Les Salons de la Cour

18Septembre, 2019, 03:44:26
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2] 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Scène de crime [PM+Caracalla]  (Lu 9174 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #15 le: 10Janvier, 2011, 22:36:02 »

Hector préféra ne pas imaginer à l'avance dans quel état devait être le corps de son ami.
D'un souffle il répondit seulement : "je vous suis".
Et ses épaules s'affaissèrent un peu plus ...
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #16 le: 11Janvier, 2011, 16:37:21 »

Perquisition ? Vous génez pas surtout !

Doug essaie de faire garder un ton résolu à sa voix pour ne pas sembler ébranlé à l'idée de voir Saida...


Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 179


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #17 le: 11Janvier, 2011, 20:03:59 »

Le commissaire Letudios hausse les sourcils, puis les fronce et déclare sur un ton plus qu'agressif :

"Écoutez jeune homme, il vous faut assimiler le fait que votre petite amie était  impliquée dans des affaires louches voire portant atteinte à la sécurité nationale. J'ai essayé de vous ménager car vous m'avez l'air d'un brave garçon... Mais si vous ne coopérez pas : je vous colle au trou pour 'association de malfaiteurs en vue de commettre un acte de terrorisme' ! Je me suis bien fait comprendre ? "

Il reprend ensuite avec une voix apaisée.

"Bien, maintenant que les choses sont claires nous allons pouvoir  nous rendre au quai des orfèvres pour finir notre petit entretien. Si vous voulez bien me suivre..."
« Dernière édition: 11Janvier, 2011, 20:09:24 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #18 le: 11Janvier, 2011, 20:13:18 »

Hector se tourne vers Doug et lui adresse une grimace de soutien, voulant suggérer muettement au jeune-homme de faire profil bas. L'évocation de la prison, même si les geôles françaises ne valent sans doute pas les cageots proches-orientaux, lui rappelle toujours de très très mauvais souvenirs ... Il suit donc le commissaire en trainant des pieds.
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #19 le: 20Janvier, 2011, 14:37:29 »

Faisant taire sa mauvaise humeur devant les manières cavalières de la maison poulaga, Doug suit également le policier, n'en pensant pas moins de ses méthodes !
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 179


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #20 le: 27Janvier, 2011, 16:05:19 »

Suivant le commissaire, les deux hommes empruntent avec lui une voiture de police. Tudios met la sirène et conduit comme un fou dans les rues de la capitale.

Une fois installé dans un bureau, peu confortable, au mythique QG de la police parisienne, Tudios sort une photo venant visiblement d'une caméra de sécurité.

Celle-ci représente un homme d'âge mur, petit et rablé, pas très bien rasé. Il porte le costume cravate qui est l'uniforme des gardiens du Louvre et une casquette orné du chiffre "40".

"Connaissez-vous cet homme ?"
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #21 le: 28Janvier, 2011, 23:59:42 »

Se saisissant le premier d'autorité de la photographie, Hector l'examine puis la passe à Doug.
— Non, désolé, je ne fréquente pas les gardiens du musée ...
Puis se reprenant :
— Ce n'est pas un vrai gardien de musée, n'est-ce pas ? Quoiqu'il en soit je ne connais pas cet homme. Mais je ne suis guère physionomiste. Si vous me dites un nom, par contre, j'aurais peut-être plus de chance de remettre un souvenir. Connaissez-vous déjà son nom ?
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #22 le: 29Janvier, 2011, 00:35:59 »

Doug examina la photo.
Qu'est-ce qui vous fait croire que ce n'est pas... La barbe, hein ? Je suppose que c'est un des gardeins du Louvre et un musée comme le Louvre n'acceptera pas de relachement dans la tenue ?... Non a priori il ne me dit rien...
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 179


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #23 le: 30Janvier, 2011, 00:15:55 »

Le commissaire secoue la tête :

"Voici Michaël Perrin que ses proches appelaient "Mike"'. Gardien de nuit au musée du Louvre depuis 10 ans. Ce soir il fêtait ses 40 ans avec ses collègues avant de prendre son service. Quand on est gardien de nuit, l'exigence au niveau du rasage n'est pas la même que pour les gardiens de jour. Michaël est divorcé, sans enfant et avec peu de famille connue. C'est un homme sans histoires, un citoyen lambda. Sauf que ce soir vers 0h30... "

Letudios lance une vidéo sur une petite télé. On voit "Mike" s'effondrer et se rouler sur le sol en se tenant la tête entre les mains. Puis pendant cinq minutes il reste en position fœtale quasiment sans bouger. Il se relève ensuite et se dirige d'un pas ferme vers le bureau de Philippe Sygnas, défonce la porte d'un coup de pied et se rue à l'intérieur... Environ 30 minutes plus tard : autre point de vue, les caméras de l'extérieur du Louvre montrent Mike qui saute à travers la fenêtre du bureau donnant sur l'extérieur par dessus les grilles ! Il atterrit à moitié sur les dites grilles puis tombe à terre visiblement gravement blessé. Au bout de quelques minutes il se relève et s'enfuit sortant du champ des caméras...
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #24 le: 30Janvier, 2011, 12:17:57 »

Doug regarde incrédule...

C'est lui qui... Mais qu'est-ce qui lui est arrivé juste avant, il avait pas l'air normal. Vous savez ?
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #25 le: 31Janvier, 2011, 00:13:00 »

Les yeux d'Hector s'étaient écarquillés. Puis il parti d'un rire nerveux dû à la trop grande tension accumulée.
— Mais c'est une plaisanterie ?! Après le coup du terroriste vous nous faîtes celui du psychopathe schizophrène ? Et puis il me semble qu'étant donnée la chute, l'homme n'aurait pas du se relever ! La seule hypothèse crédible est celle d'un complice au pieds de la grille que vos caméras n'auraient pas filmées. Or s'il avait un complice, c'est que l'action était prévue, donc non due à une crise de schizophrénie ! Il s'agit très probablement d'une mise en scène dont les raisons sont pour l'instant inexplicables !

Puis après un temps .
— Avez vous donc retrouvé cet ou ces hommes ?
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 179


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #26 le: 31Janvier, 2011, 00:48:43 »

Letudos hoche la tête :

"On est en train de faire des analyses de sang sur la fenêtre et sur le sol pour voir si c'est le même... Un complice au pied de la grille ? Il serait alors parti avec le corps sous le bras ou il l'aurait laissé sur place ! Il n'y a pas de corps là où il a fini sa chute, la caméra le filme seul en train de partir et aucune autre personne n'est venu ramasser quelque chose entre le moment où il se relève et le moment où nous sommes arrivés. Nous sommes en train de checker pour voir s'il ne serait pas passé devant une caméra de surveillance à un carrefour ou devant la vitrine d'une boutique de luxe afin de zoomer sur son visage."
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #27 le: 05Février, 2011, 22:30:54 »

— Vous avez son dossier médical ? peut-être serait-il bon de commencer par là pour comprendre sa réaction dans le couloir. Ou alors vous avez vraiment à faire à des terroristes, et sans doute ont-il placé un gadget à la James Bond dans la galerie, un diffuseur d'ultrasons ou que sais-je ! Vous avez fouillé ?
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #28 le: 05Février, 2011, 23:12:05 »

Votre video nous le montre qui entre dans le bureau et il s'écoule d'après vos caméras une demi-heure avant qu'il sorte. Qu'a-t-il fait entre-temps ? Vous le savez ? C'est là qu'il les a...
Doug hésite.
C'est là qu'il les a tués ? Qu'a-t-il fait exactement ?
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 179


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #29 le: 05Février, 2011, 23:30:18 »

Le policier regarde Hector un peu surpris :

"Un truc à ultra-sons ?

Il fronce les sourcils et s'apprête à répondre avec un air méprisant, puis soupire, change d'expression et reprend :

"Comme qui disait 'Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité.'  Je ne sais pas ce qui a motivé Mike a commettre ces meurtres. Nous n'avons pas de caméra de surveillance dans le bureau de votre ami donc nous ne pouvons pas prouver, pour l'instant, qu'il est responsable. La police scientifique fait son travail, et contrairement aux séries dont la tv nous abreuve : une analyse ADN ça ne prend pas deux heures ! La recherche d'empreintes non plus d'ailleurs. J'attends également l'analyse du légiste. A première vue : le professeur et Mlle Zamitti ont été tués par un objet tranchant, très tranchant et frappé a plusieurs reprises, il est probable qu'ils soient morts au premier ou deuxième coup. On n'en sait pas plus pour le moment. Dés que... 

Le téléphone du bureau sonne. Letudios décroche et d'un ton énervé répond :

"Oui ? Ah très bien, bon je descends avec les proches."

Il se lève :

"Si vous voulez bien me suivre pour l'identification"

Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: 1 [2] 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: