Les Salons de la Cour

09Mars, 2021, 01:55:44
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Introduction et textes d'ambiance [tous ; conseillé]  (Lu 6840 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
killerklown
Flovermind
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 531



« le: 03Février, 2009, 17:04:05 »

A] Introduction

Dans Argenoma, l’action principale est située dans la ville d’Argenoma, la capitale du royaume  de Landrisse, le plus puissant des royaumes connus, dirigé par les Guildes.
Il y a 981 ans, La dernière guerre des guildes se terminait par la signature du Grand Compact des Guildes, qui assura la paix et la prospérité en Landrisse.
Les siècles passant, les guildes acquirent beaucoup de pouvoir, principalement économique, jusqu’à l’arrivée au pouvoir du « Roi Fainéant », qui se laissa manipuler par les guildes et leur accorda toujours plus de pouvoir politique jusqu'à perdre le contrôle du royaume aux mains des Guildes.
Depuis environ 800 ans, elles cohabitent plus ou moins pacifiquement et la guerre est passée sur le plan économique.
Aujourd’hui seules 5 Guildes existent encore aux yeux du monde, mais une intrigante 6ème guilde se cache dans les bas-fonds d’Argenoma.
Dans les palais des guildes se trament sans cesse de nouveaux complots, afin de gagner pouvoir et fortune en premier lieu pour soi-même puis pour sa guilde.
Mais en dehors du système des Guildes, la population est pauvre et exploitée car la politique du royaume est dirigée en sous main par les Guildes, qui en plus de contrôler la moitié des voix au grand conseil, font élire leurs alliés dans la moitié du grand conseil qu’elles ne contrôlent pas.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 531



« Répondre #1 le: 03Février, 2009, 17:05:37 »

B] Le Landrisse

Le Landrisse est le plus puissant royaume des terres connues, grâce à sa grande richesse et sa stabilité millénaire. Les quelques tribus barbares aux frontières du royaume ne font pas le poids face aux troupes supérieurement équipées et entraînées de la Guilde de l’Ordre.
Même quand quelques tribus barbares arrivent à se liguer contre le Landrisse, les guerres sont courtes et toujours en faveur des « civilisés », qui après coup diabolisent les « barbares terroristes » qui osent attaquer « le joyau de civilisation » qu’est le Landrisse.
Sans jamais parler du degré de corruption du Landrisse.
La Famille Royale du Landrisse (les « de Lasalle de Landrisse ») n’ont presque aucun pouvoir réel, ils servent plus au folklore, mais se battent dans l’ombre. Parfois entre eux, mais plus souvent pour essayer de regagner le pouvoir perdu par leur fainéant d’ancêtre.
Le Landrisse est officiellement une monarchie parlementaire, mais est en fait dirigé en sous main par les Guildes.
Les 5 Guildes signataires du Grand Compact encore existantes siègent au conseil des Guildes, une assemblée composée de 30 membres (6 de chaque Guilde) qui a pour rôle d’accepter ou de refuser les lois votées par le Sénat.
Le Sénat est composé de 30 membres (1 pour chacun des 20 quartiers d’Argenoma et 1 par province du Landrisse). Généralement chaque guilde arrive à faire élire 1 ou 2 alliés dans le Sénat et les membres élus appartenant secrètement à la 6ème Guilde, l’Échiquier, sont généralement entre 10 et 15, selon les années.

C] La Royauté

Le roi Georges VII n’a aucun autre pouvoir que celui de comploter et de faire fonctionner la vie sociale d’Argenoma en organisant galas, bals et autres évènements culturels. Les impôts du royaume sont récoltés en son nom, mais il n’a quasi aucune autorité sur leur dépense, c’est le Grand Conseil (Conseil des guildes + Sénat) qui décide en séance plénière du budget, qui de toute façon est assez peu élevé, les Guildes ayant réduit autant que possible les impôts qu’elles devaient payer au royaume.
La famille royale exerce seulement son pouvoir par le biais d’un de ses membres (en règle générale, le plus âgé des frères et sœurs du roi, ou du prince, si la fratrie du roi est trop âgée, qui a pour mission de diriger le Corps Royal de Surveillance des Guildes.

D] Le Corps Royal de Surveillance des Guildes.

Le Corps Royal de Surveillance des Guildes est un organisme créé lors de la signature du Grand Compact, dont le but est d’en faire respecter le contenu.
Il est dirigé actuellement par Anne Elizabeth de Lasalle, la sœur cadette de Georges VII, qui se dévoue corps et âme à son bon fonctionnement, toujours dans l’objectif de saper l’influence des Guildes sur le Landrisse et peut être un jour voir la monarchie reprendre le pouvoir. Ce n’est évidemment pas la ligne officielle du CRSG, dont la devise est :
« Equilibre, Indépendance, Pugnacité! ». Officiellement, le Corps n’essaye que de faire perdurer l’ordre établi en essayant d’établir un certain équilibre entre les guilde et en veillant sur le Grand Compact.
Les Guildes lui trouvent une certaine utilité et participent à son financement, car il a plusieurs fois fait la preuve de son utilité en arrêtant des complots qui auraient mis fin à l’ordre établi et donc à la mainmise des guildes sur la société.
Il se taille donc la part du lion dans le budget de Landrisse et se livre sans cesse à un jeu du chat et la souris avec les guildes, qui essayent toujours de passer outre les règles qu’elles se sont imposées pour maximiser leurs profits.
Les guildes prêtent souvent du personnel au CRSG, plaçant ainsi des taupes, ou faisant former à moindres frais leurs membres. Mais le CRSG ne se choisit pas uniquement son personnel parmi les Guildiens. Une équipe standard du Corps sera composée de 3 Guildiens et d’indépendants, dont le nombre dépend de leur qualification, de leur disponibilité et de la mission (pour enquêter sur un complot fomenté par des membres de la Vie et du Songe, le Corps pourra utiliser une équipe composée uniquement de membres d’autres guildes, mais dès qu’il pourrait y avoir un conflit d’intérêt, alors des indépendants seront ajoutés à l’équipe)
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 531



« Répondre #2 le: 03Février, 2009, 17:10:37 »

E] Petite nouvelle d'ambiance


« Mon dieu que ce Quartier est crasseux.
Je savais que les quartiers proches du Quartier ‘Hauptschmelze’ étaient laids et sales, mais je ne m’imaginais pas à ce point.
D’un autre coté, je ne m’étais jamais imaginé auparavant devoir venir dans ce quartier, aussi populaire que délabré.
Surtout pas dans l’exercice de mes fonctions.
En temps qu’agent de l’Ordre de haut rang, je suis plus habitué au marbre des palais des Guildes qu’à cette boue collante et odorante qui semble être partout ici. Même sur les murs lézardés.
Même la pluie semble sale ici. Heureusement que je n’ai pas pris mon chapeau en soie. Les rumeurs que cette pluie est acide sont peut être vraies. Ca pourrait partiellement expliquer l’état crasseux des taudis qu’habitent ces pauvres hères, devant survivre des miettes laissées derrière elles par les Guildes. Qu’elles leur reprennent de toute façon de l’autre coté sous forme d’impôt.
Mais qu’est ce que je fais ici, nom des Forces Élémentaires !
Ma carrière était sur de bonnes voies, jusqu’à ce que je devienne l’aide de camp du Lieutenant-colonel van Haarper, le dirigeant de mon escadron. Place hautement honorifique et convoitée, qui me permet d’en apprendre beaucoup sur la politique. Parfois, les patrouilles au dessus d’Argenoma sur mon ptérix géant me manquent, mais il faut savoir faire des sacrifices pour l’honneur de sa famille.
Cette rencontre avec le lieutenant-colonel a été une chance, mais aussi un coup sacrément pervers du sort. Cet homme est un requin de la politique qui ne recule devant rien pour faire avancer les intérêts de la Guilde ou même ses propres pions sur l’échiquier politique. Pas même de faire appel à l’Échiquier, justement ! Quand je pense que je ne savais même pas qu’il existe toujours 6 Guildes et non 5 comme on le fait croire à la population.
C’est d’ailleurs pour ça que je suis ici, dans un quartier mal famé, pour rencontrer un émissaire de la guilde de l’Échiquier, la Guilde de l’Ombre et faire en sorte qu’un ennemi politique de Van Haarper « aie un accident ».
Quelle dérision … Je me suis battu toute ma vie pour l’Ordre et ses principes (Ordre, Justice, Droit que je portais fièrement sur mon badge) et me voilà sur le point de recruter un assassin … Que ne ferait-on pas pour le bien de la Guilde et pour sa carrière. »


Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
killerklown
Flovermind
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 531



« Répondre #3 le: 05Février, 2009, 07:29:19 »

F] Les Guildes

Il existe 5 guildes officielles dans le monde d'Argenoma et une "secrète"

1) La Vie

La Vie est une communauté religieuse et agricole, s'occupant de l'agriculture et des cultes polythéistes en général. Leur influence est prépondérante car ils sont riches par le biais de leur production agricole et influent par leur mainmise sur les clergés et donc les mentalités.


2) L'Ordre

L'Ordre est organisé de manière militaire et s'occupe de tout ce qui touche à l'ordre et son maintient. Ils ont la mainmise sur la justice, la police et l'armée.

3) La Forge

La Forge a une tradition d'excellence acquise par la concurence entre les différents clans de la guilde. Ils sont les producteurs de produits finis, de tous type, mais avec une certaine préférence pour les objets metalliques et les oeuvres d'art. (dans un med-fan classiques, ce seraient des nains  )

4) Le Songe

C'est une communauté de reveurs et de visionnaires, organisé dans une guilde dont personne ne comprend les règles hiérarchiques (pas même leurs membres de base). Ils sont influents politiquement par le biais de leurs visions et prophéties qui sont très prises au sérieux, et sont riches par leur mainmise sur la vente de produits stupéfiants, dont ils usent en grande quantité pour entrer dans leurs transes divinatoires.

5) Le Savoir

C'est une pseudo-démocratie organisée autour des universités. Une gigantesque bureaucratie écrasant toute possibilité de réforme guide les marchands de savoir vers les thèmes de prédilection et de recherche de ses membres les plus influents. Un mastodonte académique indégraissable, dont les recherches, inventions et savoirs sont parfois des dangers pour le monde entier.

6) L'Échiquier

La guilde des ombres est un regroupement de criminels de haut vol, qui n'hésitent pas à sous traiter, à des petites frappes n'appartenant pas à la guilde, leurs travaux les plus ingrats. Ce sont souvents des gens très influents , n'hésitant pas à trafiquer leur influence et ne reculant pas devant les crimes de col blanc. Ils sont aussi très actifs sur la scene politique non guildienne (la seule sur laquelle ils ont influence, n'étant pas officiellement une guilde)
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: