Les Salons de la Cour

24Mai, 2022, 07:23:00
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Initiation - Le dernier été  (Lu 6763 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #15 le: 30Avril, 2020, 04:32:05 »


Bon, dès le dernier cerf parti, nous nous sommes empresés de reprendre la route. Personnes n'aiment rester à découvert. Même si l'un des Dons de Torrent Rivière est la rareté des prédateurs de ce côté-ci.

Il y a un petit bosquet à quelques jets de pierres, Des aulnes, des bouleaux. Nous nous y sommes installés confortablement, à l'abri des regards. Seuls quelques corbeaux ont protestés.

Mes épaules me font de plus en plus mal. je pose enfin le sac, serré contre ma poitrine. Les jumeaux font de même avec la peau de bison. On s'installe et on soupire d'aise.

'Et maintenant ?" murmure Brûlé
- On lance un Conseil, déclare d'autorité Tignasse.
- ... Il faut la présence d'au moins un Initié pour lancer un Conseil ! Lance Brulé, fâché.
- Tu es déja Initié dans les faits, sinon en titre, rétorque Tignasse tout sourire. Tu portes déja un second Esprit.
Elle triche. Elle utilise de nouveau la voix de Maman.
- Et puis, nous sommes déja des Esprits, lance l'un des jumeaux en rigolant.
Sa blague tombe à plat. Une bise glacée nous transperce tous.
- Tu as raison ma sœur, reprend posément Brûlé. Mais n'oublie pas: l'Esprit qui m'a ramené n'est pas un Totem sociable. C'est un Allié qui suis ses désirs, pas un ami, Sa sagesse n'est pas la notre. Et puis, je ne connais pas les Rites. Rêve ?

Aïe. Je redoutai ce moment. Tout le monde se tourne vers moi. Le seul qui ai eu l'oreille des Anciens.

Mon regard se perd pour éviter le leur. Je fixe le vieil orme devant moi.

Oh, ce n'est pas le point d'ocre qui retient mon attention. Je me rend juste compte que cet arbre marque l'endroit le plus lointain où je me soit jamais aventuré.

Je parviens à articuler.

"Pour commencer, il faut honorer l'Esprit qui préside à la cérémonie. Comme c'est la première fois que nous nous présentons, il faut lui sacrifier quelque chose qui nous appartient..."

Ma voix n'est plus la mienne. Si Tignasse parle comme Maman, ma parole chevrote comme celle du vieux Saumon.


Journalisée
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #16 le: 23Décembre, 2020, 13:37:40 »

« Je suis le souvenir devenu comte..je suis...NOUS sommes... »Tous sont accrochés à mes lèvres. A part le Brûlé, qui mâchonne quelque chose

« Nous sommes les enfants du Grand Ours Rouge. Autrefois, notre nom était la Vague Noire. Les Mères dirigeaient la tribu. Puis sont venus les Mangeurs-de-morts...

… seuls trois jeunes chasseurs ont survécus. Feuille-Verte, regard Clair et Ourdour. Ils ont quitté la Grande mare nourricière et se sont réfugiés dans les montagnes, au cœur de l'hiver.

Regard clair est parti en quête de vision. Les deux autres ont traqués les mangeurs de mort, et sont revenus avec deux enfant. Saumon et notre mère.
Tous allaient mourir mangés par l'hiver, mais ensemble.

Et Regard-clair est revenu. Il a dit qu'un puissant fleuve coulait derrière la montagne, Il a dit qu'un puissant Esprit l'habitait, et qu'il avait établi un pacte avec Lui. Nous allions de venir son Peuple. LA tribu de Torrent-Rivière.
Nous avons traversé la vallée du Cerf. Nous avons passé le col de l'Aigle. Nous avons été guidé et protégé par une Esprit puissant et redoutable.

Ma voix coule hors de moi comme le grondement de Torent-rivière, Les mots s'amplifient, s'entrechoquent comme des troncs portés par la débâcle du printemps. Nous propulsent ...ailleurs.

Je sens une main dans la mienne, déversant un feu ardent qui alimente mon récit.
J'ouvre les yeux un instant. Brûlé est là qui me tient la main. Ses yeux sont révulsés, et une bave épaisse suinte de sa bouche.

Alors je reconnais l'odeur qui pimente son haleine. L'imbécile ! J'ai envie de le frapper. J'ai envie de le serrer sur mon cœur.

Cet ahuri a avalé des amanites pour ouvrir la voie vers l'Outre-monde. Seul un chaman expérimenté peut faire ça. Lui risque d'en mourir.
Journalisée
Pages: 1 [2]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: