Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:43:36
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les Messagers  (Lu 1346 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« le: 31Août, 2010, 18:44:36 »

Ce synopsis pour le 8e concours éponyme prend place en Caspiaris mais peut facilement s’adapter à d’autres mondes Med-fan ou les PJ sont membre d’une élite guerrière où mourir jeune en héros est considéré comme une fin enviable. La taille du groupe n'est pas trop importante, mais en cas de solo ou de petit groupe, ne pas hésiter à rajouter des PNJ (si possible ayant déjà un vécu avec les persos) qui connaitront une fin tragique au cours des péripéties...
NB : toute ressemblance avec l'excellent film : « Les guerriers de la nuit » n’est pas le fruit du hasard.  

Caspiaris a la particularité d'être un royaume composite : des clans issus du peuple Aedd qui, jusqu'à l'invasion de l'empire  Taenarien ont mené des guerres incessantes contre Pryddein, des clans issus du territoire de Dyfed : amputé pendant l'occupation de l'Empire et les descendants des colons de Taneare. Tout ce petit monde est maintenant difficilement identifiable mais il existe encore des clans ou la famille dirigeante proclame fièrement son appartenance à l'une ou l'autre des trois peuples. Et certains aiment à mener une guerre plus ou moins larvée contre d'autres clan n'ayant pas la même origine qu'eux. Une autre source de conflit est l'appartenance du roi à la religion de Déos ce qui provoque l'hostilité des populations apistos (les païens en somme).

Notre scénario prend place sur le lac Morar qui se trouve a la frontière entre Dyfed, Caspiaris et Finnian, sur une petite île. Nous sommes en période de Samain (ou Samonios pour les personnages) Le chef du clan Targorix, le plus puissant clan hostiles à Sébastos a réuni les envoyés de plusieurs autres clans (une vingtaine ) pour leur proposer une alliance afin de renverser le roi, de rétablir le pouvoir des druides et de s'emparer de son talisman pour régner à sa place et faire constater cet état de fait par le Aird Righ, il promet de grandes récompenses à ceux qui le suivront et prétend avoir le soutien officieux du roi de Dyfed. Personne n'est armé car Samonios est une période sacrée ou nul ne doit verser le sang. C'est aussi un bon moment pour négocier ! Officiellement, Asclepios Mac Targorix chef du clan, a invité les clans pour célébrer la fête avec lui.
 Au cours de l'assemblée, une flèche surgi de nulle part va le tuer et c'est le clan des PJ qui sera accusé par une voix anonyme ! Ils vont devoir choisir entre mourir héroïquement pour défendre leur honneur ou fuir pour prévenir leur clan du risque d'invasion.

1. L'assemblée :
Une foule immense, pour l'époque, au moins une centaine de personnes pour les personnages qui savent compter. Sinon ça sera "beaucoup, vraiment beaucoup". Asclépios a pris place sur une petite éminence rocheuse et domine les guerriers présents. On raconte beaucoup de choses sur lui (il aurait du sang de faë, un descendant de Bran le Béni, descendant d'Alexandros le grand conquérant Taenarien, élevé dans le sud de l'Oekumen par une créature semi-humaine), et il faut reconnaitre qu'il a un grand talent d'orateur et que les foules sont généralement suspendues à ses lèvres lors de ses discours. Il va prononcer un discours dénonçant les méfaits du règne de Sébastos et de son père, exhorter les clans à se rassembler, et promettre un avenir meilleur s'il devient roi.
 Alors que des vivats retentissent, il s'effondre : transpercé par une flèche en plein cœur. A peine la confusion dissipée : une voix s'élève pour accuser le clan des PJ et les membres du clan Targorix s'avance pour venger leur Maëlis. Personne n'est armé et la bataille commence à mains nues ou avec des pierres/bâtons. Alors que la bataille tourne en leur défaveur, l'armée royale fait son apparition et ne fait pas de quartiers. Tout au long de leur fuite, l'ombre de l'armée royale planera au dessus des PJ telle une épée de damoclès et fera des apparitions ponctuelles pour tenter de capturer les PJ (ils peuvent faire de bons otages pour garantir l'obéissance de leur clan)


2. Fuir

Il faut prendre un navire et se lancer sur le fleuve Elorn, frontière naturelle entre Dyfed et Caspiaris. L'Elorn va les accompagner durant leur fuite, tantôt en toile de fond tantôt en moyen de locomotion, jusqu'au territoire de leur clan : situé sur les rives du grand océan occidental. Il faut manœuvrer avec habileté pour échapper aux troupes royales. Puis au clan qui vit près du lac qui cherche à les intercepter pour rentrer dans les bonnes grâces des Targorix. Une fois ces périls évités, les PJ vont penser être en sécurité sur le fleuve. Toutefois c'est loin d'être le cas

3. Péripéties- La toute première c'est un barrage formé par les bateaux d'un village de pécheurs, réquisitionnés par l'armée royale pour bloquer toute fuite par le fleuve. Il va falloir abandonner leur embarcation,contourner le barrage discrètement et continuer à pied.
Ensuite c'est au MJ de décider lesquelles il veut infliger aux PJ et dans quel ordre...
- Clan neutre : un clan mineur, quasi méprisé, tient le territoire sur lequel les guerriers doivent passer. Supérieur en nombre, il va falloir user de diplomatie pour passer sans combattre. Histoire de corser les choses, le MJ peut faire intervenir l'épouse du chef : Ophelia qui tentera de pousser son mari à l'affrontement et/ou demandera une faveur à un PJ (lui donner un bijou auquel il tiens particulièrement, faire une ode à sa beauté...).
- Clan hostile : prévenu par messager, un clan tentera d'intercepter les guerriers. Ils peuvent fuir sur tout le territoire, se battre de front (et mourir noblement au combat dans le meilleur des cas, sinon ça sera une capture humiliante et une exécution publique dans le dun des Targorix)
- Fidèles du roi tentant de les capturer : même chose que précédemment sauf que cette fois c'est pour les livrer au roi que le clan tentera de les arrêter. On tentera au maximum de les avoir vivants (et là il vaut vraiment mieux mourir au combat, car Sébastos a hérité de plusieurs appareils de torture de ses ancêtres Tanenariens !)
- Faës : la grande forêt borde une partie du fleuve Elorn et si les faës sont généralement paisibles, un geste malheureux peut les offenser (abattre des arbres, souiller la forêt avec des cadavres) ou quelques faës des eaux peuvent tenter de capturer un/une PJ particulièrement séduisant(e) pour en faire son/sa  compagnon/compagne (ou le/la noyer juste pour le plaisir !)
- Thaumaturge : La guilde est normalement interdite en Pryddein et ceux qui possèdent le don sont généralement mals vus (autant par les druides que par les Déens), mais Sébastos n'étant pas étouffé par ce genre de scrupules, un (ou plusieurs si les PJ sont 5-6) mage va donc essayer d'arrêter les PJ. Au menu : effets pyrotechniques, création de golem, attaques mentales...

4. Final
Plusieurs sont envisageables.
- Si le MJ est pressé :
*Le coupable démasqué :  un guerrier d'un clan neutre peut témoigner en leur faveur auprès des Targorix et tandis que le clan ennemi cherche à les assassiner pour les empêcher de parler, les troupes Targorix interviennent (ou arrive juste après la bataille)
*En arrivant sur leur terres les PJ peuvent faire intervenir leur druide qui jouera le rôle de médiateur entre les Targorix et le clan. Une ordalie typique de Pryddein peut être pratiquée (se reporter au chapitre sur les druides), prouvant l'innocence des PJ.

- Si le MJ n'est pas pressé :
Les Targorix ne veulent pas d'une médiation et envahissent les terres du clan. Cela peut être l'occasion de faire jouer des scénarios de guérilla. La destruction du clan est une bonne raison pour les PJ de se lancer à l'aventure sur les routes. Ou alors les troupes royales peuvent profiter de ce prétexte pour intervenir afin de briser la puissance du clan Targorix. Le clan des PJ sera alors redevable au roi Sébastos qui n'oubliera pas de leur rappeler (un bon prétexte pour motiver les joueurs et éviter l'effet : "Vous êtes dans une auberge et la fille du roi a été enlevée")


« Dernière édition: 08Septembre, 2010, 12:21:44 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: