Les Salons de la Cour

12Novembre, 2019, 21:11:11
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Altro Mondo  (Lu 3812 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #15 le: 06Juillet, 2013, 13:58:02 »

Bonjour,

Aujourd'hui découvrons un technomagister, les mécaniciens/scientifiques des baronnies, par Zhy.



Intylzah
Pour le Studio 09.

Le Facebook d’Altro Mondo
La section Altro Mondo sur le site du studio 09
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #16 le: 29Août, 2013, 16:25:59 »

Bonjour,

Les vacances se terminent, et avant de reprendre les publications régulières concernant Altro Mondo, une petite présentation de l’équipe s'impose.

Vous avez déjà pu admirer le talent de nos deux illustrateurs (Zhy et Yann Thomas), il temps de parler un peu des auteurs et relecteurs. Alors je ne vais pas détailler qui à fait quoi, mais les auteurs ont travaillés sur de nombreux jeux (B.I.A., Campus, Tecumah Gulch, Trinités, Oikouménè, D6 Galaxies, Dés de Sang, Mousquetaires de l’Ombre…) et je vais mettre en lien leurs biographies respectives sur le grog pour plus de détails.

Aux commandes, se trouve Romuald « Radek » Finet et moi même Jérémie « intylzah » Coget.
Ensuite, nous avons le plaisir d’avoir parmi l’équipe (par ordre alphabétique et certains membres du studio pourraient se rajouter par la suite) : 
- Valentin Debret pour la traduction du système FAE,
- Genseric Delpâture,
-Jean-Marc Dumartin,
- Côme Fegeureux (pas de bio sur le grog, mais relecteur sur de nombreux jeux du studio 09, le Maraudeur…),
- KaosFactor alias Pierre Zaslavsky,
- Jérôme Michel
- Laurent Séré,
- Olivier Vagabond (pas de bio sur le grog, mais c’est un auteur du Maraudeur).

Intylzah
Pour le Studio 09.

Le Facebook d’Altro Mondo
La section Altro Mondo sur le site du studio 09
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #17 le: 14Septembre, 2013, 16:42:43 »

Bonjour,

Aujourd'hui, une illustration de Yann Thomas présentant un magister perdu dans l'Altro Mondo.



Intylzah
Pour le Studio 09.

Le Facebook d’Altro Mondo
La section Altro Mondo sur le site du studio 09
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #18 le: 23Septembre, 2013, 18:28:57 »

Bonjour,

Aujourd'hui, une nouvelle de Romuald Finet

Citation
Le long du chemin

Carmen caressa encore le visage endormi de son amant. Elle s’amusait à chaque fois à lui repositionner une mèche qui revenait sans cesse lui barrer le front. Quel âge pouvait-il avoir ? À le regarder il était déjà un homme mûr, les quarante cycles passés au moins, mais son regard était celui d’un homme bien plus vieux, d’un homme qui avait vu trop de choses. Il en exhalait une douleur sourde mais également une très grande force de caractère. C’est pour cela que Carmen l’avait engagé, lui, Reynhart, un homme de passage, sans attaches, sans avenir déjà écrit.

Il s’était présenté un jour à l’atelier d’exploitation forestière qu’elle dirigeait seule depuis la disparition de son époux, deux cycles plus tôt. Comme la plupart des gens de passage, il cherchait un emploi, de quoi gagner quelques pièces avant de continuer sa route. L’atelier de Carmen avait la réputation de payer correctement et surtout de nourrir ses employés, sorte de bonus quotidien. Cela lui permettait d’avoir toujours suffisamment de main d’œuvre pour répondre aux commandes du seigneur Gilbert et de ses clients à D’Zeta, principalement des maîtres d’atelier technomagisters. C’est vrai que les bois de Gardif étaient réputés pour leur solidité, même après avoir subi la Taille des extractomagisters. D’ailleurs, par un étrange effet du hasard, les arbres drainés de leur énergie vitale donnaient un bois bien plus difficile à trancher et bien plus solide que la moyenne. Cette particularité était prisée par les technomagisters pour leurs machines de guerre et toutes leurs structures devant supporter une pression très lourde.

Si la Taille avait envoyé bien des exploitants vers la ruine, elle avait assuré la richesse de la famille Dilbaut, dont Carmen était la dernière représentante. Elle avait essayé d’avoir des enfants, et pas qu’une fois. Mais son mari et elle n’avaient pu concevoir malgré des années d’espoir et tous les traitements à base de plantes qu’avaient pu lui fournir les curatomagisters de passage. Carmen avait été enceinte deux fois. La première fois elle avait perdu le bébé en moins de deux mois, une nuit, sans raison particulière. La seconde fois, elle avait fait confiance à une vieille du village de Gardif, une des dernières à connaître les soins par les herbes et les anciennes méthodes, loin de ce que pratiquaient les curatomagisters. La grossesse s’était déroulée difficilement mais le bébé survivait. Et puis tout recommença. Les douleurs, les contractions et pour finir l’accouchement d’un petit être dont la vie s’était allée.

Des rumeurs parlaient de cas de plus en plus courants, surtout auprès des femmes qui travaillaient sur des machines utilisant les Larmes. Si Carmen n’y avait jamais cru, elle avait dû se résoudre à le constater, elle qui passait ses journées à l’atelier, auprès de la trancheuse magistrale dont la Larme verte luisait en permanence d’une lueur qu’elle avait fini par prendre en horreur.

Le décès de leur second enfant avait détruit son couple et son époux, Yvan, avait saisi l’opportunité proposée par le seigneur Gilbert pour prendre le commandement de la phalange d’artisans qu’il mettait sur pied pour soutenir l’effort de guerre dans les montagnes de glace. Yvan avait eu beau lui parler de la chance de devenir Chevalier, comme tout roturier acceptant de prendre la tête d’une phalange et de servir pendant un minimum de 5 cycles, elle n’avait jamais cru en son explication qu’il faisait cela pour les mettre tous les deux à l’abri en ces temps difficiles. La vie à Gardif n’était pas facile, mais elle ne l’était nulle part, et en tout cas il y avait beaucoup d’endroit où elle l’était bien moins.

Son mari partit un beau matin sans un mot, Carmen préférant faire semblant de dormir pour éviter une scène de séparation dont elle ne voulait pas. Il ne lui avait jamais donné de nouvelles. La seule information qu’elle reçut fut un envoyé du seigneur Gilbert lui annonçant la disparition de son mari durant une attaque nocturne, quelque part près d’un endroit appelé Estville. Visiblement, sa phalange participait à des exercices de nuit et ils avaient subi une attaque. Son mari n’était jamais rentré et son corps n’avait jamais été retrouvé. Seul son plastron couvert de sang avait été découvert quelques jours plus tard à deux miles de l’endroit où il avait disparu. Si Carmen avait cru à un miracle, les mois avaient effacé tout espoir et elle avait été officiellement déclarée veuve un cycle après la disparition de son époux.

Les technomagisters avaient pris ses enfants, les curatomagisters n’avaient pu les sauver et la Magna Ligua Magister lui avait enlevé son mari avec la complicité du seigneur local. Naturellement, Carmen en était venue à détester ce système qui avait vidé sa vie et qui lui réclamait toujours plus. Sous prétexte de l’utilisation d’une machine à Larme, les cognomagisters venaient régulièrement se mêler de ses affaires, prenant bien note de sa situation et surtout définissant une Taille de plus en plus élevée. Quand le dernier cognomagister était venu se mêler de trop près de sa vie, et de sa poitrine, il avait eu un malencontreux accident. Il faut aussi dire que ses sous-entendus sur la relation directe entre la hauteur de la Taille et l’affection que Carmen pourrait lui montrer n’avait pas été bien accueillis par cette dernière.

Pris de malaise dans son bain, le pauvre homme s’était noyé et avait été découvert le lendemain par la fille de maison de l’unique auberge de Gardif. Étrangement, personne n’avait demandé d’enquête et la vie avait repris son cours. Un nouveau cognomagister avait pris la place du précédent mais avait eu l’intelligence de garder ses distances et de définir une Taille acceptable.

Il y avait eu aussi les recrutements discrets de personnes de passage. Il n’était pas rare que des personnes sélectionnées par les cognomagisters ou recrutées dans les phalanges disparaissent sur le chemin de leur prochaine affectation. Généralement, elles étaient rattrapées très vite et envoyées directement vers l’Est sous la garde d’extractomagisters. On n’entendait alors plus jamais parler d’elles. Mais pour celles qui arrivaient à passer entre les mailles, la vie de fugitif était difficile et finissait bien souvent dans un fossé, terrassé par le froid ou la faim. Pour les chanceux, ils pouvaient tomber sur quelqu’un comme Carmen. Il suffisait qu’elle fasse acter l’embauche du fugitif à une date antérieure à sa disparition pour qu’il reparte de chez elle avec une nouvelle identité, validée par le cognomagister en charge de la vérification de l’atelier de Carmen. Chaque départ d’un fugitif vers sa nouvelle vie donnait à Carmen la sensation d’avoir donné la vie. Elle en ressortait un peu triste mais plus forte qu’avant.

Quand elle avait rencontré Reynhart, elle avait cru à un autre fugitif mais elle avait fini par découvrir qu’il s’agissait juste d’un autre être désespéré qui cherchait une vie. Elle l’avait observé de loin, sans se rapprocher de lui, même si ses histoires de mer déchaînée et de voyages sur les flots lui donnaient l’impression de retrouver une jeunesse enfuie depuis longtemps. Elle pouvait aisément imaginer la douleur qu’il avait ressenti quand il avait été obligé de quitter une mer qu’il aimait tant ! Et puis survint l’accident.

La trancheuse explosa, emportant avec elle la moitié de l’atelier ainsi que la majorité des ouvriers de Carmen. Elle avait donné des signes de faiblesse les derniers jours, habituels lorsque la Larme arrivait à sa fin de vie. Le reste était facile à deviner. Normalement, l’ouvrier en charge de la machine venait le signaler à Carmen qui pratiquait l’opération de remplacement, sans toutefois oublier de vérifier que la Larme était bien épuisée, sinon c’était l’explosion assurée. Visiblement, l’ouvrier n’avait pas voulu interrompre la réunion entre Carmen et le cognomagister et avait décidé de procéder au remplacement de la Larme avec pour conséquence la destruction de l’atelier.

Carmen avait été assommée par l’onde de choc et la première chose qu’elle avait vue à son réveil était Reynhart en train de la sortir des décombres de son bureau. Le cognomagister n’avait pas eu cette chance et son corps brisé gisait au milieu des décombres. L’ancien marin n’avait pas perdu son temps et avait rapidement organisé les survivants pour qu’ils partent à la recherche des blessés et des morts.Habitué à gérer des moments de crise, l’ancien marin avait fait preuve de sang-froid, sauvant la vie de plusieurs ouvriers tout en assurant un tri efficace des blessés. Carmen, de son côté, malgré une côte cassée, avait mis sur pied une infirmerie de fortune pour soulager les corps meurtris. Cette nuit-là, alors qu’elle s’offrait enfin une pause, elle avait surpris Reynhart, des larmes dans les yeux devant les corps des ouvriers décédés. Le meneur d’hommes avait aussi un cœur. Elle l’avait réconforté et ils avaient fini la nuit ensemble.

Finalement, lui qui ne faisait que passer n’était plus reparti. Aujourd’hui, Carmen s’appuyait sur lui pour remonter l’atelier et assurer les commandes en retard. Et en était tombée amoureuse au passage. Mais déjà, des rumeurs circulaient dans le village à propos de la prochaine campagne de recrutement du seigneur Gilbert, la guerre à l’Est ayant décimé les dernières phalanges envoyées. Vu l’état des malheureux qui avaient reçu l’autorisation de rentrer, Carmen pouvait aisément le croire. Cette fois, elle ne se laisserait pas faire. Si quelqu’un venait essayer de lui prendre à nouveau son bonheur, elle saurait l’accueillir, tout seigneur qu’il soit. S’il le fallait vraiment, elle connaissait une des servantes du manoir de Gilbert qui pourrait la faire entrer une nuit ; et là, apporter une collation nocturne aromatisée à « la faiseuse de veuve », un champignon qu’on trouve à foison dans les bois de Galdif, serait un jeu d’enfant …

Intylzah
Pour le Studio 09.
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #19 le: 10Mai, 2016, 18:08:53 »

Bonjour,

Le studio 09 est heureux de vous présenter son dernier jeu de rôle : Altro Mondo.

« D’un côté, un monde se meurt, saigné à blanc par notre faute, bien que peu de gens dans les rangs des Magisters le reconnaissent de bon gré. Ils auraient trop peur de se faire lyncher. Les forêts dépérissent, les récoltes s’amenuisent, les saisons ne sont plus ce qu’elles étaient. Les animaux mutent et d’étranges créatures apparaissent. Quant aux hommes… Qui aurait cru que nous soyons si dépendants de notre environnement ? Nous sommes capables de tellement de choses ! Nous creusons des canaux, nous faisons pousser des plantes, nous élevons des animaux, nous étions, le pensions-nous, les maîtres de la nature… Quel cuisant échec que le nôtre !
De l’autre, un monde naît, luxuriant, sauvage, abondant. On ne doit sa découverte qu’à un funeste hasard et s’y rendre est plus aléatoire qu’affronter les flots tumultueux de la Mer Désespérée. L’Altro Mondo est une promesse de survie, une seconde chance, le bout lumineux d’un tunnel obscur. Mais il n’est pas encore conquis. L’Altro Mondo doit encore être dompté, et cela pose question. Devons-nous apprendre de nos erreurs ? Serons-nous capables de nous mesurer dans notre expansion ? En tout cas, la tâche sera rude. Les Passages ne sont pas de simples portes et ne fonctionnent pas toujours selon notre bon vouloir. Envoyer quelqu’un de l’autre côté, c’est signer son arrêt de mort, dans l’espoir qu’un jour, nous puissions trouver dans l’au-delà la rédemption de nos péchés. »

-   Extrait du journal intime d’un Magister retrouvé mort dans la jungle de l’Altro Mondo.



Ce livre de 262 pages grand format contient :
- Un scénario en deux parties permettant de découvrir l’Altro Mondo
- Une présentation des ères à venir pour l’Altro Mondo
- Une description “bac à sable” de l’Altro Mondo verdoyant
- Une campagne d’introduction aux Baronnies en trois scénarios
- Le système D6 et son adaptation aux spécificités d’Altro Mondo
- Une description détaillée des Magisters, caste emblématique des Baronnies
- Tous les secrets du monde
- La description des Baronnies agonisantes

Il est disponible :
- Sur notre site : Studio 09
- Sur lulu
- Sur  Rapide.jdr

Concernant la version papier nous proposons deux couvertures différentes au choix : le chevalier ou la curatomagister. Bien évidemment hormis la couverture rien ne diffère.

Vous trouverez un extrait pdf du jeu sur le site Studio 09



Intylzah
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #20 le: 14Mai, 2016, 17:00:17 »

Une critique du jeu sur le grog :
http://www.legrog.org/jeux/altro-mondo/altro-mondo-fr#0
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #21 le: 19Mai, 2016, 22:15:49 »

Vous voulez jouer rapidement, sans perdre de temps à créer des personnages ?
Découvrez 12 pré-tirés illustrés (par Zhy et Yann Thomas) : https://lc.cx/4aRz

Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
intylzah
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 154


WWW
« Répondre #22 le: 18Février, 2017, 16:43:29 »

Bonjour,

Le studio 09 est heureux de vous annoncer la sortie du premier supplément pour Altro Mondo :
Chronica Magistériale, l'ère des Pionniers.

Un livre grand format (us letter), couverture souple, agrafé, de 80 pages, disponible sur lulu :
http://www.lulu.com/shop/studio-09/altro-mondo-chronica-1/paperback/product-23072797.html



Le livre de base d'Altro Mondo vous proposait de découvrir les Baronnies agonisantes et l'Altro Mondo verdoyant. Ce premier supplément est l'occasion pour vous de faire vivre à vos joueurs la première époque du jeu : l'ère des Pionniers.

Cet ouvrage est divisé en trois parties :
- L'atelier d'Herbert le Technomagister contient des aides de jeux, notamment un générateur de missions dans l'Altro Mondo,
- L'encyclopédie des Cognomagisters propose de nouveaux personnages, des créatures, des plantes et des lieux pour peupler votre Altro Mondo,
- La bibliothèque des ombres présente pas moins de trois scénarios pour vivre la grande aventure.


Le sommaire détaillé :
[size=85]0 : Ambiance................................................................. 4
Une question de justice......................................................................... 4
Carte des Baronnies.................................................................................7
I - L’atelier d’Herbert le Technomagister..................... 8
Du régionalisme..................................................................................... 8
Liste de prénoms des Baronnies....................................................... 12
Générateur de missions dans l’Altro Mondo.................................. 14
II - L’encyclopédie des Cognomagisters.................... 20
Altros (Les)........................................................................................... 20
Arbre à Mystères................................................................................... 21
Bruisseur (Le)....................................................................................... 22
Gorge Rousse (La).............................................................................. 24
Grands Gris (Les)................................................................................ 25
Lys Purificateur..................................................................................... 26
Marche Sud-Est.................................................................................... 27
Mousse dévorante (La)....................................................................... 29
Ombre (L’)............................................................................................ 30
Planeur embusqués.............................................................................. 31
Poche à Gaz........................................................................................... 32
Profonds (Les)...................................................................................... 33
Reine et ses soldats de chitine (La)................................................... 34
Rétrogrades (Les)................................................................................ 36
Vermine de Glace (Les)...................................................................... 37
Volmars (Les)....................................................................................... 38
III - La bibliothèque des Ombres............................... 40
Le Festival du Chasseur....................................................................... 40
Lamine : Rhizome................................................................................ 56
Bwama : pollinisation......................................................................... 67[/size]

Je vous rappelle que le livre de base est aussi disponible sur lulu.com (http://www.lulu.com/spotlight/d6integral ) ou le site du studio 09 (http://www.studio09.net/ )

Intylzah
Journalisée

le blog présentant Oikouménè, Supra-Mortel et Engrenage : http://machine-a-creer.over-blog.com/
Pages: 1 [2]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: