Les Salons de la Cour

24Octobre, 2020, 17:11:36
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Kingdomino  (Lu 1333 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« le: 08Janvier, 2018, 18:14:26 »

J'ai découverte ce weekend Kingdomino ("giant version", ça prend plus de place, mais c'est plus jouable).

Un jeu à la mécanique très simple et aux parties très courtes (30 minutes à deux joueurs, 20 à quatre).

Le jeu à quatre est plus aléatoire, à deux, il est plus stratégique (je préfère nettement jouer à deux).

Le jeu consiste en 48 dominos. Au lieu des classiques faces de dés, on a six types de paysages : les champs, les forêts, les prairies, les rivières, les marais, les mines. Certains d'entre eux ont de plus une ou plusieurs couronnes sur une des deux cases (ça sert à gagner les points). Les paysages ne sont pas également répartis et la liste ci-avant est classée par ordre décroissant. Au dos de chaque domino se trouve un chiffre de 1 à 48, représentant la "puissance" ou la "rareté" de la tuile ; dans la suite, je parlerai de sa "valeur" (qui augmente en fonction de la rareté du paysage et du nombre de couronnes).

Les règles (pour deux joueurs) : après avoir mélangé, on écarte 24 dominos (pour une partie standard).
Chaque joueur a devant lui un château et deux personnages.
1er tour (un peu spécial) : on pioche les quatre premières tuiles, on les classe selon leur valeur, puis on les révèle. Le premier joueur choisit une tuile (en posant un de ses personnages dessus), puis c'est au second, au premier, au second.
Les tours suivants : on pioche, classe et révèle les quatre tuiles suivantes. Le joueur qui a choisi au tour précédent la tuile de plus faible valeur joue en premier : il récupère la tuile sur laquelle il avait posé son personnage, et place ce dernier sur une des nouvelles tuiles de son choix. Puis il place la tuile récupérée sur son domaine. Sur l'un des quatre côtés de son château, ou sur une case contiguë à une tuile précédemment posée représentant le même paysage (c'est des dominos, quoi). C'est ensuite au tour du joueur qui se trouvait sur la seconde tuile "la plus faible", et ainsi de suite. Si un joueur ne peut pas ou ne veut pas poser une tuile, il peut la défausser, mais il aura des trous dans son domaine à la fin.
Cette mécanique permet de comprendre que choisir les tuiles de plus grande valeur laisse le choix du tour suivant à l'adversaire, il faut donc mûrement réfléchir (et compter) avant de jouer.

Les règles à quatre joueurs : elles sont similaires, mais chaque joueur n'a qu'un seul personnage, et donc un seul choix de tuiles sur les quatre révélées.

Le décompte des points est très facile à comprendre, mais très compliqué à décrire (n'en déplaise à Boileau), je ne le ferai donc pas ici (j'ai essayé plusieurs fois avant d'effacer mes lignes).


Vraiment la découverte coup de cœur de ce dimanche (et l'achat coup de cœur de mon pote à Essen). Un jeu joli, simple, rapide, et stratégique. Je le recommande chaudement !



Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
FaenyX
Le Guet
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 295



WWW
« Répondre #1 le: 09Janvier, 2018, 02:37:14 »

D'après ce que j'ai pu en voir, Kingdomino est bien sympathique, en effet. Il y a derrière ce jeu le très efficace et très productif Bruno Cathala, dont les mécaniques ludiques tournent en général assez bien (quitte à piocher dans des classiques, comme ici les dominos).

Journalisée

Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 118


Morat


WWW
« Répondre #2 le: 01Mai, 2019, 14:38:17 »

Nous avons Kingdomino & Queendomino.
À mon avis le second complète bien le premier :
1. Il offre la possibilité de jouer à 8 ... et trouver des jeux à plus de 6 joueurs n'est pas si courant.
2. L'ajout de tuiles "villes" (orange) sur lesquelles bâtir renouvelle bien le concept.

Bref, si vous avez le premier, n'hésitez pas à investir dans le second ! 
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: