Les Salons de la Cour

31Mars, 2020, 16:10:46
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: "L'Autoroute Sauvage"  (Lu 948 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« le: 12Octobre, 2016, 23:52:15 »

Un collègue m'a parlé de ce bouquin et j'avoue que le contexte, ainsi que son discours dithyrambique me donnent envie de le lire. Mais avant de le rajouter à ma liste de près d'une centaine de titres, j'aimerais avoir vos avis sur ce livre et les deux suivants (car si j'ai bien compris, il s'agit d'une trilogie).

S'il vous plaît, évitez de me dévoiler des éléments, surtout si vous êtes enthousiastes (vu que ça me fera pencher vers l'achat).


Merci !
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
FaenyX
Le Guet
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 002



WWW
« Répondre #1 le: 13Octobre, 2016, 09:49:57 »

Comme ton message est un peu laconique, j'ai demandé à mon ami Google quelques indices : le roman "L'autoroute sauvage" de Gilles Thomas a été publié chez Fleuve Noir, puis chez Bragelonne. On est dans le post-apocalyptique, pour n'en dévoiler que le thème.
Une adaptation en BD est en cours de parution (deux tomes sortis sur trois) aux Humanos...
Evoques-tu le roman ou la BD ? Les deux ?
J'ai parcouru les premières planches de cette dernière et cela m'a l'air intéressant...
Journalisée

Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 921



« Répondre #2 le: 13Octobre, 2016, 12:21:55 »

 J'ai lu 'L'autoroute sauvage", mais pas ses suites (dont j'ignorais l'existence, à vrai dire), il y a quelques années.

 De mémoire, c'est en effet un post-apocalyptique, dont l'univers n'est pas très approfondi (la France, pas mal de bombes sales plus tard), avec une trame simple mais propre : le héros va se retrouver avec une "mission", impliquant un assez long voyage, et il fait diverses rencontres, de gens et de communautés. En termes purement romanesques, ce n'est pas inoubliable (mais je m'en souviens un peu quand même...), mais vite lu et assez plaisant. L'intérêt vient surtout des profils psychologiques et plus encore du mode de constitution et de fonctionnement de certaines des communautés rencontrées : c'est chaque fois une présentation efficace et concise, intéressant à lire en soi, et accessoirement, sous l'angle rôlistique, il y a là des idées exploitables très au-delà du seul cadre post-apo.

 Enfin, et si j'ai bonne mémoire, Gilles Thomas est un pseudonyme de Julia Verlanger, qui a écrit pas mal d'autres choses en SF.
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #3 le: 13Octobre, 2016, 23:06:22 »

Bonsoir FaenyX, Lurker-Above.

Je parlais bien des romans, pas de la bande dessinée (dont j'ignorais l'existence). Mon collègue m'a décrit le contexte : après une guerre bactériologique, et la maladie de la Peste Bleue, les survivants sont de deux types : les solitaires et les groupés. Ce derniers ne sont jamais plus d'une ou deux dizaines, car dès qu'ils sont trop nombreux, la Peste Bleue fait son apparition et les extermine. Le héros est un solitaire. En été il monte vers le nord, en hiver, il redescend. Il se déplace sur l'autoroute, car elle est encore assez dégagée pour voir au loin les dangers potentiels. Il évite toujours les grandes villes, trop dangereuses. Il sauve une nana. Cette dernière veut aller à Paris pour trouver un remède à la peste. Il accepte de l'accompagner.

C'est tout ce que je sais.
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: