Les Salons de la Cour

31Mars, 2020, 15:56:16
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Fantastique et Merveilleux  (Lu 1426 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cccp
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 047



WWW
« le: 14Avril, 2011, 19:57:39 »

Les chansons de gestes, et donc les aventures de Gothlied, peuvent être fantastiques, merveilleuses ou réalistes.

Dans une aventure réaliste, il n'y a pas de surnaturel. Pas de magie, juste des superstitions. Les héros n'affronte ni géants ni  dragons. Leurs adversaires, sont des chevaliers des brigands ou quelque chose entre les deux. C'est le style de la chanson de la plainte qui suite la chanson des Nibelungen.

Dans une aventure merveilleuses le surnaturel est présent les personnages rencontrent des nains, volent, parlent avec des animaux. Sans que tout ceci soit commun, c'est juste inhabituel, mais accepté par tous. Ce surnaturel est chargé de sens   C'est le style de Tristan et Yseult.

Une aventure fantastique est entre les deux : le surnaturel existe, il est envisageable mais il ne reste pas la première solution.  Le héros affrontent des dragons, mais le dragon n'est pas une créature surnaturelle en soit, c'est juste un gros serpent agressif. S'il affronte un géant celui-ci n'est qu'un colosse. le sorcier est un rebouteux connaissant les herbes. Le surnaturel peut être rationalisé. C'est le style des enfances Thierry de Glo.

Un récit peut être à l'un de ses trois niveau, mais surtout il peut changer :

Par exemple, dans la chanson des Nibelungen :
- le début est merveilleux, Siegfried devient invisible pour aider Gunther à épouser Brunehilde.
- une fois celle-ci conquise, le merveilleux n'est plus évident, Siegfried a la peau recouverte de corne après que celle-ci ai baigné dans le sang du dragon. Haggen interroge des femmes-cygnes, mais est-ce si évident ?
- le combat entre les Huns et les Burgondes est un récit réaliste.
« Dernière édition: 15Avril, 2011, 14:28:36 par cccp » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
Modérateur
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 047



WWW
« Répondre #1 le: 15Avril, 2011, 14:27:27 »

Il faut éviter considérer le surnaturel comme quelque chose d'organisé répondant des lois.
S'il répond à des lois, il n'appartient pas aux hommes de les connaitre ni de les comprendre.
Les voies du Seigneur ne sont-elles pas impénétrables ?
Un personnage disposant du talent mythologie, sera au courant des grands principes et de la "jurisprudence". Mais il ne comprendra pas ces lois, et le joueur encore moins.

Pour rajouter un sentiment d'incompréhension au surnaturel, il convient de lui rajouter des élément de surréalisme.
N'hésiter pas
- à renverser la chronologie : faire jouer des scènes dans le désordre : faire intervenir des personnes disparu depuis longtemps, ou pas encore nées, changer de saisons ou d'époque en une nuit puis revenir.
- à bouleverser la géographie : déplacer un lieu, rendre tout proches deux lieu le temps d'une scène
- à casser les archétypes faire une femme-cygne stupide, un géant lâche, un nain incapable. Dans la description des être merveilleux, nous avons plusieurs visions d'une même créature, faites en un mélange et unique et prenez à défaut les idées reçues de vos joueurs.

Attention cela ne vaut que dans les parties fantastiques. les parties concernant les hommes elles restent naturelles et réalistes (bon pas trop quand même on reste dans l'épique) et éviter de trop recourir au surnaturel car à force de désorienter les joueurs se serait dommage de les perdre.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: