Les Salons de la Cour

18Septembre, 2019, 03:39:21
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Lancement du 33e Concours de scénarios - rebirth !  (Lu 8752 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 483


Usurpateur à l'ananas


« le: 11Mars, 2016, 11:48:18 »

Plusieurs d'entre vous le réclament instamment de longue date, alors voici le retour du fameux concours de la Cour ! Je reviens à la forme classique qui fit sa fortune en son temps.

Thème : le renouveau

Elément : un retour en arrière

Date-limite de dépôt des contributions : 15 avril 2016

Rappel des règles :
- Le thème structure le scénario, mais il reste d'une interprétation libre.
- L'élément doit apparaître clairement dans le scénario, mais il n'est pas obligatoirement structurant.
- Il est fermement conseillé de ne pas dépasser 25 000 signes, espaces inclus.
- Il est permis de déposer plusieurs contributions.
- Tous les jeux sont possibles, même des jeux non publiés.

Les scénarios sont finalement assemblés en un recueil.

Vote :
- Toute personne inscrite sur la Cour d'Obéron peut voter.
- Il n'est de vote sans lecture du recueil complet.
- Il n'est de vote sans avis motivé.
- Il est très mal vu de voter pour soi.

A vos claviers, mes chiens de guerre !
« Dernière édition: 11Mars, 2016, 12:10:37 par Macbesse » Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #1 le: 11Mars, 2016, 11:58:21 »

ah ah !

j'ai déjà les éléments mais il me manque des aces pour en faire une scénario,
Ce n'est pas eu qui vont m'aider à donner du liant.
Bon ça donne un coup de pied au cul, c'est déjà ça.
« Dernière édition: 11Mars, 2016, 12:04:44 par Gothlied » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 483


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #2 le: 11Mars, 2016, 12:11:47 »

Bon ça donne un coup de pied au cul, c'est déjà ça.

C'est le but de la contrainte créative, tu le sais bien. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #3 le: 11Mars, 2016, 12:23:16 »

J'ai le droit de proposer plusieurs scénarios ?
parce que j'en ai un qui inclus tout ce qu'il faut et qui n'a pas été "publié"

(c'est une question rhétorique)
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 477



WWW
« Répondre #4 le: 11Mars, 2016, 12:30:05 »

Comme d'hab' je ne promets rien à part d'y cogiter...

En tout cas ça fait plaisir de voir un nouveau concours !
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 179


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #5 le: 11Mars, 2016, 12:46:10 »

J'ai une idée de scénario qui pourrait coller tiens, on va voir si ça se concrétise. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 483


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #6 le: 11Mars, 2016, 13:59:39 »

J'ai le droit de proposer plusieurs scénarios ?
parce que j'en ai un qui inclus tout ce qu'il faut et qui n'a pas été "publié"

(c'est une question rhétorique)

Relis le règlement. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 414



« Répondre #7 le: 11Mars, 2016, 15:12:07 »

Question hors règlement : on pourra obtenir une rallonge de délai ? 
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 794



WWW
« Répondre #8 le: 11Mars, 2016, 18:58:40 »

Excellente nouvelle que le retour de ce concours. J'en serai fort probablement, même si, pour l'heure, je n'ai encore le début du commencement d'une idée. 
Journalisée

Moona
Marmotte rêveuse
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 184


« Répondre #9 le: 11Mars, 2016, 23:33:24 »

A voir si mon inspiration se concrétise ou pas.
Journalisée
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 414



« Répondre #10 le: 12Mars, 2016, 17:40:05 »

Pour moi si j'en suis ce sera avec Miles Christi, puisque je suis en plein dedans. Seconde partie ce soir ! 
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #11 le: 12Mars, 2016, 21:12:00 »

Bien j'ai le plaisir pour se 33e (l'âge du Christ) concours de scénario sur le thème de la renaissance, vous proposer un scénario pour Gothlied où l'on termine un cycle dans le sang.
Un scénario où les morts reviennent à la vie.

Révélations
Ce scénario est la fin, peut être tragique, d’un cycle. Il reprend des éléments de “trois affaires d’honneur” et il est préférable que d’autres scénarios aient été joués, peu importe leur ordre.
Comme c’est la fin d’un cycle, il est préférable de profiter des temps morts pour clore certaines intrigues personnelles.

Dans “trois affaires d’honneur”, les héros avaient laissé partir Helloïse, une femme dont la moitié du visage est déchirée, emportant le corps de son frère qui venait d'assassiner son ex-amant.
Préambule
Cette année, l’été fut froid et pluvieux. Les héros ne s’en sont peut-être pas rendu compte, occupés qu’ils étaient à guerroyer, mais les récoltes étaient maigres. Maintenant que l’hiver va arriver un des héros (de préférence ayant écriture ou confort), se constate que les récoltes sont maigres, mais pas suffisamment pour se faire du soucis où devoir se rationner.

Samain
Aujourd’hui, veille de la Toussaint, il fait froid et le temps est couvert. Les héros supervisent les préparatifs pour l’hivernage, s’ennuient fermement en pensant à l’été ou vaquent à quelque affaire personnelle. On leur annonce la venue d’une noble dame, qui demande asile. Cette dame, ils la connaissent : c’est Helloïse. Elle est accompagne de son père, Jean le loqueteux, un vieil homme que le malheur a rendu fou et d’un gros chien. Depuis sa dernière rencontre avec les héros, Helloïse a enterré son frère et du s’occuper de son père. Le pauvre homme avait déjà l’esprit un peu faible à cause de l’âge et du discrédit sur sa famille. La seule chose qu’il ait réussi à faire avant de perdre définitivement l’esprit, c’est de dresser ce chien à la chasse afin qu’il leur ramène de quoi manger. Depuis, il s’est mis à vivre nu dans la forêt. Helloïse a peur qu’il ne passe pas l’hiver, s’il continue sa vie ainsi. Elle a eu le plus grand mal à l’amener ici et elle supplie les héros de bien vouloir les recueillir pour quelques mois.
Si les héros lui offrent l’hospitalité, elle leur explique avoir vu un chevalier errer sur leurs terres. L’information est rapidement confirmée par un serf. Celui-ci a été malmené par le chevalier errant : Mathys d’Austrasie, qui lui a sommé de porter un message. Le serf est apeuré, il ne veut pas délivrer son message, il demande grâce, supplie qu’on l’épargne avant de confier ce qu’a dit Mathys : “fils de pourceaux, amenez moi la pute borgne et son loqueteux de père que je les fasse périr sur le bûcher !”
Gageons que les personnages ne se laissent pas parler ainsi et partent à la recherche de l’insolent, même si la nuit est tombée et qu’il commence à neiger. Ils sont accompagnés par quelques chevaliers se préparant à hiverner avec eux, dont Théodore et Odelin d’Azefor. Les héros passent la nuit à la recherche de Mathys. Ils arrivent à retrouver ses traces, mais la neige en tombant les recouvre rapidement. Quand ils pensent l’avoir perdu, ils aperçoivent un feu : une de leurs fermes a été incendiée, et les serfs tués. Des traces dans la neige sont bien visibles, mais elles sont en train d’être recouvertes.
En fonction de leurs talents, les héros pourront suivre les agissements de Mathys et de ses hommes. Ils ont put n’incendier que quelques granges ou mettre le feu à un village entier, pendre les paysans et libérer le bétail. Le matin, à l’aube, les héros arrivent enfin à rattraper Mathys. Il considère Helloïse responsable de la mort de son oncle et la haïe profondément. A ses yeux, tous ceux qui l’aident sont complices. Il est peu probable que les héros arrivent à s’entendre et à régler ce conflit autrement que par la violence. Malheureusement, le mal est fait.

L’Avent
Depuis la mort de Mathys, la neige a recouvert les terres des héros. Le ciel est gris, le temps est froid. la tempête se lève. Les hommes ne se plaignent pas, mais l’inaction leur pèse. Les querelles entre les guerriers sont de plus en plus nombreuses. Il y a trop de neige pour sortir. Ils se lancent des défis auxquels les héros sont conviés : ils tirent à l’arc sur les rares oiseaux ou écureuils qu’ils voient ; ils jouent aux échecs, luttent s’exercent aux armes. Il neige. Des idylles se nouent accompagnées de leur lot de jalousie et de frustration.
Normalement c’est une période où l’on fait bombance, ce qu’Odelin, le sénéchal, refuse : entre les récoltes médiocres, l’hiver rude et en avance et les fermes alentours brûlées par Mathys, il pense qu’il n’est pas indiqué de consommer trop vite les provisions. Surtout que dehors, la tempête se lève.
Chasser
Les héros peuvent vouloir aller chasser. Rester grouper ne sert à rien, chacun doit partir de son côté. Ils devront faire une épreuve d’endurance, pour savoir ce qu’ils arrivent à ramener avant qu’une tempête de neige se lève. Les talents chasse et équitation permettent d’exceller.
Une réussite légendaire permet de ramener un gibier qui n’existe pas, celui-ci hiberne ou se terre. S’en suivra un festin capable de nourrir toute la maisonnée pour une semaine, mais une semaine seulement
une réussite héroïque permet de ramener un peu de gibier : faisan, lièvre. De quoi se nourrir ainsi que quelques proches, mais pas assez pour la maisonnée
une réussite ordinaire et le personnage rentre bredouille et frigorifié avant que la tempête de neige ne l’emporte
avec un échec, le personnage ne revient pas, il est prit dans la tempête et meurt de froid.

Théodore sort de temps en temps chasser. Malheureusement, lors d’une de ses sorties, son cheval se brise une patte. Il est pris dans la tempête, mais réussit à s’abriter dans une grotte. Il reste quelques semaines, contraint de manger son cheval pour survivre et incapable de retrouver son chemin.
Quand les héros remarquent la disparition de Théodore, la nuit est déjà tombée. Ils peuvent vouloir tenter de le retrouver, mais c’est impossible : il fait nuit et c’est la tempête ; elle a déjà recouvert toutes les traces.
Mieux vaut attendre la fin de la tempête que le vent tombe. Ceci, n’arrive qu’une semaine plus tard. Il n’y a guère d’espoir de retrouver le disparu et surtout aucune piste.
La perte de son fils affecte beaucoup Odelin. Il devient irascible, il passe sa colère sur ses subalternes, qu’il bât comme plâtre (au risque de les tuer si les héros n’interviennent pas), pour un vol ou pour avoir gâcher de la nourriture.

Saint innocents
Odelin n’est pas le seul à pleurer son fils disparu. Frédegonde sa mère, l’épouse d’Odelin, pleure, elle aussi, la mort de son fils. Ne trouvant pas de réconfort auprès de son époux, elle se confie à un des vassaux des héros, pleure sur son épaule, cherche de la compassion, du réconfort, de la tendresse et finalement s’abandonne dans les bras de son coonfidant.
Le rôle de l’amant peut être tenu par un héros (c’est l’idéal) ou par un de leurs chevaliers. Ce rôle convient très bien à Véranius, Loris la lyre (trois affaires d’honneur), Chrysostome (l’homme à tête de bouc un conte moral) ou au bel Enguerrand (il n’y a de plaisirs…).
Après sa faute, Frédégonde se confie aux héros. Elle ne sait pas que faire. Rlle demande leur aide ; elle culpabilise. Quelque soit la réponse apportée par les héros, Odelin apprend l’adultère de son épouse et demande qu’elle soit châtiée comme le prétend la loi, c’est-à-dire par le bûcher. Odelin ne demande rien contre son amant : il n’a pas trahit sa parole. Il exige que justice soit faite. Ici encore, il est probable que les héros n’accèdent pas à ses désirs.
La rébellion d’Odelin
Tous ses événements : la perte de son fils, et surtout l’incapacité des héros à le sauver ; la remise en cause de son autorité envers ses subordonnés et le refus de justice pour son épouse font douter Odelin. Il se considère comme trahit par eux. Cela fonctionne mieux, si ce sont les héros eux-même qui en rajoute, par exemple en étant l’amant de sa femme, en révélant eux-même son adultère ou en faisant preuve de pragmatisme en ne voulant pas chercher Théodore dans une tempête de neige. Si les héros se démènent et tente d’épargner Odelin, il est possible que ce ne soit pas suffisant pour provoquer sa révolte, Il vous faut alors rajouter un affront supplémentaire.

La Chandeleur
Odelin a prit sa décision : il rejette l’autorité des héros et rentrer en rébellion. Il profite d’un léger redoux, pour prendre congé. Avant de partir, il empoisonne les réserves et incendie les écuries.
Un tiers des animaux périssent dans l’incendie qui s’en suit. De même, le tiers des hommes meurt des suites de l’empoisonnement des vivres. La fin de l’hiver est terrible, les hommes n’ont plus rien à manger. Ils se querellent pour le moindre quignon de pain. Ils tiennent en pensant à l’été et quand ils pourront se venger. Ils essayent de se nourrir en tuant les chevaux, d’abord, les plus vieux, ensuite les poulains qui risquent de ne pas voir l’été, puis ils commencent à lorgner du coté des plus beaux chevaux et des destriers les plus puissants. Pour se nourrir, Jean le loqueteux manger un livre. Si les héros ne comprennent pas qu’Odelin les a trahit, Helloïse peut les aider à comprendre. Les héros doivent ronger leur frein et préparer leur vengeance.

la sainte Walpurge
Entre temps Théodore et Odelin ne sont pas restés inactifs. Depuis que la tempête s’est calmée, Théodore est ressorti de son abris, sans cheval il a erré à pied dans la neige. Il a réussit à regagner péniblement Azefort : le château de son père. Épuisé, il a décidé d’hiverner là, plutôt que de revenir dans le château de ses suzerains.
Odelin est lui aussi retourné sur ses terres. Il y a retrouvé son fils, mais il est allé trop loin pour être pardonné par les héros. Il continue dans sa rébellion et rallie à sa cause, les vassaux des héros que les héros ont abandonné. Pour chaque vassal que les héros ont laissé mourir ou ont abandonné, un neveu, un frère, un fils prend sa place. Si le bel Enguerrand (il n’y a de plaisir...), Chrysostome, Christian, Christophe, Bertrand (l’homme à tête de bouc, un conte moral), Veranius ou Loris la Lyre (trois affaires d’honneur) est mort ou a disparu, un parent lui ressemblant et ayant le même profil prend place dans la rébellion.

L’hiver passé, les héros se lancent à l’assaut du château d’Azefort. Ce sera probablement le jour de la sainte Walpurge.
Azefort est un château puissamment fortifié avec un large fossé, qu’enjambe un large pont en bois, sur lequel sont exposés les blasons, des quelques vassaux alentours resté fidèles aux héros. Ils sont attendus. Odelin a sabordé le pont, ornée des armoiries de toutes les couleurs  qui permet de rejoindre son château. Il s’effondre sous le poids des héros. C’est ensuite la curée. Si les héros sont en difficultés, Jean le loqueteux vient à leur aide ainsi que Garm, le chien, et des mercenaires frisons arborant le loup et le serpent comme emblèmes.

FIN
Ce scénario reprends deux mythes de la fin du monde : l’apocalypse selon saint Jean et le Ragnarok. C’est l’occasion de proposer un fin violente et dramatique aux joueurs.
Dans l’idéal, les joueurs comprennent lors de la scène finale que leurs personnages jouent censé être fatale. Si ce n’est pas le cas, utilisez les personnage de Jean ou d’Helloïse pour rendre ces allusions moins transparentes. Ensuite, les joueurs peuvent accepter ce final grandiose ou pas. Libre à eux, c’est vous qui en tant que MJ décidez de mettre fin au flot des ennemis ou pas.

Personnages
Helloïse de Neustrie (cf trois affaires d’honneur)
Depuis trois affaires d’honneur Helloïse n’a pas changée : elle est laide, la moitié de son visage a été brûlée par le souffle d’un dragon, il lui manque un œil, une oreille, une joue.
Elle est calme, humble, cultivée et résignée.
adresse 5, endurance 4, force 3, ruse 5, sagesse 7
confort, cosmopolitisme, écriture, fourberie, héraldique, poésie, nigromance, rhétorique, soins
loyauté 3, magnanimité 3, amour (famille) 3, bravoure 1, amour (patrie, un héros, Mathias) 1, foi 1

Jean le loqueteux (sauvage 5)
Jean est vieux, maigre et roux. Il a le regard hagard et fuyant. Il ne parle pas aux humains, mais aux arbres et aux bêtes. Aux moments de panique, il sonne de la trompette. C’est le père d’Helloïse.
chasse, éloquence, lutte, soins, talent extraordinaire : seigneur des loups
adresse 3, endurance 5, force 5, ruse 3, sagesse 4
magnanimité 3, bravoure 1, loyauté 1, amour (famille, vie) 2, amour (patrie) 1

Garm (chien)
Garm est le chien d’Helloïse. C’est un molosse noir, énorme : un terre-neuve. Il n’aboie jamais.
adresse 3, endurance 6, force 6, ruse 3
chasse, équitation (Helloïse peut le chevaucher), infatigable, lutte, navigation
bravoure 3, amour (Helloïse & Jean) 3

Mathys le stryge d’Austrasie (idem Mathias le Hibou duc d’Austrasie)
Mathys est le neveu de Mathias le Hibou. Comme son oncle, c’est un homme de taille moyenne au visage allongé et aux cheveux gris. Il haït Helloïse et sa famille, qu’il considère comme responsable de la mort de son oncle, et la perte de son fief. Il est accompagné de trois cavaliers, dont un archer.
adresse 3, endurance 6, force 4, ruse 5, sagesse 4,
autorité, éloquence, équitation, héraldique, hoplomachie, richesse, tactique
bravoure 2, magnanimité 2, loyauté 2, amour : (patrie, famille) 2

Théodore d’Azefort le chevalier au marteau
Brute 5, Cheval 3, Marchand 2
Théodore est grand, fort, amical, grande gueule, violent, courageux et toujours affamé. Après que son cheval soit mort, il se déplace dans un char tiré par des boucs.
Ses armes : de sable à la rencontre de taureau d’or
adresse 2, endurance 7, force 8, ruse 4, sagesse 3
chasse, confort, éloquence, équitation, fourberie, forge, hoplomachie, lutte, talent extraordinaire (vision du présent)
un trésor merveilleux : molir : un marteau d’arme pouvant se lancer loin, juste et revenant dans la main (idem talent arc)
bravoure 4, loyauté 2, fougue 3, magnanimité 1, amour (famille, or) 2, amour (patrie) 1

le sénéchal Odelin d’Azefort
Juge 5, Sorcier 5
Odelin est grand, maigre, borgne et sinistre. Il est fier et pragmatique. Il est sénéchal des héros : il s’occupe de leur logistique : ravitaillement, supervision des domestiques...
Ses armes : de sable au corbeau d’or.
adresse 3, endurance 6, force 5, ruse 5, sagesse 6
autorité, écriture, éloquence, fourberie, héraldique, hoplomachie, nigromance, richesse, rhétorique, talent extraordinaire (vision du présent)
honneur 4, loyauté 3, bravoure 3, amour (famille) 2, amour (savoir, patrie) 1, magnanimité 1
« Dernière édition: 21Avril, 2016, 18:16:15 par Gothlied » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 794



WWW
« Répondre #12 le: 13Mars, 2016, 12:22:26 »

Tu dégaines plus vite que ton ombre, Gothlied. Chapeau bas !

De mon côté, le thème m'entraîne vers des territoires inhabituels pour moi... étrange, cette muse venue de l'espace.
Journalisée

Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 371



« Répondre #13 le: 29Mars, 2016, 20:30:05 »

Je commence un truc sans trop savoir où je vais. J'espère que cela aboutira à quelque chose.  Pas de jeu vraiment défini et ce sera du contemporain fantastique vraisemblablement.
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 794



WWW
« Répondre #14 le: 29Mars, 2016, 20:32:54 »

Je me bagarre avec l'idée qui s'est imposée à moi et m'a entraîné sur le territoire de la science-fiction, mais n'arrive pas à être pleinement satisfait. En tout cas, une chose est sûre : je serai de la partie !
Journalisée

Pages: [1] 2 3 ... 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: