Les Salons de la Cour

21Septembre, 2020, 04:00:58
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Monaco] Les coupables, il vaut mieux les choisir que les chercher.  (Lu 11981 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #15 le: 25Janvier, 2011, 13:25:54 »

*ne laisse rien passer* lui dit sa petite voix, à l'intérieur d'elle même *ne montre pas que tu as peur*

Oui. Monaco crevait de peur. Cette simili, une Nexus 7, avait mis au tapis les meilleurs éléments de la sécurité de Tyrell, sans compter le personnel propreme,nt massacré à main nu : les seules preuves de l'usage d'une arme à feu n'étaient qu'ici, et prouvait seulement qu'elle avait tiré sur les projecteurs... Rien n'informait Monaco que des bêtes avaient été abattues par balle.

*sang froid*

Monaco dégaina, et mit en joue la simili

*laisse la peur glisser sur toi. Laisse la disparaître dans le sol. La peur ne t'aidera pas*
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #16 le: 25Janvier, 2011, 14:30:52 »

Le rire de la jeune femme s'arrêta aussi brutalement qu'il avait commencé. Elle avait dégainé elle aussi et, durant un instant, Monaco se demanda même si elle n'avait pas été plus rapide qu'elle. Cette simili était littéralement effrayante.

- Alors, on fait quoi maintenant ? On se tire dessus et on voit qui résiste le mieux à ces petites abeilles de cuivre ?

Sa voix était terriblement froide, glaciale même, mais claire et puissante.

- Ce n'est rien de plus qu'un vulgaire jouet, l'instrument des lâches et des traîtres. Nous valons toutes deux quand même mieux que ça non ?

Ceci dit, elle fait glisser le chargeur de l'arme hors de celle ci et jette les deux morceaux dans des directions opposées.

- Viens maintenant, montre moi de quoi tu es capable, je t'attends...A moins que tu sois incapable de venger tes amis de tes propres mains ?
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #17 le: 25Janvier, 2011, 15:29:27 »

Monaco, tenant toujours en joue la simili, s'avança tout doucement dans sa direction, vigilente au moindre geste.

Elle n'aimait pas du tout l'intonnation de la voix de la répliquante. Quelque chose ne tournait pas rond. La voix était trop... Naturelle. Même les nexus 6 et 7 le splus perfectionnés ne travaillaient pas leur voix à ce point. Et aucun répliquant n'avait pris, à sa connaissance, des cours de diction ou même de théatre.

Les similis n'avaient pas le temps pour ça.

-"Morphologie, longévité, date de mise en service" demanda froidement Monaco à l'encontre de la simili.
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #18 le: 25Janvier, 2011, 18:41:30 »

De nouveau elle se met à rire mais cette fois c'est un rire triste, comme si elle exprimait pour la première fois des sentiments personnels et profonds.

- Je n'ai hélas plus beaucoup de temps devant moi. Je m'en vais bientôt rejoindre la clairière au bout du chemin. Il en a décidé ainsi et sa volonté doit être exécutée. Charyou-tri.

Elle semble résignée à son sort, ce qui la rend sans doute d'autant plus dangereuse, puisqu'elle a perdu espoir de tout autre avenir que la mort.

- Vous lui ressemblez énormément vous savez...


Et soudain ses traits se crispent, comme si elle était prise d'une sourde et lancinante douleur.

- Oui, j'allais oublier que je n'ai pas le droit de dire certaines choses..Soit...Vous le découvrirez vous même bien assez tôt.

Elle sort une cigarette de sa poche et s'en allume une, après avoir balancé ses lunettes, et elle plante son regard dans le tien, ce qui a le don de te mettre mal à l'aise.

- La dernière volonté d'une condamnée.

Elle n'a tiré que quelques taffes quand les premières sirènes de la police se mettent à hurler à quelques rues à peine de votre position.

- Ils ne vont pas tarder à être là, vous feriez peut être mieux de vous dépêcher.
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #19 le: 25Janvier, 2011, 18:53:46 »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Monaco fut déstabilisée.

-"De quoi vous parlez?" demanda-t-elle "qu'est ce que ça veut dire que vous n'avez pas le droit ? Que s'est-il passé ? Qui vous a permis d'accéder à la Terre ? Les Nexus sont interdits hors des colonies et des flottes !"
L'oeil partit de côté pour essayer d'estimer la distance des policiers

-"Dépêchez vous de parler ! Ils ne vous feront pas de cadeau !"

Clignat les yeux, comme si les cauchemars de la nuit revenaient au galop

-"Je ressemble à qui ? Me dépêcher de quoi ? Il y a eu homicide, je ne peux pas vous retirer sans que vous ayez répondu de vos actes !"
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #20 le: 31Janvier, 2011, 11:03:50 »

- Vous comprendrez bien assez tôt.

Elle recule de quelques pas en arrière, lentement, les mains toujours bien en évidence.

- Les apparences sont trompeuses, vous savez. Les gens ne cherchent bien souvent pas plus loin que ce qu'ils voient, et vous allez en faire les frais. Je suis vraiment désolé...

Les forces de police sont à présent toutes proches. Ils seront sur vous dans moins d'une minute.

- Il est temps à présent.

Elle ouvre son manteau et tu découvres avec horreur qu'elle a une bombe à retardement accrochée à sa poitrine. Le minuteur digital du compte à rebours t'informe qu'il ne reste plus que 5 secondes.

Ses derniers mots te transpercent bien plus que l'explosion qui suit.

- Il existe d'autres mondes que celui-ci...

Et boum !

La déflagration est d'une puissance hors du commun. Elle te projette à une bonne dizaine de mètres, zébrant ta peau de plaies ouvertes et de brulures.

Ta vision se brouille légèrement. Tu craches du sang.

Les forces de police encerclent à présent la zone.
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #21 le: 31Janvier, 2011, 12:06:26 »

Recouverte de sang.

Recouverte de débris humains... Même si c'était du simili, c'était tout de même de l'humain... tout du moins dans la tuyauterie.

-"Finalement on est pareil" chuchotta Monaco, assourdie par l'ecoufen qui lui vrillait le crâne.

Du répliquant à l'humain, au vbout du compte, la seule différence visible tenait dans l'invisible : l'esprit... ou l'âme, pour peu qu'on soit croyant... mais pour l'heure, Monaco ne croyait plus en rien.

La jeune femme se releva péniblement sur ses jambes, et regarda autour d'elle. Manifestement, elle n'avait rien de cassé, quoiqu'elle fut trés salement secoué.

*un coup de chance... T'es qu'une petite veinarde*

Autour d'elle tout avait été soufflé; brisé, couché et détruit.

Comment celà se put qu'elle s'en sorte qu'avec des égratignures alors qu'elle avait été aux premières loges pour l'explosion.

Elle frissona.

des morceaux de femme lui tombèrent encore sur les pieds.

Femme ?

C'était une femme ça ?

Le jugement était ébranlé.

Elle se mit à marché, comme une sorte de fantôme. Elle commençait à se rendre compte que son esprit fonctionnait sur un autre étage que son corps. Les questions fusaient à la vitesse de la lumière dnas ses neuronnes, mais le corps, lui, semblait complètement soufflé et choqué par ce qu'il venait de subir.
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #22 le: 01Février, 2011, 13:25:18 »

Elle fait quelques pas, tombe, parvient à se relever, retombe, et abandonne l'idée de se remettre debout, à 4 pattes comme un bébé voilà à quoi elle est reléguée, c'est ça de pris pour sa fierté...

Autour d'elle des cris, la lumière aveuglante des lampes torches, et cette odeur insupportable de chair grillée.

On finit par la trouver. Elle se sent tirée en arrière. On la plaque au sol mais elle ne sent rien. Pour tout dire, elle ne sent presque plus rien. Elle se sent défaillir.

On lui pose des questions, des tonnes de questions, mais elle ne parvient qu'à baragouiner un flot incompréhensible onomatopées. Elle crache toujours du sang. Sa tête tourne. Elle croit comprendre qu'on la tient responsable du carnage. On la soupçonne d'être responsable de la boucherie au bureau. Elle a envie de leur crier que c'est faux, que ce n'est pas elle, qu'elle est innocente, mais son état empire.

Son estomac se contracte violemment. Elle crache une nouvelle gerbe de sang. Elle finit par tomber dans l'inconscience.

...

Quand elle se réveille enfin, la douleur aussi. Elle laisse échapper une sorte de jappement étouffé. Bordel qu'est ce que ça lui fait mal. Elle se sent compressée, sans doute l'a t'on bandé. Vu l'état de son corps après l'explosion, y'a des chances. Elle se demande même comment elle peut être encore en vie après ça. Mais réfléchir devient vite impossible. Un mal de crâne fulgurant lui vrille rapidement la caboche.

Et cette foutue phrase qui revient sans cesse dans sa tête...Il existe d'autres mondes que ceux-ci...

Bien sur qu'il existe d'autres planètes, les colonies et tout ce bazar là, mais elle sait bien au plus profond d'elle même que ce n'est pas ce que la répliquante avait voulu dire par là. Son intuition voit bien plus loin que ça, mais elle n'est pas en état de tout remettre en ordre. Ca ne tourne plus très rond là haut.

Elle se laisse une nouvelle fois gagnée par le sommeil.

Et quand elle se réveille quelques heures plus tard, elle se sent bien. Bien sur ce n'est pas encore la joie, la douleur est toujours bien présente, mais elle sent qu'elle est sur la bonne voie. Elle est sortie d'affaire en quelque sorte. Les médecins diraient que son pronostic vital n'est plus engagé. La belle affaire.

Elle profite des quelques forces qu'elle a rassemblées pour jeter un coup d'oeil à son environnement immédiat. Une pièce blanche, du blanc éclatant partout. Son corps est effectivement bandé. Elle se trouve dans une sorte de lit médical, et elle est reliée à toutes sortes de machines aux diagrammes complexes. On l'a également menotté, et il y a des barreaux aux fenêtres, ainsi qu'à n'en pas douter un garde armé derrière l'unique porte de la pièce. Elle est seule toutefois.
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #23 le: 01Février, 2011, 15:39:47 »

Instinctivement, les mains se portèrent au visage. D'une part, la droite fut retenue par les bracelets policiers, d'autre part, au contact des doigts sur sa tête, elle ne décela qu'un bandage autour du front, et un pansement sur la paumette droite.

Passant sa langue dans sa bouche, elle s'aperçut, avec un cerrtain soulagement, que ses dents étaient restées en place. Néanmoins, le goût amer et pâteux qui restait dnas sa bouche lui suggéra qu'elle sortait d'un coma qui avait duré longtemps, et qu'elle avait la gorge asséchée. La brûlure dnas la gorge lui suggéra qu'on lui avait retiré une sonde gastrique il y a peu de temps.

Elle regarda de part et d'autre du lit pour essayer de voir si elle pouvait y trouver un verre d'eau, accompagné de sa bouteille.

Constatant que rien qui puisse étancher sa soif lui était accessible elle chercha à taton une sonette pour avertir le personnel soignant, et accessoirement ce qui lui tenait de clébard de garde, qu'elle était éveillée, et qu'elle CREVAIT DE SOIF, PUTAIN  !
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Pages: 1 [2]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: