Les Salons de la Cour

20Octobre, 2019, 15:09:29
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [1987] Premières Légendes Celtiques  (Lu 9635 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 508



WWW
« Répondre #60 le: 14Janvier, 2015, 17:50:37 »

Je suis loin de toujours me sentir en adéquation avec la conception d'un scénario par Khleren, notamment parce que je formalise beaucoup moins que lui tout ce qui est technique de conception... les "front" les "bang" et autres me sont assez étrangers... un scénario doit avant tout donner envie au MJ de le faire jouer, quelque soit le moyen utiliser, développer une ambiance est aussi valable à mes yeux que développer une trame qui se tienne, une chute fracassante ou autre... enfin.

Néanmoins je soutiens son idée concernant la Fée !

Si tu en as le temps et la place en signes, une petite note pour aider le MJ a exploiter cette Fée pourrait être intéressante.

Elle pourrait avoir aidé la fillette dans le passé, avoir eu une amourette avec un PJ dans sa jeunesse ou être simplement connue au village pour être irascible.

Pour ce dernier point, le simple fait de le savoir impose un choix aux PJ, soit faire un détours pour éviter la confrontation, sois faire un "raccourcis par les champignon" (les raccourcit font de grands délais).

Bien entendu, tout dépend de la vision que Premières Légendes Celtiques donne des Fées...

Elle pourrait être apaisée par une offrande, la promesse d'un mariage temporaire (j'ai déjà vu ça quelque part mais où ? Ah oui ! La sorcière Jambe d'Os dans "le Grand Silence" pour Würm ! ) ou un avantage quelconque que pourraient lui promettre les PJ.

Enfin, même réussi, la négociation avec la fée pourra tout de même leur avoir fait perdre trop de temps, l'avantage obtenu sera peut-être utile/déterminant pour le scénario ? Sera-t-il utile même en cas d'échec du scénario ?



Une fois encore cela dépend de la vision de la Fée selon Premières Légendes Celtique, de la place dont tu dispose et bien sûr, si cela t'inspire !
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #61 le: 15Janvier, 2015, 18:49:43 »

Je crois que c'est ici qu'il fallait définir un front.

Bon, faut d'abord commencer la menace.

La menace, c'est un élément scénaristique dynamique, un truc qui évolue. Tu peux lui donner une chronologie rigide (toutes les heures, elle avance), mais aussi laisser le MJ gérer l'avancement, librement (chaque fois les PJ ne font plus rien, chaque fois qu'ils se plantent, typiquement). C'est plus souple qu'une chronologie : tu gères les actions d'une faction ou l'évolution d'une tempête de la même manière.
A chaque fois que la menace avance, il se passe quelque-chose. Pas forcément un truc désagréable, mais quelque-chose de notable auquel les PJ réagissent. Khelren a montré ce que pouvait être une menace un peu plus haut.
Ensuite, tu peux connecter tes menaces (genre si telle menace avance, alors l'autre aussi). Des menaces connectées (3-4, pas plus) forment un front.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 564



WWW
« Répondre #62 le: 15Janvier, 2015, 19:05:50 »

Des menaces connectées (3-4, pas plus) forment un front.

Ah, c'est ce point-là que j'oublie tout le temps! 

Puisque tu postes dans le coin et que la discussion dérive là-dessus, tu aurais un exemple de front complet mais générique (au sens pas ultraspécifique à tel jdr) à nous mettre sous la dent? 
Journalisée

Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #63 le: 15Janvier, 2015, 20:17:20 »

Yep, mais dans mon cas j'ai pas de "menace" à proprement parler, j'ai juste des mecs qui descendent le cour d'une rivière à pieds sans savoir que les PJ les pourchassent.
Ils passent dans la zone de la fée destructrice (sorte de fée folle) ça fait une menace ? Il faut d'autres trucs du genre ? Par exemple gérer une montée de l'eau de la rivière comme une menace qui évolue ?
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 564



WWW
« Répondre #64 le: 15Janvier, 2015, 20:48:14 »

Yep, mais dans mon cas j'ai pas de "menace" à proprement parler, j'ai juste des mecs qui descendent le cour d'une rivière à pieds sans savoir que les PJ les pourchassent.
Ils passent dans la zone de la fée destructrice (sorte de fée folle) ça fait une menace ? Il faut d'autres trucs du genre ? Par exemple gérer une montée de l'eau de la rivière comme une menace qui évolue ?

Exactement!

La montée des eaux : c'est une "menace".
La fée: c'est une "menace".
L'ours blessé qui rôde : c'est une "menace".
Ces trois-là peuvent clairement être regroupés dans le "front" de la vallée.

La guerre en fond : c'est une "menace".
Le groupe qui descend le cours de la rivière mais qui au final va faire que le peuple des PJ va être accusé du vol du forgeron : c'est une "menace".
La fille qui accouche et qui meurt en couches : c'est une "menace" car sans elle, la négo avec le forgeron va être moins bonne (pour par exemple posséder le secret de sa forge et du coup bénéficier d'un avantage dans la guerre à venir?).
Idem, à regrouper dans le front de la guerre.

J'ai bon, Mac?  Grin
Journalisée

Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #65 le: 15Janvier, 2015, 22:08:44 »

Tout bon. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #66 le: 17Janvier, 2015, 14:56:17 »

Alors j'ai bien compris le principe de menaces regroupées dans un front. Mais ils évoluent comment ces fronts ? Dans le front "vallée" c'est au libre choix du MJ ? Puisque les PJ n'ont pas prise dessus. Le second ? En fonction de la perte de temps des joueurs ? Donc du 1er front ? 
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 564



WWW
« Répondre #67 le: 17Janvier, 2015, 15:57:14 »

Alors j'ai bien compris le principe de menaces regroupées dans un front. Mais ils évoluent comment ces fronts ? Dans le front "vallée" c'est au libre choix du MJ ? Puisque les PJ n'ont pas prise dessus. Le second ? En fonction de la perte de temps des joueurs ? Donc du 1er front ? 

Non, non, c'est un outil, mais ça doit rester le support de la partie, donc des faits et gestes des PJ, autant que possible. Le MJ n'est pas là pour faire ce qu'il veut, arbitrairement: il faut que les joueurs sentent les causes des événements et idéalement qu'ils comprennent à quel point les répercussions sont liées à leurs propres agissements.

C'est grosso-modo ce que disait Mac' un poil plus haut :
La menace, c'est un élément scénaristique dynamique, un truc qui évolue. Tu peux lui donner une chronologie rigide (toutes les heures, elle avance), mais aussi laisser le MJ gérer l'avancement, librement (chaque fois les PJ ne font plus rien, chaque fois qu'ils se plantent, typiquement). C'est plus souple qu'une chronologie : tu gères les actions d'une faction ou l'évolution d'une tempête de la même manière.
A chaque fois que la menace avance, il se passe quelque-chose. Pas forcément un truc désagréable, mais quelque-chose de notable auquel les PJ réagissent. Khelren a montré ce que pouvait être une menace un peu plus haut.
Ensuite, tu peux connecter tes menaces (genre si telle menace avance, alors l'autre aussi). Des menaces connectées (3-4, pas plus) forment un front.

Dans le front vallée, les PJ ont une prise dessus : s'ils prennent trop de temps pour rattraper les gugusses, une tempête était annoncée par les druides du village (ou tout autre élément introduisant la menace gentiment), puis le climat se dégrade et ensuite c'est la misère pour rattraper les ravisseurs. Pas impossible : juste plus difficile, et de plus en plus. La menace avance en cas d'échec ou de perte de temps (hésitation, désaccord entre les PJ, fausse piste, etc.).
Les PJ ont donc une prise sur le menace, même si ce n'est pas forcément une prise dans un sens physique ou rationnel. On est dans le narratif, tout comme dans un film : un deus ex machina tombe au bon moment, les choses se mettent en branle comme de par hasard "quand il faut". Ici, c'est pareil.

Dans le front guerre, la menace évolue, je dirais, en fonction des échecs des PJ principalement. S'ils laissent passer des occasions de disculper leur peuple, s'il ne parviennent pas à sauver l'enfant, à récupérer le forgeron, que ce dernier ne leur offre pas le secret de son art, etc. Evénement -> répercussion.

Tout l'art du MJ à ce stade, c'est d'être honnête avec la situation : "qu'est-ce qui va se passer si....?"
Et en conséquence de faire évoluer les menaces.

Le deuxième conseil, c'est de ne pas hésiter à taper sur les PJ, là où ça fait mal (la fille kidnappée du PJ et l'éventuel dénouement est un bon exemple). Mais, en même temps, d'être leur premier fan, donc de leur donner les moyens de briller et de faire basculer une histoire, de les placer face à des choix cornéliens mais jamais de les orienter sur le "bon" choix, le choix qui arrange le MJ, le choix qui a été prévu. En fait, en tant que MJ, tu ne prévois rien, tu rebondis simplement, tu frappes sévèrement mais avec honnêteté, et tu places les PJ dans la lumière du projecteur. Et normalement, là, tu devrais avoir des histoires hallucinantes et des PJ, des étincelles dans les yeux : le scénario n'est plus un scénario mais leur histoire.

(NB: ceci est un gros résumé du "système" d'Apocalypse World)
Journalisée

Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #68 le: 17Janvier, 2015, 16:08:28 »

Merci pour cet éclairage Khelren.   Je vais essayer de pondre indépendamment du corps du texte un truc que je posetrai ici où sur la BD dans le dossier du scénar pour avoir des avis spécifiquement sur cet outil si c'est possible.  

Concernant la fée, c'est une "fée destructrice" en fait c'est une créature à part dans le "bestiaire" Légendes Celtiques. Sa présence peut bien sûr être connue. Un mauvais coin de la rivière où d'étranges disparitions ont eu lieu. Pas question de la rendre "gentille" par nature elle déteste les humains.
« Dernière édition: 17Janvier, 2015, 16:33:18 par Mortlock » Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Khelren
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 564



WWW
« Répondre #69 le: 17Janvier, 2015, 17:19:50 »

Pas question de la rendre "gentille" par nature elle déteste les humains.
Dommage... 
Dans ce cas, est-il possible de l'utiliser contre les ravisseurs?
Journalisée

Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #70 le: 19Janvier, 2015, 10:28:25 »

Pas question de la rendre "gentille" par nature elle déteste les humains.
Dommage... 
Dans ce cas, est-il possible de l'utiliser contre les ravisseurs?

Remarque bien que l'on peut tout à fait faire une entorse à la règle. Je vais voir si je trouve une idée pour la rendre "gentille" ou du moins qu'elle deviennent un obstacle pour les ravisseurs.
A propos de cette fée, j'ai ajouté, dans la description du hameau, un petit paragraphe sur les croyances locales. Cela pour donner une légitimité à son existence. Ta remarque et celle d'Othar est très juste. Cette créature tombait un peu comme un cheveux sur la soupe. Une erreur que je ne commettrait plus grâce à vous 
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #71 le: 19Janvier, 2015, 23:55:13 »

J'ai mis dans le DB un dossier nommé "Fronts" si un spécialiste du truc peut me dire si ça ressemble de loin à ce que ça devrait être je lui serait infiniment reconnaissant. En attendant c'est ce qui est destiné à remplacer ma chronologie.  

EDIT : j'ai de gros doutes sur l'orthodoxie de la notion de "front" dans ce que je présent. Mais c'est ma proposition pour remplacer le chronologie.

A noter qu'il y a avant les front eux même un bout de chronologie destiné a expliquer ce qui se passe juste avant l'action des PJ.
« Dernière édition: 20Janvier, 2015, 00:10:30 par Mortlock » Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #72 le: 20Janvier, 2015, 10:04:18 »

Juste un truc : évite les docx.
Je sais que les dernières versions de word enregistrent automatiquement dans ce format, mais il peut poser problème à ceux qui ont une version XP (pour ma part, je contourne avec Open Office).
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 377



« Répondre #73 le: 20Janvier, 2015, 11:00:33 »

Voilà c'est fait. Habituellement j'y fais attention, mais là pour le coup j'avais oublié ce détail. Sorry.
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Macbesse
Dalaï-Misu
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 490


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #74 le: 20Janvier, 2015, 11:15:23 »

Pas de mal. C'est l'émotion du travail par fronts.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: