Les Salons de la Cour

20Octobre, 2019, 15:06:51
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: JDR et mise en page  (Lu 29718 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #30 le: 20Mai, 2008, 21:40:22 »

Pour quelle représentation de l'Enfer ?

Celui de Dante, qui semble surgir du personnage.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 245



WWW
« Répondre #31 le: 20Mai, 2008, 22:59:29 »

Le fond rouge me fait penser, de mon côté, à un masque de samurai ou de théâtre, de ce genre-là.

Du coup, la couverture me fait penser à un improbable "C'est arrivé près de chez vous à Chinatown", avec le pentacle en mauvais clin d'œil au navet Golden Child / L'enfant sacré du Tibet.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 245



WWW
« Répondre #32 le: 06Février, 2009, 00:34:37 »

Je reviens sonner à la porte du Dottore Mizanpaggio, avec des questions portant sur les intertitres.

Je suis en train de décortiquer la mise en page du zine Thonahexus, dont il a été question plus haut. Comme je cogite toujours à publier des documents pour Te Deum (à défaut d'arriver à pondre un mini-zine) et que j'essaie de voler de mes propres ailes (mais pas sans conseils éclairés), j'essaie de repérer et comprendre les subtilités de la mise en page sobre et efficace de ce zine pour Hârn.

Parmi les questions qui me viennent, il y a celle de la gestion des intertitres. J'ai pris comme exemple particulier la page 3 du n°9 de ce zine (voir fichier joint à ce message-ci) :
- il y a, dans le texte, deux intertitres, de niveau hiérarchique différent (un niveau 1 et un niveau 2, disons, pour faire simple) ;
- les lignes des pavés de texte des colonnes de gauche et de droite sont bien "en face" les unes des autres (à la même distance du bord de page), ce qui donne quelque chose de très agréable à l'œil.

Je me demande ce qui permet d'arriver à un tel placement :

- hypothèse 1 : les intertitres ne sont pas placés dans les pavés de texte, leur position sur la page est gérée spécifiquement, et la position des pavés de texte est, elle aussi gérée spécifiquement. Les calculs des positions des uns et des autres pour que les lignes de texte soient bien en face ne doivent pas être coton du tout (à moins de ne tout caler sur une grille dont la hauteur des lignes corresponde exactement à une hauteur de ligne de texte, auquel cas il "suffit" de caler les coins des blocs de texte ou des blocs de titre sur la grille ?) ;

- hypothèse 2 : le corps des caractères de ces intertitres, l'espace avant l'intertitre et l'espace après l'intertitre sont calculés de manière à ce que leur somme (plus un facteur "correctif" qui m'échappe pour l'instant) soit équivalent à ce que représente un multiple du corps des caractères d'un pavé de texte. Mais quand j'essaie de mettre ça en pratique, c'est faux. Il faut que je jongle pour y arriver, et j'en déduis qu'il me manque un petit quelque chose quelque part, que je n'arrive pas à identifier.

Le compère typographe peut-il m'aider à résoudre ce qui me semble n'être qu'une question d'arithmétique (mais c'est peut-être plus complexe que mon caractère optimiste ne l'envisage !) ?
« Dernière édition: 06Février, 2009, 00:49:30 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 245



WWW
« Répondre #33 le: 06Février, 2009, 00:51:13 »

En complément de mon message précédent, je joins à ce message-ci le fichier PDF qui montre comment j'ai essayé de travailler à partir de la page 3 en question, non pas exactement dans ses caractéristiques (je n'ai pas cherché à reproduire les tailles de marges, etc.) mais dans son esprit, pour tester justement ces questions de corps et interligne des intertitres.

[Pour info pratique, j'ai composé cela avec PagePlus 11 (je ne dispose pas d'Indesign, et je n'ai pas encore testé Scribus). Et pas avec un traitement de texte, tenant à tout prix à éviter la flagellation par Moustrap !]
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Moustrap
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 041



WWW
« Répondre #34 le: 06Février, 2009, 17:10:33 »

La gestion des intertitres est en effet un problème récurrent en maquette. 
Je me permets de déborder du thème des intertitres pour embrasser la question des alignements de colonnes et des intertitres, dans un souci pédagogique plus général.

Comme tu le rappelles très justement, lorsqu’on met en place des colonnes, on fait attention à ce qu'elles soient horizontalement alignées en haut et en bas de page, parce que c'est plus agréable à l’œil.
On peut créer des désalignements, mais alors il faut opérer un décalage qui aille au-delà d’une ou deux lignes, afin d'affirmer un choix de composition. Mais ce n'est pas le cas qui nous préoccupe ici

Lorsque, dans le cas présent, les intertitres ne sont pas d'un corps beaucoup plus imposant que le texte courant, il n’est pas nécessaire de les traiter comme des éléments externes que l’on viendrait intercaler. On les laisse dans le texte.

Les intertitres auront souvent au moins un espace avant ; éventuellement ils auront un espace après.
Si on ne met pas d'espace après à l’intertitre et qu’on place ensuite dans le texte courant des espaces entre les paragraphes, ça peut nuire à la hiérarchie des infos (j'avoue, je le fais moi-même de temps à autres  )

Pour obtenir les alignements recherchés en haut et bas de page, il n’y a que deux techniques :
- la justification verticale : le logiciel va jouer sur l’interlignage pour opérer l’alignement. Si une colonne présente 60 lignes et l'autre 59, la deuxième va se retrouver légèrement "étirée".
- la grille : avec la grille on est sûr de notre coup, tout est aligné de haut en bas. Mais cette option, globalement plus belle, est aussi infiniment plus contraignante.


La justification verticale :

Avantages :
C'est le logiciel qui travaille à votre place ! Et la liberté d'action sur les intertitres est totale. On peut les faire gros ou petits, avec les espaces avant et les espaces après que l'on veut, le haut et le bas des colonnes seront toujours alignés.
De plus, on peut jouer sur l'interlignage pour faire disparaître veuves et orphelins, ce qui simplifie bien la tâche. Pour du texte au kilomètre, c’est une solution de mise en page qu’il ne faut pas dénigrer.

Inconvénients :
La conséquence immédiate, même sans intertitre, est que les lignes de texte au cœur des colonnes sont désalignées. Mais on préfèrera encore ça à des décalages en bas de colonne, toujours disgracieux. En gros, mieux vaut un pantalon mal repassé mais avec deux jambes de même longueur que le contraire 
Autre inconvénients : l'insertion d'images en habillage a une fâcheuse tendance à casser les alignements haut et bas  (à vérifier suivant les logiciels)


La grille :
C'est le fin du fin visuellement… et aussi le début des ennuis  .
C'est ce qui utilisé dans le zine Tonahexus.

Avantages :
Des textes toujours impeccablement ordonnés, de ce point de vue, c'est pratique et joli.

Inconvénients
- plus possible de jouer sur l'interlignage pour rattraper les détails disgracieux (veuves, orphelins, intertitres en bas de page, etc.). Il faut jouer sur les insertions d'image et l'interlettrage pour retomber sur ses pattes et c'est fastidieux ;
- les intertitres, en haut de colonne, seront alignés par rapport à la ligne de base de la grille. Si l'intertitre est d'un corps important, il va dépasser par rapport à la ligne de texte de la colonne d'à côté, et ça peut être disgracieux si ce décalage n'est pas suffisamment affirmé ;
- plus possible visuellement d'avoir des espaces avant ou espaces après finement paramétrés. Un espace sera forcément un retour chariot, donc souvent trop fort par rapport à ce que le maquettiste cherche. C'est embêtant pour les intertitres et pour les paragraphes que l'on voudrait séparer légèrement les uns des autres, pour éviter l'effet "gros pavé".


La grille "partielle", que j'utilise personnellement le plus souvent
Nul n'est besoin de mettre tout sur grille. On peut contraindre le texte courant sur la grille et laisser les intertitres "flotter" un brin.

Avantages et inconvénients
on peut à nouveau jouer avec les espaces avant et après dans les intertitres. Cependant ces espaces vont varier de manière visible suivant la configuration. Il suffit qu'une image en habillage viennentcontraindre l'intertitre et hop les espaces changent…
- l'intertitre arrive en haut de colonne ? attention au désalignement, car ce sont vos marges ou vos limites de bloc qui détermineront son placement

Par expérience :
- éviter d'avoir deux lignes de grille pour une ligne de texte courant car l'insertion d'images en habillage ou d'intertitres va vous compliquer la tâche, car cela va permettre des désalignements non désirés ;
- lorsque même les intertitres sont sur grille, il vaut mieux éviter de jouer avec les "décalages de ligne de base", comme en permettent traditionnellement les logiciels. C'est le risque de voir des intertitres disparaître quand ils se placent en haut de colonne et de rendre les différents niveaux d'intertitres totalement ingérables ;
- une option utile : contraindre sur grille uniquement la première ligne de l'intertitre. Attention toutefois aux surprises : s'il y a une ligne de texte ou deux, l'espace après va fluctuer en conséquence ;
- dès que vous avez des intertitres en cascades (exemple : chapitre I puis 1. intertitre puis a) intertitre), vous allez voir qu'il vaut mieux privilégier les espaces avants sur les intertitres et ajouter des espaces après seulement si c'est nécessaire, car espaces avant et après s'additionnent et on se retrouve avec des espaces disproportionnées entre tous ces intertitres qui se succèdent ! Notons bien que l'espace après visible, peut être dans la réalité technique l'espace avant du bloc de texte qui le suit.

J'espère avoir un peu débroussaillé le sujet, et je me doute qu'il vaut mieux avoir fait quelques travaux pratiques pour saisir tous ces détails arides.
Je ne fais pas d'arithmétique quand je maquette, mais je ne cache pas que des tâtonnements sont souvent nécessaires.
« Dernière édition: 17Avril, 2009, 22:04:39 par Moustrap » Journalisée

"Oui, j’ai beaucoup appris de mes erreurs, et je suis sûr de pouvoir les répéter à la perfection"
"Le cercle Fermé", Jonathan Coe

Régime ludique
BD
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 245



WWW
« Répondre #35 le: 06Février, 2009, 17:35:56 »

Merci pour ces explications.

Je vais donc remettre les mains dans le cambouis et continuer mes expérimentations. N'ayant nullement la prétention d'aboutir à une finition "pro", je ferai au mieux, en essayant d'éviter les maladresses les plus flagrantes (ce qui ne veut pas dire "les plus flagrantes à l'œil d'un pro", comprenons-nous bien !).
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #36 le: 11Septembre, 2009, 16:20:01 »

Je joue les croque-morts en ce moment. 

Juste pour dire que je me lance dans la grande aventure de la mise en page. Bon étant donné que je n'ai pas un rond à mettre dans un truc comme in designe, j'utilise ce qui est gratuit (et comme c'est une licence libre ça ne gâche rien)  : Scribus.  J'ai usé mes dents à force de grincer des dents et fait 3 tentatives avant de comprendre comment juste insérer un misérable texte pour faire une mise en page "simple". Etant donné que j'use et abuse des notes de bas de page : je tente une m.e.p sur 3 colonnes avec deux égales et une plus petite pour accueillir mes petites notes. Je posterais en ces lieux le résultat de mes tâtonnements... Une question bête pour commencer tiens :
Y a t-il un moyen d'éviter l'effet pervers du "justifiage" ? Exemple :

Jeannot a un gros lapin qu'il aime
 beaucoup.  Il     lui     fait  des     
câlins         et                   l'a        appelé
anticonstitutionnellement   car  c'est
anticonstitutionnel        de              le     
laver  énergiquement que ce soit à
la main ou à  la machine !


Je parle bien sur des gros trous dans le texte. (et pas de mon texte lui même  )
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #37 le: 11Septembre, 2009, 17:40:23 »

Bon voilà un premier essai avec Scribus : j'ai encore du mal mais ça vient lentement, très lentement, très très lentement...   

Quand je compare avec ce qu'a fait Xaramis j'ai mal... 

Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 245



WWW
« Répondre #38 le: 11Septembre, 2009, 21:57:09 »

Quand je compare avec ce qu'a fait Xaramis j'ai mal... 
Pour tout dire, pour Te Deum, j'ai regardé de près un exemple de mise en page qui me plaisait (celle du zine Thonahexus pour Hârn) et je m'en suis assez directement inspiré. Je sais que mes essais sont pleins de défauts aux yeux d'un spécialiste, mais je vais essayer de progresser encore (je suis en train de voir comment mieux me servir d'une grille typographique, par exemple).
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #39 le: 13Septembre, 2009, 13:43:28 »

Je me demande s'il y a moyen de mettre en page via Publisher ? Car je maitrise nettement plus cet outil que scribus et je le trouve beaucoup plus intuitif ?  (je l'ai notamment utilisé pour faire la fiche de perso pour YP)

Sinon au risque de faire hurler Moustrap ( )  je me servirais de word pour les scénarios avec exportation en PDF via pdf creator. Pour le jeu en lui même : si il est pris par la BAP, je refilerais le bébé à un "pro" sinon ma foi je continuerais ma lente exploration de scribus (ou tenterait publisher, il manque juste une grille genre papier millimétré et je serais le plus heureux des hommes (au minimum  )
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 245



WWW
« Répondre #40 le: 13Septembre, 2009, 14:27:26 »

Je me demande s'il y a moyen de mettre en page via Publisher ?
Publisher est un logiciel de PAO, il est donc destiné, par essence, à faire de la mise en page.
Les pros du domaine sauraient, mieux que moi, te dire ses inconvénients, mais pour du basique, il n'y a pas de raison qu'il ne te suffise pas.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #41 le: 13Septembre, 2009, 16:42:28 »

Effectivement je viens en plus de repérer comment aligner les zones grâce à la règle présente sur l'espace de travail ! 
Je ferais des essais car l'avantage par rapport à Scribus est que tu vois directement ce que tu fait dans ta zone de texte... (enfin c'est peut être possible avec scribus ? Mais j'ai pô trouvé alors qu'avec Publisher si). Bref : je vais pouvoir faire des essais et voire si j'y arrive mieux ! Si je ne m'en sors pas et que je mange les touches de mon portable je me tournerais vers des pro ou des amateurs éclairés venant d'en dessous de la Garonne. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #42 le: 22Septembre, 2009, 16:26:20 »

Ah-ha !  

Voilà j'ai mis en page la première page du kit d'introduction pour Ynn Pryddein appelé "Le chant de Pryddein'". Bon j'ai nettement moins crisé qu'avec Scribus ! Merci Publisher Déjà j'ai jeté aux orties avec joie et délectation la mise en page en 3 colonnes ! Les petites notes sont en bas de page et puis basta car sinon je gâchais une place folle pour pas grand chose...

Bon assez parlé : voilà la bête ! J'ai mis le travail sous forme de PDF, et j'ai oublié de retirer la deuxième page qui avait gardé l'ancienne m.e.p.  C'est pas du travail de pro, mais j'ose avouer que pour mon niveau je suis pas trop mécontent !  

edit : grmmpf !!   Bon en imprimant le document je me suis rendu compte que j'avais oublié des espaces et autre petit détails qui sautent aux yeux quand on fait un tantinet attention... Voilà c'est corrigé : normalement tout va bien (mis à part le point après "Tamun" dans les petites notes...   Mais ça c'est corrigé dans Publisher c'est l'essentiel... )
« Dernière édition: 22Septembre, 2009, 16:45:22 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Moustrap
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 041



WWW
« Répondre #43 le: 22Septembre, 2009, 19:04:56 »

Sans connaître les spécificités de Scribus ou de Publisher, force est de constater que tu arrives avec ce dernier logiciel à un résultat beaucoup plus cohérent  .

Sinon au risque de faire hurler Moustrap ( )  je me servirais de word pour les scénarios avec exportation en PDF via pdf creator
M*rde alors, j'avais déjà dressé un bûcher, tout heureux de brûler un hérétique, et voilà que tu fais autre chose. Tout ce bon bois de gâché… 
Journalisée

"Oui, j’ai beaucoup appris de mes erreurs, et je suis sûr de pouvoir les répéter à la perfection"
"Le cercle Fermé", Jonathan Coe

Régime ludique
BD
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 188


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #44 le: 22Septembre, 2009, 19:16:24 »

Sans connaître les spécificités de Scribus ou de Publisher, force est de constater que tu arrives avec ce dernier logiciel à un résultat beaucoup plus cohérent  .

Sinon au risque de faire hurler Moustrap ( )  je me servirais de word pour les scénarios avec exportation en PDF via pdf creator
M*rde alors, j'avais déjà dressé un bûcher, tout heureux de brûler un hérétique, et voilà que tu fais autre chose. Tout ce bon bois de gâché… 

J'y ait échappé belle... Disons que sans rire : Word permet de faire un truc vite fait/bien fait quand tu as juste un texte et que tu es pressé de mettre ça en page de façon pas trop moche. C'est sur qu'un logiciel de PAO : c'est beaucoup mieux et donne plus de liberté.

Bon et sinon merci de l'appréciation du maiîîîître... Si tu as des idées/remarque : n'hésite pas, je suis preneur. Ah oui sinon j'ai arrangé le paragraphe du préambule la phrase se termine en bas du 1er paragraphe, et une nouvelle recommence au début du 2e... Merci l'oeil de lynx d'Issia. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: 1 2 [3] 4 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: