Les Salons de la Cour

16Octobre, 2019, 14:59:18
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le choix  (Lu 3223 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Marcellus Lesendar
Invité
« le: 04Août, 2009, 11:33:55 »

Atione entre dans le véhicule, mais reste à moitié dehors. Il s'allume une cigarette qu'il propose à la cantonade, quelques personnes en prennent, le chauffeur et "le père" du gamin disparu et un autre "policier".
Bon, voilà, Je vous explique et on en discute très rapidement. On peut pas traîner. On va aller à la cabane du vieux Fisher. De là on verra si les autres sont encore là. Tout en parlant, il bidouille la radio, en vain, aucun des canaux testés ne fonctionne. On va se séparer une fois arrivés là-bas. Ceux qui le veulent pourront repartir. Les autres, on ira ensemble en deux groupes, l'un dirigé par moi, l'autre par le lieutenant Grey (le chauffeur)On sera mieux pour arriver à la cabane. On maintient un contact radio discret mais permanent.
Il se tait et aussitôt Yonnis prend la parole (c'était un des civils du poste). Moi j'en suis Shérif. Ralec (l'autre type du poste) enchaîne, "ouais! Moi aussi.". La mère, quant à elle, ne répond pas tout de suite, elle semble perdue dans ses pensées et vidée, totalement vidée et dépassée. Un des civils, Aaron, pose sa main sur ses épaules. "Moi je reste avec m'dame Smithinger, on vous attendra à la cabane.". Ralec marmonne quelque chose d'inaudible, qui fait sourire son voisin. Le vieillard de votre groupe; un soixantenaire bien conservé, dit qu'il va rester avec le shérif, qu'il n'est pas venu pour rien, et qu'il ne jouera pas le héros, mais vengera le gars mort, son accent et ses dents manquantes rendent ses propos incompréhensibles dans leur majeur partie, si bien que tu n'es pas sûre d'avoir tout compris de ce qu'il a dit. Finalement, seuls les "civils" discutent de ce qu'ils vont faire, et seuls la mère et Aaron ne suivront pas le groupe. Ce qui fait que les 4 autres civils, et les 4 hommes du shérif vont suivre Atione dans cette expédition. Vous serez donc 2 groupes de 5.
Grey, les mains sur le volants et la clope au bec demande au Shérif s'il doit attendre les autres en face.
Ces derniers sont rassemblés autour de la caravane la plus éloignée de votre véhicule...

*Le visage impassible, la colosse écoute la conversation sans intervenir dans l'expression des choix de chacun ni la répartition. Alors que tous semblent avoir choisi leur "voie", elle se frotte les mains dans un geste compulsif et interpelle Atione du menton avant de dégoiser *

- Et moi shérif? Vous avez prévu quelque chose me concernant? Qu'est ce que je gagne à vous suivre? Tant que je suis embarquée, j'dit pas non, mais j'aimerais bien avoir davantage de visibilité sur ce qui nous attends... Après tout, d'une simple promenade champêtre, cela se transforme en expédition de représailles en milieu très hostile. Il semblerait bien que vos étripeurs, égorgeurs et brigands de grands chemins soient descendus dans le coin, et je ne veux m'engager que si j'ai l'assurance de ne pas me faire truffer de plomb à mon tour...

*Elle attend sa réponse, les bras croisés*

Yonnis et Ralec te regardent, un sourire assez méprisant sur le coin des lèvres. L'air de dire, "elle a l'air costaud, mais n'a rien dans l'ciboulot".
Atione lui, comme d'habitude depuis que tu le connais, ne prend pas la mouche et sourit. "Et bien ma foi, j'en sais pas plus. Nos gars étaient partis chercher Rom', mais finalement, ils ont l'air d'être tombés sur quelque chose d'autre. Point pour moi. Faut qu'on aille voir ce qu'il se passe. D'habitude, ici on est tranquille et je pense pas qu'il y ait quelqu'un qui pourrait dire le contraire." Tous les yeux s'entrecroisent pour se rejoindre sur le vieillard. Lui non plus n'a pas l'air de se souvenir d'une histoire de ce genre. La cabane du vieux Fisher a toujours été un endroit calme, d'aussi loin que remonte sa mémoire. Autant les routes du Sud sont peu fiables, autant la ville est assez agréable à vivre...

Bref, personne n'a l'air rassuré, mais tout le monde doit croire qu'à plusieurs ils pourront faire face à ce qui se trouve en bas...

les bras toujours croisés, un léger sifflement de mépris se fait entendre entre ses lèvres avant qu'elle ne réponde :

-Les mystères n'ont pas l'air de vous perturber plus que ça, visiblement... Moi au contraire, ça m'intrigue. Je vous accompagne. Après tout, je n'ai rien à perdre à part ma carcasse, et le désœuvrement me guette si je ne me dérouille pas rapidement.

Atione, une fois les choses mises au clair sort du véhicule et se dirige vers les caravanes en laissant son fusil sur son siège.

(euh... J'suis embêté, pour te faire avancer, j'dois savoir ce que font les gens d'la caravane, or Nan a pas répondu^^)

Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: