Les Salons de la Cour

19Octobre, 2019, 23:18:52
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [1992]Al Qadim - "Fragile est la demeure de l'araignée".  (Lu 2708 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« le: 02Janvier, 2015, 21:39:12 »

Un scénario pour al-Qadim (presque) fini: "Fragile est la demeure de l'araignée" alias "Une femme a raison, un homme a tort". Ceux qui savent comprendront  

- Il reste l'historique d'un pré-tiré et les caractéristiques techniques de tout ce joli monde (en mode AD&D 2)
- J'en suis déjà à plus de 27 000 et il faudra donc qu'un lecteur se sente l'âme de ce bon vieux Guillaume d'Ockham et vienne tailler la barbe.

Le Pitch:
"Louée soit la Dispensatrice de Savoir ! Ce conte édifiant apprendra au lecteur qu'il ne suffit pas d'être cheikh pour être vraiment un chef et que du désordre peut naître un ordre nouveau. "
Plus précisément: il y a des nomades, des chameaux, des oasis, des danseuses voilées, de l'honneur et des voiles de bouche. Bref, tout le carton pâte digne d'un film avec Omar Sharif. Bon, évidemment, il y a aussi des intrigues politiques, une histoire de dette d'argent, de la religion, et une histoire de sexe impliquant une jeune femme et un être immatériel.
Voilà.

A relire et à renforcer, donc !
« Dernière édition: 08Juin, 2015, 21:56:43 par Macbesse » Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #1 le: 02Janvier, 2015, 22:11:07 »

Chez moi on dit -"Ce que femme veut, Dieu le veut".

Le savoir résout beaucoup de problème ! Grin
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 816



WWW
« Répondre #2 le: 04Janvier, 2015, 03:00:33 »

Je vais relire ceci et soumettre une "coupe" pour ce scénario
Journalisée

pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 816



WWW
« Répondre #3 le: 04Janvier, 2015, 04:27:11 »

j'ai fini. L'histoire, implication sont intéressantes. Le système trame proposée est clair et concis. Les jauges ça à l'air de fonctionner.

J'ai tenté de réduire le nbre de signes, a priori,    -950 signes (c'est peu); le reste me semble indispensable ou utile.

*** suggestion ***peut-être supprimé tout texte parlant d'un lieu décrit dans un ouvrage (ce serait dommage mais peut-etre nécessaire)
« Dernière édition: 04Janvier, 2015, 04:36:37 par pitche » Journalisée

Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #4 le: 04Janvier, 2015, 10:17:40 »

Merci pour le boulot, Mister Pitche.
Je vais essayer une autre réduction.
« Dernière édition: 04Janvier, 2015, 18:40:14 par Orlov » Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #5 le: 04Janvier, 2015, 16:17:56 »

J'ai rendu une version définitive (prétirés complets, les données techniques seront à part) à partir de la correction/réduction de pitche.
On est à 26 400 (en sachant que le scénar inclut présentation, scénar et prétirés).

Une lecture plus ludique qui vise à voir si le tout est jouable, parait nécessaire désormais.


Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #6 le: 04Janvier, 2015, 16:55:24 »

On est à 26 400 (en sachant que le scénar inclut présentation, scénar et prétirés).

Alors on est dans les clous. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
jibe
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 431



« Répondre #7 le: 25Janvier, 2015, 02:40:16 »

Je viens de finir de relire et tout cela m'a l'air fort correct ma foi.

J'ai pas eu de difficulté à comprendre dans l'ensemble, et on voit assez clairement comment les différents événements s'enchaînent.

Ceci dit, je ne suis pas emballé. j'ai l'impression que tu passe à coté de quelquechose. Je crois qu'il y a pour les PJ un embrogli à gérer qui n'est pas clairement décrit:
- les Janati se font jeter de l'oasis
- ils savent qu'ils y laissent le djinn et que ça va forcément fumer si ils sont pas la pour le gérer
- bing, pas de bol c'est sur eux que ça tombe (le djinn possède Nur)
- ils faut à la fois qu'ils gèrent le problème en interne (déposséder Nur) et qu'ils en gèrent les conséquences diplomatiques (déjà qu'ils passaient pour des mauvais suite à la perte de leur oasis, avec l'histoire de la possession, ils passent vraiment pour des andouilles ! )
- comment les pj vont ils rattrapper le coup ? (rien que ça il y a de quoi faire un scénario complet !)

Avec en plus l'histoire du prêt, il y a de quoi produire un sandbox parfaitement mouvant ou les pj pourront s"enliser dans la joie et la frustration !

Et j'imagine une piste (une seule) qui permettrait à cette pauvre tribu de s'en sortir avec les honneurs: convaincre suffisamment de monde que le djinn était une menace pas seulement pour les Janati mais pour tous les Hanif, ce qui fait passer les PJ qui le vaincrait pour les vrais héros a coté desquels il faut paraître lorsqu'on est un Hanif honorable.
Cette idée peut passer grâce à de l'intrigue, de l'influence, du marchandage... lors de la fête par exemple.

Il suffirai de pas grand chose pour aller dans ce sens:
- forcer le trait dans la description des avanies des Janati
- décrire un peu mieux la nature de la relation entre les janati et le djinn
- faire de l'apparition en public du djinn un vrai moment d'adversité qui mette l'héroïsme des Janati à l'épreuve
(pour le reste, laisser les PJ mariner, en suggérant la porte de sortie au mj)

(un chef d'oasis qui promet de payer une somme qu'il n'aura jamais, ce n'est pas ce qu'on appelle un cheikh en bois ?)
« Dernière édition: 25Janvier, 2015, 02:43:05 par jibe » Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #8 le: 25Janvier, 2015, 18:48:59 »

Salut Jibé.

Tout d'abord, je te remercie de ta lecture et de ton retour.


Pour le reste, tes suggestions sont intéressantes mais je ne suis pas sûr de les avoir comprises (désolé  )

En particulier, il faudrait que tu me dises si tu penses qu'il faut réécrire d'avantage ce scénario comme un sandbox. C'est ce que j'avais dans l'idée mais je n'ai manifestement pas réussi.

Ceci dit, je ne suis pas emballé. j'ai l'impression que tu passe à coté de quelquechose. Je crois qu'il y a pour les PJ un embrogli à gérer qui n'est pas clairement décrit:
- les Janati se font jeter de l'oasis
- ils savent qu'ils y laissent le djinn et que ça va forcément fumer si ils sont pas la pour le gérer
- bing, pas de bol c'est sur eux que ça tombe (le djinn possède Nur)
- ils faut à la fois qu'ils gèrent le problème en interne (déposséder Nur) et qu'ils en gèrent les conséquences diplomatiques (déjà qu'ils passaient pour des mauvais suite à la perte de leur oasis, avec l'histoire de la possession, ils passent vraiment pour des andouilles ! )
- comment les pj vont ils rattrapper le coup ? (rien que ça il y a de quoi faire un scénario complet !)

Ce sont en effet les enjeux du scénario. Si j'ai bien compris, tu souhaites que je propose une piste globale aux MJ pour résoudre la situation ?


Et j'imagine une piste (une seule) qui permettrait à cette pauvre tribu de s'en sortir avec les honneurs: convaincre suffisamment de monde que le djinn était une menace pas seulement pour les Janati mais pour tous les Hanif, ce qui fait passer les PJ qui le vaincrait pour les vrais héros a coté desquels il faut paraître lorsqu'on est un Hanif honorable.
Cette idée peut passer grâce à de l'intrigue, de l'influence, du marchandage... lors de la fête par exemple.

Je n'ai pas du tout envisagé un combat entre les PJ et le Djinn. Je crois que non seulement ce n'est pas trop dans l'esprit d'Al-Qadim (qui s'inspire des Mille et Une Nuits où je crois que les héros rusent avec les Djinns mais n'ont pas vraiment les moyens de lutter avec eux). En revanche, tu as raison d'envisager cela comme un conflit et j'essaierai de mieux décrire des négociations avec le Djinn.

Avec en plus l'histoire du prêt, il y a de quoi produire un sandbox parfaitement mouvant ou les pj pourront s"enliser dans la joie et la frustration !

Je voulais que les relations entre les citadins et les nomades soient un élément important d'Al-Qadim. C'est à la fois conforme à l'esprit du jeu et à la manière dont les historiens musulmans et arabes décrivaient au moyen âge leur monde.


Il suffirai de pas grand chose pour aller dans ce sens:
- forcer le trait dans la description des avanies des Janati
- décrire un peu mieux la nature de la relation entre les janati et le djinn
- faire de l'apparition en public du djinn un vrai moment d'adversité qui mette l'héroïsme des Janati à l'épreuve
(pour le reste, laisser les PJ mariner, en suggérant la porte de sortie au mj)

OK. Ca je peux le faire.

(un chef d'oasis qui promet de payer une somme qu'il n'aura jamais, ce n'est pas ce qu'on appelle un cheikh en bois ?)

Oui, c'est vraiment un cheikh en bois le prince des Janati 

Dis moi si j'ai bien compris et n'hésite pas à me faire d'autres suggestions. Elles sont les bienvenues !
Journalisée
jibe
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 431



« Répondre #9 le: 26Janvier, 2015, 20:52:47 »

Pour le reste, tes suggestions sont intéressantes mais je ne suis pas sûr de les avoir comprises (désolé  )

En particulier, il faudrait que tu me dises si tu penses qu'il faut réécrire d'avantage ce scénario comme un sandbox. C'est ce que j'avais dans l'idée mais je n'ai manifestement pas réussi.
Si si, on voit tout à fait bien ou tu veux en venir. C'est un sandbox et ça marche très bien. Simplement, il manque un peu de lien entre les différents éléments, en particulier l'histoire du Djinn: il arrive en troisième partie comme un cheveu sur la soupe, alors qu'il me semble fondamental. Il est évident que les Janati (et donc les PJ) ont un point de vue sur ce djinn, et que le fait de l'avoir laissé derrière est au minimum un souci pour tout le monde. Il faudrait développer ce point, avec par exemple les relations Djinn / autorités religieuse (l'immam trouve que les gens ont des pratiques folklorique, mais tu n'en dit pas plus), Djinn/calife, Djinn / nur... etc. selon ton inspiration. Dire peut être en quoi il craint les nouveaux arrivants, et aussi pourquoi il craint de finir oublié.
D'autre part, tu dit à la fin qu'avec sa toile et une grotte, il est content. Ca lui confère un petit coté "Papy ronchon", je suis pas certain que ça soit voulu  

Citation
Ceci dit, je ne suis pas emballé. j'ai l'impression que tu passe à coté de quelquechose. Je crois qu'il y a pour les PJ un embrogli à gérer qui n'est pas clairement décrit:
- les Janati se font jeter de l'oasis
- ils savent qu'ils y laissent le djinn et que ça va forcément fumer si ils sont pas la pour le gérer
- bing, pas de bol c'est sur eux que ça tombe (le djinn possède Nur)
- ils faut à la fois qu'ils gèrent le problème en interne (déposséder Nur) et qu'ils en gèrent les conséquences diplomatiques (déjà qu'ils passaient pour des mauvais suite à la perte de leur oasis, avec l'histoire de la possession, ils passent vraiment pour des andouilles ! )
- comment les pj vont ils rattrapper le coup ? (rien que ça il y a de quoi faire un scénario complet !)

Ce sont en effet les enjeux du scénario.
il manque alors un paragrpahe qui décrirait ces enjeux (avec un langage plus fleuri que le mien, hum ce qui aiderai beaucoup le mj, notamment à interprêter le chef des PJ

Citation
Si j'ai bien compris, tu souhaites que je propose une piste globale aux MJ pour résoudre la situation ?
je souhaite rien du tout, c'est ton scénario !   mais quand je disai ceci:
Et j'imagine une piste (une seule) qui permettrait à cette pauvre tribu de s'en sortir avec les honneurs: convaincre suffisamment de monde que le djinn était une menace pas seulement pour les Janati mais pour tous les Hanif, ce qui fait passer les PJ qui le vaincrait pour les vrais héros a coté desquels il faut paraître lorsqu'on est un Hanif honorable.
Cette idée peut passer grâce à de l'intrigue, de l'influence, du marchandage... lors de la fête par exemple.
c'était surtout parce que à mon sens ce qui est le plus intéressant dans le scénario c'est la constante nécessité des persos de toujours devoir sauver la face, alors que leur situation n'est guère brillante.
Transposé à Desesperate Housewife (oui je sais c'est osé ) le pitch de ton scénar serait "Nous avons un tueur en série caché dans la cave que personne ne doit jamais connaître, et justement il s'est échappé parce que nous nous somme fait expulser
Comment faire pour ne rien laisser paraître ?"


Bon, c'est le genre de situation qui me motive... Mais je suis sans doute un grand malade...

Citation
Je n'ai pas du tout envisagé un combat entre les PJ et le Djinn. Je crois que non seulement ce n'est pas trop dans l'esprit d'Al-Qadim (qui s'inspire des Mille et Une Nuits où je crois que les héros rusent avec les Djinns mais n'ont pas vraiment les moyens de lutter avec eux). En revanche, tu as raison d'envisager cela comme un conflit et j'essaierai de mieux décrire des négociations avec le Djinn.
Pas forcement un combat en effet.

Citation
Avec en plus l'histoire du prêt, il y a de quoi produire un sandbox parfaitement mouvant ou les pj pourront s"enliser dans la joie et la frustration !
Je voulais que les relations entre les citadins et les nomades soient un élément important d'Al-Qadim. C'est à la fois conforme à l'esprit du jeu et à la manière dont les historiens musulmans et arabes décrivaient au moyen âge leur monde.
Tout à fait. Je n'ai peut être pas été clair: quand je dis " s'enliser dans la joie et la frustration", c'est un compliment envers ton travail, bien sur !
Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #10 le: 26Janvier, 2015, 21:50:45 »

D'autre part, tu dit à la fin qu'avec sa toile et une grotte, il est content. Ca lui confère un petit coté "Papy ronchon", je suis pas certain que ça soit voulu  

Je m'inspire de ce que j'ai lu sur les cultes des djinns et en effet, certains djinns sont très casaniers. Ils se comportent souvent comme des enfants en quête de reconnaissance et détestent qu'on change leurs habitudes... Papy Ronchon, c'est pas du tout un mauvais descripteur 

Il manque alors un paragrpahe qui décrirait ces enjeux (avec un langage plus fleuri que le mien, hum ce qui aiderai beaucoup le mj, notamment à interprêter le chef des PJ

Très juste ...

(...) à mon sens ce qui est le plus intéressant dans le scénario c'est la constante nécessité des persos de toujours devoir sauver la face, alors que leur situation n'est guère brillante.
Transposé à Desesperate Housewife (oui je sais c'est osé ) le pitch de ton scénar serait "Nous avons un tueur en série caché dans la cave que personne ne doit jamais connaître, et justement il s'est échappé parce que nous nous somme fait expulser
Comment faire pour ne rien laisser paraître ?"


Excellente remarque et comparaison très opportune dans la mesure où dans les deux cas, on est dans le gros secret de famille qui tâche. Je vais tâcher de mettre mieux cela en valeur.

Citation
Pas forcement un combat en effet.

Non mais du coup ... une sorte d'épreuve pourrait être envisagée. Un défi.

Je n'ai peut être pas été clair: quand je dis " s'enliser dans la joie et la frustration", c'est un compliment envers ton travail, bien sur !

 J'avais pas compris. Enlisons nous gaiement, alors !

En tous les cas, merci d'avoir répondu, tu me donnes de très bonnes pistes pour améliorer l'ensemble.  
« Dernière édition: 26Janvier, 2015, 21:53:16 par Orlov » Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #11 le: 07Avril, 2015, 20:48:49 »

Un peu pour aller dans le sens voulu par Jibé, je me suis lancé dans une écriture plus sandbox en utilisant le design insulaire développée, commentée et expliquée par acritarche sur son blog...

La tentative se trouve ici.

La suite, très prochainement.
Journalisée
Khelren
Quartenier
*
En ligne En ligne

Messages: 564



WWW
« Répondre #12 le: 23Avril, 2015, 18:07:07 »

OK lecture faite et document déposé sur la box.
(Ai pas vu le 40 dans ce scénar sinon... la dette de 4000PO? Pfff... pas de quarante voleurs? sérieusement?)

La structure est en effet améliorable: la forme gêne à la lecture. Un MJ devra faire beaucoup d'allers-retours entre les pages et connaître sur le bout des doigts son scénario pour pouvoir le faire jouer. Caveat: ne connaissant pas Al-Qadim, peut-être que cela a aussi joué.

Tu dis dans le fil des techniques de scénarios que tu souhaites adopter une structure scénaristique insulaire, plus exactement en employant des bangs. Bonne nouvelle, c'est jouable.

Ca aurait du sens de proposer un Kicker et des Bangs collectifs. Avec peut-être quelques Bangs personnels. ADD2, c'est un groupe de persos hein. Ca ne me choquerait pas.


Proposition/exemple:

Scène : Le mariage

Exposition (repris tel quel): Le soir du 4e jour de l'Ait el-Hanif, a lieu la cérémonie de al-Mahr. Le cheikh et ses enfants sont installés sous la grande tente du Vizir. Les cheikhs des principales tribus sont également présents avec leur entourage proche. Au centre du cercle ainsi formé sont assis sur deux divans le Vizir et l'Emir.

Bang: La prêtresse du groupe se rend compte que Nûr est possédée juste avant qu'elle se mette à danser. Que fais-tu?

Bang: Il est possible de discuter avec le djinn après une cérémonie. Il ne relâchera pas Nûr tant qu'on ne lui aura pas fait preuve de déférence [par exemple en lui rendant sa toile (mais laisser ouvert à interprétation, les PJ peuvent avoir une autre idée)].

Ca va sans doute conduire sur une scène où les PJ accomplissent ce qui est demandé. je ne développe pas plus ici mais elle est évidemment à développer dans le scénar même si elle va être très ouverte.


On avait quoi d'autre? Par exemple:

Scène : le marchand
Exposition: le marchand vient demander à ce que sa dette soit remboursée.
--> Quel compromis allez-vous demander? Quel service allez-vous lui offrir?

Scènes: regagner la confiance de l'Emir
Exposition: le PJ a réussi à obtenir une entrevue avec le Vizir / a réussi à être invité à la chasse avec l'un des fils de l'Emir.

Bang: le Vizir demande quelque chose / le fils de l'Emir demande telle chose.
Par exemple (repris tel quel) : Yazid demande aux personnages de saper l’influence des Baraki en répandant des rumeurs sur eux ou en médisant sur l’incapacité physique du cheikh Beybars.
--> Ca va entraîner une scène où les PJ doivent répandre des ragots. Comme on est un MJ vache, -logiquement- répandre des ragots améliore certes leur lien avec l'Emir mais détériore leur lien avec cette autre tribu.
--> Proposer des Bangs en lien avec la détérioration des relations avec cette tribu.

Chaque scène peut ainsi proposer plusieurs Bangs, la plupart pour tout le groupe mais idéalement avec au moins un spécifique à chaque perso. Il faut que ce soit une opportunité ou une menace, mais surtout une situation ouverte, dont la fin n'est pas connue et pour laquelle aucune réponse évidente n'existe. Chaque réponse doit avoir des répercussions négatives et positives.

Chaque scène pose le décor, expose la situation (et en ce sens on peut placer les PJ dans la scène sans leur demander leur accord, ce qui permet de faire des cuts dans la continuité de l'histoire pour sauter les passages peu intéressants), et présente les acteurs potentiellement importants (PNJ).
Chaque PNJ devrait alors avoir une ligne de description et une ligne d'objectif mettons (cet objectif pouvant être soit général, soit idéalement lié à la scène). Des PNJ mineurs disposent d'un nom et de quelques mots-clefs.
Idem pour le décor. Un lieu important: une ou deux lignes de description. Un lieu mineur: un simple nom et quelques mots-clefs.

Pour peupler ton scénar de plein de bangs sympa, demande autour de toi, auprès de plein de rôlistes ou même de non-rôlistes:
"Vous êtes un membre influent d'une tribu de nomades du désert. Votre tribu s'est vu marqué par l'infamie et vous devez regagner votre honneur. Comment vous faites ça?"
Et si tu tombes sur quelqu'un qui a pas mal d'inspiration, tu lui demandes ensuite:
"Ok et tes ennemis... Qu'est-ce qu'ils vont faire pour t'en empêcher? Qui sont-ils?"

Ca devrait te fournir pas mal d'idées et ensuite tu pioches 
Journalisée

Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #13 le: 23Avril, 2015, 18:17:49 »

Merci pour ta relecture et tes excellents conseils, il y a du boulot mais je pense que c'est un bon moyen de tirer le meilleur partie de cette histoire que j'aime bien parce qu'elle est née à Odessa alors que je lisais Bertrand Hell.

OK lecture faite et document déposé sur la box.
(Ai pas vu le 40 dans ce scénar sinon... la dette de 4000PO? Pfff... pas de quarante voleurs? sérieusement?)

Le quarante se trouve dans le nom de la fête "Arbaoune" veut dire quarante en arabe. Par ailleurs, le titre provient de la sourate de l'Araignée, verset 41.

 Les quarante voleurs ont déjà été pris pour Qin, je crois ... ça aurait été plus simple: un bon vieux donj avec une princesse enlevée, en fait amoureuse du beau prince bandit à la tête de ses quarante voleurs ... le problème c'est que son père s'est endetté pour la marier et que le marchand réclame son dû, si les PJ ne libèrent pas leur soeur rapidement, le marchand la réduira en esclavage en envoyant des soldats et un autre groupe d'aventuriers, le problème c'est que la soeur ne veut pas être libérée et retourner chez son père qui avait prévu de la marier avec un repoussant vieillard impotent. Bref, plein de bangs! et de kickers en perspectve pour celui qui voudrait s'y coller. 
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #14 le: 25Août, 2018, 01:46:39 »

Dis Orlov, il existe une version tenant compte de la relecture de Khelren ? Je n'ai pas trouvé.
Au pire, je fais avec la dernière, mais ce serait bête.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: