Les Salons de la Cour

19Octobre, 2019, 22:55:07
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: 36e Concours de scénarios  (Lu 4687 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #30 le: 25Avril, 2017, 11:12:33 »

Pas l'intention de participer moi aussi. Enfin surtout parce que je n'ai pas le moindre début d'embryon d'idée 
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 816



WWW
« Répondre #31 le: 25Avril, 2017, 18:06:31 »

Bonsoir,


je reviens ici; je dois dire que j'avais oublié le délai mea culpa

comme jibe et moona semblaient avoir des idées qui commençaient à germer, laissons leur un peu de temps pour être courtois et disposer de quelques contributions supplémentaires à lire ^_^
(et puis que serait ce concours sans une rallonge de délai ?!)

Dernier délai jusqu'au vendredi  19 MAI 2017

merci d'avance pour tout ce que vous rédigerez et merci pour les propositions déjà rédigées
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #32 le: 27Avril, 2017, 16:56:45 »

J'avais quelques idées mais pas le temps... Je passe. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
jibe
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 431



« Répondre #33 le: 30Avril, 2017, 17:28:48 »

CE SCENARIO EST UN SCANDALE !

NE LISEZ PAS CE TEXTE ! Il constitue un spoil décomplexé doublé d’un plagiat honteux de l’excellentissime roman « Ce livre est plein d’araignée » de David Wong, aux éditions Super 8. En revanche, lire le roman original et palpitant vous donnera d’excellentes raisons de voter pour ce texte.

NE LISEZ VRAIMENT PAS CE TEXTE !
Il est truffé d’âneries pseudo scientifiques, il cède à la mode des zombies et il y a des passages vraiment dégoûtants. En vertu de l’article 49.3 de la Convention de Genève, ne pas lire ce texte vous oblige en contrepartie à voter pour lui.

NE LISEZ SURTOUT PAS CE TEXTE ! Ecrit avec des intentions honteusement narrativisites, il cède à la mode actuelle de l’improvisation cadrée, porte ouverte à l’indiscipline, au chaos, et à la remise en cause des valeurs traditionnelles du réalisme et de la simulation !
[CONFIDENTIEL], UN JOUR NORMAL
[Confidentiel] est la ville ou se déroule cette histoire. Il serait faux de dire que tout peut y arriver. Seul le pire y est certain.
Le nom de la ville n’est pas précisée, pour d’évidentes raisons de discrétion.
Attaques aliens, enlèvements mystérieux, abandons de matériels hautement sensibles hébergeant des technologies inconnues, hommes en noir, attaque de punks rendus fous par des drogues inconnues, délires new-âges avec sacrifices humain, expérimentations scientifiques de masse, abandon de déchets nucléaires mal isolés, virus mutants… tout ceci fait le quotidien de [Confidentiel].
[Confidentiel] est le théâtre de tous les épisodes de toutes les saisons de la série X-files.
Tous. En même temps.

Accessoirement, [Confidentiel] est une petite ville des Etats Unis, entourée de champs de maïs à l’infini, il y a un petit lac au nord, et quelques fermes, ainsi que trois routes qui mènent vers le reste du monde, très loin, que l’on emprunte avec des Chevrolets hors dâge ou en bus Greyhound.
On y mange des burgers et des Burritos. On y regarde des DVD de location, on  y boit des bières dans un des trois bars potables (dont 1 avec strip tease le samedi), on y fait ses courses au Wamlmart, et on s’y ennuie ferme.

PERSONNAGES JOUEURS

John

Alcoolique, fêtard, dragueur, flemmard, trop curieux, extra lucide, possède la Ford Bronco
Le copain de John
Angoissé, intelligent, fataliste, looser, extra lucide, maître de Molly
La petite amie du copain de John
nerveuse, angoissée, têtue, pragmatique, extra lucide, sait ou est cachée la Sauce Soja
La colocataire de la petite amie du copain de John
Hippie, droguée, insouciante, charmeuse, rêveuse, gauchiste, informaticienne experte en réseaux sociaux (adore les chatons)
L’amoureux de la colocataire de la petite amie du copain de John.
Sportif, souriant, cool, en école d’inspecteur de police, a qui sourit la vie, sait se servir d'un flingue.

Et Molly. Le chien.

AVANT LE DEBUT DE LA PARTIE
Chaque joueur doit décrire un objet qui ne devrait pas se trouver chez un particulier, ni même ailleurs que dans un bunker ultra sécurisé, ni même sur le territoire des Etats Unis, ni même sur terre.
Ces objets sont remisés dans la cabane de jardin de la maison du copain de John, il s’agit du loot de leurs précédents aventures à [Confidentiel].
Le joueur de l’amoureux de la colocataire de la petite amie du copain de John doit proposer au mj « le truc le plus idiot possible ».
Le joueur qui incarne la petite amie du copain de John doit glisser au MJ 5 manière de mourir particulièrement horribles et l’endroit de [Confidentiel] ou elle a caché la Sauce Soja.
Le joueur qui incarne John doit proposer une idée de groupe de rock insupportable.

FORCES EN PRESENCE
Les Hordes de l’Ombre : Menées par les Hommes de l’ombre, leur but est de détruire l’humanité. Ils envoient les araignées, celles-ci produisent des zombies, les hommes de l’ombre espèrent (et provoquent) une panique générale qui finit par provoquer une réponse du gouvernement américain légèrement surdimensionnée à base de bombes nucléaires.

les araignées invisibles : Nombreuses, mais pas tant que ça. de la taille d’un crabe, c’est le bras armé de l’Ombre. Leur nature exacte est inconnue. Ces araignées ont un nombre de pattes mal définies, mais supérieur à 8, implantées aléatoirement sur un corps rond poilu et visqueux, elles peuvent les allonger en avant pour percer brutalement (par exemple des yeux ou des trachées artères). Les pattes sont acérées et dures comme de l’acier. Le corps est à la fois, poilu, visqueux et suintant, elles sont munies de chélicères qui déchirent cruellement et font jaillir des flots de fluides divers des corps agités de spasmes furieux de leurs pauvres victimes hurlantes. Elles peuvent se reproduire (on ne sait pas comment), elles sont à peu près aussi résistante qu’un crabe, c’est à dire qu’avec une bonne pince on peut en venir à bout.
capacité
- prendre le contrôle d’un corps humain en sel logeant dans sa gorge : l’humain en question devient alors un « zombie », plus ou moins conscient selon les beoins du MJ. Les pattes des araignées peuvent pousser à travers le corps du zombie, qui est alors augmenté de pointes acérées et extra puissantes (sortant des bras, des yeux, ou d’ou vous voulez)
- invisible. Personne ne peut les voir, jamais. Seule exception, les PJ doté de la capacité « Extra lucide » (autrement dit, toute personne ayant été en contact avec la « Sauce Soja »)
Cri infâme : lorsqu’on les tue, elles poussent un chant du cygne tenant à la fois du râle d’agonie, du crissement d’une craie sur un tableau noir et du raclement d’une fourchette sur une assiette en porcelaine. L’horreur.

Les hommes de l’ombre. Innombrables. Ce sont les vrais responsables de tout cela. Totalement invisibles et immatériels.
Pourtant, les consommateurs de la Sauce Soja savent que, quand on croit voir passer quelqu’un dans l’ombre et que rien ne bouge, quand une ombre passe à la limite du champ de vision le soir et qu’on frissonne, quand on croit avoir entendu quelque chose, qu’il n’y a rien et que l’angoisse monte, quand on se rassure en se disant qu’on est le jouet d’une illusion, on a tort. Il y a toujours quelqu’un : un homme de l’ombre.
Les hommes de l’ombre se disent « âmes libres, » âmes libérées des corps humains qui les emprisonnaient et les assujettissent aux désirs matériels. Ils considèrent les corps matériels comme des parasites qu’il faut détruire.
Donc, détruire l’humanité.
Ca commence aujourd’hui.
Si on les voit on peut leur parler. De la à les convaincre… Mais ce sont les grands méchant, à ce titre ils adorent raconter leur plan en détail. Ça peut servir.
Les hommes de l’ombre ont pour relais dans le monde matériel des hommes acquis à leur cause qui se trouvent à des postes décisionnaires clefs (conseils à la Présidence par exemple). A [Confidentiel] le Dr Tennet, psychiatre, est leur représentant.

« l’Agence de Contention des Menaces Infectieuses Soudaines » Une armée des hommes de l’ombre soi disant envoyée par le gouvernement, mais en fait sortie de nulle part. Des hommes en combinaison  noire intégrale avec des casques de type cosmonautes opaques, le sigle ACMIS brodé sur la poitrine, très bien armés, qui se chargent soi disant de protéger la population contre la contamination zombie. En fait, parquent les gens, les enferment, les séparent, mettent en place des zones de quarantaine, et prennent le contrôle effectif de |Confidentiel] durant la phase APO4 (voir plus loin)
Les Zombies. Ce sont les humains infectées par les araignées invisibles. Elles se logent dans leur gorges et prennent le contrôle de leur corps comme des marionnettistes. Dès lors, les corps semblent d’une résistance inouïe, et continuent à agir quelles que soient leur blessures. Les zombies détruisent, dévorent, et contaminent.


Les Patriotes américains

L’armée des Etats Unis: Manipulée de bout en bout elle se met en retrait et aux ordres de l’ACMI qui décide tout. N’empêche que ça reste la première puissance mondiale, et qu’elle a des moyens quasi illimités (quasi, parcequ’à partir d’une certaine quantité de moyens utilisés, l’armée américaine fait sauter la planète)
La population. Elle survit comme elle peut. Elle finit par s’apercevoir que tout le monde ne devient pas zombie et forme des groupes d’autodéfense. Elle met en place des tests pour déceler si une personne est infectée ou pas. Les groupes ont conscience que « quelquechose » se loge du coté de la bouche/gorge des infectés, et que certains infectés ne se déclarent pas tout de suite. Ils mettent donc au point une batterie de test pour déceler les infectés dont l’horreur n’est limitée que par l’imagination du mj (ex : je vais vous percer la joue avec un hameçon à saumon, si vous ne semblez pas souffrir suffisamment c’est que vous êtes infecté »)
Les commandos survivalistes. Des jeunes étudiants qui, à force de jouer au GN « Le jour des zombie » se sont pris au jeu, se sont imaginés être à l’avant garde de la résistance pour le jour ou l’invasion commence, et coup de bol c’est aujourd’hui !!! Ils se sont patiemment surarmés, ils ont des camping-car plein de munitions, ils ont des go-pro partout qui retransmettent leurs exploits sur youtube, et ils ont noués des relations fructueuses avec l’armée, qui voit en eux de bons volontaires à envoyer au casse pipe « pour voir ce que ça donne ». Ces jeunes ont simplement oublié d’apprendre à se servir de ces armes, à agir de manière groupée, à garder leur sang froid… Ils sont dangereux, pour eux même et pour autrui
Les prisonniers de l’hôpital. Ce sont les malheureux, qui se sont trouvé dans la zone de quarantaine au mauvais moment. Ils y sont parqués, soi disant parce que ce sont des humains non infectés, placés en zone sécurisée pour leur bien. L’ACMIS laisse ainsi croire qu’il y a un foyer sain au coeur d’une population infectée. Mais si le mj le souhaite, certains de ces prisonniers peuvent être véritablement infectés.

et Molly, le chien du copain de John. C’est la caution « Deux ex Machina » du MJ. Il peut faire intervenir le chien quand bon lui semble, quitte à devoir bouleverser de fond en comble la géographie ou les lois physique du scénario. Mais ça peut être nécessaire si les joueurs sont trop dans le pétrin ! (exemple : les PJ ne parviennent pas à s’évader de l’hôpital, mais Molly découvre un tunnel secret )

les autorités
Essentiellement représentés par Donald le Président des Etats Unis.
Il a deux soucis contradictoires dictés par d’une part son conseiller en communication, et d’autre part son conseiller militaire :
- faire disparaître toute cette vermine zombie à coup de bombe H
- ne pas (trop) tuer d’innocents
Il y a donc une guerre de la communication assez brutale : l’ACMIS va chercher à faire croire que la crise est incontrôlable, que tout [Confidentiel] est infecté et qu’il faut y lâcher une bombe. Le président, quant à lui...va tout gober.
Si la Bombe est lachée, l’Amérique devient légitime pour traquer l’ennemi zombie ou qu’il se cache  et détruit le monde à coup de bombe H dans les 30 jours
Si la Bombe n’est pas lâchée, l’apocalypse zombie devient incontrôlable et c’est la fin du monde.
Dans tout les cas, les Hommes de l'Ombre ont gagné.
A moins que les pj...

LES LIEUX IMPORTANTS A [CONFIDENTIEL]

les portes de téléportation
[Confidentiel] est une ville étrange. Certains endroits recèlent des portails qui mènent ailleurs en ville. Ainsi, un certain WC abandonné derrière un stand de Burritos permet d’aller instantanément au fond d’une cabine d’essayage du Walmart à quelques kilomètres de la. Ou dans une cabane de chantier à coté du château d’eau… ou derrière le petit bois au fond du parc… ou… ou… le problème c’est que c’est le portail qui décide seul ou ressort l’usager.
Les Portails sont indécelables à tous, hormis le Dr Tennet et d’éventuels alliés des Hommes de l’Ombre que le MJ jugerai bon de mettre en scène, et toute personne ayant fait déjà fait usage de la Sauce Soja.

le sanatorium abandonné
Gros bâtiment sinistre et abandonné depuis les années 60 de la ville. C’est un lieu qui fait frissonner. Tous les jeunes croient qu’il est hanté, seuls les usagers de la Sauce Soja en ont eu la confirmation. Très vite, le Sanatorium devient le centre névralgique de [Confidentiel]. Il devient le QG opérationnel de l’ACMIS qui y a toutes ses installations y compris informatiques, et les scientifiques transforment en outre le sanatorium en grand centre d’accueil et de test pour la population potentiellement infectée. D’après le groupe « La population » ceux qui y entrent sont testés, et relachés si ils ne sont pas infectés, tandis que ceux qui sont infectés sont revêtus d’un uniforme type prisonnier américain et mis en quarantaine dans l’hopital. Pour le groupe  « les prisonniers de l’hopital » c’est l’inverse : eux sont les sains, la population est infectée. Il y a aussi des infectés particulièrement virulent qui sont enfermés dans des cachots sinistres au sous-sol.
A Partir d’APO 3, le Sanatorium est équipé d’une salle télécom ultra moderne qui permet de désactiver les google car (voir plus loin) notamment pour permettre le remplissage des réservoirs sans risquer de se faire tirer desssus, de communiquer avec les pilotes des drones, ou encore d’avoir accès aux réseaux sociaux.

l’hôpital local
L’hôpital local est vite transformé en centre de rétention. Personne ne sait au juste si ceux qui y sont enfermés sont sains ou infectés. Ils ont des tenues de prisonniers, soit vertes, soit rouges, ce qui créée deux camps prêts à s’entre égorger… Les détenus sont soit des militaires n’ayant pas eu la possibilité de partir, des médecins pris au piège lors de la mise en quarantaine de l’hôpital, des citoyens lambda, n’importe qui, en fait…
A partir d’APO 4 l’hôpital devient une prison gardée par les drones et des google-car armées qui sont programmées pour tirer sur tout ce qui bouge à l’extérieur des barbelés. Et tout ceux qui tenteraient de sortir.

Le château d’eau.
Lieu ou les pj aiment bien se réunir pour boire des bières, on peut monter au sommet et admirer les champs de maïs à l’infini. C’est la que le Dr Tennet installe le dispositif de brouillage des communication et c’est aussi la qu’il s’installe dès que l’apocalypse est confirmé.

IMMINENCE DE L’APOCALYPSE
Dès que l’événement suivant se produit, l’apocalypse se rapproche, la situation se dégrade.
Dès la première attaque d’araignée sur un pj (action de MJ, début du scénario)
le mj doit laisser sentir que un fait divers majeur se produit sur [Confidentiel] et que les pj sont en danger de mort à court terme ( et ce, jusqu’au bout, l'urgence devenant de plus en plus criante)
la police surveille les pj (et les harcèle un peu)
des « médecins », en particulier le Dr Tennet s'intéressent à leur cas
« des types » empruntent les portes de téléportation
Apocalypse niv 1 : Dès première manifestation publique de violence (Action de joueur)
arrivée de militaires en ville arrivée des télés, reportages sur la ville.
attaques réitérées d’araignées ou d’infectés sur les joueurs
arrivée de l’armée en ville à la suite « de troubles publics constatés »
Le Dr Tennet déclare à la télé locale avoir été recruté par les autorité pour superviser les réponses à apporter aux troubles constatés.
APO Niv 2 : Dès la contamination du premier civil (action de MJ)
l’hôpital est une désormais zone mise en quarantaine par l’armée, le groupe « les prisonniers de l’hopital » est activé.
les télés sont partout (et interrogent les joueurs, de préférence John)
arrivée sur site d'ACMIS
Le Dr Tennet est nommé conseillé spécial de ACMIS, le maire lui donne officiellement tout pouvoir pour gérer la crise et prévenir d’éventuels mouvements de panique.
APO Niv 3: passage des pj à la télé (action de joueur)
zone ou se trouve les joueurs controlée par l'armée, impossible d'en sortir
attaque massive d'araignées dans cette zone
activation des survivalistes
exode massive des habitants
diffusion de la rumeur de l'existence dune « safe zone » à l'intérieur de l'hopital OU à l’ancien sanatorium.
Le Dr Tennet prends le contrôle et dirige totalement le Sanatorium. Il procède également personnellement à des « expériences » sur des citoyens « infectés ».
APO Niv 4:  Capture d’au moins 1 des pJ (action de MJ)
black out des communications (réseau télécoms et 3G coupés). C’est le Dr Tennet qui supervise l’installation d’un dispositif de brouillage installé sous contrôle de l’armée au pied du Château d’eau (point le plus haut de la ville)
attaque massive d'araignée partout
attaque massive de zombie
l'armée boucle la ville
activation du sanatorium en tant que base de l’ACMIS et zone d’accueil et de test des réfugiés
les commandos survivalistes sont activés et foutent le bordel dès que le mj le souhaite.
Des drones armés, des Google car automatisées surarmées patrouillent autour de l’hôpital désormais coupé du monde par une triple rangée de barbelés pour prévenir les évasions. Tensions dans le groupe des « Prisonniers de l’hôpital » entre les verts et les rouges.
Le groupe « La Population » s’organise en milice de citoyens anti zombie, et ripostent à coup de batte de base ball cloutée ou à la tronçonneuse avec plus ou moins de discernement.
 APO Niv 5
: Evasion des PJ (action de joueur)
les même +
imminence des bombardements aériens (on entends les moteurs des avions, quelques infos filtrent aux infos à la télé...)
arrivée de renforts GI autour de la ville (des milliers d'hommes déployés entourent maintenant toute la ville d’un cordon infranchissable)
batteries missiles etc. mise en place en direction de la ville
les hommes de ACMIS contrôlent TOUT en ville.
Le Dr Tennet contrôle directement les hordes de l’ACMIS depuis un qg improvisé au pied du château d’eau, à coté du camion brouilleur.
APO Niv 6 : mise en place d’un plan pour sauver le monde par les pj (action de joueur)
les même +
les PJ entendent les moteurs des bombardiers venus vitrifier toute la zone, l’apocalypse est dans approximativement 50 secondes.
Le Dr Tennet éclate d’un grand rire hideux de savant fou voyant son plan maléfique se réaliser.

Attention, TOUTE UTILISATION DE L’ARTEFACT « LA SAUCE SOJA » PROVOQUE AUGMENTATION D’UN DEGRE SUR CETTE ECHELLE !

Il n’est pas prévu de possibilité de retour en arrière.

LES AVANTAGES DES PJ

Heureusement les PJ vont (peut être) sauver le monde. Grâce à deux ou trois bricoles.


- les trucs remisés dans la cabane de jardin du copain de John (ça peut servir, au MJ de voir comment)

- La sauce soja
La sauce soja est un liquide sombre, visqueux et bouillonnant contenu dans une petite fiole et caché quelque part en ville par la Petite Amie du Copain de John. Consommer de la Sauce Soja provoque une mort violente selon les modalités imaginées par le joueur qui incarne la Petite Amie. Sauf si c’est elle qui l’administre, en versant un minuscule goutte sur le doigt du patient. Dès lors, pour les usagers, le temps s’arrête. Tout est figé, sauf eux. Ils peuvent littéralement « voyager dans le temps ». Rien ne bouge, rien n’est modifiable dans le temps arrêté, sauf eux. Lorsque ce qu’ils ont à faire dans le temps arrêté est réalisé (c’est à dire quand le mj le décide), le temps reprends son cours.  Mais à travers le temps arrêté rien n’est modifiable : une mouche est une bille d’acier suspendu à jamais dans l’air ! Les joueurs ne peuvent qu’utiliser ce qu’ils ont sur eux au moment ou le temps s’arrête !
Le temps arrêté est aussi le monde des Hommes de l’Ombre. Ils peuvent ici se laisser voir, c’est la qu’on peut discuter avec eux, c’est la qu’on peut tenter de négocier, c’est aussi la qu’ils peuvent agir matériellement, pour tuer, par exemple.
Lorsqu’ils voyagent à travers le temps arrêté, les PJ prennent le risque de se faire repérer par les Hommes de l’Ombre. Mais le mj doit être tolérant. Il faut que l’expérience soit fun, au moins la première fois ! Les seuls objets utilisables sont ceux que l’on porte sur soi dans le temps arrêté. Ca peut paraître restrictif mais l’imagination des joueurs n’ayant pas de limite, la puissance de la Sauce Soja est réelle.
D’autre part, une fois que l’on a utilisé la Sauce Soja, on est en mesure, et pour toujours, d’utiliser les portes de téléportation, et de voir l’invisible (donc les araignées).
Les personnages « extra lucides » ont déjà expérimenté la Sauce Soja.

- Le Massive Nightmare Annihilator (MaNiTor) est dans la cabane de jardin. Il s’agit d’un artefact « trouvé » par l’amoureux (voir plus loin). c’est hyper dangereux. Ca ressemble à un gros gant de crin mais lorsqu’on le passe autour de la main, dès que l’on pense à quelquechose de précis, cette chose s’incarne dans la réalité et détruit de manière apocalyptique ce qu’elle considère être les ennemis du porteur sans se soucier des conséquences. Ainsi, un porteur qui penserai à une bière aurai de forte chance de voir la ville noyée sous un déluge de bière, avec inondations et glissements de terrain à cause de la mousse. L’usage en est TRES délicat et personne ne maîtrise vraiment.

- les réseaux sociaux.
Le Docteur Tennet va chercher à rendre impossible les communications avec l’extérieur. En effet il ne faudrait pas que le monde apprenne qu’il n’y a pas tant de contaminés que ça. Réussir à communiquer sur les réseaux sociaux est sans doute la meilleure chose que les joueurs ont à faire pour empêcher la fin du monde. Pour cela, deux moyens : accéder au centre de contrôle du Sanatorium ou une ligne permet à l’ACMIS de contrôler les drones et de rester en contact avec le reste du monde, ou rétablir les réseaux 3G en détruisant le camion de brouillage disposé en APO 4 par Tennet au pied du Château d’eau.
 
- La Ford Bronco de John.
C’est un gros Pick-up hors d’âge, le véhicule tout terrain amérloque par excellence, avec lequel John ou nimporte qui peut tout tenter. Il est surtout la pour faire des cascades, comme suater par dessus une triple rangée de barbelés par exemple. Il a un autoradio cassette coincé en position marche autoreverse, le son a fond, avec une cassette du groupe insupportable proposé par le joueur incarnant John. On ne peut pas arrêter l’autoradio. Toutes les tentatives ont échouées. On ne peut pas retirer la cassette. Le seul moyen de couper le son est de couper le contact.

INTRODUCTION

Les pj sont séparés et vaquent à leurs occupations.
Notamment :
- le copain de John est chez son psy, le docteur Tennet, suite à l’obligation judiciaire de se faire soigner, sous prétexte qu’il a agressé un livreur de pizza avec une arbalète, en criant « retourne en enfer, démon des abysse et dit à ton maître que je saurai le recevoir ! »
Le docteur est à la fois souriant et impassible, rebondit sur chaque phrase du joueur pour poser une question gênante, et réponds à toutes les questions par de nouvelles questions. 1/4 d’heure de ce traitement et les joueurs devraient le considérer (avec raison) comme l’homme à abattre.
- la Petite amie du Copain de John termine de cacher la Sauce Soja, en évitant de se faire surprendre, ce qui peut prendre du temps peut être joué Role play
- l’amoureux de la petite amie du copain de John admire le coucher du soleil au sommet du vieux château d’eau, et se prépare avec délectation à faire, comme à chaque fois, pipi par dessus le parapet quant il voit une colonne de véhicules noirs à l’horizon. Il ne peut s’empêcher de penser à «insérer ici le truc idiot proposé par le joueur avant le début de l’aventure » quand tout à coup un véhicule à l’horizon part en zigzag et termine dans le fossé.
Le PJ y découvre deux militaires morts des conséquences du « truc idiot » et rentre en possession de MaNiTor, rangé dans une mallette de métal bien trop peu sécurisée.
-John rentre d’une fête, en essayant de se débarrasser d’un type qui lui en veut à cause d’une fille qu’il a malencontreusement dragué durant la fête. Il veut se reposer, boire une bière, et prendre une douche. C’est au moment ou il sort de la douche, avec seulement une serviette-éponge pour protéger sa pudeur que la première araignée l’attaque.

L’aventure peut commencer.
Journalisée
jibe
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 431



« Répondre #34 le: 30Avril, 2017, 17:32:52 »

Voici donc ma contributuion. Il s'agit d'une adaptation d'un roman comme vous pouvez le voir, qui reprends grosso modo le déroulé du livre. Comme j'ai cherché à conserver en outre dans la mesure du possible le ton et l'esprit général du bouquin, ça reste très très proche !

Je n'oblige personne à le lire, et vous voila prévenu: ça spoile sec !
Journalisée
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 816



WWW
« Répondre #35 le: 19Mai, 2017, 20:28:44 »

=== Merci à tous pour votre participation et contribution  

Je clôture ce concours dès à présent.

Rendez-vous dans la section dédiée aux votes

http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=4771.0

il y a un recueil des textes, spartiate, mais il est là et il fait moins de 128 ko ===
« Dernière édition: 20Mai, 2017, 14:39:05 par pitche » Journalisée

Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: