Les Salons de la Cour

19Septembre, 2020, 10:56:18
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 3 [4] 5 6   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le 37ème concours de scénarios est lancé !  (Lu 12502 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Le Guet
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 267



WWW
« Répondre #45 le: 11Septembre, 2017, 09:59:48 »

Bravo, Ohtar ! Je vais commencer ma lecture sous peu...miam miam !
Journalisée

Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 547



WWW
« Répondre #46 le: 11Septembre, 2017, 11:14:07 »

Le scénario devrait être compréhensible sans les annexes si ça fait trop long pour le recueil que Xaramis à l'amabilité de nous confectionner.
A ce propos, j'ai une version Word mis en page si ça t'arrange)
Pas de souci pour tout inclure dans le recueil, évidemment.
Je suis preneur de la version Word, cela m'évitera de faire moi-même la "traduction" de format à format.
« Dernière édition: 11Septembre, 2017, 22:54:40 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 734



WWW
« Répondre #47 le: 11Septembre, 2017, 16:50:57 »

mail envoyé.
 
Merci !
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 636



WWW
« Répondre #48 le: 12Septembre, 2017, 00:55:19 »

J'ai eu malencontreusement une idée durant la période des vacances où j'étais sans le net. Je ne sais pas si je vais avoir le temps de l'écrire mais ça serait un drame shakespearien de sword & sorcery en deux actes propulsé par l'apocalypse qui serait un léger hack de Apocalypse World : Fallen Empires.
« Dernière édition: 17Septembre, 2017, 01:22:15 par Khelren » Journalisée

pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 875



WWW
« Répondre #49 le: 17Septembre, 2017, 23:44:34 »

le concours se termine, hâte de vos lire vos contributions et voter pour... entamer le prochain concours
Journalisée

FaenyX
Le Guet
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 267



WWW
« Répondre #50 le: 18Septembre, 2017, 07:55:13 »

Nous avons pour l'heure deux contributions...mais plusieurs autres promesses de scénarios. Qui confirme sa participation ? Si besoin, un nouveau (petit) report de la date fatidique peut s'envisager. 
Journalisée

Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 412



« Répondre #51 le: 18Septembre, 2017, 08:01:39 »

Je pense pouvoir livrer quelque chose dans la journée 
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 547



WWW
« Répondre #52 le: 18Septembre, 2017, 08:21:29 »

A mon grand regret, je n'ai pas bouclé mon texte, et j'ai d'autres "gros" textes (hors JdR) à boucler dans les 10 jours. Je passe donc mon tour.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 168



WWW
« Répondre #53 le: 18Septembre, 2017, 12:40:51 »

idem, sans moi

JE ne suis pas assez avancé
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Le Guet
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 267



WWW
« Répondre #54 le: 18Septembre, 2017, 13:33:17 »

Quel dommage, ni Xaramis, ni Gothlied ne présenteront de scénario pour ce concours ? La faute au thème proposé ?

Messieurs Kehlren et Cuchulain, comptons-nous sur vos contributions ?
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 734



WWW
« Répondre #55 le: 18Septembre, 2017, 13:43:16 »

J'espère bien, trois scénarios dont un hors compétition, ça fait léger...

Le thème était déroutant mais il y avait matière à l'interpréter. Ne te bile pas sur le sujet !
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 547



WWW
« Répondre #56 le: 18Septembre, 2017, 13:58:51 »

Quel dommage, ni Xaramis, ni Gothlied ne présenteront de scénario pour ce concours ? La faute au thème proposé ?
Au contraire, le thème m'a vraiment inspiré. Mais d'autres impératifs ont pris le dessus sur ce concours, dans le JdR (écriture de textes pour Di6dent) et dans les loisirs (escrime et musique).
J'ai notamment des textes à livrer pour la fin de cette semaine-ci, avec date limite non négociable.
Je n'aurais donc pu finaliser ma contribution à ce concours que pour la fin de la semaine prochaine, et je ne souhaite pas retarder d'autant le concours de la Cour.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 357


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #57 le: 18Septembre, 2017, 13:59:01 »

Voici donc mon scénario :

Préambule :  les renvois de page font référence au livre de base de Tiamat téléchargeable gratuitement sur le blog de l'auteur.
J'ai pris le parti de suivre l'habitude japonaise et de donner en premier les noms de famille (en Majuscule) et ensuite les prénoms.

LE BOUDHA NE PARDONNE QUE TROIS CRIMES (proverbe Japonais)

Un scénario pour Tiamat


Résumé : Le lycée Koishikawa à Tokyo habituellement calme est en émoi. Depuis plusieurs mois, une « justicière » a fait régner sa loi ! Les élèves persécutés par leurs camarades pouvaient compter sur son soutien. Jusqu’ici ses interventions s’étaient contentées de quelques coups bien placés… Mais  depuis trois semaines le niveau de violence a franchi un nouveau palier. Plusieurs élèves d’une même classe étés retrouvés morts, avec des marques de coups particulièrement puissants. Le ou la coupable laisse à chaque fois une feuille de papier où est imprimé: « Le Bouddha ne pardonne que trois crimes ». Aux PJ de résoudre cette affaire.

Que se passe-t-il ?  
La responsable de ces meurtres est une élève nommée OKAWA Minako. C’est la fille  d’OKAWA Tenchiro homme politique influent, qui fut un temps accusé de corruption, mais est aujourd’hui revenu en grâce.  Minako ne s’intéresse qu’à trois choses : les arts martiaux, le Go et réussir ses études. Étant donné les liens de sa famille avec les yakuzas et la finance, Minako eut droit non seulement à un garde du corps mais aussi à des cours de karaté, son père pensant qu’elle aurait ainsi la possibilité de se défendre en cas de tentative d’enlèvement.

Son dernier professeur se nommait FEBUKI Ebiko, et en plus de ses talents pour enseigner les arts martiaux, c’était une maitre parmi les Messagers de l’Orage1 . Son rôle était non seulement de protéger Minako mais aussi d’évaluer son potentiel.
Ebiko a suivi Minako pendant de nombreuses années et lui a transmis tout son savoir.  S’étant prise de sentiments particulièrement forts pour sa jeune élève, elle a évoqué en termes vagues la guerre entre les maisonnées, et a transmis à sa protégée quelques techniques de Ninjutsu.

Minako en a utilisé plusieurs, particulièrement spectaculaires (notamment la technique du Gotonpo2) pour évacuer les lieux de ses exploits, attirant l’attention des autres maisons, des autorités, des médias, et last but not least les foudres de ses supérieurs sur Ebiko. Convoquée au sanctuaire de Tokyo, elle laissa un dernier cadeau à sa protégée : un ancien rouleau décrivant et expliquant une technique secrète redoutable « Le coup de pied tournoyant3 ».
Malgré son talent la jeune fille mit plusieurs semaines à maitriser la technique et le lycée connut un certain répit… Mais depuis quelques semaines, Minako entreprend de se venger.

A noter : Le lycée Koishikawa a comme particularité d’accueillir des élèves issus de familles impliquées dans la politique, les affaires le Show-business. Il est donc extrêmement sensible et les enquêtes doivent se faire dans la plus grande discrétion.

Voici quelques pistes pour intégrer les personnages en fonction de leurs archétypes.
* Agent d’Interpol : habitué des affaires mystérieuses, il est sollicité par les autorités japonaises pour les aider.
* Star de cinéma : le lycée a été retenu par la grande star de cinéma John Carlton (Voir page 58) pour son nouveau film « Action Muay Thai III », le tournage va bientôt commencer et tout retard entrainerait des coûts faramineux.
* Lycéenne : elle a été admise dans ce prestigieux lycée pour passer enfin son diplôme.
* Black Op’ : Il a été infiltré en tant que nouveau membre de la sécurité car le fils d’un haut diplomate américain fait un semestre d’étude dans ce lycée.
* Garde du corps : Il doit protéger un autre PJ (ou à défaut un élève lambda)
* Ninja : Quelqu’un dans ce lycée a bénéficié de l’enseignement de la traitresse Ebiko, qui a dérobé un ancien rouleau décrivant une technique secrète. Il faut retrouver ce rouleau et son disciple. Le ninja se fait passer pour un élève.
* Yakuza : plusieurs élèves et professeurs sont liées à des oyabun particulièrement influents. Il doit faciliter les recherches de la police pour trouver le coupable et éviter que les affaires des yakusas attirent l’attention. On l’a inscrit(e) comme professeur(e) de Kendo remplaçant, le titulaire ayant dû s’absenter pour raisons « personnelles ».
* Professeur de la fondation : Le personnage a été nommé dans le lycée pour remplacer un enseignant qui vient de démissionner.
* Taulard en cavale : Le lycée est sa planque et il se fait passer pour le fils/neveu/cousin du concierge parti en vacances (en réalité séquestré par ses soins).
* Militante insoumise : le lycée doit présenter un projet écologique très important aussi a-t-elle été engagée comme consultante.
* Nonne vengeresse : elle a rejoint l’équipe de l’aumônerie étudiante qui officie au lycée
* Assassin des triades : les triades tentent de s’implanter dans le quartier, tout ce raffut est mauvais pour les affaires et en plus des Ninjas semblent être présents. Il doit trouver le ou la coupable et l’éliminer.

I. Les victimes
On a retrouvé quatre cadavres, à un rythme irrégulier. Le premier est mort trois semaines avant le début du scénario, le second ème deux semaines avant, le troisième deux jours après, et le quatrième la veille du début du scénario.

1) YOSHIDA Dajiro.
Fils d’un homme politique, c’était une petite brute sadique qui n’est que peu regretté par ses camarades, si l’on excepte les membres de sa petite bande (5 élèves) et sa petite amie. On l’a retrouvé mort dans le Dojo de l’école, son boken cassé en plusieurs morceaux autour de lui.
* Pourquoi l’avoir tué ? Dajiro a frappé, racketté et humilié de nombreux élèves mais il était aussi président du club de Kendo et ne cessait de dénigrer le club de Go dont Minako était membre.  Elle tenta plusieurs fois de lui « coller une raclée » sous son identité de « justicière » mais n’y parvint qu’en maitrisant sa nouvelle technique. Plusieurs fois au cours de l’année scolaire il humilia publiquement les membres du club.

2) MAEDA Kohaku.
Fille d’un mannequin  et d’un ex-sumo devenu homme d’affaires, c’était la plus jolie fille du lycée et la qualifier de « peste imbue de sa personne » est un délicat euphémisme. Kohaku était une fille détestée et redoutée. Seules ses rares vraies amies (deux filles) et ses prétendants (trop nombreux) vont la regretter. On l’a retrouvé morte dans le vestiaire des filles, son nécessaire à maquillage pulvérisé, et éparpillé autour d’elle.
* Pourquoi l’avoir tué ? La grande spécialité de Kohaku c’est de briser les cœurs et les couples. A plusieurs reprises, des garçons qui plaisaient à Minako la délaissèrent pour un rendez-vous avec Kohaku.

3) IKEDA Orochimaru.
Son père est IKEDA Akia champion de jeux vidéo, et capitaine de l’équipe Japonaise de Street Fighter (le jeu vidéo). Sans être un excellent élève il était connu pour être un boute en train et excellait dans divers sports. C’était un bon karatéka et il s’opposait souvent à Daijiro. Toutefois, son sport de prédilection était le base-ball,  c’était le capitaine de l’équipe de du lycée. On l’a retrouvé mort dans le dojo de son club, une batte de Base-Ball cassée en deux sur lui et un gant fourré dans la bouche.
* Pourquoi l’avoir tué ? Deux raisons principales : Orochimaru l’a humilié en oubliant le présent de Saint Valentin qu’elle lui avait offert  dans son casier à chaussures4, et il ne lui a pas fait de présent lors du White Day5  en retour. En revanche il lui a fait plusieurs fois des propositions déplacées lors d’un voyage scolaire. (C’est aussi le cas pour plusieurs autres élèves féminines)

4) MORI Akiro
 C’était l’un des meilleurs élèves du lycée et malgré une certaine tendance à l’auto-dénigrement post examens (Sur le thème « J’ai tout raté, je suis la honte de ma famille, je vais me suicider ») et à l’auto-congratulation lorsque les résultats tombent (« Je suis le meilleur ! », « Ah je t’ai encore battu ! », « Comment as-tu fait pour mal répondre à cette question » ?), il était assez apprécié et comptait de nombreux amis. On l’a retrouvé mort dans une autre salle de classe que la sienne, un clavier d’ordinateur brisé sur le crâne.
* Pourquoi l’avoir tué ? La concurrence est rude pour entrer dans les meilleures universités et Akiro se classe devant Minako en Japonais, Sciences et Mathématiques. Sa mort lui donne de meilleures chances pour le « Daigaku Nyugakusha Senbatsu Daigaku Nyushi Senta Shiken 6» .

Les quatre corps portent des blessures défensives. Dajrio et Orochimaru se sont visiblement vigoureusement défendus. Les deux autres n’étant pas entrainé à se battre ont fait ce qu’ils ont pu !  Il n’y a que des empreintes partielles sur les corps et les analyses ADN sont toujours en cours. La police n’envisage pas de faire des relevés d’empreintes sur le personnel du lycée ou les élèves, et encore moins de prélèvements ADN.
Pour ce qui est des blessures, la mort a été causée à mains nues.  L’agresseur portait des protections d’arts martiaux et devait être de taille moyenne (environ 1m60) mais d’une force redoutable. Le légiste n’a vu ce genre de blessures que dans des compétitions de free-fight et autres combats illégaux.
  
II. Le personnel de l’école.

GONKURO  Takako :
La directrice de l’école est une femme maigre d’une quarantaine d’années, toujours vêtue de manière stricte avec de grosses lunettes. Elle a accédé à ce poste important depuis le début de l’année scolaire7  et la pression habituelle de ce genre d’établissement est accentuée par son sexe. Certains membres du conseil d’administration qui gère le lycée pense qu’une femme n’est pas faite pour diriger. (Si un(e) PJ est Star de Cinéma ou assimilé faites-en une de ses plus grandes fans)

KABAYAMA Mitsukuni :
 Petit homme sec  et nerveux d’une cinquantaine d’années, professeur de Japonais, et professeur principal de la classe 3C2. C’est accessoirement ancien champion de karaté (un suspect idéal pour les PJ !), il apprécie peu sa proviseure et lui manque subtilement de respect à chaque occasion.

HIRAGA Namiyo :
Professeur de mathématiques, un homme d’une trentaine d’années, gros et maladroit. Malgré son aspect négligé c’est un excellent enseignant qui a très bonne réputation. Son talent le préserve d’un renvoi mais ne lui épargne pas les remontrances régulières de Mitsukini et/ou de Namiyo.

KIMURA Yukari :
Professeure de Sciences. Jeune femme dans la fin de la vingtaine. Vêtue à la limite du convenable pour une enseignante. Très jolie et douce, elle se transformera en furie si les PJ se comportent mal vis-à-vis d’elle ou de ses élèves. Attention c’est une ancienne catcheuse ! Prendre le profil de la Professeure de la Fondation (ldb page 31) en lui donnant les techniques de lutte du garde du corps (ldb page 24)

AOKI Murashige :
C’est le concierge du lycée, un homme d’une soixantaine d’années. Plutôt robuste, on peut apercevoir des tatouages yakuza sur son cou quand il se penche pour faire des travaux d’entretien. Il sera le contact d’un éventuel PJ yakuza.

[Le MJ est bien sur encouragé à rajouter du personnel enseignant]
  
III. Les élèves de la classe 3C2.

Voici les principaux élèves de la classe que pourront croiser les PJ.

YOSHIDA Tetsuo :
Le nouveau petit chef des « voyous ». Grand (1m75), large d’épaules avec les cheveux décolorés (sauf la mèche qui est bleue). Il parlera sur un ton méprisant aux PJ et à moins de faire preuve d’autorité, il faudra « muscler » la persuasion pour  lui arracher quelques renseignements utiles. Il ne sait pas grand-chose excepté que son ex-chef se moquait régulièrement des élèves pratiquant des activités intellectuelles. Attention : c’est le fils d’un Oyabun yakuza et si on le secoue un peu trop, « Papa » enverra quelqu’un de ses hommes aux PJ pour leur apprendre le respect dû à sa famille.
  
MIURA Tadataka :
Un petit fouineur qui soupçonne Minako. De taille moyenne mais à la limite de l’obésité il pratique le karaté mais son faible niveau et sa maladresse fait de lui la risée des autres membres de son club. Minako l’a plusieurs fois défendu, et il en est amoureux, obsessionnellement amoureux. Si les PJ n’ont rien trouvé au bout d’une semaine il fera part de ses soupçons à Minako et se fera tuer en essayant de la faire chanter (Sur le thème « Sors avec moi sinon je te dénonce… »). S’il survit il abandonnera le karaté et se mettra au sumo.
 
SAKAMATO Maemi :
C’est la nouvelle plus jolie fille de la classe et son but avoué est de devenir chanteuse pop, actrice et/ou top model. Grande, mince, des mèches blondes, un visage ravissant bien qu’affichant perpétuellement une mine boudeuse, elle n’est guère émue de la mort de sa « meilleure amie pour la vie ». Si on la questionne, elle pourra parler des garçons que Kohaku a pris à Minako.
  
TSUBURAYA Hiroshi :
Nouveau capitaine de l’équipe de base-ball du lycée, c’est un garçon athlétique de taille moyenne au visage souriant. Il pratique occasionnellement le kick-boxing. Sa rivalité avec Orochimaru est bien connue et avant sa mort les deux garçons s’étaient violemment disputés pour une raison inconnue. Si on l’interroge il expliquera de mauvaise grâce qu’ils se disputaient au début sur les résultats du championnat de base-ball puis que la dispute a déviée sur le sujet de Maemi (qui avait donné un rendez-vous aux deux garçons en même temps leur laissant la « responsabilité » de décider qui méritait le plus sa compagnie).

MORINAGA Naomi :
Une des moins bonnes élèves de la classe. La jeune fille est plus intéressée par le sport en général (elle excelle en gymnastique et athlétisme) et les sports de combat en particulier (elle rivalise avec Minako en karaté).  Elle était souvent raillée par Kohaku et sa cour en raison de son apparence peu soignée et de son milieu social. Naomi vient en effet d’une famille d’ouvriers qui se sont enrichis en gagnant au loto 6 8 . Bien que d’un caractère accommodant et patient, la jeune fille avait donné quelques gifles à la plus belle fille du lycée quelques temps avant sa mort.

[Le MJ est encore une fois encouragé à rajouter d'autres étudiants]

IV. Mener l’enquête.
Les PJ ont des décès et des suspects, à eux de jouer.
Le MJ peut agrémenter leur enquête de quelques incidents.
-   Racket : La nuit est tombée sur le lycée alors que les cours du soir commencent. Des PJ en patrouille (ou en vadrouille) sont alertés par des éclats de voix suivis de coups et de gémissements de douleur. C’est Testuo et sa bande qui ont isolés un élève dans un coin sombre et tente de lui extorquer de l’argent. Les PJ vont-ils réagir (et griller une couverture éventuelle en révélant leur talents martiaux), détourner le regard ou encore filmer le tout et l’utiliser comme moyen de pression pour faire parler Testuo ? Si les poings et les pieds parlent le MJ pourra utiliser les caractéristiques du Yakuza pour Testuo (page 38-39) et  de la Bande de Voyous (ldb page 167) pour ses cinq acolytes9 .

-   Attaque de ninja(s) : Si l’archétype « Ninja » n’est pas présent parmi les PJ, un des envoyés des Messagers de l’Orage va tenter de récupérer le rouleau sacré. Le problème est qu’il va se tromper de cible et attaquer Naomi au lieu de Minako. La scène peut se dérouler au lycée, dans la rue ou encore chez la jeune fille (si jamais les PJ la suivent). Naomi (archétype lycéenne page 26-27) fera face au Ninja (archétype ninja page 28-29 rajouter les techniques « Blocage » et « Mae Geri ») avec courage et talent. Ce qui peut la placer sur la liste des suspects…  Des PJ réussissant un test facile de Perception+Vigilance entendront le ninja demander à Naomi « Où elle a caché le rouleau » et rajouter "Tu auras la vie sauve si tu avoues". Notons que le Ninja ne combattra pas jusqu’au KO et fuira dés qu’il se sentira en difficulté (selon le nombre de PJ présents le MJ peut rajouter deux ou trois ninjas afin de corser la difficulté).

-   Amourette : les lycées japonais découragent fortement les relations amoureuses entre élèves… Mais « le cœur a ses raisons que l’administration ignore ». Le MJ peut décrire un dialogue tendu, une gifle, une dispute et des bruits curieux (en somme quasiment la même situation que le racket). Sauf que les échanges sont moins douloureux. Ils pourront surprendre deux élèves (ou deux professeur(e)s voire un(e) élève et un(e) professeur(e) en train de s’embrasser dans un recoin sombre du lycée.

-   Attaque de ninja(s) 2, le retour : Si les PJ sont à la traîne et n’ont rien compris, le MJ peut mettre en scène une deuxième attaque de ninja(s), cette fois ci sur Minako qui se défendra en utilisant sa technique secrète.

Confondre Minako.
La tueuse en série a caché le rouleau sacré dans la penderie de sa chambre, à l’abri des regards. Elle le reprend uniquement quand elle va s’entrainer dans le dojo traditionnel décrépit qu’elle loue grâce à son argent de poche. Celui-ci se trouve à une demi-heure de son domicile. C’est là qu’elle s’est longuement entrainée pour maîtriser la technique du coup de pied tournoyant. Les murs et les mannequins de bois d’entrainement portent encore les stigmates de ses essais. (Un jet difficulté moyenne d’Intelligence+investigation permettra de faire la relation entre les marques de coups de pieds sur les corps des victimes et ceux laissés sur les murs).
Aux PJ de voir s’ils souhaitent défier en duel Minako
(Archétype lycéenne avec Force 2 et Endurance 3. Rajouter les techniques de Ninjutsu : Plongeon, Makinishi, Metsubushi & Gotonpo, ainsi que la technique secrète : Coup de pied tournoyant) ou l’attaquer tous en même temps ?

Une fois vaincue restera la question : que faire d’elle ? Si les PJ la livrent aux forces de l’ordre, elle disparaîtra mystérieusement (les policiers parleront d’un début d’incendie, de fumée et de type habillés en kimono noirs). Idem si on la remet à sa famille. Si l’un des PJ travaille avec la fondation Kaftan (page 152-153), cette dernière sera très intéressée par Minako et lui proposera de finir ses études dans un pensionnat subventionné par la fondation.
Ils peuvent aussi la tuer, considérant qu’elle est une menace au vu de ses capacités ?

Si les PJ mettent la main sur le rouleau sacré, ils pourront tenter d’apprendre la technique secrète qu’il décrit. Mais attention, les Messagers de l’Orage voudront toujours mettre la main dessus…


Notes :
1. Faction de Tiamat qui contrôle les Yakuzas et les ninjas. Cf. ldb pages à 133-140
2. Technique décrite dans le ldb page 88 (plus ou moins de la téléportation)
3. Pour les amateurs de jeux vidéo c’est  le « Tasumaki Senpukyaku » utilisé par Ryu et Ken dans Street fighter 2 et suivants…
4. Au Japon ce sont les femmes qui offrent des cadeaux pour la St Valentin. Cf
5. Fête qui se déroule le 14 Mars où les hommes qui ont reçus des cadeaux à l’occasion de la St Valentin, doivent rendre la pareille.
6. Concours qui sanctionne la fin des études secondaires et permet d’entrer à l’université.
7.  Rappelons qu’au Japon elle commence en avril.
8.  La loterie nationale japonaise.
9.  Si les PJ sont expérimentés, le MJ peut utiliser les caractéristiques de la bande des Triades (Supplément "Maitrise de l’Esprit" page 81 qui se télécharge au même endroit que le livre de base)


« Dernière édition: 18Septembre, 2017, 14:26:34 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 168



WWW
« Répondre #58 le: 18Septembre, 2017, 14:00:19 »

Non le problème était que ayant déjà traité le sujet dans Gothlied, je voulais passer à autre chose
et parler de la peste brune : la tentation du nazisme par le Lumpenpoletariat.

Bon trop ambitieux
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 357


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #59 le: 18Septembre, 2017, 14:28:55 »

Voilà j'ai rendu ma copie : un Scénario fun et sans prétentions. J'espère que ça donnera envie aux lecteurs de tester l'excellent JDR Tiamat. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: 1 2 3 [4] 5 6   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: