de se battre avec deux lames…
Journalisée
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 474



WWW
« Répondre #9 le: 01Mars, 2018, 15:18:55 »

Historiquement, le combat avec deux armes me semble relever soit de l'escrime orientale, soit de l'escrime italienne de la Renaissance.

Petit hors-sujet :
Il se murmure chez les tenants de l'escrime européenne renascentiste que c'est bien au contact de cette escrime-là, par l'intermédiaire de la présence européenne en Extrême-orient, qu'une escrime à deux armes (katana dans une main, wakizashi dans l'autre) s'est développée au Japon, alors que le katana est plutôt une arme "à une main et demie" ou "à deux mains".
Fin du hors-sujet.


Ah, si tu as des détails là-dessus, ça m'intéresse beaucoup !
Un autre cas intéressant est celui de l'eskrima philippine, où l'usage de deux lames est assez fréquent... et rien qu'au nom, on peut deviner une forte influence espagnole, ce qui est effectivement le cas (à tel point qu'il est difficile parfois de distinguer ce qui en relève ou non).
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: