Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:47:04
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Appel douloureux [Caracalla]  (Lu 2497 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« le: 18Mars, 2011, 11:15:34 »

L'appel est très dur, la sœur de Philippe est effondrée, elle va venir de province pour s'occuper de l'enterrement...

Le jour s'est levé et Hector se réveille brusquement. L'alcool, le chagrin et la fatigue ont eu raison de lui. Il est 6h02 du matin si l'on en croit la pendule du salon. Autour de lui éparpillé sur le sol, une dizaine de bouquins sur les démons assyriens et l'écriture cunéiforme.  La statuette n'est pas une représentation de Pazuzu comme il le pensait initialement... Quelques subtiles différences permettent de l'identifier. Effectivement ce trésor archéologique a une histoire sanglante... Quand on l'a retrouvé pour la première fois, son nom n'était pas lisible comme effacé... Certains illuminés prétendent que les perses ont effacé son nom pour éviter que son nom soit prononcé à voix haute, ce qui réveillerait le démon ! La science moderne permettrait de déterminer si l'effacement est volontaire ou si c'est du à l'usure du temps...
« Dernière édition: 18Mars, 2011, 11:17:20 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #1 le: 21Mars, 2011, 00:18:22 »

Après s'être fait couler un café serré, Hector tente de faire le point.
Le plus éprouvant a été fait.

Et puis il avance.
Savoir qui la statuette n'est pas (ou plutôt ce qu'elle n'est pas), c'est déjà mieux que de croire en une erreur.

Et puis Hector ne désespère pas d'avoir des renseignements plus précis grâce à son collègue.
Pas encore 7h, il est un peu tôt pour appeler, et pourtant les minutes semblent s'étirer sans fin ...

Mais les tabacs-presses à cette heure ci sont ouverts. Raflant toute la monnaie qu'il trouve, il se précipite dans la rue histoire d'acheter tout ce qui pourrait lui fournir des informations : journaux du matin (hélas sans doute mis sous presse trop tôt dans la nuit), mais aussi magazines sur lesquels il n'avait pourtant jamais jusqu'ici daigné même poser les yeux: Nouveau Détective, presse ufologique ... Non pas pour les évènements de la nuit bien sûr, mais à la recherche du moindre trait similaire à l'affaire dans les jours qui précèdent.

Bien qu'il ne soit pas très bon dans les rapports publiques spontanés avec des inconnus, Hector demande d'un ton badin au vendeur du tabac-presse quels sont les nouvelles de la nuit, puis il fera de même auprès du boulanger, du balayeur, voire de la prostituée du coin s'il le faut vraiment. Ensuite il remontera chez lui lire la presse jusqu'à 8h ... non l'impatience est trop forte. Dès 7h30, n'y tenant plus il décroche son téléphone et appelle son collègue.
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #2 le: 23Mars, 2011, 15:26:28 »

Le téléphone sonne une bonne dizaine de fois avant que quelqu'un décroche et dise d'un ton un tantinet agacé :

"Allo ?"
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #3 le: 23Mars, 2011, 22:49:13 »

[sans vraiment laisser le temps à son interlocuteur de répondre, ou croyant entendre les réponses qu'il attend :]

— Jacques ? Hector Daumazan à l'appareil. Ecoute, il s'est passé des choses étranges cette nuit ...
Philippe Sygnas, oui, tu le connaissais aussi ? oui, il a été assassiné dans son bureau du Louvre. Probablement même torturé. Une histoire folle. Un malade mental très certainement. Mais on a trouvé dans son bureau des inscriptions cunéiformes gravées au canif. Tu pourrais me traduire çà d'urgence ? oui, la police est à la recherche du type. Mais je crois que, euh, l'aspect universitaire de l'affaire leur échappe un peu. Aussi je préférerais avoir directement ton avis. Oui, sale histoire ...
Bref, je peux passer tout de suite ? Je peux être chez toi dans vingt minutes.


Et puis prenant — enfin — conscience de l'heure qu'il est:
— ah oui, à propos, désolé pour l'heure un peu matinale ... euh, je peux quand même débouler ?
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #4 le: 24Mars, 2011, 18:06:43 »

Le dit Jacques essaye de placer une phrase puis quand Hector à fini :

"Bon dieu Hector, tu parles comme un bolide, et tu as vu l'heure qu'il est ? Écoute, passe à 9h00 à mon bureau et on regardera ça ensemble. Mais là je dois accompagner mes gosses à l'école, poser Jeanne au RER et ensuite je pourrais te voir, mais mon matériel est au bureau et s'il te faut quelque chose de pointu, on sera mieux la bas. Ça te va ?"
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #5 le: 25Mars, 2011, 22:58:26 »

Hector doit bien reconnaître que son collègue a raison. Aussi marmonne t-il a regret de vagues excuses et des remerciements, puis raccroche après avoir donné rendez-vous pour 9h.
Puis immédiatement, il compose le numéro du quai des orfèvres et demande à parler au commissaire Letudios.
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #6 le: 31Mars, 2011, 21:32:52 »

Hector tombe sur une secrétaire ou assimilée qui lui rétorque d'un ton aigre :

"Le commissaire est pas là, vous rappelez ou je prends un message ?"
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #7 le: 03Avril, 2011, 12:25:47 »

Décidément, c'est à croire que le monde entier cherche à le contrarier. D'un ton guère plus sympathique que celui employé par la secrétaire, il bougonne qu'il rappellera plus tard et raccroche. Puis soupirant, il se plonge dans la lecture des journaux qu'il a remonté du marchand de la presse après avoir allumé la télévision sur la première chaîne d'information continue qui lui tombe sous les yeux. Quand l'heure sera venue, il prendra son caban et sortira pour se rendre au bureau Jacques. Si jamais il passe devant une librairie ouverte, il s'y arrêtera acheter le Da Vinci Code, histoire de ne pas être pris en défaut sur l'histoire si jamais le sujet devait être réabordé par le commissaire, étant donné le bobard qu'il lui a sorti.
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #8 le: 07Avril, 2011, 18:22:05 »

Pas de librairie ouverte à cette heure là, mais un relay fournit opportunément à Hector le dit bouquin.
Il se plonge dedans pendant les transports en commun et avance assez vite, malgré un accordéoniste ayant probablement oublié le solfège, (si tant est qu'il en ait jamais appris ne serait-ce que quelques notions), des adolescents parlant un langage peu compréhensible, mais le parlant très fort, qui doivent être en train de parler de cinéma ou de bds car l'un d'eux raconte l'histoire d'un type sur les quais de Seine qui ne sent pas les coups de couteaux ni les coups de batte ou autre. N'oublions pas la personne qui hurle "allo-allo" dans son portable quand ça coupe, le couple qui se bécote et se tripote tellement que ça devrait être classé X...

Pour ce que Hector peut en juger, le livre est un ramassis d'idioties et de pseudo-révélations... Toutefois, force est d'admettre que l'auteur sait tenir son public en haleine. Il peut d'ailleurs en juger pleinement pendant l'incident technique qui lui fait perdre une bonne demi-heure. Il sort en ronchonnant vers 9h15  et sent son portable vibrer... Numéro inconnu.
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #9 le: 07Avril, 2011, 19:10:45 »

Il est déjà en retard. D'un autre côté, seule son impatience le pousse vraiment : il sait bien que son collègue ne s'échappera probablement pas de son bureau avant la fin de la matinée.
En appuyant sur le bouton qui permet de prendre l'appel, Hector est bien décidé à envoyer sur les roses son interlocuteur s'il n'a rien a voir avec l'affaire.

— Allo ?
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #10 le: 07Avril, 2011, 20:17:29 »

http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=2811.0 : la suite
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: