Les Salons de la Cour

17Novembre, 2019, 01:25:27
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Jeu] Recherche campagne désespérement  (Lu 3562 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
Kylm
Arpenteur d'utopies
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 697



« le: 19Novembre, 2016, 15:18:49 »

Mon groupe de joueur habituel vient de me solliciter pour faire jouer une campagne de Te Deum.

Principal soucis, je n'ai pas le temps d'en écrire une aboutie, c'est à dire avec un début, une fin et un objectif ma campagne normande étant trop vaste et trop en chantier. Dans l'idéal cette campagne devrait être bouclée en une dizaine de séance de 4/5 heures de jeux et mainteant je complique la donne. L'un des joueur est très allergiques à tout ce qui concerne le religieux.

Avez vous des idées ou de suggestions de campagnes déjà écrites et répondant à ces critères. Par avance merci pour votre aide.
« Dernière édition: 02Décembre, 2016, 12:29:35 par Xaramis » Journalisée
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 090


Morat


WWW
« Répondre #1 le: 19Novembre, 2016, 15:38:07 »

Mon groupe de joueur habituel vient de me solliciter pour faire jouer une campagne de Te Deum.
[…] L'un des joueur est très allergiques à tout ce qui concerne le religieux.

 
Journalisée

Hikaki
La Chancellerie
Maréchal
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 709



WWW
« Répondre #2 le: 19Novembre, 2016, 22:44:12 »

Certes, on peut se la jouer paysans au fin fond de sa cambrousse  mais Te Deum étant le jeu des guerres de religion, je doute fort que tu trouves une campagne complète qui corresponde à ton critère...  Cool
Journalisée
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #3 le: 19Novembre, 2016, 23:24:59 »

Oui, ça fait un peu erreur de casting, non ?
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Kylm
Arpenteur d'utopies
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 697



« Répondre #4 le: 19Novembre, 2016, 23:26:17 »

Je sais, je lui ai expliqué maintenant je cherche surtout une campagne après je négocierai avec le joueur afin qu'il s'amuse et que moi aussi sans dénaturer le jeu.
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 560



« Répondre #5 le: 20Novembre, 2016, 10:56:07 »

Pour jouer dans une atmosphère de Renaissance française pas trop plombée par le conflit religieux, le règne de Henri II est tout indiqué. Les guerres contre le Saint Empire, l'Angleterre et l'Espagne, les colonisations du Brésil et du Québec ouvrent pas mal de possibilités. Henri II n'est pas le plus brillant de nos rois, mais c'était un souverain ombrageux et assez fort, ce qui change beaucoup des monarques ballotés par les conflits religieux qui ont suivi. Des intrigues de cour sont aussi envisageables entre les factions que représentent les Guise, la favorite Diane de Poitiers, les Montmorency-Châtillon et le parti du maréchal de Saint-André.

Jouer à l'époque de François Ier serait vraiment passionnant, en particulier au cours des guerres d'Italie. Mais c'est la première Renaissance française, qui présente quand même un panorama très différent de celui de la deuxième.
Journalisée
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 293



WWW
« Répondre #6 le: 20Novembre, 2016, 21:35:20 »

Principal soucis, je n'ai pas le temps d'en écrire une aboutie, c'est à dire avec un début, une fin et un objectif ma campagne normande étant trop vaste et trop en chantier. Dans l'idéal cette campagne devrait être bouclée en une dizaine de séance de 4/5 heures de jeux et maintenant je complique la donne. L'un des joueur est très allergiques à tout ce qui concerne le religieux.

Avez vous des idées ou de suggestions de campagnes déjà écrites et répondant à ces critères. Par avance merci pour votre aide.
Au risque d'être conduit au gibet ou au bûcher, ou percé à la dague, selon les préférences, j'ose avancer que tu pourrais tenter de "recycler" une campagne pour Warhammer, en évitant de tomber dans le "plus grand que nature". En prenant Mort sur le Reik, par exemple, pour en faire une "Mort sur le Loire".
Pas besoin d'entrer dans des questions religieuses, théologiques. Cela peut être approché dans une ambiance plus "cape et épée", avec seigneurs du val de Loire, bateliers, contrebandiers, bandits de grands (et petits) chemins, etc.

Tu peux aussi piocher dans la série de BD Les chemins de Malefosse, en t'attachant aux tomes de Bardet et Dermaut (par la suite, la série a perdu beaucoup d'intérêt à mes yeux).
Évidemment, ce n'est pas du prêt-à-jouer, mais je m'avance à écrire que c'est du prêt-à-adapter. Des mercenaires allemands jouant les agents secrets pour le Navarrais, des moines-ligueurs (qui ne sont religieux qu'en surface), des agents espagnols, des seigneurs locaux qui jouent leurs propres cartes, etc.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Contrepointe
TDCA
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 676



« Répondre #7 le: 22Novembre, 2016, 16:38:32 »

D'accord avec Xaramis: la Campagne Impériale de Warhammer se recycle facilement; j'y avais entraîné  des joueurs de Trois mousquetaires il y a longtemps. Ce sont des intrigues politiques; les modules sont bien faits: tu as des plans; des Méchants calculateurs et intelligents, avec des plans bien léchés et des sbires à la pelle... Si tes joueurs veulent en découdre, ils ont de quoi faire mais cela risque d'être leur dernière erreur ! AMHA, cette campagne est mortelle si tu la joues "bourrin" et cela peut être justement intéressant de l'utiliser pour initier des joueurs à des scénarios d'intrigues. Si tu as le temps de travailler le sujet, tu peux même garder le cade germanique pour un dépaysement supplémentaire: certains joueurs ont moins tendance à ferrailler dans tous les coins quand ils sont en terre inconnue...
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 551



WWW
« Répondre #8 le: 01Décembre, 2016, 23:17:33 »

J'arrive après la bataille, as tu trouvé ton bonheur ?

Mais comme les copains, le critère "religion free" pour du Te Deum me laisse dubitatif... c'est un peu comme vouloir une campagne de StarWars sans vaisseaux spatiaux.
Les questions  religieuses peuvent difficilement être écartés d'un contexte historique sans s'écarter de l'esprit de l'époque quelque soit l'époque considérée et c'est tout à fait impossible durant une période de guerre de religion.

Mais bon, au pire Trois Mousquetaires doit-être transposable, c'est plus cape-et-épée qu'historique alors les gardes du cardinal peuvent se muer en portes glaives du favori du roi.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 293



WWW
« Répondre #9 le: 02Décembre, 2016, 12:28:33 »

Je pense que l'on peut très bien jouer à Te Deum pour un massacre sans que les questions "vraiment religieuses" soient centrales.
Par "vraiment religieuses", je désigne des questions qui touchent aux dogmes, à la théologie, aux controverses qui en découlent, etc. Sans être un profond connaisseur du sujet, j'ai tendance à imaginer que les catholiques et les protestants de cette époque étaient, pour beaucoup, catholiques ou protestants par ce que j'appelle une culture sociale (éducation familiale, lien de parentèle ou de clientèle, etc.), plutôt que par convictions profondes sur la consubstantiation ou la transsubstantiation.
Dans des aventures pour Te Deum, l'opposition "catholiques / protestants" peut être jouée comme des tensions entre clans politiques, des rivalités de pouvoir, que ce soit à l'échelle des grands fiefs ou à celle des petits commerces.

L'alliance signée, quelques années avant le cœur de la période tedeumesque, entre le royaume catholique de France (François Ier) et l'empire ottoman mahométan sunnite (Soliman le Magnifique), et qui les a engagés contre l'Espagne catholique (Ferdinand) et le Saint Empire romain tout aussi catholique (Charles Quint) et le royaume séfivide mahométan (mais chiite !), me laisse penser que le côté "religieux" ne devait pas être le facteur premier !
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #10 le: 02Décembre, 2016, 12:47:46 »

Il ne s'agit pas de faire de la théologie ! Mais quand un joueur, avant coup, se signale comme "très allergiques à tout ce qui concerne le religieux", on comprend que le pauvre risque l'apoplexie si une soutane apparaît dans l'histoire. 
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 551



WWW
« Répondre #11 le: 02Décembre, 2016, 14:37:27 »

Oui, je l'entendais comme Kynan, jouer à Te Deum sans évoquer un curé, couvent ou autre me semble incompatible si on garde l'aspect Historique du jeu par opposition avec l'aspect cape-et-épée de 3 Mousquetaires dans lequel seul comptent finalement les costumes et les poursuites sur les toits.

Evidemment tout un chacun n'était pas théologien mais beaucoup étaient pieux ne serait-ce que par superstition.
Les athées étaient des exceptions plus surprenants ou inquiétants qu'une apparition miraculeuse, la religion baignait tous les étages de la société.
Si on cherche quelqu'un, le plus simple est de s'adresser à sa paroisse vu qu'il n'y a pas de bottin, lorsque quelqu'un est malade on appel le curé, le médecin est en option... un mendiant vous apostrophe ? il fait appel à votre charité chrétienne et vous maudit des feux de l'enfer si vous restez sourd, vous entrez dans une maison ? un crucifix est sur le mur en face de la porte pour vous souhaiter la bienvenue.

Bien sûr on peut gommer tout cela mais introduire une gatling  serait moins anachronique.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Kylm
Arpenteur d'utopies
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 697



« Répondre #12 le: 02Décembre, 2016, 15:42:34 »

Je suis globalement d'accord avec vous faire jouer un jeu pendant les guerres de religions sans faire apparaître une soutane est compliqué. Maintenant mon problème est résolu mon joueur renonce à tester. Je lui ferait peut être un jour jouer un petit scénar centré sur des intrigues de cours ou plus cape et épée.

Je vous remercie pour vos conseils et vos idées. Malheureusement cette année je n'ai pas le temps de me lancer dans l'écriture d'une campagne et ma campagne normande doit toujours être achevée.

est ce qu'il existe sur le net des campagnes pour Te Deum facilement utilisable ?
Journalisée
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 293



WWW
« Répondre #13 le: 02Décembre, 2016, 17:33:47 »

Je n'avais pas compris que le "très allergique à tout ce qui concerne le religieux" était à ce point-là.

Gommer tous ces aspects-là, qu'ils soient humains, matériels, ou immatériels, dans un cadre de jeu me semble particulièrement difficile, voir impossible.
Même dans des univers où la religion n'est pas un élément fort (je pense, par exemple, à des jeux d'espionnage contemporain, façon James Bond ou Jason Bourne), il est rare de passer dans des endroits où il n'y a pas "quelque chose" de religieux, ne serait-ce qu'une église, un temple, un turban, un son de cloches, etc.
Il faut aussi supprimer tous les noms de lieux du genre Saint-Truc et Sainte-Machine ?

A moins que de jouer dans un univers dont ces aspects sont, dès le départ, absents. Animonde ? Toon ?
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 293



WWW
« Répondre #14 le: 02Décembre, 2016, 17:37:21 »

est ce qu'il existe sur le net des campagnes pour Te Deum facilement utilisable ?
Je ne crois pas.
Mais je peux me tromper.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: