Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:41:46
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [scénario] L’eau et le feu  (Lu 1182 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cccp
Modérateur
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 824



WWW
« le: 26Mai, 2013, 08:32:04 »

L’eau et le feu

Trame générale

Les personnages sont témoins et acteurs de la christianisation du Danemark. L’action se passe à Elseneur, où se déroulent deux duels pour le pouvoir et pour les âmes Deux sages luttent pour convertir et instruire les Jutes, un chrétien et une païenne. Deux rois luttent pour imposer leur souveraineté.

L’histoire reprend des éléments de Beowulf et d’Hamlet.

Bande son : Der Fliegende Holländer de Richard Wagner

Protagonistes

  • Rotgart était ancien roi des Jutes. Il était censé régner conjointement avec son frère Fengo, mais il prenait les décisions seul. Il vient de mourir.
  • Le roi Fengo est le frère de Rotgart. Il était roi, mais mis-à-part des questions de justice, ce n’était qu’un conseiller. Son frère lui faisait peur et il a peur de son fils. Il est chrétien et barbare.
  • Emblet roi des Jutes est le fils de Rotgart, il est donc son héritier. Il a peur que son oncle ne veuille le tuer, il préfère se faire passer pour fou. Il est amoureux d’Ophidia et refuse de se convertir, même s’il a été éduqué par Unferth.
  • Saint Unferth est un vieux missionnaire qui tente de convertir les Jutes et d’éduquer la noblesse.
  • Ophidia, la belle Ophidia est la fiancée d’Emblet, ils ne sont pas mariés selon le rite catholique. Mais c’est aussi une prêtresse païenne, une sorcière donc. Elle symbolise l’âme du peuple Jute
  • Rosequaire d’Holstein est un jeune chrétien issu de la noblesse jute. Il permet d’introduire les différents personnages. Il est là pour les suppléer s’il ont besoin d’un traducteur, d’un marin, d’un lettré...
  • La soeur de Grendell est une femme hideuse et violent soeur du monstre tué par Beawulf. Elle symbolistes les anciennes croyances.

NB : les Jutes parlent un dialecte du norrois, que les personnages ne comprennent pas s’ils n’ont pas le talent cosmopolitisme. Les personnages peuvent se faire comprendre des personnages principaux, exceptée la soeur de Grendell, qui n’est pas très douée pour communiquer, et Ophidia, qui fait mine de ne pas comprendre les personnages dans la première partie du scénario.

Introduction

Pourquoi les PJ vont ils au Jutland ?

Ce scénario peut suivre l’Antéchrist, les héros sont à la recherche d’une des douze furies qui s’est échappée. Celle-ci s’est embarqué pour le Danemark et les héros la poursuivent.

Ce scénario peut précéder le combat du coquatrix et du basilic. Les héros se rendent chez le roi des Jutes afin de le convaincre de s’allier contre les Frisons ou au moins de rester neutre.

Sinon à vous de trouver une raison pour laquelle les héros peuvent aller à Elseneur.

Déroulement
Introduction

Les personnages sont en route pour le Jutland, pour des raisons diverses. Alors que le voyage tire vers sa fin, que les côtes du Jutland sont en vue. le ciel s’obscurcit.

Le vent se lève progressivement. Que les personnages se pressent pour arriver ou qu’ils décident d’accoster avant qu’une tempête ne se lève, ils font une rencontre étrange. Le vent et le courant apportent une barque sur laquelle se trouve un guerrier enflammé l’épée à la main. Il semble rire dans sa course. Le vent s’est levé et la mer est grosse, il est dangereux de se rapprocher de l’embarcation, mais si les héros sont encore en mer, ce n’est pas impossible.

Ce guerrier n’est pas un spectre, c’est la dépouille du roi Rotgart. Conformément aux rites jutes, la dépouille royale est armée, elle est maintenu droite sur un bateau-sépulture auquel on met le feu avant de laisser le courant l’emporter. Le rire n’est que le bruit du vent et de la houle modifié par l’imagination des héros.
État des lieux

Depuis de nombreuses années les jutes ont deux rois, les frères Rotgart et Fengo. Le premier est impétueux et colérique, le second calme et réfléchis. S’il règnent conjointement Rotgart s’occupe de la guerre t de commander les hommes, Fengo plus en retrait rend la justice.

Il y a quelques années, un missionnaire : Unfert arrivât au Jutland afin de le christianiser. Rotgart ne veut pas de cette foi nouvelle et l’interdit d’évangéliser. Fengo, intéressé par le savoir de l’homme, l’autorise à rester. Il lui donne un scriptorium et lui demande d’apprendre à lire et à écrire là quelques jeunes nobles jutes. Unfert leur apprit l’écriture en se sevrant de l’acte des apôtres et les épîtres de Paul.

Rotgart vient de mourir. Deux conflits vont devoir se résoudre :
  • pour le pouvoir entre Emblet et Fengo: le fils et le frère de Rotgart
  • entre Unfert et le paganisme jute symbolisé par Ophidia

Arrivée

Les héros arrivent à Elseneur. La ville est en deuil, elle vient de perdre son roi, mort récemment, peut être d’une indigestion. Tout le monde est attristé, mais son fils à l’air abattu. En fait, il pense que son père a été empoisonné par son oncle et il craint pour sa vie. Malgré la peine, les personnages sont bien accueillis. Tout particulièrement par un jeune seigneur : Rosequaire, celui-ci est fasciné par les personnages et se propose d’être leur guide. Il leur présente Unfert comme un saint, Fengo comme un roi sage et juste. Selon lui Emblet, le fils de l’ancien roi, est un gai compagnon ; mais son attitude est en contradiction flagrante avec cette assertion. Il se tient à une place d’honneur, reste le nez plongé dans sons assiette sans rien manger, sans un regard. Il ne quitte pas son assiette quand une belle femme au teint livide, Ophidia, tente de le consoler. Rosequaire mentionne aussi Bernard, Marcel et François, trois moines copistes aux ordres d’Unfert. La soirée n’est pas très joyeuse même si les convives tentent de faire bonne figure. Un poète commence à faire une éloge funèbre de Rotgart et conte la légende de Beowulf, les rôles qu’ont tenu Rotgart et Unfert, comment il a vaincu Grendell et sa mère. Il ne raconte pas la fin de la légende car il est interrompu. Emblet sort de sa torpeur, il saute sur la table, arrache ses vêtements, ulule, il prend des oeufs et les jette à l’assistance, s’asperge de vin. Il est devenu fou de douleur d’avoir perdu son père. Les personnages devront le maîtriser avant qu’il ne fasse quelque chose de particulièrement inélégant ou de dangereux. Il n’oppose guère de résistance.

Départ
Après la crise d’Emblet, Fengo et Unfert se concertent. Ils estiment qu’il faut le soigner, mais pas ici, ils décident de l’envoyer à Lübeck, à la cour du roi des Angles.

Là, il pourra être traité correctement. Pour ne ne pas l’humilier, ils donnent un prétexte à son voyage : il part en ambassade auprès du rois des Angles afin de lui apprendre la mort de Rotgart, de lui apporter une missive et lui assurer l’amitié des rois Jutes. Rosequaire doit l’accompagner pour le surveiller et le protéger. Mais avant de prendre congé des personnages, celui-ci les présente à Unfert et à Fengo. Il transmet leur requête. Fengo les accueille, les couvre de cadeaux : de l’ambre et du petit-gris. Il ordonne de réparer et de réapprovisionner le bateau des personnages. Unfert leur montre son scriptorium et entre autre l’évangile qu’il est sur e point de terminer. Celui-ci est superbre, il reprend un crucifix en ivoire sur sa couverture. Les enluminures son magnifiques, mais les dernière pages n’ont pas encore été finies. UUnfert offre son aide en même temps que le livre, ils pourront venir le chercher dans quelques jours, le temps qu’il soit achevé.

Après le départ d’Emblet et de Rosequaire, les personnages peuvent se consacrer à la raison de leur venue. Leurs hôtes sont conciliant et aident du mieux qu’ils peuvent les personnages mais il est important qu’ils n’arrivent pas à remplir leurs objectifs immédiatement.


Attaque
Unfert voulait évangéliser les Jutes, mais Rotgart l’a interdit. Unfert est resté à sa cours comme lettré. Il a apprit à lire et à écrire à certaines nobles : Rosequaire, Fengo et Emblet. Il a respecté l’interdit de Rotgart, il ne les a pas converti, mais il leur a apprit à lire sur des textes religieux et à baptisé Fengo et Rosequaire à leurs demandes. Il a aussi acheté trois esclaves : Bernard, Marcel et François. Il les a éduqué et affranchis et ceux-ci se sont fait moines. Unfert s’est constitué une importe bibliothèque de livres religieux. Il s’est créé les armes permettant d’évangéliser les Jutes dès l’abrogation de l’interdit de Rotgart.

Dans les marais proches d’Elseneur, vit une créature hideuse et violente : la soeur de Grendell. Son frère et sa mère ont été tués par le héros Beowulf. Quelles sont exactement les relations entre cette créature et Ophidia ? Je ne saurais le dire exactement, mais quoi qu’il en soit elle l’a convaincu de s’attaquer à son scriptorium.

Les personnages sont alertés par des cris, des personnes qui courent dans tous les sens, certains se dressent devant les personnages, ils les supplient. De quoi les personnages sont bien en peine de les comprendre. Certains veulent les faire fuir, d’autres veulent leur montrer quelque chose. En parcourant le château, les personnages voient le cadavre d’un homme, une serviteur, la nuque brisée. En cherchant, Fengo, Unfert, ou en se laissant guider les personnages arrivent dans le scriptorium. Les trois moines ont été mutilés, éviscérés, démembrés, trépanés. Les lutrins sont brisés, les bibliothèques renversées. Les quelques livres qui restent sont déchirés et maculés de sang et d’encre.
L’antre de Grendell

Si les personnages n’ont pas à coeur de chercher l’auteur de ce crime, l’idée de récupérer leur évangile, les prières d’Unfert ou les récompenses de Fengo devront les convaincre. Retrouver le meurtrier est à la portée des héros : le corps d’un serviteur a été retrouvé près de latrines. Celles-ci donnent sur un marais qui n’est pas exploité et dont les Jutes ont peur. Si les personnages s’y aventurent en barque ils trouvent quelques feuillets. Restent à trouver les traces du monstre.

À moins qu’ils ne se révèlent brillants, ils devront chercher des informations auprès des Jutes. Le marais pas n’est jamais exploité, personne n’y vit ni n’y va. Par contre y vivait un monstre Grendell ainsi que sa mère, mais ceux-ci ont été tué par Beowulf, il y a quelques années. Il n’est pas très facile de trouver un guide, l’endroit fait peur. Le marais est sinistre, ils n’y croisent pas de vie, ni oiseaux, ni poissons, ni insectes. Le guide les mène à un monticule, tumulus ou tourbière. À ses pieds l’eau est plus claire, l’entrée est sensé se trouver sous l’eau. Y pénétrer demande une épreuve d’endurance, le talent Navigation permet d’exceller.

  • Une réussite légendaire permet de trouver l’entrée et d’y amener ses camarades et de sauver quelqu’un d’une noyade
  • Une réussite héroïque permet de rentrer
  • Une réussite ordinaire correspond à une plongée ne donnant pas de résultats
  • Si le personnage échoue, il se noie.

L’intérieur de la caverne pue la charogne et la pourriture. Le lieu est baigné dans la pénombre, mais il est possible de voir où l’on met les pieds. Le sol est recouvert e cadavres. Beaucoup ne sont plus que des squelettes portants les traces de vêtements moisis. Certains portaient des armes désormais rouillées. Dans ce charnier trône la soeur de Grendell. Elle est grande et maigre. Une vague cape lui couvre les épaules, la lumière ne permet pas de confirme ce que les personnages craignent, elles est probablement faite à partir de peau humaine. À part cette cape, elle est nue, si on ne considère pas la mycose qui la recouvre sa moitié gauche comme un vêtement. Elle est plongée dans la lecture d’un grand livre d’images quand les personnages rentrent dans sa caverne. Quand elle remarque la présence des personnage, elle se lève, hurle, referme son livre et l’utilise pour frapper les personnages. L’heure n’est pas au dialogue. le combat risque d’être rude.

Évangélisation
La soeur de Grendell vaincue, les évangiles retrouvées, Rotgart mort et son interdit levé, Unfert peut commencer d’évangéliser le Jutland. Il craint que l’on attente à sa vie et demande aux personnages de l’escorter. Il a raison de se méfier, son parcours est dangereux. Il manque de se perdre à plusieurs reprises, les personnages pourront constater des tentatives d’embuscade, empoisonnements, de vol, de sabotage et autres attaques qu’ils sont facilement à même de contrer. Ces tentatives n’ont rien d’épique et, grâce à leurs talents, les personnages les  contrent facilement. Unfert et les personnages vont de village en village, chaque fois il laisse un épître ou un évangile écrit en jute, afin que ceux qui ont été touché par la parole du Christ puissent parfaire la connaissance du message et se convertissent.

Les choses se gâtent quand les personnages arrivent à Aarhus. Ils ont en effet été devancés par Ophidia. Alors que les habitants se pressent pour écouter le discours d’Unfert, celle-ci se montrent et accuse les héros de tout les maux : ce sont des menteurs et des voleurs qui veulent tromper les Jutes. Elle pousse la foule à lyncher les héros et Unfert. Les héros peuvent soit affronter la foule et la passer au fil de l’épée, la christianisation du Jutland se fera dans le sang, soit argumenter et lutter contre les arguments d’Ophidia, la conversion se fera dans la paix. Quelque soit le choix des héros Ophidia sort anéantie de cette confrontation, elle abandonne ses rêves et sa foi et demande le baptême une fois de retour à Elseneur.

Baptême
Les personnages, Ohphidia vaincue et  Unfert rentrent à Elsenneur. Ophidia demande à être baptisée dans le lac devant l’antre de Grendell. Le marais permettant d’y accéder est plus vivant, les personnages voient quelques libellules volant et des échassiers péchant. Depuis qu’ils ont vaincu la soeur de Grendell, quelques semaines sont passées, l’été se rapproche. Au dessus de l’antre de Grendell, un calvaire a été dressé.

Ophidia semble apaisée. Il rentre dans l’eau avec une grande robe simple en lin blanc. Unfert la suit. De nombreuses personnes sont lç pour assister à la céramonie. Il l’immerge dans l’eau. Peut-être qu’elle glisse ou qu’elle a but la tasse. Mais juste après avoir été immergé, elle agite compulsivement les bras avant de s’agripper rapidement à Unfert. Elle l’emporte avec lui dans sa chute. Les personnages peuvent intervenir, ils arrivent à sauver Unfert, mais pas Ophidia qui meurt noyée.

Le retour du roi
Unfert et Fengo se demandent longtemps ce qu’ils doivent faire d’Ophidia. C’était une princesse. Elle a le droit à une cérémonie princière. Une barque est préparée. des fagots de bois y sont entassés autour du mat. Le corps d’Ophidia est attaché debout au mat. La barque est mise à la mer par quelques marins. Fengo met le feu. la barque commence à ressembler à un bûcher de sorcière.

Sans que l’on ne sache pourquoi, un des pécheurs qui tenait la barque se précipite sur Fengo, le projette dans la barque, se saisit d’un filet lesté et le lance sur Fengo qui s’accroche au bûcher. Le pécheur se retourne et baisse sa capuche. C’est Emblet. Il se saisit d’une épée qui se trouvait dans la barque et attend le pied ferme quiconque tenterait de sauver son oncle. Si les héros attendent que quelqu’un d’autre réagisse, il sera trop tard.

Questions
Ce scénario pose quelques questions auquel il ne répond pas. En tant que meneur vous pouvez répondre à ses questions pour modifier la portée du scénario et l’intégrer à votre propre campagne.

  • Emblet est-il vraiment fou ou joue t’il la comédie pour paraître inoffensif ?
  • Que contient la missive confié à Emblet et remise par Rosequaire, de vague salutation ou l’arrêt de mort du porteur ?
  • Comment Ophidia a convaincu la soeur de Grendell, l’a telle payé avec un livre d’image narrant les anciens mythes ?
  • La caverne de Grendell est-il un ancien lieu de sépulture païen ou est-ce l’Autre-monde ?
  • La mort d’Ophidia est elle un accident, une tentative de meurtre ou un meurtre ?
« Dernière édition: 26Mai, 2013, 08:40:37 par cccp » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: