Les Salons de la Cour

21Avril, 2021, 15:53:21
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 8   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le vingt-troisième concours de scénarios de la Cour d'Obéron est ouvert !  (Lu 47604 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ithilion
Invité
« Répondre #60 le: 11Avril, 2009, 14:05:20 »

scénario soigné, avec force personnages (un peu trop peut-être ?) que l'on croirait échappé de la rédaction de TF1 et  Chloé c'est un peu Laurence F. n'est-ce pas ? Il y a une pierre d'achoppement toutefois : qu'est-ce qui pourrait bien motiver les PJ moyens -hormis l'argent- à sauver la mise d'une tel peste ? Ah ! Michel Clampin , futur premier ministre, ça m'a bien fait marrer, d'autant que clampin c'est un de mes surnoms Grin
Journalisée
Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #61 le: 11Avril, 2009, 18:25:46 »

scénario soigné, avec force personnages (un peu trop peut-être ?)
Merci, merci. En même temps, avec une trame très ouverte, il faut donner de la matière au MJ (qui n'est pas obligé non plus de prendre tout le monde).
Citation
que l'on croirait échappé de la rédaction de TF1 et  Chloé c'est un peu Laurence F. n'est-ce pas ?
Rhooo, j'ai dit que c'était un monde imaginaire ! 
Citation
Il y a une pierre d'achoppement toutefois : qu'est-ce qui pourrait bien motiver les PJ moyens -hormis l'argent- à sauver la mise d'une tel peste ?
Ben justement. Ils sont payés pour ça. Je crains qu'il n'y ait pas beaucoup de nobles sentiments dans cette histoire...
Citation
Ah ! Michel Clampin , futur premier ministre, ça m'a bien fait marrer, d'autant que clampin c'est un de mes surnoms Grin
Décidément, ce scénario est riche en coïncidences : on m'en a signalé une autre assez amusante. A part ça, comment ça va, Monsieur le ministre ?
Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
ithilion
Invité
« Répondre #62 le: 12Avril, 2009, 23:54:33 »

Ministre des bons-à-rien et des traine-savates, hhhmmm... ça me va 
« Dernière édition: 13Avril, 2009, 00:05:00 par ithilion » Journalisée
ithilion
Invité
« Répondre #63 le: 13Avril, 2009, 00:22:44 »

viens de lire Ratiboisés. En tant qu'aficionadio de Warhammer tu as dejà ma solidarité. Malheureusement... C'est un peu maigre (et je ne parle pas de la taille du texte). Peut-être aurait-il fallu ajouter un ou deux complices humains aux skavens, pour mettre un peu de profondeurs, par exemple. Un conseil d'ami : retravailles-le 
« Dernière édition: 15Avril, 2009, 17:44:16 par ithilion » Journalisée
MrSel
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 65

^^


« Répondre #64 le: 15Avril, 2009, 14:13:31 »

Bon j'ai trouvé quelqu'un pour me fouetter : voici un petit scénario propret et champêtre, intitulé Bec et Ongles.

Il s'agit d'un scénario Appel de Cthulhu ; je sais, il y a peu de fans ici, mais peut-on laisser la nouvelle version de cet ancêtre (la V6) sans un petit scénario ? Hum ? Non, n'est-ce pas ?  Grin

Vous trouverez le scénario à cette adresse.

Bonne lecture et  à bientôt dans le Gers 
Journalisée

MrSel
ithilion
Invité
« Répondre #65 le: 15Avril, 2009, 17:46:30 »

Bon j'ai trouvé quelqu'un pour me fouetter : voici un petit scénario propret et champêtre, intitulé Bec et Ongles.

Il s'agit d'un scénario Appel de Cthulhu ; je sais, il y a peu de fans ici

Arrête, il y a moi, dingue-maboule du Mythe ; je compte pour dix et je serai impitoyable
« Dernière édition: 15Avril, 2009, 17:48:32 par ithilion » Journalisée
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 478



« Répondre #66 le: 16Avril, 2009, 09:35:02 »


Décidément, ce scénario est riche en coïncidences : on m'en a signalé une autre assez amusante. A part ça, comment ça va, Monsieur le ministre ?

Un certain Eric Bordelais présentateur vedette du JT de 20 h ! 
Au secours ! Je ne veux pas ressembler à Pujadas, l'hydrocéphale à sourire niais permanent !
Forcément je me suis senti un peu visé...

Mais je ne suis pas rancunier,  alors moi je ne trouve pas qu'il y en a trop de PNJ ; c'est succulent ce genre de scénario retors truffé de personnages tous plus pourris les uns que les autres. Une sorte d'Agatha Christie moderne Miss Kérosène (les fleurs sont en promo aujourd'hui  )
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 478



« Répondre #67 le: 16Avril, 2009, 09:39:12 »

voici un petit scénario propret et champêtre, intitulé Bec et Ongles.
Bonne lecture et  à bientôt dans le Gers 

Je connais très bien Larressingle ! Ca me fait bizarre de découvrir ce petit village fortifié sous cet angle.
Pour conjurer le mauvais sort, la prochaine fois où j'y vais je renoncerai au confit d'oie pour un petit civet de chevreau 
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #68 le: 16Avril, 2009, 10:52:05 »

c'est succulent ce genre de scénario retors truffé de personnages tous plus pourris les uns que les autres. Une sorte d'Agatha Christie moderne Miss Kérosène (les fleurs sont en promo aujourd'hui  )

Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
ithilion
Invité
« Répondre #69 le: 16Avril, 2009, 18:55:25 »

Bec et Ongles. Scenario intéréssant, concis, simple et efficace comme un crochet du droit. Il manque - c'est subjectif, notes bien - un peu du bizarre qui fait le sel - désolé j'ai pas pu m'empêcher, je ne doute qu'un autre p'tit malin dans mon genre te l'as déjà fait    - d'une bonne histoire du Mythe. C'est un peu trop orienté action, à mon goût - mais bon j'ai joué deux fois le Raid sur Innsmouth, alors les affrontements musclé à Cthulhu j'ai eu ma dose -. Quoiqu'il en soit c'est un scénar qui va trouver son public, c'est certain. Mais pour moi, c'est non. Gimme more eldritch
Journalisée
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 902



WWW
« Répondre #70 le: 16Avril, 2009, 21:32:13 »

Bon j'ai trouvé quelqu'un pour me fouetter : voici un petit scénario propret et champêtre, intitulé Bec et Ongles.
pour une fois, j'ai pris un peu d'avance en commençant à lire ce scn.
L'intrigue m'intriguait. Ca a poussé ma curiosité. Ensuite une splendide et très lisible mise en page m'a plongé en mode lecture. Ensuite, j'ai dévoré. J'aime bcp
Journalisée

Narbeuh
TDCA
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 241



WWW
« Répondre #71 le: 17Avril, 2009, 09:11:04 »

Ensuite une splendide et très lisible mise en page m'a plongé en mode lecture. Ensuite, j'ai dévoré. J'aime bcp

Ceci soulève une interrogation de ma part. Jusqu'ici, il était de coutume de poster son scénario en mode texte brut sur le forum. Je vois depuis la présente édition des scénarios hébergés ailleurs et parfois mis en page voire illustrés. Je ne dis pas que c'est maaaal mais il est certain que cela va jouer sur l'appréciation de l'oeuvre (la preuve avec la citation de Pitche).

Que fait-on ? On multiplie la tendance (et là, avec des scénarios vénitiens 18ème siècle, je joue sur du velours  ) ou on en reste au bon vieux texte brut ?
Journalisée

Narbeuh, intrépide avant-courrier des Mondes en chantier et grand explorateur des Pays de Nulle Part
ithilion
Invité
« Répondre #72 le: 17Avril, 2009, 12:40:59 »

moi j'suis une quiche pour la mise en page, ce sera la deuxième option. Old timer
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 430


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #73 le: 17Avril, 2009, 12:45:34 »

Bon voilà "La gargote qui dépote" mon scénario Tigres Volants achevé dans la douleur ce matin... Il m'en reste deux à faire avant demain ! 


La Gargote qui dépote !

Un scénario Tigres Volants par Cuchulain,

Synopsis : les personnages héritent d'un rade pourri sur  Caramer dans la riante ville de  Caramer Laeralis (TV p 75) et pourtant il semble que toutes les puissances de la Sphère aimerait le récupérer ! Nos (anti ?)héros vont devoir gérer leur établissement avec les petites tracasseries du quotidien et comprendre pourquoi tout le monde les harcèle sans arrêt avec des offres faramineuses ou la menace des pires tourments s'ils ne vendent pas...

NB : afin d'éviter de répéter à tout bout de champ « les pjs/persos/personnages » les protagonistes de ce scénario seront désignés sous le sigle H.H (Heureux Héritiers)

I. Les héritages, c'est comme les chromosomes : ça se choisit pas.

Les HH reçoivent un beau jour un message leur indiquant qu'un notaire cherche à les joindre, Maitre Shoure officiant à Copacabana. Une fois celui-ci rappelé, il leur explique qu'un ami/frère/oncle/cousin/neveu1 les a désigné comme héritier potentiel et qu'il leur serait fort reconnaissant de le rejoindre dans son étude 13  rue de la Bastille à Copacabana pour la lecture du testament d'ici une semaine.

L'étude de maitre Shoure est située dans le quartier  de Botafogo (TV p 116)  La devanture semble être celle d'une boucherie-casher sur laquelle on a ajouté une pancarte grossièrement peinte « Maitre L. Shoure, notaire. ». Les HH sont accueillis de manière très agressive par le clerc de notaire un mutant à tête de chat (burmese2 pour être précis) qui se présente comme Herbert. Une fois les présentations faites, les HH sont invités à emprunter un escalier étroit et encombré [Jet sous agilité pour ne pas se prendre les pieds dans quelque chose et tomber dans les escaliers3]. L'étude est petite, avec quelques plantes vertes pour faire joli. Les vitres sont sales et les rideaux n'ont pas du être lavés depuis la 3e guerre mondiale en étant optimiste. Herbert se dirige vers une porte en face de l'escalier, tape et beugle (miaule ?) :
« Eh ! Les vla' ! » Ce à quoi une voix grêle répond :
« Mais fais les entrer mon bon Puck, fait les entrer ! » Le clerc marmonne quelque chose qui ressemble à :
« 14 ans que je lui dis que moi c'est Herbert, 14 ans !!  » et fait signe au groupe d'entrer... Voici donc les HH dans le bureau de Me Shoure, c'est un homme petit, aux cheveux noirs filasses, aux mains toujours agitées et au visage chafouin. Il trône derrière un immense bureau noir, assis sur une chaise trop grande pour lui.  Quant à la pièce... Surchargée est un délicat euphémisme pour qualifier l'immense bazar qui la remplit ! On y trouve d'innombrables objets hétéroclites qui n'ont rien à faire là, des  chaises qui ont connus des jours meilleurs et celles qui n'ont pas l'air de provoquer  une scoliose semblent être une denrée rare. Comme dans la pièce d'avant : les vitres et les rideaux sont tellement sales qu'ils en cachent presque le riant soleil du Brésil !
« Entrez-donc chers amis, et prenez un siège. » les exhorte Me Shoure. Si les HH semblent hésiter devant les chaises le notaire hurlera à Herbert d'apporter la sienne, (ce qu'il fera en grommelant) [jet de Perception-Bricolage pour choisir la meilleure chaise ?] Une fois les HH (bien ?) installés, Me Shoure leur explique la situation :
« Je vous ait demandé de venir ici pour assister à lecture du testament du Senor Master car vous êtes désignés comme ses légataire universels »
Si les HH posent la question, le notaire leur répond que le senor Master a trouvé la mort dans un tragique accident de bateau. Alors qu'il conduisait  son navire le « Over the Edge » tout en regardant un film comique  : il se serait étouffé avec du jus d'orange (l'autopsie en a trouvé dans ses poumons), toussant : son corps a heurté la barre et le navire s'est encastré dans la jetée. Sous l'impact : son corps a été projeté par dessus bord et il s'est noyé.

Une fois les infos assimilés et la minute de silence de rigueur observée, Me Shoure reprend :
«  Si vous êtes prêt, nous allons maintenant visionner les dernières volontés du défunt. »
Un écran sort de son bureau et s'allume, un bref moment de flottement, quelques grésillements et une image s'affiche avec une musique stridente : « Les aventures de petit raisin » avec un raisin d'où sortent des bras et des jambes et ou deux yeux ont étés grossièrement dessinés ! Le sous titre précise : « Épisode 66 : Petit raisin et Nunux le pingouin » ... Le notaire appuie désespérément sur divers boutons et finalement, petit raisin disparaît et c'est leur ami/parent qui arrive sur l'écran :
«  Euh ça tourne là ? Ok ! Moi, Hank Master sain de corps et d'esprit, souhaite la bienvenue à tous mes proches et leur assure que je pars sans regret pour rejoindre les esprits de la nature4 après une vie fun et beaucoup de cuites ! Bon, je vais faire court : Même si j'ai vécu la majeure partie de ma vie à Copacabana, je suis né et j'ai grandi à Caramer Laeralis, il y a peu : j'ai racheté un bar-restaurant là bas, le « Mérico », j'y allais souvent étant gosse et c'était un peu mon deuxième foyer ! S'il m'arrive quelque chose j'aimerais que mes proches aillent là bas pour gérer le Mérico, ça me ferait mal qu'il soit fermé à cause de moi. Bien sur : les billets sont payés et Maitre Shoure se fera un plaisir de vous les remettre, ainsi que le titre de propriété. Voilà, sinon je souhaite être incinéré à bord du « over the edge » ce vieux rafiot et moi on en a connu de belles et je veux qu'il m'accompagne dans l'autre monde. Puisse les esprit de l'espace et des vents vous accompagner »


Une fois que les HH ont fini de se remémorer avec émotion tous les bons moments qu'ils ont passés avec Hank, Me Shoure leur remettra le titre de propriété du Merico. C'est un bar-restaurant proposant des spectacles exotiques...


II. Heureux qui comme Ulysse fit un beau voyage.

   A moins de complications sadiques prévues par le Déhème (carnaval bloquant le starport, attentat, partie de futbol sur les pistes...) , nos gentils HH arrivent sans trop d'encombre à Caramer Larealis et sont accueillis par Sfalhiaste le barman du Merico un talvarid placide qui va leur présenter un peu les lieux.

Le Mérico fut fondé par un terrien fan de Luis Mariano, il voulait l'appeler le Mexico, mais lorsqu'il commanda l'enseigne lumineuse il prononça « Mérico » au vu des prix des enseignes, il ne put pas le changer tout de suite, puis le nom étant passé dans les habitudes il décida de conserver le panneau. Le personnel est composé de :

- Sfalhiastena : talvarid de son état, sa vocation était originellement de taper sur les highlanders, ex-membre des Tigres Volants, ex membre de la Dame de Fer, il a pris sa retraite sur Larealis et n'a pas son pareil pour concocter des cocktails... Détonants ! C'est un vétéran au poil originellement noir mais qui commence à grisonner autour du museau et sur le sommet du crâne, notons qu'il affecte de porter des lunettes car sa vue a baissé mais surtout car ça lui donne l'air respectable. Il conserve une arme de GROS calibre planqué sous son bar, comme tout bon barman (appelé la grosse Betty). Sa présence calme rapidement les importuns et le bar attire pas mal de membre de la Dame de Fer qui viennent fêter leurs contrats (ou se consoler quand ils n'en ont pas).

- Sylvia la cuisinière : humaine, grande cheveux bruns clair, visage souriant, elle a connu Sfalhiastena lors d'un passage à la Dame de Fer et l'a suivi par amitié au Mérico. C'est un cordon bleu qui n'a pas son pareil pour préparer de bons petits plats aux habitués ! Spécialiste du hachoir, elle l'utilise aussi bien en cuisine que pour calmer les esprits qui se seraient un peu trop échauffés ! Au lancer comme au contact, elle est redoutable et son extrême souplesse lui permet de le lancer dans n'importe quelle position.
- Fulg : portier, réparateur, commis de cuisine, Fulg fait un peu de tout et du reste aussi. Physiquement c'est un humain - aux longs cheveux noirs, grand qui affectionne les vêtements en cuir, la musculation (il demande toujours aux danseuses un massage car il s'est fait mal en faisant du sport la veille) et surtout l'humour bizarre et les jeux de mots... Particuliers ? On l'a surnommé Fulg à cause de son fulgurant dont il ne se sépare jamais et avec qui il fait joujou quand il n'est pas en train d'aider Sylvia à la cuisine.

- Kalus Meswiean : C'est le comptable/caissier/entremetteur du Mérico, un syan à la peau verte avec des rayures brunes, petit et trapu, on le voit toujours son livre de compte électronique à la main. Kalus fait très attention aux comptes du bar et manque de s'évanouir à chaque dépense qu'il juge inutile (c'est dire s'il s'évanouit souvent).

- Patyonel'Kar Pentir'lanae : Comme c'est beaucoup trop long de l'appeler par son nom complet, la plupart du temps c'est Pat' tout court ou Paty, d'autant plus que quiconque s'avise de mal prononcer son nom s'attire une remarque sarcastique. Petit Atalen aux cheveux blonds, il semblerait que la signification de son nom soit «Jeune chat noir courant après les papillons dans les vertes forêts ». On l'appelle Greenwood aussi parfois pour le faire enrager. Son rôle est d'enseigner aux filles des chorégraphies érotiques, ainsi que des cours pour augmenter le plaisir des clients... Il se promène avec une baguette télescopique qui peut faire règle ou arme de self défense.

Voici donc nos HH arrivés au Merico ! Mais il convient de décrire un peu l'édifice. C'est un gros carré à trois étages avec au RDC : le bar-restaurant avec la scène pour les « danseuses exotiques », plus la cuisine, la réserve, et le bureau du patron. Au premier les chambres d'hôtel et au troisième les appartements des propriétaires et ceux du personnel. Il convient de préciser que le Mérico offre non seulement la boisson et la restauration à ses clients mais aussi des spectacles de strip-tease et que les filles peuvent emmener les clients dans leur chambre. Tout ceci est parfaitement légal et ne choque personne à part les ligues de vertu qui de toute façon n'existe pas (encore ?) sur la planète.


III. puissiez-vous vivre des moments intéressants (vieille malédiction chinoise).

Laissez les HH s'installer, s'habituer à la routine du Mérico qui se remplit chaque nuit avant de leur asséner le premier gugus..

Tout d'abord la visite d'un eylda émissaire officieux de la République Populaire Eydladrin5 (TV p59), puis un atalen remplissant la même fonction mais pour la Fédération Brivianne (TV p64-65), puis une Highlander (pendant l'entretien le barman tripotera souvent sur le bar et les HH devront le calmer sous peine de se retrouver avec un bar transformé en champ de bataille, sans compter une Highlander carbonisée et trouée sur les bras) en uniforme d'émissaire secret (avec 3 barrettes pour signaler son rang de diplomate confirmée) qui  se différenciera un peu des autres en proposant une place au sein de la glorieuse fédération des hautes terres dans le parlement fédéral : rien que ça ! Puis ce sera le tour d'un Siyan envoyé par la GMS (TV p69).

 Notons que pendant les visite : un humain avec un accent américain aussi épais que la cervelle d'un rowaan, habillé en costume cravate déboulera dans la salle et beuglera : « J'offre X million de dollars » en brandissant une liasse de billets6 il se fera éjecter par les gardes du corps des diplomates manu militari ! Mais tel Terminator il reviendra ! Et à chaque entretien en plus ! Son offre augmentant à chaque nouvelle apparition... C'est en fait Jess O'Brien un membre de la GIC (TV p92).

Mais que veulent tous ces gens ? Oh trois fois rien ! C'étaient des amis de Hank Master (oui oui tous si on vous le dit !) et pris par leurs affaires, ils n'ont pas pu venir à l'ouverture du testament de ce bon vieux Hank. C'est dire s'ils sont déçus de ne pas pouvoir participer à la rénovation de l'établissement, aussi proposent-ils aux HH de leur racheter le bar pour une somme modique... Le truc qui mettra la puce à l'oreille des patrons du bar c'est que la somme proposée est ahurissante par rapport à la valeur réelle de l'établissement, surtout dans le quartier minable où il se trouvent. S'il en font la remarque à leur nouveaux amis, ils prétendront que leur amitié pour Hank les poussent peut être à surestimer légèrement sa valeur...

Si les HH semblent prêt à vendre le bar à l'un des émissaires, le Déhemme devrait faire intervenir le suivant qui proposera encore plus ou O'Brien ce qui fera une jolie diversion. Si les HH sont comme le PJ moyen, ils seront curieux, repousseront l'offre et commenceront à se renseigner auprès du personnel sur la raison de ces offres mirobolantes ! Tous à part Kalus qui leur propose de faire un contrat béton pour la vente (avec en petit caractère un joli pourcentage de la vente pour lui), leurs demanderont de ne pas vendre le Mérico car les « amis » de Hank n'ont jamais mis les pieds auparavant dans l'établissement !

Faites revenir quotidiennement leurs nouveaux amis, qui leur proposent d'abord des sommes de plus en plus indécentes, des avantages en nature, puis passeront aux menaces subtiles, voilées, à peine voilées, franches et finiront par la violence la plus brutale7 (attaque de mercenaires sur le bar, violence sur leur personnes, bombe lancé au hasard etc. Les HH doivent se sentir harcelés car cela passera d'une visite hebdomadaire à la visite quotidienne puis toutes les heures.

IV. Tranches de vie

Il ne faut tout de même pas sombrer dans un scénario de guérilla urbaine, aussi ce chapitre propose-t-il des petits incidents afin que les HH ne soient pas obnubilés par les diplomates. Ces incidents peuvent arriver dans n'importe quel ordre...

- Epidémie de chtouille martienne8 ! Toutes les danseuses se retrouvent malades et peu de clients souhaitent les voir danser (et plus si affinités) dans cet état là ! C'est une bonne partie de la recette qui risque de s'envoler.
- Cambriolage ! Les costumes de scène des danseuses ont été subtilisés... Farce ou vol réel ?
- Attaque à main armée ! Un duo de truands armés veulent emporter la caisse, le plus dur ne sera pas de les en empêcher, mais plutôt de les ramener vivants aux autorités car Sfalhiastena n'aime pas qu'on tente de le braquer.
- Sauver Paty ! L'atalen à la fâcheuse manie de débarquer dans les chambres pour observer les performances des danseuses et de leur clients ! Faisant des commentaires appréciatifs ou dépréciatifs, proposant son aide pour apprendre de nouvelles positions ou encore utilisant sa règle pour corriger une position mal exécutée... Certains clients habitués le mettent à la porte gentiment, d'autres le prennent moins bien et Pat s'est souvent pris des coups à un endroit charnu de son individu. Là c'est un client un peu plus irritable et il faudra que les HH interviennent pour lui éviter d'être carbonisé à coups de laser !
- Bagarre de bar ! Grand classique qui ne perd pas de son charme : les membres de la dame de Fer se feront un plaisir de participer et il va falloir calmer le jeu avant que le bar ne soit en ruines.

V. Conclusions

Comment s'en tirer ? Les émissaires sont décidés à acquérir le bar ou à le voire détruire...

Il y a plusieurs solutions ! La plus facile est d'accepter la proposition d'un des émissaires, à lui de se débrouiller avec ses collègues. Une autre est de monter les émissaires les uns contre les autres : pendant qu'il se tirent dans les pattes les HH ont encore de belles années devant eux (quelques attentats un peu ratés portant la signature visible d'une autre faction pourrait marcher). La dernière est de trouver le mc guffin et de le vendre au plus offrant ! Qu'est ce que leurs nouveaux amis veulent dans ce bar ? La l'auteur s'en lave les mains et laisse le Déhemme décider de ce que les émissaires veulent : Photos compromettantes de Gabriel Fore en tenue d'Adam ? Plan d'une nouvelle machine de guerre ? Révélations sur un membre influent du CEPMES ? Coordonnées permettant d'aller au delà de la sphère sans se faire atomiser par les Karlaan ? A lui de voir... 





1. Ou l'arrière petit-fils de la tante du neveu du cousin de l'oncle par alliance de la 3e femme du grand père de l'ami du facteur d'Albert Uderzo, comme vous voulez.
2.http://fr.wikipedia.org/wiki/Burmese
3. Ce qui provoquerait un ricanement méprisant de la part d'Herbert
4. Si les HH s'interrogent sur cette phrase, le notaire expliquera que Hank était devenu animiste après une transe dans laquelle il se serait vu en chitsu géant...
5. Et non pas celle d'Albanie
6. L'inspiration vient du rôle de Jess Hann dans « les Barbouzes » film de Georges Lautner dont ce scénario s'inspire plus qu'un brin.
7. Rappelons que leur bar est fréquenté par des membres de la Dame de Fer qui se feront un plaisir d'aider les HH tout d'abord gratuitement puis proposeront un contrat de protection (avec ristourne si Sfalhiastena assiste aux négociations) dans le plus pur style Agence tout risques
8. Surnom donné à une MST venue de l'espace sans trop de gravité qui a pour symptômes la coloration de la peau en vert et le développement de petites excroissances graisseuses au niveau des organes reproducteur, rappelant des tentacules
« Dernière édition: 17Avril, 2009, 15:37:04 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 695



WWW
« Répondre #74 le: 17Avril, 2009, 12:53:15 »

NB : afin d'éviter de répéter à tout bout de champ « les pjs/persos/personnages » les protagonistes de ce scénario seront désignés sous l'acronyme H.H (Heureux Héritiers)
Petite remarque en passant : "H.H", ce n'est pas un acronyme. Un acronyme est une abréviation que l'on peut prononcer comme un mot "normal". Sinon, on parle plutôt de sigle. Ainsi, Assedic est un acronyme, mais SNCF est un sigle.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 8   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: