Les Salons de la Cour

09Août, 2020, 16:01:21
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Monaco] Les coupables, il vaut mieux les choisir que les chercher.  (Lu 11446 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« le: 22Janvier, 2011, 16:09:03 »

Un cri dans la nuit.

Monaco s’éveilla assise dans son lit, les sens en alerte, guettant d’où venait le hurlement avant de finalement se rendre compte que c’était de sa propre gorge qu’il était sorti. L’écho sourd de coups donnés dans le mur vint confirmer. Apparemment les voisins n’avaient pas du tout apprécié d’être ainsi réveillés en plein milieu de la nuit par leur cinglée de voisine. Après tout, c’était quand même la 5ème fois ce mois-ci. Faut qu’elle arrête son cirque, ou qu’elle aille se faire soigner celle là, comme dirait la concierge Mrs Shaw.

Monaco parvint finalement à retrouver son calme et les tremblements qui agitaient son corps s’estompèrent rapidement. Si elle avait eu un miroir à disposition et que la luminosité avait été légèrement plus élevée, elle aurait pu constater l’anormale stabilité de ses pupilles, lesquelles auraient pourtant du être légèrement dilatées avec toute cette tension. Etrange.

Il faisait sombre dans la pièce. De sous les rideaux tirés apparaissaient par intermittence l’éclat pourpre des néons et autres éclairages en tous genres des panneaux publicitaires de la rue. Et dieu sait qu’ils étaient nombreux.

Mis à part son cri un peu plus tôt, tout était calme dans l'immeuble. L’orage de la veille s’était donc enfin calmé. Ce n’était pas trop tôt. Quatre jour déjà que le ciel se déchainait sans discontinuer. Ca commençait vraiment à bien faire !

Après quelques minutes à scruter la pénombre emplissant son appartement, elle finit par trouver ce qu’elle cherche. Une forme ovale légèrement allongée de quelques centimètres d’épaisseur. Son téléphone portable, face contre terre, raison pour laquelle d’ailleurs elle n’avait pas remarquer plus tôt la petite diode clignotante annonçant la réception d’un nouveau message.

Une fois ce concentré de technologie en main, il faut dire que l’objet était à la fois capable de prendre des vidéos en haute qualité, de vous passer les derniers morceaux classés en tête du hit parade, et de vous sortir tout et n’importe quoi du réseau internet auquel il est en permanence connecté. Ah, et oui, chose incroyable, il permet aussi de passer des appels. Je sais, vous n’en croyez pas vos oreilles. Enfin, encore faut il réussir à se dépatouiller avec toutes ces petites touches minuscules. Bref.

Elle finit par accéder à sa messagerie et fut assez surprise de découvrir un message de sa chef de service Tyrell Corporation. Voilà des semaines qu’elle n’avait pas été contactée par l’organisation. Tout semblait plutôt calme en ce moment, mais apparemment les bonnes choses ne duraient jamais longtemps en ce bas monde.

Julia « Ace » Milton lui demandait de la recontacter dès qu’elle aurait ce message. Ca semblait vraiment urgent.

Pour la première fois depuis qu’elle faisait ce travail, et malgré l’apparente importance de l’affaire, personne ne décrocha quand elle essaya de rappeler. Les appels suivants furent également de cuisants échecs. Elle tombait immédiatement sur la boite vocale.

Quelque chose clochait, elle en était persuadée. Un mauvais pressentiment difficile à identifier, mais une chose était certaine, elle ne pouvait pas rester là, affalée dans son lit, à ne rien faire.

Que fais-tu ?
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #1 le: 22Janvier, 2011, 16:21:45 »

Monaco Soupira, encore couchée sur le lit, à examiner le plafond craquelé sur lequel dansaient les ombres projettées par les néons de l'extérieur, la main gauche tenant toujours le téléphone portable trop muet pour être honnête.

-"Merde" se dit-elle à voix haute. D'une contraction rapide des abdominaux, elle se dressa sur le lit pour atteindre la chaise sur laquelle étaoent posées en désordre les vêtements de la veille, holster et flingue compris. Elle enfila ses vêtements un peu en pagaille, mettant sa chemise sur son Tshirt après avoir passé son pantalon ample, imposant du même coup une gymnastique idiote et étrange pour faire rentrer ladite chemise dnas ledit pantalon.

C'est une tranche de pain de mie toasté au travers ds dents qu'elle entreprit enfin d'enfiler son holster. Quelques bouchées plus tard, et un café bouillant avalé en moins de 43 secondes qu'elle se décida de quitter son appartement merdique en direction de sa voiture non moins merdique pour se rendre en direction du siège de la Tyrell, afin de coincer "Ace"... elle laissait le nom  "Milton" de côté pour l'administration, et Julia pour les dragueurs à la manque. 
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #2 le: 22Janvier, 2011, 17:07:45 »

Moins d'une dizaine de minutes plus tard elle se trouvait à l'autre bout de cette partie de la ville. Il faut dire que même si l'activité était aussi importante de jour comme de nuit ici, le trafic routier lui était beaucoup plus fluide à cette heure.

Arrivée à destination, l'anormalité de la situation la frappa une nouvelle fois. La voiture de sa responsable était garée en plein milieu du parking, qui plus est en travers de plusieurs places de stationnement, comme si elle n'avait pas même pris le temps de se garer correctement. Il devait y avoir un problème et un gros pour qu'une femme au self contrôle aussi développé qu'Ace en vienne à se mettre dans un tel état.

Mis à part ça, rien d'autre d'anormal sur le parking. Elle reconnut d'ailleurs les voitures de quelques uns de ses collègues travaillant habituellement de nuit, ce qui la rassura un peu. Des repères stables étaient toujours un bon moyen de positiver.

Hélàs, la situation était bien plus alarmante qu'elle ne semblait le croire à cet instant...

En arrivant devant l'entrée du bâtiment, elle constata deux choses. D'une part l'agent de sécurité censé contrôler l'accès au complexe était absent. D'autre part, le digicode permettant de pénétrer à l'intérieur affichait un état d'alerte maximum, restreignant donc l'accès aux titulaires d'une carte d'accès de niveau III minimum.

Un rapide coup d'oeil à son propre pass informa Monaco qu'elle ne disposait d'un accès que de niveau II. Que faire ?
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #3 le: 22Janvier, 2011, 19:07:54 »

-"qu'est ce que c'est que ces conneries?" maudissa-t-elle en direction de la porte.

Elle s'arma de nouveau de son téléphone, et entreprit de contacter le central de sécurité de la Tyrell.

Quelque chose lui hurlait dans sa tête que personne ne répondrait à son appel. Les bizareries, ça n'arrive jamais seul, et dans ce cas là, les lois de la normalités n'étaient même plus dépassées, mais juste explosées.

-"Fait chier !" grogna-t-elle

elle dégaina son arme, et tira une première fois dans le gond inférieur de la porte, et une deuxièmefois dans le gond supérieur. Elle termina la porte à coups de pieds vigoureux.
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #4 le: 22Janvier, 2011, 19:40:32 »

Evidemment personne ne répond mais ça elle s'en doutait bien. Cette histoire sent mauvais, vraiment très mauvais.

Une fois les gonds entamés par l'arme à feu, la porte ne tient pas bien longtemps face à la puissance de ses coups répétés. Elle finit même par s'envoler, allant s'écraser un peu plus loin au milieu du hall d'entrée de l'immeuble ou elle se traine encore sur quelques mètres dans un bruit strident. Le carrelage en gardera longtemps les marques.

Une fois à l'intérieur, elle s'approche des ascenseurs et découvre qu'ils ont été désactivés, sans doute en raison du passage en niveau de sécurité maximum.

Reste la cage d'escaliers. Deux choix s'offrent à elle : monter vers les niveaux supérieurs ou se trouvent les bureaux officiels de l'agence, et qui ne présentent que peu d'intérêt, une couverture des plus banales ; ou descendre vers les sous sols et accéder à tout autre chose.

Elle descend une volée de marches et tombe sur le corps inerte de l'agent de sécurité qui manquait à l'appel. Il gise au sol inconscient, ou peut être bien mort ? Pas de trace de sang en tout cas...pour l'instant. Mais le mur contre lequel il repose est légèrement abimé, comme si le corps de ce pauvre homme l'avait heurté un peu trop violemment. L'arme du gardien n'est plus dans son holster, et aucune trace d'elle à proximité du corps. Quelqu'un l'a sans doute emmené. La vraie question c'est de savoir qui ?

Par chance pour elle la porte blindée donnant accès aux niveaux inférieurs est restée bloquée par la jambe du garde, elle peut donc s'enfoncer plus profondément dans les entrailles de l'immeuble.
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #5 le: 22Janvier, 2011, 21:34:16 »

-"merde !"
Monaco n'avait pas rangé son arme, et tout en la tenant de la main gauche, elle prit le poul du garde, espérant qu'il était encore de ce monde.

Quel que fut le résultat de cette prise de poul, elle rengaina son arme, et bloqua la porte de la chambre forte en position ouverte. Puis elle prit le corps du garde par les épaules, elle le place dans le couloir, plus en vue, de façon aà ce que des secours potentiels puissent trouver facilement et porter des secours dans les plus brefs délais, espérant que ce n'était pas trop tard de tenter ne serait-ce qu'une réanimation.

Ceci fait, elle dégaina de nouveau, puis s'avança dnas le couloir d'accès de la chambre forte de la tyrell.

seul un nexus aurait eu assez de force pour abimer de cette façon le garde. D'un seul coup probablement. Précis.

Ou alors, une variation 13 ?

ce serait stupide de sa part de venir ici... et puis, qu'allait faire une variation 13 chez Tyrell..; C'était absurde. Un nexus déréglé, par contre ça l'était moins... il n'en demeurait pas moins qu'il y avait un "hic". Une variation 13 aurait effectivement prit l'arme du garde, mais un Nexus, ce n'était pas dans ses reflex conditionnés. Donc, soit on avait droit à une variation 13, soit on avait droit à un Nexus5, 6, ou même peut être 7, ayant déja eu une expérience au combat.

probleme : aucun Nexus de combat n'était signalé déserteur ces dernières semaines.   
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #6 le: 23Janvier, 2011, 14:04:00 »

En pénétrant dans le couloir menant aux sous sols elle constata plusieurs choses. D'abord le système d'éclairage classique ne fonctionnait pas. La lumière artificielle blanche avait laissé place à des diodes clignotantes rouges. D'un peu plus loin elle percevait même l'écho d'un système audio d'alarme qui ne manquerait pas de lui vriller les oreilles quand elle en aurait atteint l'origine.

Partout sur son chemin elle découvrit des éléments de mobilier renversés, comme si quelqu'un avait tout fait tomber en fuyant. Et bientôt ce ne fut plus seulement de la déco...Des corps, les corps de certains de ses collègues, gisaient un peu partout sur le sol au fur et à mesure de sa progression. Un rapide examen lui apprit qu'ils étaient simplement inconscient, comme l'agent de sécurité un peu plus tôt. La personne qui les avait agressé avait simplement du les violenter un peu trop, mais sans intention de les tuer, sinon ils ne seraient plus de ce monde elle en avait l'intime conviction.

Mais pas de soucis à se faire, les secours ne tarderaient sans doute pas à arriver. Après tout, elle avait tiré à l'arme à feu devant un bâtiment en plein milieu de la ville. Ca ne manquerait sans doute pas d'attirer l'attention. Mais il fallait faire vite maintenant, car avec les secours ne manqueraient pas d'arriver également les forces de l'ordre, et vu la situation, là ça serait un autre problème.

Elle finit par atteindre l'endroit qu'elle cherchait. Il s'agissait d'une sorte de grand vestibule ou le blanc semblait régner en maître. Ici l'alarme lui vrillait les oreilles, ce qui rendait difficile tout effort de concentration. Elle se trouvait pourtant face à un choix. Devant elle, deux portes. L'une à droite, l'autre à gauche. Celle de droite, entrouverte, menait au centre des opérations, c'est là que devait se trouver Ace. Celle de gauche menait à une zone confidentielle d'accès maximum. Autant dire qu'elle ne savait foutrement pas ce qui se trouvait derrière. Personne n'avait bien entendu jamais satisfait sa curiosité à ce sujet. Ah et oui, petite précision, cette porte là était bien évidemment doublement blindée, et cette fois elle n'était pas juste enfoncée, mais elle avait été littéralement arrachée de ses gonds.

Qu'allait elle décider ?
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #7 le: 23Janvier, 2011, 19:35:08 »

En premier lieu, il fallait qu'elle contrôle la santé d'Ace. Et accessoirement, faire taire cette putain d'alarme en rentrant ce foutu code à la con sur le terminal de sécurité. En second lieu, une fois que le bureau était contrôlé et que personne ne s'y serait caché, il fallait alors explorer la chambre forte...

Juste histoire de contrôler.

Surtout ne pas essayer de regarder les éléments qui devaient y être cachés.

Surtout pas.

ne jamais.

Quoique.

Avoir une idée de ce qui se trouver la dedans pourrait renseigner Monaco sur la nature de l'intrus, outre le fait qu'il devait être sacrément bien outillé pour arracher une porte comme cela.
« Dernière édition: 24Janvier, 2011, 00:12:43 par Le Pixx » Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #8 le: 24Janvier, 2011, 00:44:29 »

Le bureau en premier donc.

A l'intérieur de la pièce des tas de lumières rouges clignotent et le hurlement de l'alarme d'alerte est devenu proprement assourdissant. De nombreux écrans de contrôle sont brisés, et les rares encore en état de marche affichent les caméras de sécurité du complexe, hormis la salle secrète bien évidemment.

Aucune trace d'Ace ici. Par contre, elle découvre de nouveau les corps inconscients de certains de ses collègues dont Jack "Billy" Johnson avec qui elle a collaboré lors de sa dernière mission. Ce type là n'est pas du genre à se faire balayer de la sorte aussi facilement. C'est un dur à cuir. Et pourtant, il gît là comme une pauvre marionette désarticulée. Vraiment, cette histoire ne sent pas bon du tout.

La console de sécurité semble détraquée et ne répond pas à sa demande d'arrêt du système d'alerte. C'est finalement un bon coup de poing dans la machine qui règle le problème. Le système se coupe et il lui faut une bonne minute avant de se réaclimater au silence.

Une fois ceci fait, elle se dirige vers sa seconde destination. Mais avant de sortir, elle jette un dernier coup d'oeil sur les panneaux de contrôle et croit apercevoir une ombre passer sur l'un d'eux, mais elle disparaît aussi vite qu'elle est apparue, et elle ne sait pas bien si c'est son esprit qui lui joue des tours ou pas. Par contre, ce qui est certain c'est que les secours sont arrivés. Une ambulance vient de se garer devant le bâtiment et le personnel médical à son bord se dirige déjà vers l'agent de sécurité qu'elle a ramené dans le hall. La police ne devrait plus trop tarder à pointer le bout de son nez maintenant...
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #9 le: 24Janvier, 2011, 09:04:34 »

-"Mais ils sont complètement cons !" dit-elle en diretion du moniteur. Depuis quand les ambulanciers allaient s'engouffrer dans un endroit qui n'était même pas encore sécurisé par la police.

Au moment où l'ombre passa devant ses yeux elle dégaina à une vitesse telle qu'on aurait pu se demander si l'arme n'avait pas quitté sa main pendant tout le temps où elle avait manipulé la console de sécurité. Elle balaya la salle de contrôle calmement, forçant sa respiration à être lente et régulière.

Le temps était contre elle.

Tout en contrôlant chaque coin et chaque angle possible, elle se mit à avancer en direction de la chambre forte. 
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #10 le: 24Janvier, 2011, 13:33:22 »

La porte de la chambre forte donnait accès à une sorte d'immense laboratoire, ou pour l'heure tout était dévasté. Il y en avait pour une petite fortune de technologie là dedans, des milliards de dollars sans aucun doute. Et tout était détruit, réduit à néant.

Hormis la casse, à la lueur des néons détraqués qui ne clignotaient plus qu'une fois de temps en temps, elle vit des corps ensanglantés. Il y en avait partout autour d'elle. Un vrai charnier.

S'il s'était contenté de mettre hors jeu les gens partout dans le complexe, il avait par contre fait un véritable bain de sang ici. Pourquoi une telle violence, une telle cruauté ?

Mais ce qui frappa le plus celle qu'on appelait Monaco dans le service, ce fut son propre manque d'émotion face à cette scène atroce. Pas la moindre envie de vomir, pas la moindre compassion, juste une analyse froide et méthodique. Pouvait on mettre ça sur le compte du choc ou s'agissait il d'autre chose ?

En explorant un peu les lieux, elle constata qu'il y avait ici des rangées entières de sortes d'armoires frigorifiques contenant ce qu'elle devina être des répliquants cobayes. On faisait ici des expériences sur eux, on les trafiquait. Dans quel but ? Que cherchaient à faire les chercheurs de la Tyrell ?

Et, tout au fond de la pièce, elle découvrit une armoire particulière. Déjà il s'agissait de la seule dans cette zone, et ensuite c'était la seule qui se trouvait être vide. Notez aussi qu'elle était en partie brisée et que c'est à cet endroit qu'on dénombrait le plus de corps...dont celui d'Ace.

La vision de son corps mutilé aurait levé le coeur de la plupart des gens, mais Monaco ne broncha pas d'un poil.

Son regard fut attiré par le numéro de matricule sur le caisson qui avait contenu le corps du répliquant : N7FA+IA+031158

Elle comprit sans mal la signification du code mais resta bouche bée devant ses implications. Pourquoi avait on créer un nexus-7 disposant d'une force et d'une intelligence hors du commun, et ce aujourd'hui justement...

La créature aurait elle échappée au contrôle de son créateur, comme ce fut le cas jadis pour ce pauvre docteur Frankenstein ?

En se penchant sur le corps d'Ace, elle constata sa non mort. Comment pouvait elle être encore en vie alors que ces tripes étaient à l'air et que ces poumons étaient percés ? Cela tenait tout juste du miracle, ou de la damnation...

- Mo...Monac...

Elle cracha une gerbe de sang qui éclaboussa le visage de sa subalterne. Elle s'agrippa également à elle dans un effort de volonté incroyable. Et elle lui murmura à l'oreille ces quelques mots avant de rendre son dernier souffle.

- Luke, je suis ton père...
Oups, débordement du MJ, pardon ^^
- Lia...Il...Il faut...l'arrêter...Vite...Loca...li...ser...G..GPS...dans ma...ma poch...A...tten...tion...elle est...

Elle ne pu hélas terminer sa phrase, la grande faucheuse étant venu la chercher avant.

En fouillant le corps de la défunte, Monaco découvre une sorte de boitier avec un écran indiquant un plan de la ville et sur ce plan un point bleu clignotant représentant sa nouvelle cible.
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #11 le: 24Janvier, 2011, 13:49:21 »

Un veritable masque de marbre blanc s'abattit sur les traits de Monaco. Elle ferma les paupières d'Ace, se dressa en silence, puis tourna les talons en direction de la sortie, courant comme une dératée jusqu'à la voiture. Sans qu'elle fut essoufflée le moins du monde elle posa le GPS sur la place du mort, et mit le contact, pied au plancher, en direction du point bleu.

tant pis pour l'inconscient qui allait se mettre entre elle et cet enfant de salaud.

Les pneus hurlèrent sous l'accélération.

Une main géante de glace semblait ériger Monaco comme une épée impitoyable.

Cette épée allait s'abattattre avec toute cette colère froide qui la guidait.

Elle était devenu une arme vivante. 
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #12 le: 24Janvier, 2011, 14:31:48 »

Alors qu'elle quitte le parking comme une dératée, les forces de l'ordre déboulent à leur tour. Attirés par sa conduite agressive, ils la prennent en chasse. Elle doit donc maintenant compiler entre la poursuite du meurtrier d'Ace et la police à ses trousses.

Le simili-GPS lui indique que le nexus-7 se trouve au zoo. Quel curieux endroit pour se cacher...
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 441



WWW
« Répondre #13 le: 24Janvier, 2011, 14:47:10 »

-"ho les lourds" maugréa-t-elle en direction des représentants des forces de l'ordre qui l'avaient prise en chasse.

Prévisibles. Ces types étaient prévisibles, et ce n'était pas un hasard s'ils étaient infoutus de savoir poursuivre du répliquant ou de la variation 13 : la police du coin ne savait pas penser avec un coup d'avance. D'ailleurs, Monaco se demandait si cette tendance au manque de vision à moyen terme des policiers étaient propres à ceux de cette foutue ville, ou si le phénomène d'oeillère policière s'étendait aux services policiers de la planète entière.

Elle soupira, et engagea la voiture folle dans le tunnel d'accès autoroutier , structure à partir de laquelle il était impossible d'être suivie par les spinners volants de la police de la circulation.

Elle écrasa le champignon pour laisser une confortable distance, puis compta mentalement dans sa tête.

Elle avait besoin de 11 secondes après le tournant du tunnel.

Elle pila, et d'un coup de volant synchronisé avec le serrage du frein à main plaça la voiture en travers de la chaussée.

9 secondes

elle prit le GPS, et ouvrit la portière

7 seconde, elle se mit à courir comme une folle, snas se retourner vers le sas d'accès d'évacuation d'urgence du tunnel.

3 secondes,

d'un coup, de pied magistral, elle envoya la porte pare feu voler, et s'engouffra dans le sas de sortie

1 seconde,

elle eut le temps d'entendre les crissements des pneus de ses poursuivants

zero

le chaos envahit le tunnel, alors qu'elle était déjà en train de courir 4 à 4 sur les marches de cet escalier.

Tant pis

elle s'occuper de retrouver cet enfoiré à pied.

elle continua de courir en direction du parc zoologique, absorbée par la nuit

Parc Zoologique...

Ca n'en etait même plus un vrai : tous les animaux qui y étaient étaient des reproductions... Fabriqués, entre autres, par la Tyrell.

Les similis

des artificiels.

elle s'en foutait. 
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Jacky
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 74


« Répondre #14 le: 25Janvier, 2011, 12:35:45 »

Sa manœuvre fonctionne à merveille. Les flics lui ont enfin lâché les baskets, et pour un moment surement, parce qu'une jeune femme à pied, c'est tout de suite beaucoup plus difficile à retrouver dans une grande ville comme ça.

Sa course la mène jusqu'à l'entrée sud du parc zoologique. Un coup d'oeil au GPS lui indique que sa cible se trouve toujours ici, à 2-3 kilomètres au nord-est de sa position.

Si elle prend le temps de s'arrêter pour consulter un des plans affichés là, elle constate que cela correspond à la zone appelée "l'arène des fauves".

Une fois arrivée là-bas, elle constate que tous les projecteurs ont été détruits. Elle repère quelques douilles au sol non loin de là. Un seul des 6 projecteurs fonctionne toujours, et c'est dans la zone qu'il éclaire qu'elle découvre enfin sa cible. Une jeune femme blonde vêtue de noir avec des lunettes de soleil bien qu'on soit en pleine nuit. Autour d'elle le cadavre de nombreux animaux, dont certains particulièrement féroces. Quand elle remarque ta présence, elle se met à rire, un rire à vous glacer les sangs.
Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: