Les Salons de la Cour

01Mars, 2015, 09:24:15
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 11   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Te Deum - concours de scénarios et synopsis - Enfin les résultats !  (Lu 10332 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xaramis
Chambellan
Argoulet
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 474



WWW
« Répondre #30 le: 02Septembre, 2011, 10:57:54 »

Bon chemin, pèlerin !
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Xaramis
Chambellan
Argoulet
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 474



WWW
« Répondre #31 le: 02Septembre, 2011, 11:40:12 »

Je poursuis ici une discussion commencée dans un fil voisin.

l'ennui avec le concours c'est qu'écrire un scénario pour Te Deum est assez intimidant....

Pas pire que pour n'importe quel jeu, il suffit juste de choisir un sujet  qui ne demande pas d'avoir d'extraordinaires connaissances historiques ou d'exploiter le background fourni avec le jeu !
Je rejoins l’avis d’Hikaki.

Pour moi, il y a diverses manières d’aborder l’écriture d’un scénario pour un JdR.

Certains écrivent des aventures qui nécessitent, de leur part et de celle des futurs MJ et joueurs, des connaissances approfondies de l’univers du jeu, parce que ces aventures utilisent des subtilités de l’univers, des particularités « pointues ».

Et d’autres écrivent des aventures plus abordables qui sont propices à des découvertes en douceur de l’univers du jeu, des scénarios d’introduction à cet univers. Dans ce cas, le contexte du jeu est utilisé plutôt comme une toile de fond, avec une intrigue plus universelle. Ces scénarios-là ne sont pas moins intéressants que les autres. Pour prendre un exemple simple, tiré du cinéma, Les sept samurais et Les sept mercenaires utilisent la même intrigue, avec deux toiles de fond différentes ; pourtant, en regardant l’un, je me sens vraiment plongés dans un univers japonais et en regardant l’autre, je me sens vraiment plongé dans le western. Et je pourrais très bien adapter cette même trame à l’univers de Te Deum pour en faire Les sept reîtres, par exemple. Pour cela, je n’ai pas besoin de grand-chose : un village imaginaire, dans un coin de France sur lequel je pioche quelques infos pour le rendre crédible ; j’y ajoute des éléments qui posent l’ambiance, en l’occurrence, costumes et armes « d’époque », grâce à des illustrations trouvées sur le net, ou dans des BD ou des livres d’histoire ; je me fais une petite réserve de « noms qui sonnent bien » pour nommer des PNJ ; et en avant la musique !

Si je décortique Les trois mousquetaires de Dumas, de quoi ai-je vraiment besoin pour que ça tienne debout ?
- pour la trame de fond : quelques éléments sur des « grands PNJ » et le contexte politique, comme la détestation entre Richelieu et la Reine, ou les grenouillages entre France et Angleterre pour contrer les menées de l’Espagne ;
- pour l’intrigue : le méchant Cardinal veut faire perdre la face à la Reine en montrant qu’elle a donné à son amant anglais un des ferrets que le roi lui avait offerts. Mais l’aventure ne va pas se jouer à ce haut niveau du pouvoir : elle va se jouer entre les Mousquetaires, qui veulent protéger l’honneur de la reine, et les séides du Cardinal ;
- des éléments anecdotiques pour donner de la consistance, une saveur de cette époque, que ce soit par des détails « historiques » (les tavernes, les duels, etc.) ou des détails plus « fictionnels » mais qui donnent du sel (la rivalité entre mousquetaires du Roi et gardes du Cardinal, etc.).

À mes yeux, le point principal d’un scénario, c’est d’offrir une intrigue que le MJ et les joueurs auront envie de vivre. C’est, en tout cas, le point de vue que je défendrai en tant que juré du concours.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Hikaki
La Chancellerie
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 404



WWW
« Répondre #32 le: 02Septembre, 2011, 12:20:08 »

Oui, une intrigue se déroulant dans un village paumé, mettant en scène des gens du peuple, ne demande pas de grandes connaissances historiques et n'en est pas moins plaisante pour des joueurs.
Journalisée
Mithriel
Les Rêveurs
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 275


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #33 le: 02Septembre, 2011, 12:22:50 »

Ca me brancherait fort, mais je n'aurai pas le temps, pas le temps.
Même pas pour un synopsis ?

Xaramis
vil tentateur

Je trouve qu'Hikaki surestime mes connaissances historiques sur la période, qui remontent au collège et à ma lecture de TDv1. J'ai un sacré boulot de révision avant d'imaginer une histoire qui ne soit pas une intrigue générique juste placée à l'époque. Cool Et je ne suis pas très emballé par cette dernière idée.
« Dernière édition: 02Septembre, 2011, 12:24:32 par Mithriel » Journalisée

Salve!
Lieutenant Jean
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 131


« Répondre #34 le: 02Septembre, 2011, 20:58:03 »

Persos, pour ce sénar, c'est plutôt pour faire découvrir un événement historique pas forcement connue par le grand monde ... même pas dans mon bled qui a pourtant été touché directement par ses conséquences.
J'aime bien me servir du jeu en général a des fin pédagogique. Déformation professionnelle sans doute. 
Journalisée

Une légende, c'est l'histoire, le mensonge en moins et la poésie en plus.
Teomme
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 140


« Répondre #35 le: 08Septembre, 2011, 19:09:45 »

Oui, une intrigue se déroulant dans un village paumé, mettant en scène des gens du peuple, ne demande pas de grandes connaissances historiques et n'en est pas moins plaisante pour des joueurs.

Bien sur, mais ce type de scénario peut s'adapter à n'importe quel univers...

Pour un scénario de concours je pense qu'il faut un truc qui se sert pleinement  le Bg, un truc qui met bien en avant les spécificités et l'ambiance du jeu.
Journalisée
Hikaki
La Chancellerie
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 404



WWW
« Répondre #36 le: 08Septembre, 2011, 19:58:24 »

C'est l'idéal, certes, mais plutôt que de ne pas oser écrire de scénario, on peut choisir de rester modeste tout en essayant de séduire le jury par un scénario que des joueurs auraient plaisir à jouer (et ainsi montrer toutes les facettes du jeu).
Journalisée
Safran
humble hobbit candidat au djihad rouge
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 95

Dr Troll


« Répondre #37 le: 09Septembre, 2011, 09:13:13 »

Citation

Bien sur, mais ce type de scénario peut s'adapter à n'importe quel univers...

Pour un scénario de concours je pense qu'il faut un truc qui se sert pleinement  le Bg, un truc qui met bien en avant les spécificités et l'ambiance du jeu.

Je ressens la même chose, c'est pour ça que je compte me limiter à un synopsis.
Ça permet d'introduire quelques éléments liés au background, sans risquer de grosses erreurs dans les détails !
Journalisée
Xaramis
Chambellan
Argoulet
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 474



WWW
« Répondre #38 le: 09Septembre, 2011, 09:43:53 »

Pour un scénario de concours je pense qu'il faut un truc qui se sert pleinement  le Bg, un truc qui met bien en avant les spécificités et l'ambiance du jeu.
Je ressens la même chose, c'est pour ça que je compte me limiter à un synopsis.
Ça permet d'introduire quelques éléments liés au background, sans risquer de grosses erreurs dans les détails !
Je ne pense pas qu'il faille vous faire peur, les uns et les autres, en présupposant que le jury serait composé d'ayatollahs tedeumesques, de gardiens de l'orthodoxie historique la plus dure. L'identité des jurés est porté dans le règlement des concours, et je n'y vois pas des gens qui ont envie de tomber à bras raccourcis sur les textes qui seront proposés. Certes, Jean-Philippe J. est un fin connaisseur de cet univers historique, Alain R. aussi. Pour les trois autres, ce n'est pas vraiment le cas : amateurs de cet univers, oui, mais pas spécialistes. Et, pour être à l'origine de cette initiative, je ne vais pas révéler un secret en disant que ces concours ont pour but de créer et publier de la matière à jouer, pas de faire passer une agrégation d'histoire ; organisateurs et jurés de ces concours sont portés par les mêmes envies : celle de dynamiser la gamme, d'attirer l'attention sur le jeu, de faire connaître de nouvelles plumes pour ce jeu.
Pour l'anecdote, j'ai participé, en tant que candidat, à 3 concours de scénarios de la Voix de Rokugan pour le jeu Le livre des cinq anneaux. Lors de deux de ces trois concours, certains jurés se sont révélés des ayatollahs de Rokugan, pourfendant les tentatives de sortir du dogme rokugani ; l'un d'entre eux me mettant même la note zéro pour avoir utilisé de la matière issue d'un supplément non officiel de la gamme. J'ai trouvé cela complètement crétin comme comportement, et je l'ai fait savoir clairement (et c'était sans préjudice pour moi, puisque dans les 3 concours, mes textes avaient réussi à convaincre le jury, en moyenne, de garder mes scénarios pour publication dans les recueils de ces concours).
En tant que juré des concours Te Deum, ce n'est absolument pas l'esprit qui m'anime, et je crois pouvoir m'avancer à dire que ce n'est absolument pas l'esprit qui anime les autres jurés. Ou alors, cela fait des années que je me trompe à leur sujet !

Alors je ne peux que vous encourager à oser.
« Dernière édition: 09Septembre, 2011, 09:46:59 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Mithriel
Les Rêveurs
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 275


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #39 le: 10Septembre, 2011, 07:51:07 »

Ce n'est pas une question de peur, mais d'envie. Je n'ai pas envie d'écrire un scénar générique, ça me paraît de bien moindre intérêt.
Journalisée

Salve!
Contrepointe
TDCA
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 435



« Répondre #40 le: 10Septembre, 2011, 11:21:05 »

Ce n'est pas une question de peur, mais d'envie. Je n'ai pas envie d'écrire un scénar générique, ça me paraît de bien moindre intérêt.

Tu sais, je crois qu' il ne faut pas t' en faire: si tu regardes les mécanismes de la plupart des scénarios, ils sont largement transposables d 'un jeu à l' autre, d' un univers à l' autre. En me faisant provocateur, je dirai que ce sont des génériques habilement camouflés. Donc, peu importe que tu écrives un générique pourvu qu' il soit bon; la recherche du scénario 100% original, jamais vu, jamais fait reste une longue quête semblable à celle du mouton à 5 pattes, du yéti ou de Nessie 
Journalisée
Mithriel
Les Rêveurs
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 275


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #41 le: 11Septembre, 2011, 07:32:21 »

Ce n'est pas tant une histoire d'originalité que de lier la petite histoire à la grande, ou au moins au contexte, ce qui nécessite un minimum de taf.
Journalisée

Salve!
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 125



« Répondre #42 le: 11Septembre, 2011, 08:58:14 »

Une question annexe aux fins connaisseurs de la gamme.
En ce qui concerne la forme des scénarios, j'ai remarqué certains standards de rédaction dans les éditions déjà existantes. Ainsi par exemple, les personnages bénéficient chacun d'un long développement où sont détaillés leurs portraits physique et moral.
Est-ce une contrainte de rédaction (je ne pense pas) ?
Est-ce un "plus" attendu par le jury ?
« Dernière édition: 11Septembre, 2011, 09:29:41 par Yodram » Journalisée

Le sage et le fou sont pareils, sauf que le sage sait qu'il joue.
CoordinateurConcours
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 30


« Répondre #43 le: 11Septembre, 2011, 12:57:55 »

Une question annexe aux fins connaisseurs de la gamme.
En ce qui concerne la forme des scénarios, j'ai remarqué certains standards de rédaction dans les éditions déjà existantes. Ainsi par exemple, les personnages bénéficient chacun d'un long développement où sont détaillés leurs portraits physique et moral. Est-ce une contrainte de rédaction (je ne pense pas) ?
Le règlement du concours n'impose aucune contrainte ni aucun formalisme à ce sujet.

Citation
Est-ce un "plus" attendu par le jury ?
Le portrait physique donne de la couleur à un personnage. Mais il peut aussi livrer des éléments qui ont leur importance dans l'aventure : détail physique qui permet de le reconnaître (balafre, boiterie, etc.), particularité physique qui influe sur son caractère (personnage laid qui ne supporte pas le regard des autres sur sa laideur, par exemple).
Le portrait moral du personnage permet de comprendre sa place dans l'intrigue, ses motivations, ses relations avec les autres personnages, etc. Il peut aussi fournir au futur MJ des pistes d'approfondissement de l'aventure, des alternatives, etc.

Qu'ils soient formalisés ou pas comme dans les scénarios déjà parus dans la gamme Te Deum, ces éléments physiques ou moraux seront appréciés par le jury pour la valeur qu'ils apporteront, même si cette valeur ne se retrouve "que" dans la couleur des personnages.

Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Maréchal
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 149



« Répondre #44 le: 11Septembre, 2011, 23:51:57 »


Le portrait physique donne de la couleur à un personnage. Mais il peut aussi livrer des éléments qui ont leur importance dans l'aventure : détail physique qui permet de le reconnaître (balafre, boiterie, etc.), particularité physique qui influe sur son caractère (personnage laid qui ne supporte pas le regard des autres sur sa laideur, par exemple).



C'est Henri de Guise, je l'ai reconnu !!!
Journalisée

William Butler Yeats:

« But I, being poor, have only my dreams;
I have spread my dreams beneath your feet;
Tread softly because you tread on my dreams... »

« Mais moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves,
Sous tes pas je les ai déroulés.
Marche doucement car tu marches sur mes rêves. »
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 11   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: