Les Salons de la Cour

18Septembre, 2019, 03:42:22
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 28 29 [30] 31 32   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Vos bandes dessinées du moment  (Lu 89604 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 220



WWW
« Répondre #435 le: 02Août, 2016, 15:24:08 »



Lire El ingenioso hidalgo don Quijote de la Mancha en version originale peut causer un fort mal de tête, voire un abandon de la lecture de cette œuvre majeure de la littérature occidentale (je fais partie de ceux qui ont eu du mal à s'y frotter).
Se plonger dans une de ses adaptations réussies peut, en revanche, donner grand plaisir à découvrir l’œuvre et envie de se revenir vers l'original.

Le Don Quichotte de Rob Davis (2015, éditions Warum, 978-2-365-35061-7 et 978-2-365-35080-8 respectivement, pour les tomes 1 et 2) est une approche qui a vraiment su m'accrocher, tant par le graphisme que par le ton du récit et des dialogues. Une agréable manière d'écouter ce que Cervantes avait à nous dire.

La présentation sur le site de la Bédéthèque :
http://www.bedetheque.com/serie-46434-BD-Don-Quichotte-Davis.html

Plus d'infos sur l'auteur et son œuvre sur son blog :
http://dinlos.blogspot.fr/
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 794



WWW
« Répondre #436 le: 21Septembre, 2016, 11:02:19 »

Gros pavé de plus de 200 pages, Shangri-la traite de sujets tels que la terraformation, la toute puissance de certaines entreprises, du devenir de l'humanité : bref, c'est un ouvrage de science-fiction avec du sens et un graphisme qui fait mouche. Ca ne se lit pas d'une traite (il m'a fallu des pauses) mais c'est assurément une BD qui fera date. 

Journalisée

FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 794



WWW
« Répondre #437 le: 14Octobre, 2016, 15:10:57 »

A l'opposé de la précédente BD citée, Le jour où le bus est reparti sans elle narre la rencontre que fait une jeune femme...avec elle-même, finalement,  à l'occasion d'un week-end de méditation qu'elle rate.

Une jolie parenthèse, très dans l'air du temps, qui permet, le temps de quelques respirations...eh bien, de respirer, justement.
Journalisée

cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #438 le: 23Janvier, 2017, 22:31:18 »

"Si ce n'est toi ..." clôt la série de "cape et de crocs", d'Ayroilles et Masbou.


De Cape et de crocs est une série 12 albums qui comme son nom l'indique raconte un histoire de cape et d'épée dans un univers partiellement  animalier.
Nous avons donc notre lot de duels, complots, demoiselle en détresse, pirates, réparties cinglantes, cascades rocambolesques et j'en passe.là nous restons en territoire connu. C'est bien mené, bien dessiné, percutant joli, drôle et efficace. Mais la vrai force de cette BD, c'est qu'elle est truffée de référence,  pieds de nez et clins d’œil.
On y retrouve de nombreuses références aux trois mousquetaires, à Molière et à Cyrano.

Bon plus précisément "Si ce n'est toi ..." forme avec "20 mois avant" un diptyque centré sur le personnage d'Eusèbe, un lapin très naïf, bon et mignon. Diptyque qui réponds à la question "mais qu'allait-il faire dans cette galère.
Oui tout ça pour ça, le reste est à l'avenant.

PS : Pour ceux qui connaissent, ce sont les mêmes auteurs que Garulfo dans un ton très similaire.
« Dernière édition: 23Janvier, 2017, 23:45:02 par Gothlied » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #439 le: 23Janvier, 2017, 23:43:01 »

On vous avez déjà fait le coup de l'éditeur, qui oublie de traduire une BD et qui fournit un livret séparé pour comprendre les pages en anglais ?

Ben les éditions Cornélius avec VorteX de Charles Burns l'on fait.



Et vous savez quoi, on s'en fout un peu. VorteX est plus un prolongement graphique de l'univers de la trilogie toXic / la Ruche / Calevera.
Univers qui rend, en même temps, hommage à Tintin de Hergé et à William Burrough.
Le premier par le trait, le second pour le contenu.

On est donc dans de la ligne claire pour suivre les délires d'un camé : Dough.
Dough est un jeune homme, probablement étudiant en art. Il en est à un moment difficile de sa vie entre son père mourant, une nouvelle petite amie et la drogue ; beaucoup de choses sont confuse dans sa tête et il lui arrive de délirer, de se croire dans un monde sordide remplis de monstruosités.

N'essayez pas trop de chercher l'intrigue de ce récit très décousu, par contre son univers mental est fascinant, on dirait du Jérôme Bosch en plus moderne et beaucoup plus sale.

« Dernière édition: 23Janvier, 2017, 23:46:02 par Gothlied » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #440 le: 23Janvier, 2017, 23:47:02 »

Le Don Quichotte de Rob Davis (2015, éditions Warum, 978-2-365-35061-7 et 978-2-365-35080-8 respectivement, pour les tomes 1 et 2) est une approche qui a vraiment su m'accrocher, tant par le graphisme que par le ton du récit et des dialogues. Une agréable manière d'écouter ce que Cervantes avait à nous dire.
Très sympathique en effet
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #441 le: 26Janvier, 2017, 12:48:37 »

Les meilleurs ennemis de David B et  Jean-Pierre Filiu raconte les rapports entre les USA et le moyen-orient (du Maghreb au Pakistan) au travers de plusieurs crises.



La géopolitique complexe en BD ça fonctionne bien. Le dessin permet d'alléger un texte abrupt et concis ; les différents intervenants devenant très reconnaissables.
La capacité de la BD à donner de la force à du texte fonctionne ici en plein. Surtout que le style de David B est ici très pertinent pour des illustrations "abstraites".
Il fait de multiples trouvailles graphiques : des canons qui se transforment en bras, des visages qui deviennent des bombes, des personnages (ou des fusils) se cachant dans des turbans..

Le dernier tome est un peu différent des autres, puisque les crises traitées sont toujours d'actualité.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #442 le: 01Juin, 2017, 14:53:24 »

Dernier coup de cœur ; Habibi de Craig Thompson.



Dans un émirat imaginaire, c'est l'histoire de deux enfants, esclaves fugitifs, qui grandissent.

Je sais que c'est un peu sec comme résumé, mais comme le livre fait plus de 666 pages, et si l'histoire est intéressante, ce qui nous importe c'est le parcours initiatiques des deux personnages qui nous intéresse, leurs rencontres, leur cheminement émotionnel ...

Graphiquement c'est très fort, du pure noir et blanc avec de nombreux passages allégoriques laissant un place importante à la calligraphie arabe, aux schémas à la croisée des symboles ésotériques, des formes géométriques et de l'art arabe.

Au niveau de ton, on est dans le mélodrame avec une forte dose de mysticisme. Mais les personnages ne subissent pas leur sort. S'ils sont confrontés à des sujets abjects (l'esclavage sexuel, la prostitution de mineur, l'automutilation, la destruction de son environnement...), ils ne subissent pas ces drames, ils y sont confrontés mais agissent.
C''est d'ailleurs traité avec suffisamment de distance pour que l'on soit dans le mélodrame et pas dans le sordide ; ça reste beau puissant et humain.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Le Guet
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 794



WWW
« Répondre #443 le: 12Juin, 2017, 16:59:56 »

Je viens de terminer la série "Metropolis" (oui, je sais, je retarde un brin) de Lehman, De Caneva et Martinos :

Cette série (en quatre volumes) n'est pas très éloignée de la Brigade Chimérique, en ce sens qu'elle explore une uchronie où, en 1935, la France et l'Allemagne célèbrent 75 années de paix, alors qu'un attentat secoue Metropolis, la capitale.
Si vous avez apprécié la dite brigade, vous devriez être séduits par Metropolis : à la fois intelligent et beau, ce cycle m'a emballé du début à la fin, ou presque. On est à la fois dans le polar, dans l'intrigue politique et le drame psychologique, avec cette grande histoire où se croise M le Maudit, le Dr Freud et ...chut ! j'en ai déjà assez dit. 
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Les Rêveurs
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 591



WWW
« Répondre #444 le: 08Septembre, 2017, 10:20:49 »

Vous aimez la SF?
Vous aimez la bonne BD mature?
Vous aimez des personnages forts comme Ellen Ripley?
Voici le Graal, le Philip K Dick de la BD.
[/img]
Journalisée

El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #445 le: 30Septembre, 2017, 02:14:02 »

Sympa, j'ai bien accroché!

Tu devrais nous tenir au courant quand la BD sera bouclée, perso j'ai un peu du mal avec le trucs par épisodes, c'est un peu comme les séries: je préfère avoir une saison sous la main, et savourer à mon rythme.

Par contre, je suis peut-être aveugle, mais impossible de trouver le nom de l'auteur sur le site?!?
Journalisée
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 387



« Répondre #446 le: 06Octobre, 2017, 13:06:39 »

Effectivement, c'est très sympa, ca me plait beaucoup aussi 
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd
Into London 1814
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 815



WWW
« Répondre #447 le: 09Octobre, 2017, 14:25:39 »

Prof. Fall d'Ivan Brun et Tristant Perreton m'a permit enfin de comprendre une formule que j'avais toujours considéré comme un lieu commun de plumitif peu inspirée : considéré une ville comme personnage.



Et dans ce cas, cette ville, c'est ma ville, c'est Lyon.
Je peux voir certains des lieux évoqués depuis mon balcon ; alors forcément ça me touche peut-être plus.

(bon maintenant que j'ai compris cette expression, je confirme : c'est un lieu commun, peu pertinent de plumitif mal inspiré).

J'ai déjà parlé d'Ivan Brun et de no Comment. Il racontait des histoires muettes ignoble mais drôle, u d'un humour très noir contrebalancé par des images très colorées au dessins s'inspirant du manga et du kawaï.
Bon là; le dessin est en nuances de sépia avec des paroles. Nous sommes passé d'un humour noir à du noir sans humour avec des scènes sordides.

Le pitch : Michel Morel, archiviste à l'assurance maladie (forcément avec des job, comme cela ça ne pouvait que me parler). a des fantasme de défenestrations, toujours au même endroit , sur le chemin du travail., jusqu'au jour où il apprend que quelqu'un s'est suicidé justement à cet endroit précis. Il décide de mener l'enquête, et pour se se donner du temps il feint une dépression, qui est en fait bien réelle. Nous suivons ensuite son enquête sous antidépresseurs.

Ce n'est pas la première fois que je lis quelque chose qui essaye d'aller très loin dans le noir, à part pour l'enfance du héros, Prof Fall n'en fait pas des caisses, ce qui qui le rend très crédible.
Au final, une excellente BD si l'on est allergique à la guimauve.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 477



WWW
« Répondre #448 le: 09Octobre, 2017, 16:02:41 »

On m'a offert ça, je ne sais ce que ça vaut :







Comme je n'ai jamais réussi à lire Camus... je verrais si j'accroche avec l'adaptation bd.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 371



« Répondre #449 le: 17Décembre, 2017, 13:30:19 »

On vient de m'offrir le premier Tome de Les vieux fourneaux de Lupano (Alim le Tanneur, L'Ivresse des Fantômes) et Cauuet (Le loup en Slip)



Hé bien c'est très bon, un brin émouvant mais surtout très drôle. Une belle aventure avec 3 vieux, une jeune femme enceinte a qui on a bombé la guérite ? Que demander de plus ? A la fin de ce premier tome je me suis dit : "Déjà fini ?" A lire au moins 
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Pages: 1 ... 28 29 [30] 31 32   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: