Les Salons de la Cour

29Janvier, 2020, 06:50:00
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Encyclopédie impériale  (Lu 14916 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #15 le: 27Janvier, 2008, 16:20:42 »

Moi j'aime bien : c'est vaste mais pratique d'usage (je parle de la technologie décrite), tout en restant réaliste. Reste à voir à l'usage. Dans un vaisseau en vol, ça marche ? En vol inverse ?
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #16 le: 27Janvier, 2008, 20:18:27 »

Moi j'aime bien : c'est vaste mais pratique d'usage (je parle de la technologie décrite), tout en restant réaliste. Reste à voir à l'usage. Dans un vaisseau en vol, ça marche ? En vol inverse ?

Tout ce qui concerne la technologie fonctionne à l'intérieur d'un vaisseau. Le problème vient du temps de connexion si on est loin d'un relais quand on ne dispose pas d'un émetteur quantique. Par contre à bord d'un gros vaisseau, d'un spatioport ou d'une large colonie, c'est très intéressant.

En espace inverse on est strictement limité au vaisseau dans lequel on se trouve sauf si on voyage en convoi. On peut alors avoir accès à une communauté reliant tous les vaisseaux du convoi, puisqu'ils se situent tous sous le même champ d'inversion.

Quant à l'usage, on verra bien. Je n'ai jamais eu de problème avec la Visinter et je n'oublie pas que le MD est là pour limiter les applications "borderline".
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #17 le: 28Janvier, 2008, 18:34:57 »

Je reprends ici pour ne pas polluer le fil de l'Encyclopédie.

Pour en revenir à cet avatar, est-il librement choisi par chacun ou est-il défini par l’administration (je parle bien entendu de son identification et non de sa représentation) ?

J’imagine que la plus grande partie des échanges avec l’administration doivent se faire via le Visinter. Cet avatar, ou ce compte personnel, est-il aussi une sorte de passeport électronique (un peu comme les billets d’avion ou les tickets de métro que l’on pourra acheter et présenter sur son portable) ?

Peut-on avoir plusieurs avatars comme on peut avoir maintenant plusieurs comptes ? Se créer une identité virtuelle factice ?

Il n'y a aucune pollution. On discute, on peaufine et quand tout sera OK, j'éditerai les messages originaux et éliminerai notre discussion. Ce sera beaucoup plus dur si on commence à se disperser un peu partout.

Tout un chacun possède un compte lié à son visinter. L'avatar lié à ce compte est choisi librement et, comme il peut même revêtir plusieurs apparences, la plupart des gens en ont une "officielle" et une ou plusieurs "officieuses".

A côté de cela, on peut également créer un avatar anonyme dans un centre de visionavigation, cybercafé et autres. Ceci dit, cela n'empêchera pas les autorités de pister un petit comique. Hacker la Visinter n'est pas un jeu d'enfant, mais plutôt l'œuvre d'amateurs éclairés et de petits génies de l'informatique.

Donc, oui, on peut se créer une identité factice sur la Visinter, mais l'utiliser à des fins illégales n'est pas des plus prudents si on n'est pas un hacker digne de ce nom.
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #18 le: 06Février, 2008, 11:55:15 »

Photosynth peut vous donner une bonne idée de ce qu'est la Visinter. En extrapolant, bien sûr....

Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #19 le: 08Février, 2008, 00:07:04 »

Voici les cartes que j'ai créées pour le système Andirac. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.





Journalisée

Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 440



WWW
« Répondre #20 le: 08Février, 2008, 00:14:08 »

interessant, interessant... Mais quid des cités, zones urbaines et astroports ? Ce serait bien qu'on puisse se situer dans ces cartes, non ?
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #21 le: 08Février, 2008, 00:17:02 »

interessant, interessant... Mais quid des cités, zones urbaines et astroports ? Ce serait bien qu'on puisse se situer dans ces cartes, non ?

Bien sûr, bien sûr. Pour le moment, les cartes planétaires sont vierges d'annotations. Mais ça va venir...
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #22 le: 11Février, 2008, 23:08:17 »

Les astroports sont toujours situés en orbite géostationnaire ou sur les points de Lagrange d'un corps planétaire. On accède à une planète en prenant une navette qui relie spatioport et ascenseur gravitationnel. Suit une longue descente qui amène les passagers au plancher des vaches.
Journalisée

Siridar
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 386



« Répondre #23 le: 12Février, 2008, 10:45:20 »

Je me permets de mettre en lien l’article de Wikipedia sur les différents points de Lagrange afin d’en donner une définition et de les situer approximativement sur la carte du système d’Andirac.
Journalisée
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #24 le: 12Février, 2008, 11:48:39 »

Je trouve que cette image, libre de droit, résume bien la situation.



Il y apparaît évident que les spatioports sont d'abord situés aux points des Lagrange L1 et L2.
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #25 le: 22Février, 2008, 10:18:24 »

Que l'on soit dans les Forces Planétaires ou la Flotte Impériale, les grades sont les mêmes, en valeur et en dénomination, pour tout le petit monde des officiers. Seul le grade ultime ne porte pas la même dénomination entre les FP et la FI.

Recrue : en entrant à l'école et la majorité de ceux qui sortent;

Lieutenant : après cinq ans de service ou en sortant 3ème à 5ème de sa promotion, commande une escouade de 5 Recrues;

Capitaine : après vingt ans de service ou en sortant 2nd de sa promotion, commande 2 à 5 escouades;

Major : sur base d'un fait méritoire ou en sortant 1er de sa promotion, commande un peloton = 10 escouages;

Colonel : après avoir réussi la très sélective et très difficile Ecole des Supraofficiers Imépriaux sur Paradis; commande un corps d'armée = une planète (FP) ou une flotille d'interception (FI)

Lieutenant-colonel : commande une section = un système (FP) ou un flotte d'attaque (FI)

Amiral/Général : commande une armée = un système principal et ses satellites (FP) ou les flottes d'un des cinq secteurs.

Les mêmes grades se retrouvent au niveau de l'enseignement (les écoles militaires), de l'approvisionnement, des soins et de l'administratif.
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #26 le: 18Février, 2010, 00:07:23 »

Ces derniers jours, j'ai bossé sur un fichier Excel pour planifier les trajets entre les systèmes stellaires de l'Empire.

Je vous invite à le tester et me dire ce que vous en pensez (la macro, si vous l'activez, sert à effacer les champs remplis pour remettre le fichier à neuf).

Histoire de vous mettre l'eau à la bouche, voici le graphique des liaisons qui existent entre ces systèmes.

Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #27 le: 02Septembre, 2013, 12:30:49 »

Systèmes extérieurs

Les systèmes extérieurs sont les laissés-pour-compte de l'Empire humain. Ils furent colonisés lors du second grand boom démographique que connût l'Empire. A l'étroit dans ses systèmes, l'Empire devisa un grand plan de colonisation de nouveaux systèmes stellaires.

Les liens entre l'Empire et les systèmes extérieurs ont toujours été des plus ténus. Malgré qu'ils participent aux échanges entre l'Empire et les autres factions, que ce soit la Sociale Démocratie P'täär, le Consortium Elctronicae, ou plus fréquemment la Fédération Bah-Li, leur apport à l'Empire est généralement jugé négligeable. C'est à peine s'ils sont reconnus comme relais indispensables pour le commerce.

La meilleure preuve de cet état de chose apparut lors de la Guerre Galactique. Les systèmes extérieurs qui ne furent pas évacués, furent tout simplement laissés de côté, proies faciles pour le Consortium Electronicae, les P'täär, voire le Zharn. Nombreux furent les systèmes qui furent purement et simplement détruits lors de cette guerre et pour lesquels l'effort colonial serait à reprendre à zéro.

La rancœur née depuis ce qu'on appelle dans les systèmes extérieurs le Grand Abandon en avant, référence obscure à un passage cryptique de la Grande Transhumance, n'est pas prêt de s'éteindre. Et du point de vue de l'Empire qui se replie sur sa propre décadence et perte de pouvoir, l'intérêt des systèmes extérieurs a d'autant plus faibli. Sans compter qu'on les regarde d'un œil suspicieux eut égard à leur commerce avec les factions non humaines (Bah-Li, Machines et P'täär).

Dès lors, les quelques systèmes qui ont survécu à la Guerre Galactique sont devenu le repaire des ambitieux, des opportunistes et de la lie de la galaxie peu regardante au respect du Codex Impérial. On y trouve souvent des ressortissants Bah-Li et quelques P'täärs qui fuient pour des raisons obscures leur monde natal. Cette promiscuité des races est considérées comme décadente par la plupart des élites impériales.
Journalisée

Pages: 1 [2]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: