Les Salons de la Cour

19Octobre, 2019, 07:33:48
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Roman écrit avec mes petites mains...  (Lu 3431 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cynewulf
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7


« le: 06Juillet, 2009, 21:39:50 »

Bonjour les gens,

je sais ça fait un peu retour opportuniste, mais voilà,après des mois de correction, de retouches de virgules et de relectures, je suis heureux de vous annoncer l'achèvement d'un bon gros pavé de fantasy qui, je le pense humblement, tient fort bien la route.

Au risque de perdre des lecteurs potentiels, je me dois d'avouer que mon roman prend place dans un univers de JDR.... Hé oui ! ce qui était au départ un petit exercice de style de rôliste graphomane s'est transformé en quelque chose de plus ambitieux.
Bref, « L’héritage de la vouivre » est un roman de style résolument épique et fantastique qui se permet de rapides incursions sur des thèmes politiques et sociaux, ainsi qu’une certaine distance avec son pauvre protagoniste, victime de déconvenues tant martiales, amoureuses que magiques… mais qui n’a qu’une ambition : faire passer un bon moment au lecteur.

Voici donc le lien vers l'objet du délit :
http://stores.lulu.com/guillaume_f

avec une version pdf au format A4. Pour des questions de mise en page et d'écoresponsabilité, je vous conseille de l'imprimer en 2 pages par feuille, la police est suffisamment grande (voire faite pour ça).

... et une version luxe papier. Ici, pas de miracle, il faut payer le coût de l'impression et de l'envoi (en gros 26 € tout compris, ce qui est relativement raisonnable pour 731 pages de pur bonheur).

Si je ne gagne rien - hormis des critiques élogieuses forcément -, je vous demanderais comme contribution de diffuser la bonne nouvelle et de copier coller ce message dans les divers forums, blogs ou listes d'amis que vous fréquentez. Mon sens des convenances, ma pudeur et ma fainéantise m'interdisent en effet d'essaimer dans tout le réseau.


Bonne lecture pour les plus courageux !


Guillaume F.

Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #1 le: 07Juillet, 2009, 17:50:52 »

Et hop, téléchargé !

Je veux bien donner un retour quand j'aurai fini, mais ce ne sera pas pour tout de suite, je préviens...
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Cynewulf
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7


« Répondre #2 le: 11Juillet, 2009, 19:53:24 »

Tiens sinon premiers retours... et première coquilles repérées... rien de trop grave : des fautes infâmantes pour la plupart, mais une erreur de personne à un endroit qui peut déranger (mauvais prénom !), vous pouvez retélécharger la version corrigée...
Journalisée
Nico du dème de Naxos
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20


« Répondre #3 le: 10Août, 2009, 15:04:56 »

Bon, j'ai suivi le lien et là... rien. Lulu nous fait savoir que Guillaume F n'a encore rien publié et qu'il n'a pas donné des coordonnées accessibles au public. C'est moi qui n'ai pas tout compris ou le lien débouche-t-il effctivement sur du vide ?
Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #4 le: 10Août, 2009, 17:34:25 »

Personnellement, j'ai pu télécharger le bousin, et j'ai commencé la lecture sans problème...

[Edit]
Exact... Je viens de suivre le lien pour voir et la page est vide avec l'information que l'auteur n'a rien publié.
« Dernière édition: 10Août, 2009, 21:57:58 par cavaillon » Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Cynewulf
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7


« Répondre #5 le: 23Août, 2009, 20:49:42 »

Hello, disons que... les droits du copyright US se sont rappelées à moi... Je savais que j'étais limite sur ce sujet et les mecs d'Ironcrown ne m'ont pas loupés... Ils m'ont informé que l'auteur n'était plus le détenteur des droits du cadre dans lequel j'avais fait prendre place mon roman... et j'ai donc reçu une menace de "legal suit" avec obligation de retirer mon bouquin de lulu, le papier et le pdf. Leur importait peu le fait que tout cela ne pe rapportait pas un dollar.

Par contre, ils ont accepté que le pdf soit toujours téléchargeable sur un site, je vais donc vraisemblablement l'héberger sur le site d'Iceland (une adresse que tout les fanas de rolemaster reconnaîtront !), je donnerai le lien d'ici peu, l'admin du site est ok... et ce d'autant plus qu'il a plutôt apprécié mon opuscule !
Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #6 le: 06Novembre, 2009, 19:23:25 »

J'ai terminé "L'Héritage de la Vouivre" la semaine dernière...

Il y a quelques erreurs de Français qui entâchent le roman. La plus fréquente est la confusion entre le "ses" possessif et le "ces" démonstratif, et d'autres du même acabit. C'est à peu près tout, malheureusement elles se retrouvent fréquemment. Sinon, une faute de plus en plus fréquente autout de nous est l'usage du "être gré" au lieu de "savoir gré".

Sur le fond, l'histoire racontée, j'ai un sentiment mitigé.
J'aime bien toute la "première partie", celle du looser constamment méprisé à cause de sa bâtardise et qui aspire à devenir patricien.
Ensuite, j'ai l'impression (dis-moi si je me trompe, Cynewulf) que tu as eu une autre idée et que tu as en quelque sorte changé d'histoire, avec l'arrivée d'Helke et l'histoire des héritiers de l'Empire dont j'ai oublié le nom. Là, on passe dans un schéma plus global : le personnage ne se bat plus pour améliorer ses conditions, mais pour reconstruire un empire. J'aime nettement moins cette histoire. Ca ne veut pas dire qu'elle me déplait, mais que les aventures d'Aenur m'intéressent moins, à partir de ce moment. Elle devient aussi beaucoup plus hermétique : tu laisses pas mal d'explications à la charge du lecteur (du moins celui qui ne connait pas le jeu de rôle dont l'univers sert de cadre au roman...)
Ce que j'appelle la "troisième partie", je ne vois pas trop ce qu'elle fait là. C'est une toute autre histoire et la façon dont elle est rattachée à l'histoire des héritiers me fait l'effet d'une fumette "PinkFloydesque". J'aime beaucoup Pink Floyd, mais je ne comprends pas leurs délires psychédéliques. Et là, j'ai l'impression d'en avoir un : les Titans seraient-ils des joueurs qui s'amusent à chaque génération à refaire jouer la chute de l'Empire ? A quelle fin ? Pour les juger et les récompenser avec leur space-hydromel ?
Quatrième partie et retour à l'histoire d'Aenur et ses collègues. Le roman se termine, mais pas l'histoire, j'ai l'impression. On ne sait toujours pas quel est ce Cercle, ni si les mages ont appris comment détruire les tours sombres. Les héritiers ont-ils vaincu la malédiction, ou leurs enfants devront-ils rejouer le scénario des Titans ?

Enfin, voilà quoi. Mon sentiment est mitigé parce que je préfère l'histoire du début à celle des héritiers, et parce qu'elle ne répond pas à toutes les questions qu'elle pose.

En tous cas, merci pour les quelques heures de ma lecture-break de midi au boulot           .
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: