Les Salons de la Cour

31Mars, 2020, 10:15:12
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 32   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Vos bandes dessinées du moment  (Lu 97307 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Le Guet
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 001



WWW
« Répondre #30 le: 19Octobre, 2007, 23:30:18 »

Inconnu au bataillon, et le restera, parce que ta critique ne donne guère envie de se ruer.

Alex Alice s'est fait un nom avec la série "Le Troisième Testament".
Journalisée

Glorfindel
Invité
« Répondre #31 le: 19Octobre, 2007, 23:39:36 »

Inconnu au bataillon aussi.

Sinon, je viens de lire "Le Pavillon de l'aile ouest", une BD chinoise, et j'ai beaucoup aimé. Semblerait qu'il s'agisse d'une libre adaptation d'une pièce de théâtre classique en Chine.

Scénaristiquement, c'est une intrigue de théâtre qui ne déroute pas le lecteur occidental: un couple d'amants, des parents opposés à leur mariage, un rival, une soubrette espiègle et secourable... On retrouve nos marques. C'est presque du Molière, sauf que ça se passe dans la Chine médiévale. Cet aspect m'a paru plutôt intéressant, mais je ne suis pas un connaisseur de la période et ne peut pas juger de la qualité de la reconstitution.

Graphiquement très beau, avec plein de couleurs et des dessins très détaillés.
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 045



WWW
« Répondre #32 le: 20Octobre, 2007, 12:59:02 »

Bon on va retourner sur mes bonnes surprises :
Charles Burns Auteur américain. C'est de la ligne claire en noir et blanc se déroulant plus ou moins dans les années 50.
Par contre, on est loin d'Hergé, très loin, très très loin.
On est dans quelque chose d'assez tourmenté. Les thèmes centraux sont la transformation du corps et les conventions de la middle class américaine. Quand je parle de transformation, je parle de transformations physiques. on trouve une femme avec un queue, un homme à deux bouches, beaucoup de gens ayant des problèmes de peau ou ayant le visage complètement ravagé.

On trouve
Big baby : trois istoires vécu par un gamin influençable. On ne sait trop si ce qui se passe est rel ou dans son imagination (une centaines de pages, édition Cornélius).  Des trois c'est la moins bonne
A fleur de peau trois histoires où la modification du corps est importante. Bien écrit, bien scénarisées. J'ai beaucoup aimé (une centaine de pages édition Cornélius)
Black Hole un pavé tournant autour d'ado et d'une peste ado, une MST n'affectant que les adolescents. C'est un des Essentiels d'Angoulême. (Delcourt)

Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Alias
Flying Miaou
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 545



WWW
« Répondre #33 le: 21Octobre, 2007, 00:35:09 »

Je viens de me faire décoller la face par Iron Man: Hypervelocity, scénarisé et monté par Adam Warren, avec Brian Denham aux pinceaux. Je n'aime pas les comics de superhéros en général, c'est le nom d'Adam Warren qui m'a attiré et... la vache!

Le titre n'est pas de la pub mensongère: ça va à Mach beaucoup, avec tous les fétichismes habituels de Warren: hypertechnologie, transhumanisme, IA, gros logos lumineux, bagarres survitaminées et humour décalé. J'adore!
Journalisée

Stéphane "Alias" Gallay, Auteur Mégalomane de Tigres Volants (www.tigres-volants.org)
Blog à Part: troisième époque
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #34 le: 22Octobre, 2007, 21:07:02 »

Un peu sévère Cav', non?

Je ne pensais pas, car je suis un vrai fan de Thorgal... Mais quand il a effacé son nom de chez les Dieux, que c'est Jolan (mal dessiné, je trouve) qui est devenu le héros principal, puis que les auteurs se sont rendu compte que les fans voulaient lire Thorgal et pas Jolan, et lui ont rendu la mémoire,... c'est vraiment devenu décousu... Et en même temps, les scénarii (et donc les volumes) devenaient de plus en plus fins et moins intéressants...

Je ne connais pas ce dernier Thorgal, mais je préfère garder de lui le souvenir du pays Qâ...

(mais ne vous inquiétez pas, je finirai bien par le lire, ce dernier tome...)     
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Le Comte
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 107

funfzehn Minuten backen und keine eier


« Répondre #35 le: 23Octobre, 2007, 07:48:47 »

Au niveau ligne claire américaine, je ne saurai que chaudement conseiller David Boring de Daniel Clowes: l'histoire d'une fin du monde racontée pas comme les autres, tournant autour d'un personnage principal à la fois insignifiant (d'où son nom) et fascinant. Comment passer à côté de la fin du monde en lorgnant dans le décoleté de sa voisine. C'est un peu du Boris Vian en BD, amerloque qui plus est, c'est joli à regarder et les "trouvailles graphiques" (comme on dit dans Teknikart) sont subtiles et efficaces.

Pour revenir à l'Europe, je viens de claquer des thunes dans le gros Maharadjah de Joan Sfar et y'a rien à faire: face à lui j'ai autant d'esprit critique qu'une adolescente anorexique devant le dernier Justin Timberlake. Que dire? Carnet de route habituel pour Sfar, grosse claque dans ma face de dessineux foireux. Ce type a l'art de tirer des traits qui ont l'air simples et maladroits, mais impossible de faire les même. L'oeil ne s'y trompe pas: sa compo est d'une puissance dingue et son style fluide s'adapte à toutes les ambiances, toutes les situations, et trouve le ton graphique juste à chaque fois. Franchement, entre lui, Moebius et Tayo Matsumoto, y'a de quoi vous dégoûter de dessiner. Enfin, avis perso, quoi.
Journalisée

On peut définir l'intelligence comme la capacité à mettre en relation. La personne intelligente voit plus que le sens d'un signe. Il dégage un sens supérieur, différent, du lien entre plusieurs signes.
Le Comte
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 107

funfzehn Minuten backen und keine eier


« Répondre #36 le: 23Octobre, 2007, 07:54:03 »

Tiens, en parlant de Moebius: très inspiré mais très bon, Planète Lointaine, de Li-An, Delcourt, pas cher, très joli. Une histoire d'aventure / SF semi-parodique, comme si Vance avait scénarisé du Giraud à la grande époque de Pilote. Le scénario est improvisé mais ça ne se sent pas trop (ou quand ça se sent, ça fait du bien), le dessin est vachement virtuose (l'auteur est autodidacte), et les idées arrachent la tête comme un gros bédo. A acheter avant un long voyage en train.

En passant, dans le même format (demi, N/B) chez les Humanos, réédition de La Folle du Sacré Coeur, le dernier Jodorowsky avant la Crise du Melon™: on s'y moque des gourous et des fans écervelés sur fond de psychanalyse de bazar pas sérieuse, le tout dessiné par son pote Giraud (on en sort pas). C'était avant que les fans écervelés et la psychanalyse de bazar ne deviennent son fond de commerce, à Jodo. La grande époque où il était juste cinéaste/scénariste.
Journalisée

On peut définir l'intelligence comme la capacité à mettre en relation. La personne intelligente voit plus que le sens d'un signe. Il dégage un sens supérieur, différent, du lien entre plusieurs signes.
tootsif
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3


« Répondre #37 le: 23Octobre, 2007, 13:28:07 »

Haaaa la folle du sacré coeur c'est juste exceptionnel d'humour critique : comment tourner en dérision nos pseudos intellectuels  et le moutons qui les suivent.

En parlant du grand Jodo (et oui je suis fan) ce dernier sera en conférence et dédicaces à BDBOUM à Blois le 16 novembre je crois.
Sino je viens de me lire les 2 premiers volumesBOUNCER avec Jodo au scénar et Boucq aux dessins. Série hommage au western italien vraiment très réussie tant dans la forme (le dessin est vraiment agréable avec des "gueules") que dans le fond.

Je recommande aussi le premier tome de Long John Silver de Laufray et Dorison : qu'est devenu ce personnage après l'Ile au Trésor ? Voilà un sujet fascinant. Certes ce premier tome est plus un tome d'exposition (4 sont encore prévus) mais l'on sent une histoire sombre avec des dessins aux diapasons (même si je trouve les cases par moment trop petites et que certains personnages ont des visages assez changeant).
Journalisée
Bertram
Mouton noir
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 46



« Répondre #38 le: 25Octobre, 2007, 19:37:41 »

Pas vraiment une BD :



L'auteur est né en Tchécoslovaquie, juste après guerre.Il raconte de façon romancée sa jeunnesse.

Ce livre est à la fois conte, document et témoignages.Un dessin et une vision de l'Ouest naïve mais un joli livre pour enfant que les adultes piqueront en cachette.
Journalisée

Courir moins pour penser plus.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 424



WWW
« Répondre #39 le: 21Décembre, 2007, 18:38:36 »

Si vous voulez allez soutenir vos albums 2007 préférés, rendez-vous sur le site de la bédéthèque. Les votes sont ouverts à tous, il suffit d'être inscrit.
« Dernière édition: 21Décembre, 2007, 18:46:32 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 385



« Répondre #40 le: 28Décembre, 2007, 17:56:24 »

J'ai relu Silence de Comès

L'histoire : un muet et simple d'esprit, exploité par son immonde patron, un fermier influent dans une région des Ardennes, va faire l’apprentissage de la haine et de l’amour. Du grand Comès pour une bd fantastique et intimiste, un classique.

Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Mortlock
Lutin d'ovalie
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 385



« Répondre #41 le: 04Janvier, 2008, 20:40:59 »

Mortlock : Silence est une claque ! Le genre d'albums qui ne lasse pas, un cran au-dessus de ce point de vue que La belette même si je ne me l'explique pas totalement. Peut-être manque-t-il des personnages aussi troubles que dans Silence ?

Ah oui ! C'est une grande claque ! Tant au niveau du scenar que du graphisme. Le noir et blanc ça a de la gueule ! Je n'avais pas osé être aussi enthousiaste  Et je suis tout à fait d'accord avec toi Silence est superieur à La Belette, maintenant c'est quand même du très bon aussi.
Journalisée

Il n'était pas ailier, il n'était pas pilier, il nétait pas talonneur, il n'était pas entraineur... Mais alors qui était-il ?
Il était un petit navireuh ! il était un petit navireuh ! qui n'avait ja ! ja !  jamais navigué ohé ohé !!!!
Loris
Chair-Leg of Truth
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 698



« Répondre #42 le: 06Janvier, 2008, 00:03:49 »

Une amie, en parlant de Lost Girl, après que je lui ai déballé le pitch ci-dessus.

-C'est du cul, mais bien, donc?
-Bah... oui?
-Eh ben fallait le dire.


Y'en a plein, du cul bien. Druuna, par exemple (les premiers, du moins).

Loris.
Journalisée

"Bref, moi qui ait été élevé avec la fausse croyance que Tolkien avait écrit la bible de la fantasy, je découvre une fois de plus que c'est faux. Howard, Lovecraft et Lieber sont les vrais apôtres du genre. Ceux qui prétendent le contraire sont des hérétiques." ~ Cédric, de Hugin & Munin
Alias
Flying Miaou
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 545



WWW
« Répondre #43 le: 06Janvier, 2008, 13:21:59 »

Ou XXXenophile.
Journalisée

Stéphane "Alias" Gallay, Auteur Mégalomane de Tigres Volants (www.tigres-volants.org)
Blog à Part: troisième époque
Loris
Chair-Leg of Truth
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 698



« Répondre #44 le: 06Janvier, 2008, 16:32:35 »

Ou XXXenophile.

J'ai pas trouvé ça défenestrant. Rien de nouveau par rapport aux Fadas du zizi ou à la Famille Freudipe  de Leclaire. Bref : bof.

Mais j'ai juste lu le premier tome en franssé, aussi.
Loris.
Journalisée

"Bref, moi qui ait été élevé avec la fausse croyance que Tolkien avait écrit la bible de la fantasy, je découvre une fois de plus que c'est faux. Howard, Lovecraft et Lieber sont les vrais apôtres du genre. Ceux qui prétendent le contraire sont des hérétiques." ~ Cédric, de Hugin & Munin
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 32   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: