Les Salons de la Cour

07Avril, 2020, 19:52:00
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les femmes dans la SF  (Lu 4714 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Dame du Lac
WürmC
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 257



« Répondre #30 le: 03Juillet, 2015, 01:33:48 »

- Le Cinquième Élément : l'héroïne, bien sûr, mais aussi la cantatrice détentrice du "trésor"
- Wall-E : la quête de l'éternel feminin
- Metropolis : je ne l'ai pas vu (malheureusement) mais le,personnage emblématique est clairement feminin et c'est un très vieux film de SF
« Dernière édition: 03Juillet, 2015, 01:53:28 par Dame du Lac » Journalisée

Elen sila lumenn omentielvo
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #31 le: 03Juillet, 2015, 11:57:59 »

1927
pour le coup le personnage n'est féminin que par "emprunt". N'oublions pas que dans Metropolis, un savant sacrifie une femme pour que son "robot révolutionnaire" puisse prendre son apparence et mener ladite révolution. Là, c'est l'image de la femme au sens propre qui est exploitée.
je pense à "Abyss", aussi, même si le vocabulaire de SF n'y est qu'assez anecdotique hormis la séquence finale.
l'image de la femme est aussi intéressante dans "L'Age de Cristal" (Logan's Run)

Ais-je parlé de l'importance de la Femme dans "Dune" ?
 
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Ayla
Invité
« Répondre #32 le: 08Août, 2015, 10:45:04 »

Très récente, la série "Sense 8" de Netflix: c'est de la SF légère (des liens psychiques entre certaines personnes): des personnages aux profils très variés: parité stricte, où les femmes dépassent les rôles clichés de "femme fatale" ou "femme forte" (https://en.wikipedia.org/wiki/Strong_female_character).

Peggy Carter: la série Marvel avec une héroïne qui dépasse la simple confrontation avec un monde macho

Dans les comics plus anciens: The Killing Joke de DC (années 80) et la reconquête du personnage de Barbara Gordon qui devient Oracle, puis redevient Batgirl.

Si tu digresses de l'analyse des oeuvres elle-mêmes, il y a le traitement du personnage de Black Widow par le marketing de Marvel (absente des outils de promo, de la pochette du dvd, très très peu de merchandising à son effigie...).

edit: Les séries animées Star Wars peuvent être intéressantes, surtout Rebels avec deux persos féminins majeurs ( et il est enfin fait justice au perso d'Amidala dans Clone Wars)
« Dernière édition: 08Août, 2015, 10:52:54 par Ayla » Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 530


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #33 le: 08Août, 2015, 11:44:00 »

Dans Contact, un scientifique qui dirige un important observatoire capte un signal extra-terrestre. Ce scientifique s'interroge, prend des risques avec sa carrière et sa crédibilité, en fait une quête personnelle, intérieure même.

Ce scientifique est une femme, jouée par Joddie Foster.

Ca pourrait très bien être un homme. Ca ne changerait rien à l'histoire. Il n'y a d'ailleurs pas de romance, encore moins de discours du type "c'est plus dur d'être reconnu comme scientifique quand on est une femme".
Pourtant, ce personnage n'est pas "une femme, sauf que c'est un homme". Elle n'a pas vraiment les qualités traditionnellement attribuées aux hommes (ni les qualités traditionnellement attribuées aux femmes).

On arrive à la question : à partir de quand le féminin est-il utilisé pour représenter l'universel ?
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: