Les Salons de la Cour

17Octobre, 2019, 00:44:33
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Personnage  (Lu 1608 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Golan Trevize
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 35


D.M.


« le: 18Juillet, 2009, 13:47:33 »

Nom : Mancini
Prénom : Dario
Age : 28 ans
Sexe : Masculin
Taille : 1m80
Poids : 77kg
Métier : Mafieux

Karma:   0

Caractéristiques :


Force (FO)      5
Endurance (EN)   5
Agilité   (AG)   7
Perception (PE)   7
Intelligence (IN)   5
Charisme (CH)   6   (Maniaco-Dépressif: 3 ou 9)
Chance (C)      6


Attributs Secondaires :

Chance Critique (CC)   6
Charges (CG)      Base: 30   Temporaire: 35   Maximale: 40
Classe d’armures (CA)   6 (Fou Furieux: 16)
Dégâts de mêlée (DM)   3 (arrondi au dessus)
Force Morale (FM)      6 (arrondi au dessus)
Santé (HP)         30
Place (PL)         20
Points d’actions (PA)   8
Portée (PO)         20m
Résistance (R)      Poison: 25      Radiations: 10


Compétences :

Armes         33%   +5 = 38% (Fou Furieux: 53%)
Armes Lourdes   20%   (Fou Furieux: 35%)
Combat              37%           (Fou Furieux: 52% > Revers, Atemi)
Conversation       22%
Discrétion (AC)   36%
Intimidation      32%   +3 = 35%
Jeu (A)              38%
Lancer (A)      38%
Manipulation (A)24%
Perception (C)   43%
Pièges (AC)      26%
Pilotage (AC)   26%
Physique (A)      37%
Recherche (C)   23%
Réflexion      35%
Soins (AC)      22%
Survie         20%
Vol (A)              25%


Connaissances :

Armes à feu, Persuasion.

Qualités :

Fou Furieux (+15% attaques, +10 CA)
Maniaco-Dépressif (50% chance par jour: -3/+3 CH)

Équipement :

Couteau à cran d’arrêt, bague familiale.
Journalisée
Golan Trevize
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 35


D.M.


« Répondre #1 le: 18Juillet, 2009, 13:48:42 »

Nom :    Mancini
Prénom :   Dario
âge :       28 ans
sexe :    Masculin
taille :    1m80
poids :    77kg
métier :    Mafieux
types de vêtements préférés : chemise rentrée dans le pantalon surplombé d'une veste.




Type de caractère (en rapport avec vos caractéristiques, mais surtout de votre RP)
>Personnage proche de ses valeurs (notamment au niveau politique), à l'audace provocatrice et a une excellente maîtrise des opérations de guérilla. Il est impulsif et ne se laisse pas détourner de son objectif lorsqu'il s'est mis une idée en tête. Par contre, il est facilement manipulable si il pense agir selon ses convictions. Paradoxalement au fait qu'il soit anti-communiste et anti-socialiste, il pense que prendre aux riches pour donner aux pauvre est la meilleure solution, car il est pour lui évident que les richesses sont mal distribuées (ou du moins l'étaient). Tendances psychotiques liées à l'enfance: il est maniaco-dépressif et rentre dans une rage aveugle lorsqu'il se rend compte qu'il est en train de perdre un combat.

Le personnage a-t-il une famille proche? Ses parents sont-ils en vie? J'vous laisse décrire.
>Il serait un cousin éloigné de la famille Salvatore de New Reno où il passa son enfance jusqu'à ses 12 ans. Ses parents se sont fait massacrés alors qu'il était encore tout petit lors d'un règlement de compte entre deux familles du coin, du moins était-ce ce qu'on lui avait dit ayant vu de ses propres yeux un gang du désert commettre le crime. Cet événement l'aura beaucoup traumatisé, et il aura gardé la bague de son père comme une manière de se rappeler qu'un jour viendra la vengeance.

Que pense votre personnage de la politique, du passé, des mercenaires, des esclavagistes, des capitales locales? etc... N'hésitez pas à vous étaler sur ce point, et à me dire ce que sait ou non votre personnage de tel ou tel groupe
>Il a été raconté à Dario qu'avant l'holocauste, la famille Mancini luttait fermement pour l'indépendance de la Sicile. Se renseignant un peu plus profondément sur son passé, il a ainsi acquis une forte conscience politique. De ce côté là, il est contre le socialisme et le communisme car il défend avec conviction les valeurs paysannes (le latifundium).

Pour lui le passé est révolu, mais son enfance (ce qu'il a vécu et ce qu'on lui a raconté) l'a plutôt "formaté": il reste persuadé que l'on peut recréer la civilisation sur les bases de l'exploitation agricole, divisant les Grand Propriétaires Terriens et les paysans qui doivent s'occuper des exploitations. D'ailleurs il doit exister un organisme armé possédant les pouvoirs nécessaires pour faire respecter l'ordre parmi tout cela et s'assurer que les choses restent telles qu'elles sont.

Tout comme sa famille pré-crash dirigeait une Mafia, il a rejoint un organisme qu'il a jugé se rapprochant de ses idéaux. Le mercenariat rentre dans cette catégorie: il est tout à fait envisageable d'engager quelqu'un qui n'est pas de l'organisme pour effectuer une tâche qu'il saurait mieux faire qu'un autres !

L'esclavagisme est par contre intolérable ! Toute personne travaillant mérite salaire ! C'est comme ça que les choses fonctionnent !

Il ne connaît plus rien de la famille Salvatore à New Reno depuis son départ. Il s'imagine que s'il y remettait les pieds un jour il serait bien accueilli. Il a gardé les même sentiments que ses pères envers les autres familles de la ville, particulièrement de la méfiance.

De religion catholique, il est contre les sectes telles que "Les Enfants de la Cathédrale", car il pense que leur foie est basée sur du mensonge. Non pas que s'il croisait l'un de leurs adeptes il le tuerait de sang froid, mais il le prendrait de haut et le considérerait comme un moins que rien.

Il haït les esclavagistes. Ils n'ont aucun respect pour la vie humaine et n'ont aucun code de l'honneur. Il a lu un livre pré-crash un jour qui parlait d'une civilisation qui avait fait beaucoup de dégâts à l'époque, où il eut l'impression de retrouver une description des esclavagistes, sauf que ces gens formaient en plus de cela une sorte de secte: le comble! Il semblaient se faire appeler "Nazis". Depuis, il ne cesse d'appeler les esclavagistes sous ce nom.

Il a rencontré des membres de la "Confrérie de l'Acier" dans son enfance, ceux-ci ayant commercé avec les Salvatore (s'ils ne le font pas encore). Il n'a aucun apriori sur eux, il serait même plutôt amical s'il les croisait. Il reste encore impressionné par tout les technologies que ceux-ci fournissaient à sa "famille" à New Réno étant gosse, et par leur accoutrement.

Les pillards, les tribus, les abris... tout ceux qui vivent plus ou moins dans le désert, Dario ne les connais que par ce qu'il a entendu d'eux, les on-dit classiques. Par contre, il a un compte à régler avec un gang. Et le jour où il leur tombera dessus, ils le paieront cher!

Questionnaire.

1. D'où vient votre personnage (géographiquement et origine) ? (J'ai bien conscience que vous ne savez pas grand chose pour le moment, mais l'imaginez vous plus citadin ou campagnard? Grosses villes ou petites, etc...)
>Dario est né à New Reno, mais ses origines pré-crash sont d'après les dires Siciliennes. Sa famille aurait été très influente dans le milieu mafieux italien de l'époque. C'est un citadin confirmé. Il ne survivrait pas longtemps seul dans le désert.

2. Quel est son milieu, sa classe social ? Quel est le travail de ton personnage ? Est il bon dans son travail ? Quel sont ses revenus ? (là vous êtes libres tant que vous ne me dites pas des trucs "aberrants" comme président ou soldat de l'enclave^^)
>Bien qu'il soit apparemment issu d'une famille influente pré-crash, on ne peut pas en dire autant pour lui aujourd'hui. Il travaille pour une famille mafieuse et se cantonne aux tâches d'exécution. Il est dévoué et très doué pour son travail, mais il est aussi facilement manipulable ce qui l'empêche de gravir les échelons. Il dirige toutefois directement les Soldats de la famille. Il a du pouvoir mais pas autant de responsabilités que ses supérieurs.

3. A-t-il une maison ? Comment est elle ? (grande, petite, décoré, propre, insalubre, ...) (là encore vous êtes libres^^)
>Il habite la maison de sa Famille. Elle est grande et bien décorée. Une large photo du Don domine le hall principal et deux escaliers passent sur chaque côtés. Un ensemble de bois et de tissus rouges aménagent le plancher, les murs et les meubles. Une sensation de vieillesse et d'humidité se font beaucoup ressentir. On s'est donné du mal pour retaper cet endroit à partir de ses ruines.

4. Avec quel genre de personne préfère-t-il être ?
>Dario aime s'entourer de femmes, mais pense qu'il n'est pas bon de s'établir en couple. Il n'a donc pas de relations sérieuses. Autrement, il aime la compagnie des mafieux et des gens qui savent se faire 'respecter'. D'une manière assez superficielle, il préférera toujours la compagnie d'un homme à la grande réputation à celle d'une personne qui n'a jamais 'fait ses preuves'.

5. Aime t-il se battre ? Qu'est-ce qu'il peux l'amener dans cette situation ?
>Pour Dario, le combat est un moyen d'arriver à ses fins. Il se bat toujours dans un but précis ou pour se défendre. En général, il ne se retrouve dans une situation de combat que lorsqu'il en a reçu l'ordre. Cependant, étant d'un caractère volcanique, il peut très bien s'en prendre à une personne qui l'aura énervé, surtout si celui-ci n'a pas de statut particulier.

6. Quel type de comportement l'énerve le plus ? (Brute épaisse et violente, bourgeois prétentieux...) Face à un tel personnage, que préfère t-il, en venir aux mains, jouer avec les mots pour prendre le dessus, ou lui jouer un tour discrètement ?
>Il ne supporte pas les gens qui "se prennent pour ce qu'ils ne sont pas". Ayant une vision très hiérarchisée de la vie, il ne peut pas accepter qu'une personne se donne des airs supérieurs alors qu'il ne l'est pas. De la même manière, il ne supportera pas l'arrogance de quelqu'un qui prétendra mieux savoir que lui ce que sont les valeurs de la vie. Dans ce cas, il en viendra certainement aux mains si la personne n'est pas protégée d'une quelconque façon, tout en plaçant quelques phrases bien senties. Et lorsqu'il s'énerve, Dario peut devenir très agressif.

7. Ton Personnage, est-il superstitieux, et à quelle croyance adhère t-il ?
>Dario est un catholique de la plus pur tradition romaine. Il n'y a qu'un seul Dieu, créateur de toute chose, qui veille sur nous et surveille nos actes. C'est pourquoi il n'ira jamais à l'encontre de ses principes ou de ce que ses supérieurs peuvent lui ordonner de faire: lui et sa Famille ont pour mission de rétablir l'ordre dans la société et c'est avec l'aide de Dieu qu'ils accompliront leur tâche.

8. Quel est l’équipement préféré de ton personnage ? A t-il reçu un objet précieux en héritage, lequel et qu'a t-il de précieux ?
>Son arme de prédilection est le couteau à cran d'arrêt. Très agile de ses doigts, il aime lui faire faire des tours acrobatiques pour montrer qu'il sait le manier ou simplement pour se détendre . Il a aussi récupéré la bague de son père. Il la garde sur son annulaire droit en souvenir du jour de leur massacre, et pour se rappeler qu'un jour ou l'autre il trouvera le coupable et se vengera.

9. Est-ce que ton personnage dort bien ? Rêve t-il ? Si oui, quelle sorte de rêves fait-il ? A-t-il un rêve/cauchemar récurent ?
>Dario souffre de troubles du sommeil. Il dort peu, car il est une personne très nerveuse. Aussi, à chaque fois qu'il part tuer, ou qu'il voit tuer, au pistolet ou à la mitrailleuse il s'endort le soir sur le même cauchemar: ses parents se faisant froidement assassiner.

10. Quelle est la nourriture préférée de ton personnage ? Sa boisson favorite ? Celles qu’il déteste ? (préfère-t-il la viande aux légumes? L'alcool aux boissons non alcoolisées? De la nourriture épicée? bref du général...)
>Il est particulièrement friand de la viande de bramine saignante. Très simple au niveau des boissons, il se contente d'eau, qu'il considère comme le plus pur des breuvages. Il déteste l'alcool, car c'est pour lui signe de décadence et de perte de sa personnalité. Paradoxalement, il considère que boire un whisky avec le Don ou le Sottocapo (le sous boss) n'est pas une faute: c'est une coutume de la famille.

11. Ton personnage a-t-il un poste important dans la région/ville où il vit ?
>Dario est un Capi (un capitaine), il dirige directement les soldats de la famille. Ils a du pouvoir mais pas autant de responsabilités que ses supérieurs.

12. Tes amis, te sont-ils fidèles et te rendraient-ils des services ? (si oui, à détailler pour voir jusqu'où ils peuvent aller)
>D'après Dario, la Famille est prête à tous les sacrifice pour ses hommes. Ceci étant, il est bien entendu qu'il se trompe. D'un point de vue objectif, il a des connaissances qui sont prêtes à lui rendre la plupart des services, soit par respect soit par crainte, mais il ne semble pas avoir de meilleur ami. Les hommes à sa charge lui sont par contre entièrement dévoués, lui parle de tout ce qu'il veut savoir et l'aiment comme un frère.

13. Si ton personnage à des ennemis, qui sont-ils et pourquoi t'en veulent-ils?
>Il est ennemi avec les hommes de la famille Santaquin pour des raisons de concurrence. D'autres personnes plus "communes" peuvent lui en vouloir pour avoir été sévèrement battues alors qu'ils ne lui avaient apparemment rien fait (du moins de leur point de vue).

14. Ton personnage a-t-il ou a-t-il eu un animal familier ? De quelle espèce ? Où est-il maintenant ? Que lui est-il arrivé ?
>Il n'a jamais eu d'animal familier et ne prête aucun sentiment aux animaux en particulier.

15. Quelles bonnes raisons auraient les personnes t'entourant de te détester ou simplement de ne pas t’aimer ? Est-ce dû à une manie, ou une simple habitude, qui peut devenir énervante au bout d’un moment ?
>Les gens ont en général des inimitiés avec Dario à cause de son tempérament volcanique: on ne sait jamais sur quel pieds danser avec lui. Il peut donc être parfois charmant et d'autres fois détestable voir insupportable. Cela lui arrive d'engager la bagarre pour de simples raisons de point de vue divergeant ou une attitude qu'il n'a pas apprécié. Cela n'a pas pour habitude de le faire bien voir auprès de certains.

16. A quoi ressemblait ton personnage à 10 ans ? Était-ce un freluquet, un gros costaud, un ringard, un débrouillard, un minable ? Était-il populaire ou pas ? Décris le rapidement et, si tu le sens, raconte moi un jour ordinaire de sa vie à cette époque…
>A 10 ans, Dario était un garçon plutôt débrouillard. Il traînait avec ses "oncles" de la famille Salvatore et apprenait les "magouilles" du milieu. Il se rappelle d'une journée où ils étaient partis s'occuper d'un "repentis" qui avait trahis la Famille. L'un de ses "oncles" lui mis une arme à la main et lui demanda de descendre le pauvre type. Malgré tout ses efforts, il n'eut pas le courage de le tuer. Ce jour là, il se promit de ne plus commettre à nouveau la même erreur. Les railleries à son sujet qui suivirent cet événement resteront à jamais gravées dans sa mémoire, comme un rappel qu'il fut une époque où il était faible.

17. Ton personnage s'engage dans une discussion sur la mort. Comment décrirait-il sa mort idéale?
>"Si je devais mourir un jour, ce serait en servant les valeurs que je chérie, l'arme au poing, Dieu me regardant et se disant que ma vie a servit l'humanité !"

18. Raconte moi la soirée parfaite pour ton personnage. Que s'y passerait-il? Serait-ce une soirée en groupe ou à deux?
>"La soirée parfaite commencerait dans un bar huppé de la ville, entouré de mes hommes de main. Des femmes nous rejoindraient et nous engagerions la discussion. Je draguerais l'une d'entre elle, celle qui me plaît le plus, de la manière la plus romantique qu'il soit [NB: toute proportion gardée vu l'origine sociale du personnage, plutôt macho à la base]. Puis la soirée se terminerait dans ma chambre, lumières tamisées, elle et moi faisant l'amour sur mon lit. Le lendemain, elle me supplierait d'accepter qu'on se revoit, mais je lui répondrait que j'y réfléchirai, ne sachant pas ce que l'avenir nous réserve."

19. Comment est la chambre ou l'appartement de ton personnage?
>Il possède une chambre dans le maison de sa Famille, comme tout les Capi (capitaines). Elle est suffisamment spacieuse et décorée, et reste toujours très propre, comme il est de mise au sein de sa Famille. Il garde une photo de ses parents encadrée sur un coin de son bureau. Comme le reste de la maison, on ressent l'humidité et le bois a une odeur bien particulière.

20. Pour ton personnage "revanche" signifie-t-il : . "Oeil pour oeil" ."Paiement avec intérêts" ."Le seul bon ennemi est un ennemi mort" ou bien autre chose?
>Lorsque l'on parle de revanche en rapport à la mort de ses parents ou d'un membre de sa Famille, œil pour œil est la seule loi en vigueur. Pour ce qui est d'une revanche sur une affaire économique ou politique, un bon meurtre bien discret et camouflé est toujours la meilleur solution.

Cette vengeance, le personnage la servira-t-il chaude, aussitôt que possible, après l'offense, ou bien froide,ayant attendu le lieu et le moment adéquats?
>Pour ce qui est de ses parents, un bon plat est un plat qui se mange froid. Il faut savoir attendre le meilleur moment, où la victime le sentira le plus passer. Pour le reste, il est toujours bon de prévoir le moment de la vengeance afin d'être le plus professionnel et le plus "propre" possible (on pratique alors la Lupara Bianca:disparition absolue d'une victime de la Mafia, sans traces, sans pièces à convictions ...)

21. Comment est la voix de ton personnage? S'exprime-t-il de manière formelle ou relâchée? Y a-t-il quelque expression ou juron qu'il emploie fréquemment?
>Il emploi un lexique très mafieux. Pour parler de la Famille par exemple, il dira "Cosche" ou encore "Pizzu" pour parler du "racket", "Omerta" pour ce qui est de la loi du silence et "Repentis" pour celui qui brise cette loi. Son langage n'en reste pas moins plutôt familier.

22. Maintenant, raconte moi un peu des anecdotes concernant le passé de ton personnage, des moments de sa vie que tu estimes importants.. N'hésites pas à dire ce qu'il sait faire, les métiers qu'il a eu, ce qu'il possède sur lui tout le temps, son équipement.. Son âge réel et son âge apparent.
>La vie de Dario n'a pas été facile. Dès l'âge de 5 ans, ses parents se font assassinés sous ses yeux par un gang local proche de New Reno. Il récupère la bague de son père pour se rappeler ce moment, espérant déjà pouvoir se venger un jour. Il a par la suite été élevé comme un membre de la Famille Salvatore, sans jamais être réellement accepté comme tel. Pourtant, il apprend par leur biais toute les ficelles du métier de mafiosi. De l'art des arme (de poing ou à feu) a celui de la persuasion, il finit par comprendre de quelle manière il obtiendra ce qu'il veut dans ce monde. Déjà à 11 ans, son comportement commence a devenir imprévisible: tantôt calme et amical, tantôt véritable foudre de guerre, ses proches ne savent plus comment le gérer et les habitants de la ville se mettent à s'inquiéter de l'avenir de l'enfant. Il est forcé à quitter la ville avec un convoi de marchands lorsqu'il atteint l'âge de 12 ans par crainte qu'il ne devienne un tueur psychopathe. Pourtant, arrivé dans une nouvelle ville, il est recueilli par une nouvelle Famille. De nouveau, il se retrouve dans un milieu mafieux. Cette fois, son côté volcanique ne semble pas gêner, et il est au contraire plutôt bien vu par le parrain, le considérant comme une future recrue d'élite. En grandissant, il finit par atteindre un âge de responsabilité et se voit confier quelques missions comme homme d'honneur (soldats au plus bas de l'échelle dans la mafia). Accomplissant avec brillo presque chacune de ses tâches, il est finalement élevé au rang de Capi à l'âge de 27 ans. Cependant, la Famille ne semble pas vouloir le voir outrepasser ce rang, jugeant que Dario est avant tout un homme de terrain et que ses connaissances en stratégies se limitent à celles de la simple guérilla.

>Aujourd'hui, outre le fait de travailler pour une mafia, il passe son temps à fréquenter les bars "chics" et a se battre avec ceux qui ont le malheur de le froisser. Pour cela, il porte toujours sur lui un couteau à cran d'arrêt qu'il sait plutôt bien manier. Son poing droit cogne dur aussi, affublé de sa bague familiale. D'un autre côté, il aime draguer les filles mais refuse les relations qui durent trop longtemps. Cela est en partie du au fait qu'il n'aime pas trop s'attacher aux gens de peur de les perdre un jour. Au niveau de son allure, il est toujours habillé comme un mafieux pré-crash: chemise rentrée dans le pantalon et veste en tweed, et bien qu'il n'ait que 28 ans, son visage peut facilement lui faire dépasser la 30aine aux yeux des autres.

>Chose importante aussi: malgré ses apparences de petite frappe, il aime beaucoup la lecture, surtout ce qui peut lui donner des indications sur le mode de vie de ses ancêtres pré-crash.

23. Quelles sont les choses que tu as fait dont tu es le plus fier, et le moins fier?
>Le plus fier: avoir sauvé une famille innocente des griffes d'une Famille rivale.
>Le moins fier: ne pas avoir tué le "repentis" lorsque son "oncle" le lui a demandé.

24. Qu'est-ce qui est le plus important pour ton personnage? Le moins important?
>Le plus important: restaurer l'ordre et voir la vie prospérer autour de lui. Le respect d'autrui et la hiérarchie.
>Le moins important: tout objet matériel (à part la bague de son père) qui ne sont que des choses remplaçables et futiles.

25. Si tu pouvais faire un vœux qu'est-ce que ça serait?
>"Revenir en arrière et sauver la vie de mes parents"
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: