Les Salons de la Cour

02Décembre, 2020, 19:41:16
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [2006] - Ptolus - Ptolus City Kids [journal de construction]  (Lu 5021 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« le: 16Décembre, 2014, 21:40:38 »

Pour laisser un peu de côté al-qadim que je rends vendredi (finalement). J'ai décidé de générer un scénario pour Ptolus.

Le défi: après les vieux, les femmes, les enfants ... ce scénario est donc conçu pour être joué (et si possible écrit) à auteur d'enfant.

Ma ressource, les 600 pages du Ptolus, City by the Spire.

L'idée est d'ouvrir le livre toutes les quarante pages et de me servir d'un des éléments de la page.

Voilà ce que ça donne:

Page 40 : présentation du monde, Ptolus est une cité très septentrionale, ça serait cool d'avoir de l'hiver. Les enfants ça aime bien l'hiver, non ?
Page 80 : une chronologie ... aïe, c'est très riche et c'est la partie "histoire ancienne" pas sûr que ça intéresse les enfants. Je retiens Lothian.
Page 120: un PNJ, tiens, je regarde, il s'agit de Beck von Tippitz, le grand maître des gardiens du Voile. Je lis nia nia paladin nia nia combat les morts vivants nia nia un des douze commissaires de la ville. Bon, je garde, on verra.
Page 160: un petit bout de texte portant sur la météo. Il y est dit que l'Aiguille est souvent voilée par des brouillards. Mais il est aussi dit que beaucoup de gens craignent que quelque chose sorte de l'aiguille pour dévorer la ville. Les enfants, ça a peur des monstres dans les aiguilles, non ?
Page 200: La description de Midtown, le quartier central de Ptolus. Je lis deux trois trucs et je garde la boutique "Avery's Armor" parce que c'est une boutique un peu connue.
Page 240: Le reliquaire noir ... là ça se complique parce que c'est pas un endroit pour les enfants. c'est plein de monstres, de morts vivants et d'adorateurs de culte maléfiques ... Bref, pas facile. J'opte pour la facilité: des imps et/ou des quasits. Parce que les enfants c'est un peu tous des imps et des quasits, non ?
page 280: "Running the noble's quarter" avec un long passage disant ce qu'il arrive aux pauvres dans ce quartier ... cool ! parce que les enfants aventuriers, c'est souvent des pauvres, non ?
page 320: Dalenguard, autrement dit, la citadelle qui garde l'accès au quartier noble et à la forteresse du Commissaire Impérial. Bon, il est expliqué qu'on ne passe pas comme ça mais tout le monde sait que les enfants ça passe là où les plus grands ne passent pas.
page 360: le bureau de Korben Trollone. Cet agent de la famille criminelle Killraven se cache dans les locaux d'un manieur d'argent qui s'appelle Edarth. Là c'est un peu compliqué pour les gosses mais la famille Killraven = ennuis et les enfants ça aime bien s'attirer des ennuis, non ?
Page 400 : les Warrens. Il est dit que c'est le quartier le plus pauvre, le plus sombre et le plus dangereux de Ptolus. Un quartier parfait pour créer des personnages d'enfants. 
Page 440: alors, là, je dis bravo ... à croire que c'est fait exprès. Je lis "Layout of the sewers" et vu que je jacte l'anglish j'en déduis qu'il est question d'égouts. C'est parfait, parce que les enfants ça aime bien se salir à aller jour dans des endroits pas propres.
Page 480: un gros bout de donj, quatre pièces dans Dwarvenhearth avec des pièges et de l'or, la cité naine enfouie sous la ville ... là, je vois pas trop. Les nains ils n'ont pas d'enfants. c'est bien connu qu'ils portent de la barbe, une cotte de mailles et une hache à la naissance, non ? donc je me dis qu'un des PNJ sera un nain, pas commode et qui n'aime pas les enfants, parce que les nains, ça peut pas encadrer les enfants qui n'ont ni barbe, ni cotte de mailles, ni hache.
Page 520: Ca se complique encore: the court of hate, un endroit mégabalaize en plein dans le métadonj de Ptolus. Nia nia nia rites innommables nia nia baloor nia nia monstres nia nia des obélisques rouge-sang avec plein de monstres et je vois "The Egg", un objet magique hyper balaise de Ptolus. Je garde cet élément me demandant comment le cuire
Page 560: le tableau des armes à feu. Pas très intéressant, enfants du monde entier tenez vous loin des armes à feu. Mais le tableau p. 120 parle de la smokebomb, une bombe fumigène. Je garde parce que les enfants ça aime bien les fumigènes et les pétards, non ?
Page 600: en haut du paragraphe, il y a un truc sur une intrigue avec un type qui s'appelle Lynech qui veut récupérer une grosse quantité de Shivvel, un narcotique très puissant. Il est lié à la famille des Balcazar, une organisation criminelle rivale des Killraven. Je me dis qu'on doit pouvoir faire quelque chose de cette opposition, voire de ce PNJ et de sa drogue.
Page 640: de nouveaux sorts de la lettre B et C, plutôt des sorts très puissants ... je note juste le "Blast of cold" ... ça me rappelle que c'est l'hiver. Retour à la case départ.

Journalisée
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 640



WWW
« Répondre #1 le: 16Décembre, 2014, 22:58:55 »

Ma ressource, les 600 pages du Ptolus, City by the Spire.

L'idée est d'ouvrir le livre toutes les quarante pages et de me servir d'un des éléments de la page.

  Excellente idée, j'adore! 

Page 40 : présentation du monde, Ptolus est une cité très septentrionale, ça serait cool d'avoir de l'hiver. Les enfants ça aime bien l'hiver, non ?

C'est surtout tout le temps malade en hiver les enfants.
Sinon ça aime bien la neige, oui.

Page 160: un petit bout de texte portant sur la météo. Il y est dit que l'Aiguille est souvent voilée par des brouillards. Mais il est aussi dit que beaucoup de gens craignent que quelque chose sorte de l'aiguille pour dévorer la ville. Les enfants, ça a peur des monstres dans les aiguilles, non ?

Ca a peur des monstres ET des aiguilles (genre seringues) surtout, non? 

Page 240: Le reliquaire noir ... là ça se complique parce que c'est pas un endroit pour les enfants. c'est plein de monstres, de morts vivants et d'adorateurs de culte maléfiques ... Bref, pas facile. J'opte pour la facilité: des imps et/ou des quasits. Parce que les enfants c'est un peu tous des imps et des quasits, non ?

Oh que oui.
Si jamais il est possible de fourguer des imps ou quasits maléfiques mais quelque part rigolos à des gosses, c'est pas mal. C'est du familier ridicule pour un adulte mais impressionnant pour un enfant. Une sorte d'ami imaginaire réel qui pousse à faire des conneries.
Journalisée

Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 602


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #2 le: 16Décembre, 2014, 23:09:11 »

Je suis en admiration devant cette méthode.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #3 le: 17Décembre, 2014, 00:05:38 »

Merci de ces retours. L'intrigue est presque prête. D'ici jeudi, ça devrait être fini. Ensuite Al-Qadim.

L'idée vient de l'excellent blog du docteur dandy et des défis constamment lancés par Khelren ! Je crois que j'ai épuisé toutes les possibilités de "quarante" que j'avais en tête dans les autres scénars.

Je pense utiliser un système microlite d20 avec modifications pour perso niveau 0.
On pourra mettre ça en ligne plus tard ou il faut s'en tenir au dé 20 traditionnel utilisé dans la gamme ?

Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #4 le: 02Janvier, 2015, 20:35:27 »

Bon, ben c'est fini, j'ai posté !

Le pitch:
Des enfants des rues du quartier des Warren pris au piège d'intrigues entrelacées qui semblent les dépasser. Entre misère, pauvreté et crime, les cieux sont peu cléments, la bonté trop loin et les couteaux toujours trop proches.
Il y a bien des enfants malades avec la goutte au nez et des gens qui veulent leur tailler les oreilles en pointes et plein d'éléments provenant des quinze pages multiples de quarante dans le Ptolus City Guide.
Journalisée
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 640



WWW
« Répondre #5 le: 22Janvier, 2015, 19:58:03 »

Lu! Personne n'avait encore relu ce scénar?... allons!
Fichier déposé dans la box.
Quelques corrections effectuées.

Mmm... bon, verdict : ce scénar est finalement assez classique et le fait de jouer des enfants n'apporte pas réellement grand-chose.

Plus exactement:
- Les deux premières sections (présentation et intentions) peuvent être supprimées, ou drastiquement réduites à un paragraphe de deux ou trois lignes chacune.
- Toute la partie exposition est -mon dieu- atrocement compliquée. Et inutilement! Les PJ, enfants, ne verront jamais tout cet envers du décor, c'est proprement inutilisé. Je l'ai certes lu rapidement mais là je dirais que l'accumulation d'éléments joue en la défaveur du scénario : la situation devient très complexe pour pas grand-chose. Et donc, surtout, les PJ n'ont pas les moyens de découvrir tout cela, ni même d'influencer tout cela. Si ce contexte devait être conservé, je conseille au moins de la splitter à travers tout le scénario, et pas dans un gros bloc indigeste au début. Démarrer par le prologue avec l'enlèvement du Père Max et commencer à révéler les choses. C'est une enquête après tout non?
Je serais curieux de mettre en forme le schéma de ce scénario juste pour voir les liens et les tenants et aboutissants de tout ce petit monde. Pour rire. Les flèches vont s'emmêler de partout...

Ceci dit, les pré-tirés sont très sympa. Et si on met de côté la "Vérité" derrière un fait banal, c'est un petit scénar qui casse pas trois pattes à un canard mais qui passe, sans doute en raison des pouvoirs, peurs et éléments de roleplay des pré-tirés. Disons que je m'étais habitué à de l'excellence, cher Orlov, et je constate que tu es en fait humain et capable de rendre un scénario juste "normal".
Je conseillerai de délaisser un poil certains éléments de la construction de ce scénario et de gagner du signe de la sorte pour appuyer plus sur, par exemple, les peurs des pré-tirés, les relations entre gangs d'enfants, comment survivre, les petits larcins qui ont une importance énorme, les combats contre les rats, etc.

My 2 cents hein!
Journalisée

Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #6 le: 22Janvier, 2015, 20:13:50 »

Lu! Personne n'avait encore relu ce scénar?... allons!
Fichier déposé dans la box.
Quelques corrections effectuées.

Mmm... bon, verdict : ce scénar est finalement assez classique et le fait de jouer des enfants n'apporte pas réellement grand-chose.

Plus exactement:
- Les deux premières sections (présentation et intentions) peuvent être supprimées, ou drastiquement réduites à un paragraphe de deux ou trois lignes chacune.
- Toute la partie exposition est -mon dieu- atrocement compliquée. Et inutilement! Les PJ, enfants, ne verront jamais tout cet envers du décor, c'est proprement inutilisé. Je l'ai certes lu rapidement mais là je dirais que l'accumulation d'éléments joue en la défaveur du scénario : la situation devient très complexe pour pas grand-chose. Et donc, surtout, les PJ n'ont pas les moyens de découvrir tout cela, ni même d'influencer tout cela. Si ce contexte devait être conservé, je conseille au moins de la splitter à travers tout le scénario, et pas dans un gros bloc indigeste au début. Démarrer par le prologue avec l'enlèvement du Père Max et commencer à révéler les choses. C'est une enquête après tout non?
Je serais curieux de mettre en forme le schéma de ce scénario juste pour voir les liens et les tenants et aboutissants de tout ce petit monde. Pour rire. Les flèches vont s'emmêler de partout...

Ceci dit, les pré-tirés sont très sympa. Et si on met de côté la "Vérité" derrière un fait banal, c'est un petit scénar qui casse pas trois pattes à un canard mais qui passe, sans doute en raison des pouvoirs, peurs et éléments de roleplay des pré-tirés. Disons que je m'étais habitué à de l'excellence, cher Orlov, et je constate que tu es en fait humain et capable de rendre un scénario juste "normal".
Je conseillerai de délaisser un poil certains éléments de la construction de ce scénario et de gagner du signe de la sorte pour appuyer plus sur, par exemple, les peurs des pré-tirés, les relations entre gangs d'enfants, comment survivre, les petits larcins qui ont une importance énorme, les combats contre les rats, etc.

My 2 cents hein!

Merci pour la relecture, Khelren.

Je t'avoue que je n'étais pas non plus complètement satisfait et car je voulais rendre un scénario à hauteur d'enfants mais que mes penchants habituels (et surtout le fait de jongler avec tous les éléments que j'avais collecté) ont transformé le truc en une intrigue un peu plus lourde et ramifiée. Et oui, je dois avoir le schéma quelque part ... c'est ramifié en effet !

Je vais me repencher dessus et essayer de rendre aux Kids ce qui appartient aux Kids: la neige, les chiens, les larcins. En revanche, je suis pas trop fan des combats contre les rats. Je me suis découvert un interdit éthique qui ne me permet pas de faire perdre des points de vie aux gamins !
Journalisée
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 640



WWW
« Répondre #7 le: 22Janvier, 2015, 21:58:29 »

En revanche, je suis pas trop fan des combats contre les rats. Je me suis découvert un interdit éthique qui ne me permet pas de faire perdre des points de vie aux gamins !

Certes. Pourquoi pas.
Je vais réfléchir à haute voix là, mais quel est le lien avec le combat contre les rats? Aucun! 
Un combat contre les rats peut très bien ne pas être réglé à la Donj', avec init-attaque et perte de PV. Admettons par exemple qu'un combat contre les rats, en cas de victoire permet de progresser dans les égouts, en cas d'échec, le kid développe une peur des rats et éventuellement ne sera pas là pour la scène suivante ou présent mais avec un malus.
Je pense à dire vrai qu'il y a là un truc à jouer avec les peurs des mômes : peuvent-ils les vaincre (une réussite malgré un malus atténue la phobie)? ou vont-ils en gagner de nouvelles?

De deux, les relations face aux adultes, pas forcément besoin de gestion de PV. Une bonne fessée, cul nu, sous la neige, ça fouette le sang mais pas de perte de PV. Education à la dure, ok, mais c'est un monde dur. De là à tuer un gosse, les "méchants", sauf exception, vont peut-être pas franchir le pas, si?

Et surtout, vu leur famille à moitié détruite d'ivrognes et de paumés, je trouverais cool que leurs actions aient une répercussion sur leur bonheur familial... Et si? Et si les grands méchants, les acteurs principaux de ce drame, en le simplifiant un peu hein, pouvaient être les parents, les grands frères et soeurs, oncles et tantes des mômes?
Journalisée

jibe
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 431



« Répondre #8 le: 25Janvier, 2015, 14:46:51 »

J'ai relu aussi, et, comme Khelren, je dirai que c'est atrocement compliqué.

Mais du coup je trouve intéressante l'idée de confronter des gosses des rues à une intrigue qui les dépasse de beaucoup. Du coup, il y a peut être moyen de faire de cette complexité un atout.

Du point de vue d'un gosse de 10 ans, une machination de "grand" est par nature inextricable. Or, la, le contexte est a peu près inextricable, y compris pour les joueurs, qui pour une fois, ne sont pas mieux lotis que leurs persos !

Il pourrait être intéressant de garder cette complexité et de simplement décrire comment elle se traduit concrêtment dans le monde des enfants, c'est à dire écrire le scénar selon leur point de vue.

Peut être serait il possible de réécrire chaque § en deux temps : 1: ce qui se passe dans le monde des grands (pour le mj seulement ), 2: comment ça se traduit pour les gosses (ce que le mj balance aux pjs)

Etant donné la complexité générale, un déroulé chronologique dans un scénario linéaire serai tout à fait adapté.
Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #9 le: 25Janvier, 2015, 17:16:53 »

Merci de ta relecture, jibé

La difficulté venait de mon choix de mobiliser en un seul scénar tous les éléments que je trouvais toutes les quarante pages dans le livre de Ptolus. Comme l'a dit Khelren et comme tu le dis aussi, ça ne fonctionne pas comme scénario pour enfants. Comme j'ai déjà produit du scénario à intrigue avec les Deux Voleuses ou le prince Triste, je vais réécrire avec les gosses et leurs sensations au centre en n'utilisant la partie criminelle qu'en arrière-plan.

J'ai déjà pensé à deux fronts:
- Trouver un prêtre et un abri pour l'hiver
- Echapper à la police qui envahit le quartier.
- Et quelque chose avec des Rats parce que ça plait à Khelren.

L'idée serait d'avoir une sorte d'indice de bonheur de gosse, basé sur la pyramide de Maslow.
Journalisée
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 640



WWW
« Répondre #10 le: 25Janvier, 2015, 19:18:35 »

J'ai déjà pensé à deux fronts:
- Trouver un prêtre et un abri pour l'hiver
- Echapper à la police qui envahit le quartier.
- Et quelque chose avec des Rats parce que ça plait à Khelren.

L'idée serait d'avoir une sorte d'indice de bonheur de gosse, basé sur la pyramide de Maslow.

 
C'te réputation! Non, sincèrement les rats on s'en fout, je suis plus pour avoir quelque chose en lien avec la famille de ces gosses.
Peut-être deux fronts? la survie / la famille.
Là-dedans, niveau "menace" on aurait : d'un côté, le prêtre enlevé, les rats (puisque j'y tiens); de l'autre... bah ça dépend pas mal de ce que tu veux mettre et de comment tu remets en forme ton scénar en fait, je vois pas trop pour le coup... Mais la pyramide va être une bonne inspi pour tes fronts en tout cas 
Journalisée

shlopoto
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 146



WWW
« Répondre #11 le: 26Janvier, 2015, 17:49:50 »

Salut !

Je viens de relire le scénario pour Ptolus, mon fichier de relecture est sur la dropbox. J'ai fait pas mal de corrections de ponctuation, j'ai pas ou peu modifié le texte, à part parfois une inversion pour essayer de simplifier. Remarques :

* Il est indiqué que c'est un D20 lite avec quelques modifications, que l'on peut trouver en ligne. Il faudrait donner un lien vers un site.

* Il y a beaucoup de personnages, donc beaucoup de noms. Personnellement j'étais rapidement perdu, il a fallu que je lise trois fois pour commencer à me faire une idée de qui est qui. J'ai aussi fait des recherches dans le document, à chaque fois qu'un nom (re)tombait, pour me rappeler de qui il s'agissait. Si possible, il faudrait sucrer quelques personnages intermédiaires, sauf s'ils sont tirés des livres de référence. Sinon il faudrait joindre un graphe qui permette de visualiser les relations et les motivations, parce que là c'est touffu, du moins pour un lecteur comme moi qui ne suis pas féru de politique et d'enquête. =)

* Le mot d'auteur est plus long que ce que j'ai vu dans les autres scénarios. Si on doit uniformiser, je ne sais pas s'il faudra généraliser ces mots ou les raccourcir, voire les supprimer.

* J'aime beaucoup les pré-tirés, ils sont très bien décrits et très enfantins !

* L'enquête se déroule sur quatre jours chrono, j'ai peur que le MJ tombe dans une fastidieuse gestion heure par heure, comme l'y incite certaines règles spéciales du scénario. De plus certains jets sont à faire toutes les heures à partir du deuxième jour, ça fait beaucoup de jets. Enfin ce type de gestion incite les PJ à se séparer, choses que l'on prend parfois avec des pincettes.

En tout cas chouette ambiance, je ne connais pas Ptolus mais ça me faisait aux Voies d'Anubis, je ne sais pas trop pourquoi.

s.
Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #12 le: 26Janvier, 2015, 17:56:06 »

Merci de ta relecture, je vais tenir compte de tes conseils et considérablement simplifier l'intrigue qui éloigne ce scénario de son esprit initial (écrire un conte pour enfants).

Pour le microlite, j'hésite encore ... je crois que je vais faire un système dédié.

Pour le mot d'auteur, j'ai tendance à faire long en général puisqu'on a droit à 1500 signes de plus, j'essaie d'en profiter.
Journalisée
shlopoto
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 146



WWW
« Répondre #13 le: 26Janvier, 2015, 18:30:23 »

Au fait, je trouve dommage d'utiliser des règles alternatives pour les scénarios de ce recueil, car on célèbre les premières éditions de plein de jeux. Les règles alternatives sont officieusement des éditions ultérieures. =)

La question de savoir si les règles de la V1 sont bonnes ou pas n'est pas notre propos, je crois.

s.
Journalisée
Orlov
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 408


« Répondre #14 le: 26Janvier, 2015, 18:34:12 »

Au fait, je trouve dommage d'utiliser des règles alternatives pour les scénarios de ce recueil, car on célèbre les premières éditions de plein de jeux. Les règles alternatives sont officieusement des éditions ultérieures. =)

La question de savoir si les règles de la V1 sont bonnes ou pas n'est pas notre propos, je crois.

s.

Pas faux. Maintenant, Ptolus n'est pas un jeu mais un univers conçu pour le système d20. Or, la grande force de ce système c'est sa licence qui permet de créer plein de trucs rigolos.
Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: