Les Salons de la Cour

02Décembre, 2020, 08:09:59
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [La Geste de l'Arcane XVI] Création en cours  (Lu 6528 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« le: 31Mai, 2011, 18:37:14 »

Dans le cadre du concours des Démiurges en Herbe 2011, je me suis lancé dans un nouveau projet, un nouveau jeu. Pour des raisons personnelles, je n'ai pu finir à temps, je me trouve donc dans la situation où le jeu est développé sur papier mais pas tapé.

Après quelques semaines d'abattement et au vu de la résonance positive que le jeu produisait, je me suis relancé dans l'écriture, qui est encore en cours. Je publie donc régulièrement mon avancée sur le forum de Forgesonges. Mais par la magie du copier-coller, j'ai décider de mettre le jeu en lecture ici aussi. Après tout je me considère comme un Obéroniste avant tout, quand je suis sur la toile :-)
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #1 le: 31Mai, 2011, 18:38:51 »

Ces Années-là...

Lorsque l'on pense aux années 70, les premières images qui viennent à l'esprit sont les hippies, leur musique, l'amour libre, les drogues et le rock'n'roll. Cette béatification des années 70 est bien entendu une chimère développée par nos médias. L'image que l'on a aujourd'hui de ces années est très positive, forcémment positive, sinon nous n'achèterions plus de robes à poix ni d'intégrale des « Bee Gees ».

Mais cette décennie était loin d'être le paradis que l'on nous vend. La vision la plus juste de cette définition est certainement celle contenue dans la citation de Renaud à propos de Mai 68 :
« Je me souviens surtout de ces moutons,
effrayés par la liberté,
S'en allant voter par millions,
Pour l'ordre et la sécurité... »
[Hexagone]

Certes on nous fait croire que Mai 68 fut une révolution qui changea les mentalités, mais on oublie que cette révolution n'a pas été couronnée de succès et que le changement dans les mentalités n'a pu se faire qu'au cours de la décennie complète, voir au delà.
Tous les changements apportés par cette décennie furent acquis par le combat, le bras de fer entre les générations les précédant et les baby-boomers.

Non, la vie ne devait pas être si rose pour les jeunes dans les années 70. La grande consommation de drogue à cette époque n'était d'ailleurs pas seulement due à la relative nouveauté de celles-ci, mais aussi grandement au désespoir engendré par le conflit générationnel, l'apparition du chômage suite au choc pétrolier de 1973, la grande quantité de guerres, coups d'états, conflits de par le monde. La guerre froide entre les 2 blocs possédant tous 2 la bombe atomique était une épée de Damoclès qui pesait sans arrêt sur les épaules de tout un chacun et la guerre du Vietnam ne faisait qu'augmenter cette peur. La surdité des autorités face aux manifestations et l'influence de la propagande étatique rendaient d'ailleurs toute discussion entre les générations impossible, entre les positions utopistes des jeunes et la réaction de « Ça doit être vrai s'ils l'ont dit dans le poste » de leurs ainés.

L'élection de Georges Pompidou en 1969, après les événements de 68, est une véritable baffe à la figure des jeunes, surtout ceux qui n'ont pas eu le droit de voter (la limite d'âge était alors à 21 ans).
Bien souvent, le Jeune est l'ennemi, surtout s'il n'est pas conventionnel ou porte les cheveux longs pour les garçons ou le jean's / la minijupe pour les filles.

La « Vieille France » règne en maître sur l'hexagone... Mais si celle-ci était au courant des horreurs qui se trament dans ses ombres, les guerres invisibles du monde ésotérique, elle soutiendrait encore plus les vues pompidoliennes anti-jeunes. En effet, la France est attaquée sur tous les fronts, souvent par un ennemi intérieur, généralement sans même se rendre compte du danger apporté par le renouveau ésotérique de la génération qu'on appellera les soixant'huitards.

Heureusement, dans les ombres, un ordre de chevalerie aux ordres du gouvernement veille au grain et combat ces menaces ésotériques bien plsu présentes que le danger de guerre atomique...
Vous faites partie de ces défenseurs vaillant dont le nom entrera dans la « Geste de l'Arcane XVI »
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #2 le: 31Mai, 2011, 18:43:00 »

Chronologie

Il est impossible de rappeler tous les événements importants précédant 1974, année à laquelle la « Geste de l'Arcane XVI » débute, cependant certains événements important pour l'historique du jeu seront rappelés rapidement ici.

Des origines au XXème siècle :

22 janvier 1129 : Création lors du concile de Troyes des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, aussi appelé Ordre des chevaliers du Temple, les Templiers

13 octobre 1303 : L'ordre de la Tour fait sécession de l'Ordre des chevaliers du Temple et se rallie à Philippe le Bel après la mort du Pape Boniface VIII. Cet ordre devient un organe gouvernemental sous les ordres du roi, chargé de protéger le royaume de France contre les dangers d'origine démoniaques.

20 juin 1789 : François-Antoine de Boissy d'Anglas, Grand-maître de l'Ordre de la Tour, prête serment au Jeu de Paume. Dans les années de troubles révolutionnaires, il saura jouer finement en politique et saura protéger l'Ordre de la Tour en le rattachant successivement aux gouvernements de la République, puis du Directoire, du Consulat et de l'Empire. C'est à cette période que les premiers chevaliers non-nobles de naissance apparaissent. Son successeur, le comte Louis-Mathieu Molé (de l'Ordre de la Tour), saura faire accepter et survivre l'Ordre au cours la restauration, de la Monarchie de Juillet et de la IIème République.

Au cours du XXème siècle :

1er janvier 1942 : L'Ordre rejoint secrètement le conseil de la Résistance. Les membres de l'Ordre ayant quitté la France sont recrutés dans une section spéciale de l'OSS (l'organe d'espionnage/contre-espionnage des forces alliées)

14 juillet 1948 :Un conseil des ministres extraordinaire décide de la création du département spécial des services secrets appelé Ordre de la Tour. Il lui est attribué le nom de Code « ArXVI »

23 juin 1948 au 12 mai 1949 : Pont aérien pour alimenter la ville de Berlin. La guerre froide est sur le point de se réchauffer et la peur d'un conflit entre les blocs est et ouest paraît maintenant inévitable

29 août 1949 : Explosion de RDS-1(Reaktivnyi Dvigatel Specialnyi), la première bombe atomique soviétique, identique à « Fat Man » (espionnage du projet Manhattan). La peur d'une guerre nucléaire se fait de plus en plus présente dans l'inconscient collectif et les médias

13 mars au 7 mai 1954 : Bataille de Dien Bien Phu, marquant une cuisante défaite de l'armée française et décisive dans le retrait de la France d'Indochine. L'ArXVI a trouvé des éléments démontrant qu'en plus d'une aide en arme venant de russie, les Viet Minh auraient disposé d'une puissante aide ésotérique, probablement d'origine Chinoise.

4 octobre 1957 : Mise en orbite de Sputnik, début de « la guerre des étoiles ».

13 février 1960 : Explosion de Gerboise Bleue, première bombe atomique française. La France devient le 4ème pays après l'Angleterre à faire un essai nucléaire. La prolifération nucléaire devient un soucis constant.

30 octobre 1961 : Sous couvert d'essai nucléaire et de démonstration de force, l'URSS fait exploser la plus grosse bombe jamais explosée dans l'histoire de l'humanité [~57 Mégatonnes, 3125 fois plus puissante que « Little Boy ». Les russes ont ainsi couvert la plus grosse catastrophe de leur programme et fermé un portail spirituel qu'ils ne contrôlaient plus. Le portail est resté ouvert pendant 16H, hors de contrôle des soviétiques. Les états-unis possèdent des armes nucléaires similaires.

16 octobre au 28 octobre 1962 : Crise des missiles de Cuba. La guerre froide semble en passe de se réchauffer

18 mars 1962 : Signature des accords d'Évian. Fin de la guerre d'Algérie

22 novembre 1963 : Assassinat de JFK. Les analystes de l'Ordre concluent à l'utilisation massive de moyens ésotériques (conjonctions astrologiques, grandes perturbations dans les tirages de cartes dans la semaine précédente, présomption de possession de plusieurs tireurs)

5 au 10 juin 1967 : Guerre des 6 Jours au Moyen-Orient. Une fois de plus, la paix semble un concept éloigné et inatteignable pour l'humanité

21 août 1968 : Répression par les troupes du Pacte de Varsovie du « Printemps de Prague »

15 au 18 août 1969 : Festival de Woodstock.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #3 le: 31Mai, 2011, 18:45:49 »

Histoire de l’Arcane XVI

Tout commence pour l’Arcane XVI pendant les croisades, avec la découverte de la Cabale juive et des moyens mathématiques disponibles en terre sainte, dont l’algèbre, qui permet de pratiquer la géométrie de façon beaucoup plus efficace. Un chapitre templier spécial est alors créé au sein de l’ordre des templiers, avec pour but de rassembler les connaissances sur l’ésotérisme, puis après s’être rendu compte que la menace ésotérique étaient aussi présentes dans nos contrées, de combattre les connaissances païennes permettant d’invoquer des êtres considérés comme des engeances démoniaques par la sainte église romaine catholique.

Ce chapitre resta secret longtemps, jusqu’au jour où le combat entre Philippe le Bel et le PAPE mena ce dernier à perdre tous ses appuis et mourir, abandonné par ses soutiens. Seuls les templiers lui restèrent fidèles, ce qui leur en coûta beaucoup lorsque Phlippe le Bel ordonna leur extermination (et l’appropriation de leur trésor). Le chapitre des chevaliers ésotériques, ne se sentait pour sa part pas concerné par ces querelles politico-religieuses, mais investit d’une mission sacrée : protéger les Chretiens contre les esprits démoniaques ainsi que les pratiquants de la sorcellerie, quitte à utiliser leurs moyens contre eux.

Ils décidèrent donc de quitter le giron de la sainte église pour rejoindre Philippe le Bel. C’est à ce moment là que symboliquement ils prirent le nom d’Arcane XVI, se firent appeler l’Ordre de la Tour, arcane majeur représentant (entre autres) l’exil.

Tout d’abords rattaché à l’administration Papale avignonaise, l’arcane XVI demanda et obtint rapidement son rattachement à l’administration royale, leur méthodes d’utilisation des pouvoirs démoniaques étant très mal vues par leur pairs au sein de l’église.

Ainsi disparurent-ils de la scène et firent leur travail cachés dans les ombres. Ce n’est qu’au XVIème siècle qu’ils s’activent de nouveau pour faire construire un de leurs grand projet, un château dont l’architecture reposerait sur des fondements géométriques visant à créer un zone de contrôle ésotérique.
Le Grand-maître de l'Ordre de la Tour recrute alors l’architecte italien Bartolomeo et lui fait obtenir le chantier en échange de l’utilisation de leurs plans pour la construction. Ainsi, le château de Saumur se voit reconstruit sur des fondations en étoile, permettant de créer un gigantesque pentacle. Celui-ci n’a pas vocation à être utilisé pour des invocations, mais à contrôler tous les phénomènes magiques se passant en son sein (les fondements du château de Saumur ne sont d’ailleurs pas en forme d’étoile régulière). Une trentaine d’années après la fin de la construction, l’arcane XVI prend possession du chateau et en fait son quartier général. Le fief autour leur permet, grâce à une gestion moderne et des connaissances avancées en économie et en mathématique, d’augmenter substantiellement les revenus de l’arcane, lui permettant une relative autonomie vis-à-vis de la couronne.

Un siècle plus tard, l’arcane réussit à convaincre un architecte prometteur et proche de la couronne, le jeune Vauban, de l’avantage militaire que représenterait une ceinture d’ouvrages militaires autour du royaume de France. Vauban réussira à faire construire une grande quantité de ces fortins en forme d’étoile qui resteront presque tous imprenables de son vivant. L’importance croissante de l’artillerie dans les batailles rendra ces bastions obsolètes pour les arts militaires au cours d’environ un siècle, mais leur utilité ésotérique restera intouchée. Dès le début de la construction de cette ceinture, l’arcane réussira à obtenir, grâce à ses contacts à la cour du Roi Soleil, la concession d’une salle en sous-sol au milieu de chaque forteresse-Vauban, puis en récupérera la gestion une fois que leur importance militaire aura décrue. C’est à peu près à la même période que l’arcane rejoindra le Secret du Roi, l’organe de renseignement et d'espionnage des rois de France.

Jusqu’à la révolution française, l’arcane reste de nouveau en arrière-plan, menant sa guerre des ombres contre sorcières, mages et autres démons anti-chrétiens. François-Antoine de Boissy d'Anglas, Grand-maître de l'Ordre de la Tour, habile politicien ayant reconnu que la fin de la monarchie française était proche, prête serment au Jeu de Paume. Il manœuvre avec le comte Louis-Mathieu Molé (son successeur) pour faire accepter l'Ordre et ses institutions dans le giron des différents régimes qui prendront la succession de la monarchie.

La révolution française n'est pas aussi néfaste à l'Arcane XVI qu'aux autres institutions étatiques, car le revirement du grand maitre de l'Ordre a lieu suffisamment tôt pour permettre à l'arcane d'être accepté à part entière comme une force révolutionnaire. L'arcane en sort tout de même affaibli:
au cours de la révolution , il perd son indépendance financière et une partie de ses membres influents et puissants, nobles qui passeront par la guillotine. Il ne doit son salut qu'aux habiles manœuvres politiques de ses dirigeant au cours de cette période et à un changement fondamental dans son organisation: Désormais, l'arcane accepte aussi des non nobles prometteurs parmi ses rangs. Cette concession et la possibilité, sous les régimes prenant le relai de la révolution, d'anoblir des personnalités méritantes (chevalier de la légion d'honneur par exemple) permettra ensuite de former une base d'agents opérationnels suffisamment large pour protéger le nouvel employeur de l'Ordre. Après la sainte église puis la Monarchie, l'Ordre protège maintenant la France puis la République Française.

L'Ordre la protègera d'ailleurs avec beaucoup de succès pendant plusieurs siècles, mais leur premier échec aura de lourdes conséquences sur l'histoire. En effet leur impossibilité à contrecarrer le projet ésotérique nazi menera la France à la débâcle de 1940. L'Ordre se divisera à ce moment en 2, les uns voulant rester en France occuper pour essayer de percer à jour les programmes et secrets ésotériques des Nazis, les autres préférant se replier en Angleterre où dans les colonies pour y fonder les forces françaises libres et préparer la chute du nazisme en Europe.

Leur succès ne sera malheureusement pas total, la majorité des membres de la Thule Gesellschaft ayant réussi à fuir en Amérique du sud avant la fin de la guerre.

Après guerre, les erreurs de l'arcane ne lui seront pas pardonnées, entrainant une chute des crédits lui étant alloués et une administration beaucoup plus stricte et encadrée. De plus un fossé se creuse entre les membres ayant rejoint les FFL et ceux restés en France pendant l'occupation (certains ayant plus ou moins collaboré pour obtenir des savoirs occultes qui permirent en fin de compte de contrer le programme occulte nazi). Les ex-FFL ont généralement recu de bons postes hors de l'arcane après guerre, mais leur priorité ne fut jamais de redonner à l'Ordre la place et la üuissance qui était la sienne avant guerre.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #4 le: 31Mai, 2011, 18:48:47 »

L'arcane XVI aujourd'hui

L'arcane a été rattaché au ministère de l'intérieur et son siège est toujours situé à Saumur. De plus, sa mauvaise réputation et son aspect de placard pour ceux qui y sont affectés, sans être au courant des missions classées secret défense qui sont les siennes, rendent l'Ordre très peu attractifs pour les fonctionnaires qui seront en charge de le gérer.
C'est d'ailleurs le grand problème de l'Arcane actuellement:
La plupart des employés qui gèrent les agents sont des fonctionnaires de carrière dont le niveau d'accréditation ne permet pas forcément de savoir ce que fait le personnel qu'ils doivent gérer. Du coup leur seul rayon d'action est de se venger sur les agents en leur faisant payer cher leur obligation de secret défense. Les agents de l'Ordre se retrouvent donc à devoir se battre contre leur hiérarchie immédiate (la haute hiérarchie étant dans le secret) sur des choses triviales.

En effet, tout n'est que bureaucratie et moyens limités dans l'Ordre dans les années 70. Il faut régulièrement que les agents écrivent des rapports en 6 exemplaires pour expliquer pourquoi ils ont utilisé plus de trombones que ne le prévoit une circulaire particulière s'appliquant à tous le ministère de l'intérieur. De même pour tous les objets que les agents pourraient utiliser en service, qui en plus de coûter cher (matériaux servants aux invocations par exemple) ne peuvent pas être nommer par leur nom et doivent donc être adressés par leur numéro d'inventaire.
Leur supérieur ne voit donc qu'un numéro d'inventaire et le coût qui y est lié pour le service... ils font donc en sorte de réduire au maximum la quantité de ces objets disponibles au agents sans savoir la véritable importance que ces objets peuvent avoir sur la réussite des missions (ni en quoi consistent ces missions, qui viennent de plus haut dans la hiérarchie). De plus, au vu de l'impopularité d'une affectation dans l'Ordre (officiellement le « Département ArXVI »), la plupart des personnels y étant affectés ne sont là que par mesure disciplinaire et contre leur gré. Ce sont donc généralement les fonctionnaires les plus frustrés et désagréables que l'administration française ait à proposer (imaginez le plus buté et désagréable des postiers que vous ayez rencontré... Dans cet environnement, il serait probablement le plus sympathique des collègues non-agents que vous côtoyez).
De plus, pour se débarrasser de ces nuisibles, la seule voie possible pour les agents est la voie hiérarchique : il faut qu'ils prennent du galon ! Or, il est très difficile d'obtenir une promotion quand votre « petit chef » est votre pire ennemi (si, si, pire que les cultistes incendiaires qui vous brûleraient s'ils se rendaient compte que vous les observez). Il ne leur reste donc qu'une seule solution. Tirer dans les pattes de leurs collègues agents, car il est bien connu que au moins une personne dans un groupe doit avoir un minimum de progression si le groupe réussit ses objectifs (qui sont heureusement fixés par les chefs, plus compétents et au courant des activités de l'ordre)

Citation de: Comment jouer les fonctionnaires
  • Soyez désagréable et indisponible !
  • Pinaillez sur tout !
  • Renvoyez régulièrement les agents vers un autre « responsable »
  • N'acceptez jamais l'argument « secret défense » avancé par vos joueurs
  • « Avez-vous rempli le formulaire XXX-123456-X-couleur ? »
  • N'hésitez pas à reprocher des choses incohérentes à vos joueurs (retards à des réunions le matin à 8H15 alors qu'ils étaient en planque la nuit jusqu'à 5 h du matin, absences injustifiées alors qu'ils étaient en mission mais n'avaient pas rempli les bons formulaires)
  • Faites des retenues sur salaire pour d'obscures raisons
  • Baissez la note administrative de vos joueur sous n'importe quel prétexte (insubordination)
  • Faites surveiller vos agents (enquête administrative)
  • Refusez systématiquement l'assignation d'une partie du matériel pour une mission (de manière aléatoire, puisque vous ne savez pas de quoi il s'agit)
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #5 le: 31Mai, 2011, 18:49:35 »

Organisation du département ArXVI

L'organisation du département ArXVI est plus ou moins pyramidale. Le grand-maitre de l'ordre fait partie du cabinet du ministre de l'intérieur et est le responsable du château de Saumur, les chefs d'annexe ont la gestion d'une annexe extérieure à Saumur (généralement une forteresse-Vauban ou une minuscule section dans une ambassade).
Les directeurs de section gèrent les personnels affectés à leur section (espionnage et contre-espionnage ésotérique, logistique, recherche et développement, archives, sécurité intérieure, formation, administration centrale) qui peuvent être affectés à plusieurs sous-départements.

En dessous de ce niveau hiérarchique, les personnels n'ont plus l'accréditation nécessaire pour être au courant des activités du département ArXVI. Ce sont les petits chefs, les frustrés dont le seul but est de rendre misérables ceux qui travaillent en dessous d'eux dans la hiérarchie. Il y a donc les directeurs de sous-département (qui assurent et généralement délèguent la gestion administrative d'une partie d'une section), puis en dessous les inspecteurs administratifs (qui assurent le boulot des directeurs de sous-département) et pour finir les chefs de groupes (qui gèrent directement les équipes d'agents au jour le jour).

Les chefs de groupes sont les supérieurs directs des agents et ne veulent que 2 choses:
Être bien noté et quitter le Dpt ArXVI (et la province). Or pour être bien notés, il faut qu'ils restent dans leur budget tout ayant une équipe qui affiche de bons résultats et remplis correctement ses formulaires... Tous ses formulaires... Et ses rapports... Entre autres.

Financement du Département XVI
L'Ordre est financé par l'état, mais comme il est secret, il faut que cela passe sur des fonds secrets. Même si ceux-ci ont pu être élevés par le passé, l'administration pompidolienne essaye de mettre en place un certaine transparence du Budget, réduisant les fonds d'origine « grise ». De plus la crise pétrolière de 1973 a déjà fait de nombreux ravages et entrainé des coupes budgétaires importantes. Les fonds manquent et cela se ressent:
Peu de matériel à disposition, des obligations de résultats de plus en plus présentes. Malheureusement, ce ne sont pas les postes de fonctionnaires qui sont supprimés mais les crédits en équipement et armement pour les groupes d'agents. De plus, peu de nouveaux agents sont recrutés, entrainant une surcharge de travail pour les agents en place (ne sont plus recrutées que les personnes qui ont découvert quelque chose de trop... Au grand froncement de sourcils des chefs de groupes qui voient leurs crédits alloués au personnel prendre une place plus importante dans leur budget que prévue.

Alliés et Ennemis

En plus de ses problèmes de fonctionnement, l'Ordre à des ennemis réels qui ne lui feront aucun cadeau, allant jusqu'à tuer sans sommation certains agents, si ils sont reconnus comme tels.

L'Aube dorée, Arcane VI, L'Amoureux

Bien qu'officiellement disparue au début du XXème siècle, l'aube dorée a entrainé la naissance d'une multiplicité de groupes occultes, principalement au Royaume-uni. L'Aube dorée en soi n'est pas un groupe cohérent, car ces groupes pensent tous tenir LA vérité et se réclament tous d'une obédience ou d'un maitre différent. La plupart de ces groupes ne sont pas directement hostiles à l'arcane XVI, mais l'arcane XVI considère ces groupes comme ennemis, de par leurs buts. Il s'agit généralement de société secrètes, mais celles-ci ont tendance à recruter et initier beaucoup trop de personnes au goût de l'arcane XVI. Cette prolifération ésotérique paraît inacceptable à l'arcane XVI, qui combat l'implantation de tout groupe affilié à l'Amoureux, tout du moins en dehors du territoire du Royaume-uni, pour éviter tout incident diplomatique, l'Amoureux étant bien trop influent dans leur nation d'origine.

L'Opus Dei, Arcane VIII, La Justice

Descendant direct de la Sainte Inquisition, l'Opus Dei n'est pas non plus un ennemi récurent
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #6 le: 31Mai, 2011, 18:51:54 »

L'univers occulte

  • Arcane zéro (ou XI prime) : Le Fou ou le Mât


Bien que la majorité des organisations ésotériques se soit appropriée l'un des arcanes majeurs, généralement celui qui représente le mieux leur philosophie, leurs buts ou leur passé, l'arcane zéro n'a pas encore été revendiqué, alors que certains arcanes ont déjà été revendiqués par plusieurs groupes (souvent suite à des schismes au sein d'un groupe principal ayant entraîné la création de plusieurs groupes s’annonçant comme le seul successeur valide du groupe principal avant le schisme. Pour un exemple, se reporter à la section sur l'Aube dorée)


  • Arcane I : Le Bateleur - Les Kabbalistes


Description pour les PJs :
Les Kabbalistes sont un groupe dont l'existence plus ou moins officielle ne remonte qu'à quelques années. Suite à une erreur, ils ont été cités dans un rapport préparatoire pour le vote du budget de l'état d’Israël. Ce rapport n'aurait jamais dû quitter les murs de la Knesseth [le parlement israélien], mais une fuite a permis de déterminer que les Kabbalistes sont une branche interne du Mossad,  s'occupant probablement de problèmes occultes.
À part son nom, rien n'a encore filtré à propos de cette organisation.

Description pour le MJ :
En fait, les kabbalistes sont l'un des groupes occultes les plus anciens encore en activité. Leur création remonte au Vème siècle après Jésus-Christ, avec la découverte ou plutôt la théorisation de l'algèbre dans le monde musulman et la propagation de ces connaissances en terre sainte. Ils furent les premiers à découvrir l'utilité de l'algèbre en géométrie occulte, en particulier lors du traçage de figures géométriques à vocation invocatoires, en particulier les pentacles et les sceaux de Salomon (aussi appelés Étoiles de David).
C'est d'ailleurs suite à un échange de connaissances entre ce groupe et l'ordre des Pauvres Chevaliers du Christ que naquit l'ordre qui deviendra l'Ordre de la Tour. Depuis les relations entre les deux groupes ne plus aussi cordiales qu'avant la cinquième croisade, au cours de laquelle fut détruite la soi-disant forteresse du mont Thabor, alors le centre de recherche le plus important des Kabbalistes, situé aux portes d'Acre pour ne pas risquer inutilement de vies en cas d'accident.
Suite à cet incident, le mouvement décide de quitter le devant de la scène et commence à se cacher. De plus en plus secret, le groupe semble disparaître de la circulation au cours du Moyen-age. En fait ,les Kabbalistes sont loin d'avoir disparu, mais ils ont réussi à développer des méthodes cryptographiques leur permettant de communiquer sans trop de problèmes, alors même qu'ils ont totalement décentralisé leur groupe, profitant de la diaspora juive pour étendre leur influence géographique.
N'ayant aucune envie de contrôler les territoires où ils sont implantés, ils peuvent rester dans l'ombre, assurant la sécurité occulte de beaucoup de territoires sans que les régnants ne s'en rende compte.
Ce n'est que lors de la seconde guerre mondiale qu’apparaît un regain de volonté de la part des Kabbalistes de diriger un territoire définit géographiquement. C'est de leur volonté et grâce à leur influence que naîtra l'état d’Israël le 14 mai 1948.
Les Kabbalistes ont de très forts appuis au sein du gouvernement israélite, les fondateurs de l'état d’Israël étant tous d’anciens membres, certains en faisant d'ailleurs toujours partie active, généralement à des postes de commandement, d'enseignement ou à responsabilité.
Contrairement à beaucoup d'occultistes qui sont plutôt des rats de bibliothèque incapables de transporter l'intégralité des œuvres de Nostradamus sans aide occulte, les Kabbalistes les plus récemment formés sont des ex-membres du Mossad ou de l'armée. Par conséquent, ils sont beaucoup plus sportifs que leurs confrères. Leurs connaissances occultes ne sont certes pas aussi étendues, mais leurs spécialisations leurs permettent de faire illusion en groupe, chaque agent étant spécialisé dans un domaine occulte différent.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #7 le: 31Mai, 2011, 18:53:17 »

 
  • Arcane II : La Grande Prêtresse - Index Expurgatorius / Congregatio septima, pro Iudice librorum prohibitorum


Description pour les PJs :
Officiellement, la Sainte Congrégation de l'Index, chargée de publier "l'Index Librorum Prohibitorum", n'est fondée qu'en 1571, mais tout observateur attentif de l'occulte n'a vu dans cette création qu'une manœuvre visant à réduire l'influence de la Sainte Congrégation de l'Inquisition, qui s'occupait déjà auparavant de certaines des prérogatives officielles de l'Index.
En effet, la Congrégation de l'index n'est pas seulement chargée de publier la liste des livres interdits à la lecture pour les catholiques.
Des rumeurs lui attribuent aussi :
  • L'aide à la correction d'œuvres à l'index en vue d'une sortie de l'index
  • La récupération et le stockage de chaque livre initialement mis à l'index
  • L'archivage de chaque livre dont la portée pourrait nuire à l'Église ou au contraire lui être très bénéfique
  • L'éradication par le feu des œuvres considérées comme impies
Le 26 juin 1961, la congrégation de l'Index est censée avoir disparue, tout en étant rattachée à la "Sancta Congregatio pro Doctrina Fidei". Même si personne en dehors du Vatican ne sait où ils se trouvent, il parait peu probable que l'Église se soit débarrassée de tous les trésors amassés par l'Index Expurgatorius.

Description pour le MJ :
En plus des œuvres interdites, l'index a depuis toujours (et sa création remonte à l'époque de l'empereur Constantin) aussi accumulé les reliques et objets magiques. Leur reliquaire est le mieux fourni au monde.
L'Index a longtemps fait partie de l'Inquisition, bien qu'ayant été formé avant celle-ci.
Depuis 1961, l'Index n'est plus sensé exister, mais il ne s'agit là que d'une manœuvre politique. L'Église ne désire certes plus apparaître comme une institution autoritaire et rétrograde et a pour cette raison fait plus ou moins disparaître la liste des livres mis à l'index, mais elle ne veut toutefois pas perdre le bénéfice de siècles d'archivage et d'accumulation d'œuvres importantes et rares.
Le travail de la congrégation a donc été changé et son existence cachée sous plusieurs voiles hiérarchiques. Les Frères Conservateurs de l'Index (comme ils se nomment entre-eux) ont actuellement pour mission d'entretenir et d'agrandir les bibliothèques secrètes situées sous Rome, mais aussi de les fournir en nouvelles œuvres dont la portée pourrait être intéressante ainsi que l'administration des requêtes d'informations relayées depuis d'autres congrégations. Il n'est pas rare pour les conservateurs "d'échanger" un livre rare ou dangereux contre une copie expurgée créée par leurs soins.
Les conservateurs sont les personnes qui ont le plus de chance au monde de pouvoir obtenir des informations en ayant accès à une grande quantité d'ouvrages interdits ou rares. Mais il se gardent bien d'ouvrir leurs bibliothèques, même au sein de l'Église. Seul le Pape peut faire une requête qui sera acceptée dans être traitée auparavant. Malheureusement le Saint Père n'a pas forcément le temps de beaucoup lire... Cette prérogative papale n'est donc pas souvent usitée.
Les conservateurs ne font jamais appel à des personnes extérieures à leur congrégation secrète et forment quelques orphelins qui deviendront les monte-en-l'air chargés de procéder aux échanges.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #8 le: 31Mai, 2011, 18:54:37 »

  • Arcane III : L'impératrice – La Triade du peuple


Description pour les PJs :
L'avènement récent de Mao Ze Dong au pouvoir en Chine et le lancement de la Révolution Culturelle n'est évidemment pas l'oeuvre d'un seul homme. Moa n'est bien entendu que le sommet de l'iceberg d'une conspiration occulte ayant pris peu à peu controle du Parti Communiste Chinois.
Depuis l'arrivée au pouvoir de Mao, des changements ont eut lieu en Chine. Des purges ont été effectuées pour permettre à la Triade de renforcer son pouvoir au sein du Parti. De nouvelles institutions, certaines secrètes ont vu le jour.
Conseillé par des membres du KGB, le gouvernement Chinois a réformé ses services de renseignements et d'action à l'étranger et s'est dotée d'une branche occulte, née des compétences de la Triade : la Police Populaire de l'Orde Spirituel.
La PPOS est active en Chine comme à l'étranger et ne suis que les ordres que lui donne directement un cabinet du parti communiste chinois, dont les 7 membres sont tous de la Triade du Peuple (4 proviennent du Parti, 3 sont au gouvernement, pour conserver les apparences.
La rumeur veut qu'un des membres principaux de la Triade, un thaumaturge réputé bicentenaire, assiste Ho Chi Minh dans le volet occulte de la guerre du vietnam (des rumeurs encore plus folles lui attribuent la victoire contre les francais à Dien Bien Phu).

Description pour le MJ :
Cette triade se faisant appeler Triade du Peuple n'est pas une organisation récente. Elle est née au 3eme siècle avant JC, sous le règne de l'empereur Qin Shi Huangdi, qui avait réuni ses meilleurs occultistes pour lui créer une armée de guerriers invincibles. La triade ainsi formée, craignant pour sa survie, créa certes une armée immortelle, mais ne donna pas à l'empereur les formules lui permettant d'activer cette armée. La Triade fut donc ensuite obligée de disparaître pour pouvoir ensuite survivre dans les ombres de la Chine. Leur but a longtemps été de protéger la Chine contre les envahisseurs barbares et les empereurs mégalomanes. C'est grâce à leur aide que la volonté politique et les moyens pour la création de la grande muraille de Chine ont été trouvés. L'élite de la société Chinoise a toujours formé des occultistes, dont la puissance était généralement limitée, jusqu'à ce qu'ils entrent dans la Triade.
Aujourd'hui la Triade est toujours un Club très privé de 99 membres :
  • 3 grands Maîtres, 2 les affaires internes et un pour l'étranger
  • 5 Agents disciples aux ordres directs des grands Maîtres agissant autant à l'étranger qu'en Chine
  • 9 Maitres Régionnaux qui gêrent les affaires de plusieurs provinces chinoises ou assimilées
  • 27 Recteurs gérant les affaires d'une grande ville. 18 de ces villes sont en Chine mais 9 sont à l'étranger, en relation avec la diaspora chinoise
  • les 54 membres restant sont des agents travaillant pour les sus-nommés, chaque recteur en ayant 2 sous ses ordres, l'un d'entre eux étant destiné à prendre la relève du recteur en cas de disparition.
Tous les membres de la Triade sont des peronnages influents, de par leur fonction (administrative, militaire ou politique), et des occultistes dont le niveau va d'impressionant à extraordinaire.
La triade est actuellement impliquée dans différentes opérations :
- L'un des Grands-Maîtres est actuellement au Vietnam, depuis que Ho Chi Minh a démarré sa révolution. Fu Wang La est d'ailleurs l'architecte de la victoire de Dien Bien Phu. Suite à de très nombreux pactes et une grande quantité de persuasion, il a pu faire transiter les pièces d'artillerie qui ont conduit les viet-cong à la victoire au travers de portails dimonsionnels et prendre à revers les francais... Fu n'est agé que d'une cinquentaine d'année mais son âme en est à sa quatrième incarnation, sa mémoire pouvant donc se souvenir d'époques depuis longtemps révolues.
- Les embassades et consulats américains sont actuellement le théatre d'une grande activité. Les membre de la Triade présents sur le territoire des états-unis sont généralement surveillés, mais arrivent à échapper aux services de renseignement américains grâce à des complicités dans les universités. Quand ils ont les coudées franches, ils développent et animent une forte propagande pro-maoiste et foncièrement anti-guerre du vietnam.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #9 le: 31Mai, 2011, 18:55:50 »

  • Arcane IV : L'Empereur – Illuminati Perfectibili


Description pour les PJs :
Lors de l'interdiction des Illuminati en Bavière en 1785, les membres les plus influents de l'entourage d'Adam Weisshaupt décidèrent de s'exiler dans un jeune pays qui accepterait plus facilement leur idéologie : Les États-unis. En effet, leurs frères Illuminés avaient travaillé d'arrache-pied pendant les précédentes décennies à l'instauration d'une constitution à leur avantage, après être devenus indépendants de la couronne du Royaume-unis. Depuis, il semblerait que les Illuminati Perfectibili règnent en maîtres sur leur pays et ses institutions.

Depuis la seconde guerre mondiale, les USA sont sortis de leur isolationnisme et ont profité de leur position économique dominante à la sortie de la guerre pour imposer leur Way of Life dans les pays qui leurs sont alliés. Même si cette hégémonie semble n'être qu'économique, le plan des Illuminati Perfectibili suis son cours...

Description pour le MJ :
Même s'ils semblent tout-puissants, les Illuminati ont un gros défaut : ils sont très peu, leur cercle est très fermé et ils ne se rendent que très peu sur le terrain. Pour devenir un Illuminatus, il faut avant tout être né dans une famille qui leur est associée. Bien qu'il semble exister plusieurs loges, seule l'une d'elles est importante. Les autres ne sont que des diversions servant à repérer espions, infiltrateurs, mais aussi futures recrues. En effet, certains éléments prometteurs peuvent, en de très rares occasions, rejoindre la loge perfectionniste. Même s'il y a de gros avantages à être membre d'une cellule satellite (avoir des contacts avec des gens puissants est toujours très positif), le pouvoir est concentré depuis très longtemps au sein de la loge perfectionniste et l'on peut dire qu'elle dirige en sous-main les états-unis, en particulier son industrie, son armée et son gouvernement par le biais d'efficaces lobbyistes.

Les Illuminati ont accès à beaucoup de ressources, ce qui leur a permis d'obtenir nombre d'ouvrages rares stockés en partie dans leur principale institution, l'université de Yale. Celle-ci est d'ailleurs un passage obligé pour tous les illuminati, en tant qu'étudiant ou que consultant/professeur. L'université de Yale offre un cursus extrêmement privé (secret), en cours particuliers, pour les membres prometteurs des familles les plus puissantes des USA. Les profs de ces cursus sont tous des membres de la loge perfectionniste et ils choisissent entre-eux qui peut obtenir un cursus spécial en supplément de son cursus normal à Yale (en général, ils ne forment qu'un étudiant tous les 4-5 ans). Les autres universités de l'Ivy League sont bien entendu aussi sous contrôle des illuminati, mais Yale reste leur « quartier général ».

Les ressources ésotériques des illuminati sont généralement portées sur la divination, la prescience et tous autres types de prophéties et visions du futur, même si elles sont loin de se limiter à cela. Malheureusement pour eux, le futur n'est pas fixé et la montée en puissance d'autres groupes occultes visant à contrer leurs plans rendent leur projet de domination mondiale de plus en plus difficile à achever.
Généralement, ils n'agissent pas par eux-même sur le terrain, préférant mener la danse de loin en tirant les ficelles du pouvoir depuis les ombres. Le Grand Plan des Illuminati Perfectibili nécessite une société mondiale et capitaliste. Leur plus grand combat est actuellement d'affronter le système communiste et d'éviter que la théorie des dominos ne soit prouvée par l'exemple. Si possible, la balance du pouvoir doit continuer à pencher de plus en plus de leur coté dans la sphère occidentale.

Leurs grands projets actuels sont la construction de structures qui leur seront inféodées grâce à leurs lois, tout en se voulant à portée mondiale ou régionale (ONU, OTAN, Communauté économique européenne), la promotion de zones de libre échange et de lois visant à mettre en place à long terme la mondialisation, ainsi que la lutte contre le communisme et les groupes ésotériques ennemis (déclarés ou non).
Les Illuminati ne semblent pas s'être encore rendus compte que le premier choc pétrolier de 1973 était une conspiration visant à saborder leur Grand Plan.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #10 le: 01Juin, 2011, 18:56:45 »

  • Arcane V : Le Grand Prêtre – ou'Remenkimi en'Ekhristianos [Chrétiens Coptes]


Description pour les PJs :
Les Coptes sont un groupe ethno-religieux d'obédience chrétienne dont la plupart des représentants se trouvent en Égypte. Jusqu'au XVIIeme siècle, ils parlaient leur langue propre, dérivée directement de la langue antique égyptienne, celle écrite en hiéroglyphes. La liturgie Copte est toujours parlée dans cette langue (le copte) ainsi qu'en grec et en arabe. Le copte s'écrit avec l'alphabet grec auquel ont été ajoutées 6 lettres pour pouvoir prononcer des sonorités absentes du grec.

Les coptes ont réussi à survivre à 1600 ans de répression religieuse tout en ayant toujours tenu des postes clés dans les administrations des gouvernants de l’Égypte, qu'ils soient Mamelouks, Sultans ou Empereurs Romains d'Orient. Une telle vivacité laisse à penser qu'une puissante société secrète serait cachée au sein de la société égyptienne. Toujours est-il qu'il est impossible de faire des affaires ou être en contact avec une administration en Égypte sans avoir affaire à eux.

La rumeur veut qu'ils soient les descendants directs des pharaons égyptiens et qu'ils dirigent l’Égypte depuis les ombres depuis plusieurs millénaires. Leurs savoirs magiques seraient très développés, en particulier dans les arts nécromantiques.

En 1974, l'Égypte est dirigée par Sadate, compte 38 millions d'habitants, sort de la guerre des 6 jours (1967, perte du Sinaï en faveur d’Israël) puis de la guerre de Kippour (1973, victoire politique de Sadate, dont la côte de popularité auprès des autres dirigeants arabes est à son plus haut, ayant réussi à démontrer que l'armée d’Israël n'est pas invincible).
L'économie Égyptienne est encore très agraire, mais le tourisme se développe de plus en plus. À l'époque, la Livre Égyptienne est encore indexée sur la livre Sterling. L'idéologie principale est le panarabisme dont Gamal Abdel Nasser, le président ayant précédé Anouar el-Sadat, est la figure de proue.


Description pour le MJ :
Les Coptes sont bien entendu bien plus qu'une congrégation religieuse. Ils contrôlent effectivement en sous-main une grande partie de l'Égypte. Même si Sadate n'est pas Copte, sa femme, Jihane el-Sadate, sans être elle-même Copte, est allée dans un lycée Copte et les liens qu'elle a alors tissés avec les coptes sont loin d'avoir disparu.

De plus, le nouveau Primat de l'Église copte orthodoxe, Chenouda III, a décidé de changer la stratégie du mouvement Copte. En effet, jusqu'il y a peu de temps, les coptes dirigeaient sans trop de problèmes l'Égypte en sous-main, mais de nouveaux acteurs occultes commencent à envahir leur bastion de pouvoir. Il s'agit de l'OPEP (Arcane X), dont l'influence sur les musulmans est de plus en plus grande et du Temple de Râ (Arcane XIX), dont la réapparition après 3 millénaires et demi d'absence de l’échiquier occulte trouble grandement les dirigeants coptes.
En effet, les coptes se considèrent comme les seuls descendants des pharaons et de leur puissance ésotérique, or le Temple de Râ a effectué des rituels dont l'origine remonte aussi loin que Ramsès II, et que les coptes n'auraient jamais osé faire, de peur de ne pas avoir compris l'une des indications de textes plusieurs fois millénaires.

Les coptes n'ont de chrétien que le nom. Il s'agit d'une façade pour les dirigeants afin de se faire accepter par le peuple et plus ou moins accepter par les autres clergés. Leur culte de Hâpy (le Dieu-Nil, l'androgyne symbole de fécondité) est mené en parallèle avec le culte de Jésus. Après plus de mille cinq cents ans, les limites entre les 2 cultes ont presque disparu et la liturgie copte n'en est que renforcée, d'ailleurs leur nombre augmente de plus en plus rapidement, c'est la communauté religieuse qui a la plus forte croissance en Égypte. Ce fait est à mettre en relation avec les dangers nouveaux auxquels les coptes sont confrontés, les ayant poussés à un certain prosélytisme pour éviter d'être noyés dans la masse musulmane.

Les coptes, par ailleurs, ne se prétendent pas seulement les descendants des pharaons de l'Égypte antique : ils le sont véritablement, du moins du point de vue ésotérique, ce qui laisse à penser que la société secrète derrière le mouvement copte existe déjà depuis au moins 4 000 ans. Ils possèdent un grand nombre de rituels leur venant directement des clergés des différents Dieux du panthéon égyptien. Il existe aujourd'hui encore au sein des coptes des obédiences secrètes se reconnaissant dans ces différentes divinités, entraînant parfois des divisions au sein du cœur de la secte copte.

La diaspora copte est pour le moment encore peu avancée, mais les coptes se trouvant à l'étranger gardent de forts liens avec leur communauté d'origine et reviennent généralement une fois par an en pèlerinage à Alexandrie, où ils peuvent échanger des renseignements et recevoir des ordres de mission pour le compte des dirigeants Coptes.

Le groupe Copte est dirigé par un Triumvirat secret composé de :

  • Chenouda III, le Primat de l'Église copte orthodoxe, récemment élu par les fidèles à ce poste, mais déjà depuis presque 10 ans au sein du Triumvirat. C'est lui qui gère toutes les affaires religieuses concernant les coptes.
  • Boutros Boutros-Ghali, qui n'est alors en '74 qu'un universitaire renommé dans les cercles diplomatiques, avec beaucoup de contacts un peu partout dans le monde. C'est lui qui gère la diaspora copte, usant de ses contacts diplomatiques pour placer des agents coptes un peu partout dans les pays « développés ». Il a sous ses ordres une sorte d'état dans l'état égyptien. Il occupe officiellement la fonction de président de la Société égyptienne de droit international et travaille étroitement avec le Centre d'études politiques et stratégiques (Al-Ahram).
  • Iris Habib Elmasry est, elle-aussi, une universitaire reconnue, elle écrira d'ailleurs un ouvrage de référence sur l'histoire des coptes, bien entendu purgée de toutes références ésotériques. De plus elle est proche du couple présidentiel, étant la confidente et meilleure amie de Jihane el-Sadate, la Première Dame d'Égypte. Elle représente souvent l'Église copte orthodoxe a l'étranger depuis qu'elle a été nommée déléguée féminine de l'église copte à la deuxième Assemblée du Concile Mondial des Églises par le Primat précédent, Kyrollos VI. Elle a pour charge de conseiller les politiques et faire en sorte que la politique de l'état soit en adéquation avec celle des Coptes. Elle dispose de moyens de pressions impressionnants, recueillis par des coptes loyaux, mais n'a généralement pas besoin de les utiliser, ses connaissances ésotériques et son entregent lui suffisant généralement pour arriver à ses fins.

Les Coptes sont principalement actifs au moyen-orient et ne sont pas spécialement hostiles à Israël. C'est d'eux que viendra la volonté de paix dans la région qui mènera Sadate à signer les accords de Camp David, à la fin des années 70.

Par contre, il est suicidaire de venir en Égypte pour en voler les secrets ésotériques, même architecturaux. L'étude extérieure des bâtiments est bien entendu autorisée, mais cela ne révélera rien de nouveau. Les secrets de l'architecture ésotérique Égyptienne sont jalousement gardés...
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #11 le: 13Juin, 2011, 18:21:09 »

  • Arcane VI : L'Amoureux – L'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée


Description pour les PJs :
Officiellement, l'Ordre hermétique est né en 1888 et disparut officiellement lors du « Schisme de 1900 ».
Pourtant malgré sa courte existence, l'Aube dorée a durablement marqué l'inconscient collectif et le monde de l'occultisme. D'une part grâce à la renommée acquise de certains de ses membres les plus éminents [Aleister Crowley, mais aussi William Butler Yeats (poète et Ipsissimus), Arthur E. Waite (réformateur de la lecture du tarot divinatoire et Ipsissimus), William Wynn Westcott et des membres connus en dehors du monde de l'occultisme comme Bram Stoker], d'autre part en conséquence de sa décision de s'approprier l'arcane VI, l'Amoureux. En effet, l'Aube dorée s'était fixée le but d'élever le niveau occulte de l'humanité, d'éduquer l'humanité et permettre l'apparition d'une nouvelle société, plus magique et ésotérique.

Cette volonté était bien entendu contradictoire avec la volonté d'hermétisme annoncée dans le nom de leur groupe, ce qui entraîna des tensions extrêmes :
  • au sein du groupe entre les partisans de l'acquisition et l'éducation de nouveaux membres et les partisans d'une culture ésotérique hermétique et élitiste, accessible aux plus puissants,
  • mais aussi avec nombre de groupes occultes (dont notre arcane XVI national) qui voyaient d'un très mauvais oeil que l'on parle publiquement et ouvertement d'ésotérisme.
Une alliance fut conclue entre l'arcane de la Tour et les Illuminatis américains (et probablement d'autres groupes occultes non identifiés) pour faire taire ces maudits impudents. C'est au cours de cette période que furent développées par ces 2 organisations des méthodes de propagande extrêmement efficaces (La présentation d'Aleister Crowley comme antéchrist est leur plus grande victoire). Il existe des rumeurs parlant d'actions beaucoup plus radicales que cette propagande, mais aucune preuve n'existe à ce jour que la guerre secrète qui fut alors menée entraîna directement la mort de grandes quantités de membres de ces arcanes.


Description pour le MJ :
Il est difficile de cerner quand à bien pu naître l'Ordre hermétique de l'Aube Dorée, car ses membres sont par ailleurs toujours plus ou moins reliés à d'autres sociétés plus ou moins secrètes et plus ou moins ésotériques. De plus, l'Ordre hermétique de l'Aube Dorée s'est formée en Angleterre comme la 3eme Loge d'un ordre dont les 2 premières Loges se seraient situées en Allemagne. Jusqu'ici personne n'a réussi ni à prouver l'existence de ce groupe, ni à prouver qu'il ne s'agit que d'une mythique supercherie. En effet lorsque les Illuminatis ont été obligés de quitter la Bavière, il est plus que probable que certains ne soient pas partis et se soient réorganisés en un nouvel ordre.

Tout aussi trouble que son apparition, est la disparition de l'Ordre hermétique de l'Aube Dorée. Il est avéré que l'Ordre hermétique de l'Aube Dorée a explosé lors du fameux « Schisme de 1900 », une lutte de succession qui a entraîné un déchirement interne de l'organisation. Par contre il est erroné de parler de la fin de « L'Aube Dorée » même si on parle de la fin de « L'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée ».

En effet, à cette occasion se sont formés de multiples groupes se voulant les successeurs de l'Aube Dorée. Les membres qui ont formés les 4 groupes encore existant aujourd'hui avaient alors suffisamment de Sapience pour assurer la pérennité de « leur » Aube Dorée.

Les 4 ordres encore en activité dans les années 70 se réclamant de l'Aube Dorée sont :
  • La Stella Matutina, créée par William Butler Yeats dont le but est de faire revivre l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée dans son état original avant la mort de Woodman (sa mort ayant entraîné le « Schisme de 1900 »).
    La Stella Matutina est un ordre conservateur et poussiéreux, fortement ancré dans les classes nobles anglaises, à la structure pyramidale et qui fait assez peu parler d'elle en dehors des cercles ésotériques. Son but est de rassembler les connaissances magiques et de faire en sorte que celles-ci restent secrètes. Leur influence politique se fait particulièrement sentir dans la chambre des Lords et la société secrète sert autant d’ascenseur politique pour ses membres que de voie vers l'initiation occulte.
    Leur puissance magique reste principalement dans le domaine de l'invocation « à l'ancienne », comme elle se pratiquait au moyen-âge. La Stella Matutina combat assez violemment toutes les autres branches de l'Aube Dorée quand celles-ci essayent de rendre plus publiques des connaissances ésotériques, mais n'irait pas jusqu'à s'allier avec les Illuminatis américains ou l'ordre de l'Arcane de la Tour, ayant un vision très nationaliste des zones d'influence des différents groupes.

  • Le Saint Ordre de l'Aube Dorée, créé par Waite. Waite réforma énormément les savoirs ésotériques de l'Aube Dorée, s'éloignant des pratiques invocatoires de celle-ci pour se tourner plus vers la divination et la lecture de Tarot. Waite développa lui-même un nouveau Tarot, dont certains arcanes n'ont pas les même numéros (il a inversé la Lame de la Force avec celle de la Justice) et une iconographie complètement différente (par ailleurs bien plus moderne). La lecture d'un Tarot de Waite est donc différente de celle d'un tarot de Marseille « classique ».
    Le Saint Ordre de l'Aube Dorée (SOAD) ne se cache que pour se protéger des représailles qui pourraient venir de la Stella Matutina ou d'autres groupes non-basés en Angleterre, mais ses activités ont parfois pignon sur rue. Il est possible de trouver des lecteurs et des lectrices de Tarot assez facilement, mais il est toujours difficile de savoir si l'on veut vraiment qu'ils tirent vos cartes et en apprennent ainsi beaucoup plus sur vous que vous ne le voudriez, et aussi en sachent beaucoup plus qu'ils ne vous le racontent...
    Le SOAD est plutôt prosélyte mais assez peu violent dans ses méthodes. De plus, la majorité de ses membres sont très influents, provenant souvent d'autres sociétés secrètes moins axées sur l'ésotérisme mais plus sur le pouvoir temporel.
    On trouve beaucoup de capitaines d'industries dans leurs rangs, sachant utiliser à leur avantage les données sur le futur que leur apportent la lecture des cartes. N'ayant pas anticipé le Choc pétrolier, le SOAD recherche actuellement la raison de l'imperméabilité aux lectures de cet événement, qui paraît pourtant plus relever du domaine profane que de l'ésotérisme.

  • L'Ordo Templi Orientis (O.T.O.), créé par le sulfureux Aleister Crowley est une branche réformatrice de l'Aube Dorée. En effet, de nombreux aspects des philosophies et religions orientales sont entrées dans les pratiques de l'OTO, comme la pratique du yoga et de la méditation. Celles-ci sont utilisées à de fins de renforcement de la volonté afin de pratiquer la magie de manière plus efficace. Même si les savoirs de l'OTO sont restreints en terme de quantité d'invocations connues, leurs techniques ésotériques en font des maîtres accomplis, qui pourraient réaliser des rituels n'ayant pas été tentés depuis des millénaires. Ils n'ont heureusement pas accès à tous les rituels les plus puissants... Pour le moment.
    En effet, l'OTO est très actif dans les colonies anglaises (le soleil se couche certes sur l'Empire britannique, mais pas sur le Commonwealth) et compte beaucoup d'historiens et d'archéologues parmi ses rangs. Ils ont par ailleurs beaucoup de loges très secrètes en dehors du royaume-uni, la plus puissante se trouvant à Paris.
    L'OTO n'hésite pas à publier ses recherches et découvertes, au risque de se faire censurer... Généralement, leurs livres les plus « révélateurs » ne restent pas plus de quelques jours sur les étalages, mais ont généralement alors déjà atteint leur public quand ils sont retirés de la circulation.

  • L'Astrum Argentum, est une autre société secrète créée par Crowley, beaucoup plus élitiste et compartimentée que l'OTO. Ici, point de Loges, les membres ne se connaissent pas et seule une relation de Maître à élève existe. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette organisation est pourtant beaucoup moins hiérarchisée que les autres de l'Aube Dorée.
    Alors que les autres boutures de l'Aube Dorée sont très axée sur le mysticisme, alliant religion et ésotérisme, l'A.A. se concentre uniquement sur la pratique du Magick, la Magie développée par Crowley. Ce que l'A.A. perd en puissance politique, elle le rattrape en puissance occulte. Les connaissances de l'OTO, permettant de créer des occultistes ayant une volonté de fer, sont bien entendu aussi disponibles aux membres de l'A.A., passés de génération de maîtres en génération d'élèves.
    Mais une des constantes de l'A.A. est la volonté de se dépasser et de dépasser ses connaissances.
    Tout en haut de la pyramide de maîtres et élèves se trouve actuellement Albert Eerily Cows (anagramme de Aleister Crowley en y ajoutant la lettre B) qui est la réincarnation du fondateur, le rituel mis en place pour cet exploit étant le plus puissant ayant été tenté lors du XXeme siècle.
    L'A.A. est dangereux au même titre que pourrait l'être un savant fou, leur recherche de pouvoir et leurs expériences occultes ne connaissant pas de limites morales.

De plus, il ne faut jamais oublier l'influence que peuvent avoir les autres sociétés secrètes sur ces groupes, en particulier la Rose-Croix.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #12 le: 14Juin, 2011, 11:36:37 »

  • Arcane VII : Le Chariot – I.S.A.V.-M.A.R.V.


Description pour les PJs :
L'ISAV-MARV est un groupe très méconnu (d'ailleurs ISAV-MARV est le nom que leur donnent les européens, leur véritable nom étant resté secret).
Ce groupe s'occupe apparemment de l'équilibre religieux en Inde (ISAV-MARV étant les initiales des noms des déités de leur panthéon : Indra, Soma, Agni, Varuna, Mitra, Aditi, Rudra et Vishnu).
 Apparemment, ils réguleraient les conflits religieux en Inde et assureraient un équilibre dans la pratique et l'adoration des différents Dieux de leur panthéon.


Description pour le MJ :
L'ISAV-MARV s'appelle en réalité « les Protecteurs d'Ayodhya ». Il s'agit d'un groupe secret pluri-millénaire, dont les buts sont multiples.
Ils sont les protecteurs de la religion védique (l'une des plus anciennes du monde), les protecteurs du tombeau de Mahanu (le premier homme dans la religion védique, un mélange d'Adam et de Noé, parfois écrit simplement Manu), les protecteurs de l'équilibre et de la paix en Inde et les défricheurs du « chemin de l'illumination ».
Leur groupe se forma à l'emplacement de l'actuelle Ayodhya dans le nord de l'Inde (dans les contreforts de l’Himalaya) il y a plus de 5000 ans, sous le règne de Rama. Au départ, le groupe n'était qu'un rassemblement de prêtres s'inquiétant des conséquences de la disparité en intensité des différents cultes des dieux védiques. Il rassemblait un émissaire pour chaque déité. Mais leurs rencontres leur permirent d'échanger aussi d'échanger points de vue et savoirs ésotériques.
En mettant en commun les sorts que leurs déités tutélaires leur avaient soufflés à l'oreille lors de transes mystiques, ils finirent par trouver une logique générale à ces sorts et commencèrent à développer leurs connaissances et savoirs.
Leurs expérimentations eurent pour conséquence de grandes catastrophes ésotériques (Réveil de la plaque continentale indienne et accélération de sa dérive vers le nord, disparition d'îles au large de la côte indienne englouties par les flots), mais leur permirent de défricher de nouvelles voies de développement occultes, sans danger ni pour l'homme ni pour son environnement : « le chemin de l'illumination », la recherche de « Manasa », la montagne de l'Esprit.
Or certains membres ont atteint le niveau de discipline mentale nécessaire pour rejoindre la montagne de l'Esprit. Ces sages se sont tous retirés dans un monastère dans les hauteurs du mont Manaslu, d'où ils dirigèrent très longtemps les Protecteurs d'Ayodhya .
L'arrivée des colons anglais en Inde entraîna un énorme choc pour la culture du sous-continent, les Mahatmasgrandes âmes », les dirigeants du groupe) décidèrent alors de se retirer du commandement des Protecteurs d'Ayodhya et d'élire un protecteur tous les 10 ans devant s'occuper des affaires politiques du groupe pour une période. Chaque prétendant se devait de faire un pèlerinage à pied d'Ayodhya au Manaslu  (environ 500 km) pour se présenter à ce poste. Il n'y a jamais eut plus de 2 candidats en même temps. Passée cette période de 10 ans, le Grand Protecteur se devait de revenir faire un rapport aux Mahatmas, sans être obligé de couvrir la distance à pied.
Ainsi le pouvoir temporel se trouvait au cœur des changements sociétaux, pouvant réagir plus facilement aux décisions du Grand Protecteur. Rares sont les grands protecteurs ayant dirigé le groupe moins de 50 ans.
Au cours des 30 dernières années, les Protecteurs d'Ayodhya sont sortis de leur état de réserve quand au développement de la société pour prendre un part plus active à son développement. En effet, les Mahatmas ont découvert un recul de l'énergie magique indienne (ce que les occultistes européens appellent le Mana) suite à un déclin dans le nombre de pratiquants de la religion traditionnelle védique et de la remise en question du système de castes. L'influence des colons anglais fut jugée comme décisive dans ces changements négatifs, il fut donc décidé par les Mahatmas de mettre les Protecteurs d'Ayodhya au service du mouvement indépendantiste, de manière secrète (la seule décision politique prise par les Mahatmas au cours des 200 dernières années).
Il fut décidé de protéger Mohandas Karamchand Gandhi de toute influence ésotérique malveillante. Ainsi fut stoppée net la progression de l'implantation de groupes ésotériques européens en Inde. L'aube Dorée fut le groupe le plus touché par cette décision, ayant un plan de développement très agressif en Inde au cours des années 30. Seul l'Astrum Argentum a réussi à s'implanter (environ 12 membres résident dans la zone d'influence des Protecteurs) depuis 1968 et grâce à l'engouement pour la mystique indienne en dehors de ses frontières.
Les Protecteurs ont apporté un soutien ésotérique à Gandhi qui lui a à maintes fois sauvé la vie ou la mise lors de tentatives de manipulations mentales, au cours de négociations.
Comme leur nom l'indique, les Protecteurs ne sont pas du tout expansionnistes et se concentrent sur l'inde. Ils ne protègent d'ailleurs pas uniquement la religion védique mais aussi l'hindouisme et le Shintoïsme, dont le respect de la tradition indienne n'entre pas en conflit avec leurs objectifs. De plus ils reconnaissent le bouddhisme comme une voie valable vers l'illumination, plusieurs bodhisattva ayant atteint le rang de samyaksambuddha les ayant d'ailleurs rejoins sur le Manaslu, plutôt que de rejoindre le royaume mythique de Shambhala (« lieu du bonheur paisible », un lieu immatériel où peuvent se rendre les êtres les plus illuminés, se débarrassant de leur corps et où ils peuvent être en paix, à l’abri de tout tourment et de toute invocation [contrairement au Paradis qui n'empêche pas ces invocations]).
Actuellement, le groupe suit la voie du satyagraha, la voie de la non-violence développée par Ghandi, afin de régler ses problèmes de manière pacifique. Le titre de Mahatma Ghandi ne correspond pas à celui utilisé par les Mahatmas protecteurs, même si celui-ci était au courant de l'existence de l'ésotérisme.
D'un point de vue politique, les protecteurs ont développé le culte de Rama, pour exacerber le nationalisme et essayer de faire revenir certains aspects perdus de la culture indienne (en particulier l'adoration des dieux traditionnels).
Les Protecteurs utilisent une magie à eux, complètement différente de l'ésotérisme et du spiritisme utilisés par les européens, qui se base sur les Dévas, des esprits bienveillants. Malheureusement pour les protecteurs, ceux-ci ne peuvent se manifester que si les Hommes croient suffisamment en eux, leur offrant une partie de leur puissance (sans le savoir). Il leur est donc aussi très difficile pour les protecteurs d'agir sur le plan ésotérique en dehors de leur sphère d'influence (sauf près d'un temple, à proximité d'une communauté indienne en exil par exemple, ils n'ont d'ailleurs que très peu de problèmes avec leur magie à Londres, par contre ils sont généralement sous surveillance de plusieurs groupes affiliés à l'Aube Dorée). Leur magie a bien souvent des effets apaisants et permet de régler bien des problèmes sans conflit, par le consensus ou la manipulation (en désactivant les ambitions de leurs interlocuteurs par exemple) et permet une très grande maîtrise du corps, qui à son tour renforce leur maîtrise ésotérique.
« Dernière édition: 14Juin, 2011, 19:12:51 par killerklown » Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #13 le: 14Juin, 2011, 19:12:24 »

  • Arcane VIII : La Justice – Opus Dei


Description pour les PJs :
L'Opus Dei, créé en octobre 1928 par Josemaría Escrivá de Balaguer, un prêtre espagnol, est une congrégation au sein de l'Église catholique ayant pour but de mener à la sainteté des laics, sans que ceux-ci renoncent à leur vie quotidienne, normale. L'engagement au sein de l'Opus Dei est une vocation qui n'a pas pour but de remplacer la vie menée par un laïc, mais de s'ajouter à son train de vie, en promouvant sa foi et les valeurs fondamentales de l'Église catholique romaine.
En 1974, L'Opus Dei est toujours dirigée par son fondateur,  Josemaría Escrivá de Balaguer, qui habite maintenant Rome et supervise l'expansion internationale du mouvement.
Ce mouvement est d'ailleurs assez exclusif, on compte rarement plus de 1000 membres par pays, et ceux-ci sont généralement recrutés au sein des hautes sphères du pouvoir, renforçant le pouvoir politique de la papauté dans les institutions laïques des pays où ils sont installés.

Description pour le MJ :
En fait, ce qui est décrit ci-dessus n'est que la partie émergée de l’iceberg. Effectivement, JmEdB a bien créé un mouvement, dont le but est assez noble. Mais il a aussi récupéré à cette occasion sous son giron une autre autre institution, beaucoup plus ancienne, de l'Église. Sa mauvaise réputation et les légendes sulfureuses qui l'accompagnent, ont beaucoup fait de tord à l'Église catholique, en particulier depuis le siècle des lumières. Il fallait donc faire disparaître l'Inquisition, qui, bien qu'ayant officiellement disparue au XVeme siècle, continue à faire parler d'elle jusqu'à la Révolution Française. Après, elle continue son travail de façon beaucoup plus discrète, laissant à d'autres les accusations publiques, les censures et les autodafés.
L'Inquisition est créée en 1199, alors que l'ordre de l'Arcane de la Tour existe déjà et s'occupe principalement des affaires occultes en dehors des territoires totalement Chrétiens de l’Europe occidentale. L'Inquisition s'occupe donc de ce que ses rivaux appelleront « la chasse aux sorcières », mais qui couvre tous les pans de l'ésotérisme. Le pouvoir accumulé par les inquisiteurs et leur foi fanatiquement attisée par les horreurs qu'ils combattent les poussent à s'approprier le droit de combattre et juger toute hérésie qu'ils auront pu constater. Beaucoup sont d'ailleurs tellement fanatisés qu'ils feront plus de mal à l'Église en condamnant d'hérétiques voleurs de pommes au bûcher que de bien en arrêtant d'horribles invocateurs (car ce fait n'a jamais pu être publié, l'existence des démons devant rester une menace crédible mais non tangible).
En 1303, lorsque les templiers sont condamnés suite à leurs manigances de pouvoir en coulisse, ils sont très heureux d'obtenir juridiction sur l'ensemble des terres connues. Leur fureur sera grande lorsqu'ils s’apercevront que leurs intrigues n'ont qu'à moitié porté leurs fruits, l'arcane de la Tour ayant rejoint la royauté française. Le sud de la France sera leur lieu privilégié de vengeance, brûlant sorcières et hérétiques à tour de bible.
Lors de la Reconquista, l'Inquisition s'installera durablement en Espagne jusqu'en 1946, lorsque  Josemaría Escrivá de Balaguer décide de déplacer leur quartier général à Rome, pour que leur couverture soit parfaite.
L'Opus Dei souterrain, celui qui obtenu l'héritage octocentenaire de l'Inquisition, est encore très puissant. Le nombre de membres (Inquisiteurs) est certes assez limité (environ 110), mais leur ressources sont énormes.
D'une part, en tant que membres de l'Opus Dei, ils peuvent faire appel à tous les membres de l'ordre, même (et en particulier) ceux qui ne se doutent pas de la partie secrète de l'organisation. Les risques d'incarcération sont tout à coup beaucoup plus faible si on peut s'appuyer sur l'autorité d'un ministre. D'autre part, les archives de l'Inquisition n'ont jamais été transmises à l'Index. Les documents que l'on peut trouver dans les archives secrètes de l'Opus Dei sont généralement des codice rédigés par des Inquisiteurs et sont beaucoup moins théoriques et beaucoup plus orientés sur la pratique que les ouvrages ésotériques du moyen-âge. Pour finir, l'Opus Dei clandestin est financé par des fonds secrets mais quasi illimités de la Sainte Mère Église Catholique. Leur matériel est un matériel de pointe et les inquisiteurs disposent d'un énorme réseau de renseignement (les fidèles) et souvent sont couverts par l'immunité diplomatique.

Actuellement, l'Opus Dei est principalement occupé sur les fronts de :
  • La contraception et l'avortement (doivent rester interdits)
  • La censure
  • Lutte contre la pornographie (qui commence à apparaître, ainsi que les premiers sex-shops)
  • La défense des valeurs Chrétiennes
  • La lutte contre le communisme
  • La lutte contre les « nouvelles religions » (New Age, paganisme, mysticisme oriental et extrême oriental)
  • La lutte contre la musique du diable (le rock et le hard rock, mais aussi reggae, pop et folk non chrétienne)
  • L'interdiction complète et totale du Bikini et de la nudité en public
L'Opus Dei clandestin, pour sa part, s'occupe de :
  • La chasse aux démons, possédés et hérétiques meurtriers
  • La collecte d'ouvrages considérés comme dangereux
  • La destruction de gourous sataniques
  • La protection des pèlerins en route pour la Terre Sainte (Importance marginale, mais toujours sous leur juridiction). Ils manigancent souvent pour enflammer les tensions arabo-juives au Moyen Orient.
  • Une lutte interne pour récupérer les attributions de l'Index

 

Citation de: Comment interpréter un Inquisiteur
  • N'hésitez pas à jouer la carte des croyances populaires :
  • L'inquisiteur est froid, distant, très loin des réalité de ce monde
  • Il (ou elle d'ailleurs) est sans pitié
  • Il (ou elle) travaille seul, ou alors avec un jeune clerc à ses ordres (un larbin quoi)
  • Seul un argumentaire construit sur des citations de la Bible à une chance infime de l'atteindre
  • Tout ce qui n'est pas catholique pratiquant est hérétique ; seul le manque de temps oblige l'inquisiteur à mettre une priorité sur la chasse aux démons et aux possédés.

De plus :
  • Un inquisiteur est un Saint en devenir. Il est suffisamment pur pour ne rien risquer en utilisant la magie démoniaque (enfin c'est ce qu'il croit)
  • Un possédé ne peut être guéri que par les flammes
  • « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens »
  • « Détruisons par le Feu divin les faiblesses de ce bas-monde »
  • « Ego te absolvo », une fois l'ennemi mort
  • « Per ignem te absolvo », comme cri de guerre, avant de se mettre à l'assaut avec son lance-flammes
« Dernière édition: 07Mars, 2012, 17:39:13 par killerklown » Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: