Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:48:13
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Scène de crime [PM+Caracalla]  (Lu 9206 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« le: 21Décembre, 2010, 12:29:00 »

[Vous pouvez vous décrire]
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #1 le: 21Décembre, 2010, 14:18:08 »

Le jeune homme mince semble se ratatiner dans son blouson de cuir comme si un poids énorme se posait sur ses épaules, lorsque le policier finit de lui parler.

Il regarde autour de lui sans rien voir durant quelques secondes puis semble se reprendre.

"Où est-elle ? Je veux la voir !"

Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #2 le: 21Décembre, 2010, 14:55:07 »

Le flic prend un air désolé (qu'il a du travailler depuis longtemps) :

"Les corps sont partis pour autopsie. Vous êtes, avec le Pr. Daumazan, ici présent, les plus proche des deux victimes : Mlle Assouri et le Pr Sygnas, nous vous demanderons de venir pour l'identification."

Il laisse passer quelques instants et reprend :
"J'aurais quelques questions à vous poser par contre."
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #3 le: 21Décembre, 2010, 15:05:10 »

Doug jette un oeil au dénommé Daumazan tout en répondant instinctivement au policier.

Qu'est-ce que vous voulez savoir ?
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #4 le: 21Décembre, 2010, 23:16:17 »

Le professeur se rapproche des deux hommes. N'osant tendre la main pour saluer le nouvel arrivé en une telle circonstance, il se contente de s'incliner légèrement.

— Hector Daumazan. J'ai peu connue votre amie, mais je garde le souvenir d'une jeune femme ouverte et épanouie. Je vous présente mes condoléances face à ce deuil commun qui nous frappe. *Puis se tournant vers le commissaire* Nous sommes, Monsieur, à votre disposition je crois.

Hector est un homme d'une soixantaine d'années, cheveux gris, front dégarni, petite barbiche et lunettes fines de myope, corps maigre. Il est ce soir habillé d'un caban sur un jean enfilé semble t-il à la hâte, au pieds, des sandales de cuir usées. Ses traits sont horriblement tirés, son teint blafard, et il ne peut retenir le léger tremblement qui agite tout son corps.

[HRP: désolé de n'avoir aucun don en dessin !  ]
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #5 le: 23Décembre, 2010, 13:57:15 »

Doug contempla le vieil homme, lui rendit son salut et comme celui-ci se tourna vers le policier, en attente de ses questions, espérant que celles-ci lui en apprendraient un peu plus sur ce qui s'était passé ici...
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #6 le: 28Décembre, 2010, 16:27:22 »

Le policier sort un calepin de sa poche, prend un stylo et commence à prendre des notes.

"Bon, question bateau j'en conviens mais si nous savons où était le professeur, pourriez-vous me dire où vous vous trouviez M. Bradley quand Mlle Assouri/Zamitti vous a contactée, vers 1h00 ? "
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #7 le: 03Janvier, 2011, 00:23:03 »

"Laissez tomber ce Assouri ! Elle détestait ce nom. Ce n'est pas pour rien qu'elle utilisait plutôt le nom de sa mère ! J'étais pas loin des quais quand elle m'a appelée, du côté de la rue Saint Jacques. Je descendais de Jussieu où on a passé la soirée au Finnegan avec des amis."

[On va régler ce problème de nom, on va dire...]
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #8 le: 03Janvier, 2011, 12:17:59 »

Le commissaire sourit finement :

"Je vous remercie M. Bradley. Quant à Mlle ASSOURI, elle était suspecte dans une affaire de trafic d'oeuvres d'art et dans une autre de terrorisme. Le nom de Zamitti n'étaît pas connu de nos services et nous n'avions pas fait le rapprochement avant de trouver ses papiers sur elle ce soir. "

Il se racle la gorge :
"Professeur, j'ai la pénible obligation de vous informer que votre estimé collègue était également impliqué dans cette affaire. Vous a-t-il parlé de menaces ? Il avait fait passer en contrebande une statuette fort ancienne, statuette qui nous est réclamé par la Syrie cela dit en passant."





[Pas de problème pour le nom, ça m'a donné quelques idées. ]
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #9 le: 03Janvier, 2011, 19:36:56 »

"Contrebande ? Impossible les procédures d'acquisitions appliquées par le musée du Louvre sont très sévères, demandant de multiples certificats. Nous ne sommes plus à l'époque d'André Malraux et encore moins à celle de Lord Elgin !"
Puis s'empourprant d'un coup.
"Vous n'imaginez pas que Philippe ait pu faire de la contrebande pour son compte personnel ?!! Des menaces ?"
Hector marque un temps de réflexion.
"Non, pas à ma connaissance."

Tout en parlant, Hector fouillait désespérément sa mémoire à la recherche d'informations sur la statuette évoquée.
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #10 le: 03Janvier, 2011, 21:18:19 »

"Quant à Saida, du trafic d'oeuvre d'art et du terrorisme, c'est du n'importe quoi ! Vous croyez vraiment que les terroristes ont le temps de préparer une thèsse ? Vous savez le boulot que ça représente et le temps que ça prend ?"
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #11 le: 05Janvier, 2011, 12:54:49 »

Le policier lève une main en signe d'apaisement :

"Je comprends votre réaction, mais..."

Il tire une photo de sa poche et la montre au deux hommes.


Hector reconnait la statuette qu'étudiait Philippe et Doug se souvient de l'avoir vu en photo sur l'ordinateur de Saida à plusieurs reprises.

"Cette œuvre d'art a été trouvée voilà plusieurs dizaines d'années sur la frontière entre la Syrie et l'Iraq. Les deux pays se la sont disputés pour d'obscures raisons, et c'est la Syrie qui l'a récupéré. Quelques semaines plus tard : elle disparait au cours d'un vol sanglant. On perd sa trace et on la retrouve en Irak près de la frontière Iranienne quelques années après. Suite au conflit entre les deux pays : elle est de nouveau perdue. Le père de Mlle Zamitti émigre en France et dans ses bagages : la statuette ! Elle est confisquée par la douane et envoyée chez un expert en art pour authentification. Il est assassiné 12h00 après et dans des circonstances semblables à celle de cette nuit ! Suite à des échanges entre Mlle Assouri et des personnes surveillées car suspecte d'activité terroristes : nous interceptons des emails et en pièce jointe la photo de la statuette... Avouez que tout cela est troublant ?"
« Dernière édition: 11Janvier, 2011, 20:11:47 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 087


Morat


WWW
« Répondre #12 le: 05Janvier, 2011, 23:36:51 »

Hector prend la photo des mains du commissaire.
— C'est là une représentation du démon Pazuzu, non ? Je n'en mettrais pas ma main au feu, mais il me semble que c'est un démon mésopotamien du vent, de la destruction et de la création ... Je me souviens avoir suivi il y a pas mal d'années une conférence de Jean Bottéro là-dessus ... Pas sur, mais je crois qu'il était aussi censé être le protecteur des femmes enceintes ... *Il se tourne avec un regard mi-ironique, mi-interrogatif vers Doug*
Pour ce qui est de cette statuette en particulier ... non, jamais vu. Mais je peux me tromper.
Journalisée

PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 157



« Répondre #13 le: 06Janvier, 2011, 00:17:10 »

Doug haussa les épaules.

Si vous suggérez que Saida était enceinte, je n'en sais rien, mais il aurait salement mal fait son boulot, alors, votre Pazu...truc ! Jamais vu non plus cette statuette.



Ceci dit si son père a été mélé à cette histoire de statuette, je serais presque prêt à croire que Saida ait pu faire pas mal d'efforts pour qu'il en chie, vu ce qu'elle m'a raconté sur lui !
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #14 le: 10Janvier, 2011, 12:47:23 »

Le policier jette un regard inquisteur à Hector et Doug lors de leurs mensonge, mais ne fait pas de commentaires à ce sujet.

"Si vous le dites... Il est vrai que M. Assouri a un dossier épais dans nos services et sa localisation exacte n'est pas connue actuellement. M. Bradley : je tenais à vous prévenir que votre appartement fait l'objet d'une perquisition en ce moment même. L'accès ne vous est pas interdit bien sur, mais il se peut que cela prenne un certain temps... Pourriez-vous me suivre tout les deux au commissariat pour que je prenne votre déposition de manière plus formelle. J'aurais également l'obligation de vous faire procéder à une identification des corps. "
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: