Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:45:58
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Présentation rapide d'Ynn Pryddein  (Lu 2087 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 181


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« le: 12Septembre, 2009, 16:25:25 »

L'Oekumen

Ou, « Le monde connu », c'est ainsi que les peuplades humaines appellent les terres cartographiées. La vie est rude et l'humanité est engagée dans une lutte permanente contre les forces de la nature pour survivre et progresser. Les Techniques rudimentaires et le manque de connaissances vont de pair. D’autant plus que les humains ne sont pas les seuls à marcher sous le soleil... A chaque fois que les grandes cités cèdent leur place aux petits villages, dans les lieux sauvages, là où la domination de l'homme est remise en cause : on croise des êtres étranges... Quand ce ne sont pas des monstres redoutables.

Un peu d’Histoire maintenant. Autrefois, le grand empire de Taenare, grâce à sa magie et à la force de ses armées, avait repoussé les limites de son empire jusqu'aux extrémités de l'Oekumen. Des siècles durant, les peuples se sont soumis au joug cruel des Impératrices. Finalement, l’orgueil et la folie furent plus efficaces que les révoltes des peuples conquis. Trop souvent les mages jouèrent avec les forces occultes, trop d’énergie magique fut gaspillée et l’empire s’écroula provoquant la venue d’êtres bizarres qui ne sont pas de ce monde : les Daemon. Désormais, l’orgueil de l’empire, le berceau de son histoire, n’est plus qu'une désolation qu'on appelle Les Terres Mortes. Seul le Saint Ordre et ses murs se dressent entre cette abomination et le reste du monde…

Maintenant c'est une autre force qui étend sa main sur le monde... Un seul Dieu contre tous les autres, Deos le lumineux qu'on nomme aussi l'Unique...Partout on peut voir ses prêtres proclamer que seul Deos est digne de louanges, que seul son nom doit être révéré, que seul il est le vrai et unique Dieu ! Chaque jour des hommes et des femmes embrasse sa religion, de plus les suivants de Deos ont soutenu les peuples écrasés par l'empire maléfique et eux seuls sont capables de repousser les faës, les monstres et les terribles Daemon ! Sans Deos : pas de St Ordre et aucun mur entourant les terres mortes afin de les isoler du reste du monde.

Soyons justes : si le sud baigne dans la lumière de l’Unique et notamment le grand empire bâti par Carolus sur les fondations du royaume hérité de son père, le nord résiste à sa venue.

Dans le royaume de Pryddein où vivent ceux qui se nomment Cumbrogi, les Druides n’entendent pas qu’un parvenu vienne détruire leur influence et briser leur autorité. On devrait plutôt dire « les royaumes » en fait, car sept rois règnent sur sept pays.
Dyfed, pays de ceux qui ont du sang faë dans les veines, ambassadeurs du Aird Righ (le Haut Roi) auprès de la souveraine des îles bienheureuses.
Finnian, là où siège le Haut Roi, descendant de Bran le béni venu du nord à l'aube des temps pour unifier les rois et conquérir le pays. Il a autorité sur les six autres rois et fonde son pouvoir sur la pierre de Fal Dara qui crie quand un roi légitime s'assoit dessus.
Peithan, (ou Kaldon comme ses habitants se plaisant à le nommer) le pays des hommes sombres, premiers habitants de Pryddein, vivant repliés dans les collines et les landes désolées à l'est de Pryddein et pratiquant une magie obscure.
Reinhald, la « Marche de l’est ». C’est sur ses plaines que l’on trouve  une élite guerrière à la cavalerie invincible, premier rempart contre les terribles Bjorningas, dont le roi accueille volontiers les émissaires du culte de Deos.
 Caspiaris, la « Marche du sud » : héritière de la tradition de Taenare et dont la puissance maritime sert aussi bien le commerce que la guerre. Leur réputation sulfureuse est bien amoindrie depuis qu’ils ont embrassé le culte de l’Unique.
 Rhuadan, pays contrasté entre ses montagnes où les clans ne cessent de s'affronter que pour lutter contre les envahisseurs, ses basses terres au climat doux où se trouve la perle du Nord, la cité de Brodhach et son port où se comptent par dizaine des navires venus de tout l'Oekumen.
Volsung, enfin la « Marche du nord », pays rude où l'ordre des gardiens protège les villages isolés dans la montagne, ses coutumes et ses lois sont influencées aussi bien par la civilisation Keltoï traditionnelle que par les Boréides depuis que les rois historiques n'ont pas survécu lors de l'effondrement de l'empire Tænarien.

Au Nord et à l’Est de Pryddein vivent deux peuples dont le nom est synonyme de crainte !
Dans « Les contrées de l'Éternel Gel », on trouve les Boréides. Ce peuple est connu pour être redoutable pour la guerre ou le commerce. Leurs navires à tête de dragon, les Drekkis, sillonnent les mers du monde connu. D’aucuns se louent parfois comme mercenaires ou comme gardes d’élite.
Les « Terres des Bjorningas » vivent les fils de l’Ours, telle est la signification du nom de ce peuple sauvage et Indompté, qui révère en particulier le dieu ours Björn. Ils repoussent ainsi farouchement les missionnaires de Deos et les traités de paix. Jamais ils ne connurent le joug de Taenare, car chaque campagne visant à les dominer fut suivie de ripostes sanglantes
De guerre lasse, Taenare les utilisa finalement comme mercenaires.


(en PJ une version plus zoulie en PDF)
« Dernière édition: 12Septembre, 2009, 16:27:55 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: