Les Salons de la Cour

25Mai, 2020, 07:48:14
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 78 79 [80] 81 82   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le sourire du jour  (Lu 158398 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 408



« Répondre #1185 le: 29Juillet, 2019, 18:01:10 »

En réalité, c'est une pratique commune à bien des sites de vente en ligne.
Dès lors qu'ils ne disposent pas d'une date de sortie certifiée, ils indiquent celle-ci au dernier mois de l'année n+20.
Journalisée

Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 505



WWW
« Répondre #1186 le: 29Juillet, 2019, 19:33:59 »

Et les éditeurs rolistes misent sur l'année n + d20 ?
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 643



« Répondre #1187 le: 30Juillet, 2019, 09:18:44 »

En réalité, c'est une pratique commune à bien des sites de vente en ligne.
Dès lors qu'ils ne disposent pas d'une date de sortie certifiée, ils indiquent celle-ci au dernier mois de l'année n+20.

Merci pour l'info !
Je deviens paranoïaque. Et mauvaise langue. 
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 533


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #1188 le: 08Août, 2019, 23:44:57 »

Notre train avait du retard. Nous étions en bout de wagon et j'avais descendu les valises, mais nous n'étions pas très pressés. Une femme, par contre, derrière moi, semblait ronger son frein en silence. Je lui demande si elle a un train à prendre, elle me répond que oui. Je commence alors à écarter les valises et lui demande si elle souhaite passer.
Là, l'homme qui se tient derrière elle s'exclame, sur un ton aigre, "ben bien sûr que non, elle veut rester planter là !". Je dévisage le butor et me fends d'un "Monsieur est courtois" mais le laisse passer, ainsi que d'autres passagers pressés. Il arrive à la sortie du wagon. Ma chère et tendre épouse me dit "il était aimable celui-là", à quoi je réponds, très fort pour que tout le wagon l'entende, "comme une porte en verre".
L'homme outragé se retourne, et lance un vigoureux "je t'emmerde c-". La porte automatique du wagon - une porte vitrée - choisit ce moment pour se refermer, rencontrer vigoureusement son semblable, l'interrompre et manquer lui faire perdre l'équilibre.
Je me contente de sourire. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 408



« Répondre #1189 le: 09Août, 2019, 10:51:03 »

Utiliser la Force pour humilier même un malappris est le début de ton voyage vers le Côté obscur !
Journalisée

Eunostos
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 223



WWW
« Répondre #1190 le: 09Août, 2019, 10:53:37 »

Faire sortir de ses gonds une porte coulissante, il fallait vraiment que le type soit un malotru fini pour y arriver, en effet  Grin
Journalisée

Kosmos, mon jeu de rôle sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les textes antiques.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 667



WWW
« Répondre #1191 le: 10Octobre, 2019, 18:15:54 »

Sérieusement ??

Lisez le JDR de LS

C'est du tout bon, un grand moment de cinoche !!!
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 643



« Répondre #1192 le: 07Décembre, 2019, 21:33:23 »

Une tartufferie m'a bien amusé.

L'Organisation Professionnelle des Chefs d'Etablissement de l'Enseignement Libre a pour acronyme le SNCEEL. Vous avouerez que les deux premières lettres de l'acronyme sont assez singulières pour abréger "Organisation Professionnelle". En fait, il s'agit du Syndicat National des Chefs d'Etablissement de l'Enseignement Libre fondé en 1925, mais il faut croire que les syndicats ont si mauvaise presse chez les chefs d'établissement qu'on a préféré voiler ce terme si politiquement incorrect !… 
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 119



WWW
« Répondre #1193 le: 07Décembre, 2019, 22:32:11 »

les syndicats de l'enseignement soi-disant libre
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
A.Fontbonne
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 58


« Répondre #1194 le: 08Décembre, 2019, 08:50:43 »

Dans le genre, petit extrait du "Dictionnaire (du diable) des bibliothèques" (https://dictionnairedudiabledesbibliotheques.wordpress.com/)
Service du livre et de la lecture : Preuve que la DLL est increvable. L’acronyme DLL étant devenu familier des professionnels qui avaient enfin une idée de ce dont ils parlaient, il a fallu mettre en place le SLL et l’associer à la DDM dans le cadre non pas de la DGCA ni bien évidemment de la DGP, mais de la DGMIC – parce que cela n’a rien à voir avec avec le SSV, le SAP, l’ICA, la SDAFG, le DPD et la MC, précédemment rattachés à la DMDTS et la DAP, mais dorénavant encadrés par la DGCA, ni surtout avec le SA, le SIAF ou le SP, autrefois rattachés à la DAP, la DAF et la DMF et qui relèvent à présent de la DGP.
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 643



« Répondre #1195 le: 06Mars, 2020, 17:11:38 »

Commençons par un aveu coupable : je ne fais pas partie des "happy few". En d'autres termes, je ne fais partie des fans de Stendhal, puisque c'est ainsi qu'il les avait appelés.
En fait, je partage plutôt l'avis de Victor Hugo, qui notait : "Chaque fois que je tente de déchiffrer une page [du Rouge et le Noir], c'est comme si on m'arrachait une dent… Stendhal ne s'est jamais douté un instant de ce que c'était que d'écrire."

Comme Le Rouge et le Noir fait partie des œuvres imposées par le nouveau programme de première, me voici forcé de relire le roman. L'ayant lu (et peu goûté) dans ma folle jeunesse, je me disais qu'avec l'âge, cette relecture nuancerait mes méchants souvenirs. Que nenni. A moi aussi, j'ai l'impression qu'on arrache des dents, et pour la deuxième fois de surcroît. Au moins j'ai la satisfaction d'avoir les mêmes goûts à trente ans de distance. Ce que m'apporte toutefois la maturité, c'est suffisamment de recul pour rire désormais de ce qui m'avait jadis exaspéré. Comme je suis généreux, voici un petit florilège :

"En prononçant la parole si bien nés (c'était un de ces mots aristocratiques que Julien avait appris depuis peu), il s'anima d'un profond sentiment d'anti-sympathie." (Le Rouge et le Noir, I, 13)

"Tel jeune prêtre, à peine ordonné, ayant offert un lapin privé à la servante d'un vieux curé, il avait obtenu d'être demandé pour vicaire (…)" (Le Rouge et le Noir, I, 28, le "lapin privé" désignant en fait un lapin domestique.)

Mais la vraie raison de ce post, c'est tout le génie qui éclate dans le chapitre XVI du livre second. Stendhal y brosse une scène d'une vraisemblance toute rolesque, où je suis sûr que vous reconnaîtrez les réflexes du vieux joueur consommé. Jugez plutôt. Julien Sorel vient de décrocher son premier rendez-vous galant avec Mathilde de la Mole, la fille de son patron, reine des bals parisiens et jeune fille de très haute noblesse. A la demande expresse de Mathilde, il entre chez elle par la fenêtre "à un premier étage de vingt-cinq pieds d'élévation" à l'aide de l'échelle du jardinier. Julien vient de franchir la croisée et d'essayer vainement d'embrasser sa conquête. Dialogue au clair de lune des amants romantiques :

"– Qu'avez-vous dans la poche de côté de votre habit ? lui dit Mathilde, enchantée de trouver un sujet de conversation. Elle souffrait étrangement ; tous les sentiments de retenue et de timidité, si naturels à une fille bien née, avaient repris leur empire, et la mettaient au supplice.
– J'ai toutes sortes d'armes et de pistolets, répondit Julien, non moins content d'avoir quelque chose à dire.
– Il faut retirer l'échelle, dit Mathilde.
– Elle est immense, et peut casser les vitres du salon en bas, ou de l'entresol.
– Il ne faut pas casser les vitres, reprit Mathilde essayant en vain de prendre le ton de la conversation ordinaire ; vous pourriez, ce me semble, abaisser l'échelle au moyen d'une corde qu'on attacherait au premier échelon. J'ai toujours une provision de cordes chez moi.
(…)
– Et comment moi m'en aller ? dit Julien d'un ton plaisant, et en affectant le langage créole. (Une des femmes de chambre de la maison était née à Saint-Domingue.)
– Vous, vous en aller par la porte, dit Mathilde ravie de cette idée.
Ah ! Que cet homme est digne de tout mon amour ! pensa-t-elle."

Julien est donc un PJ capable de planquer "toutes sortes d'armes et de pistolets" dans sa poche, tandis que Mlle de la Mole, en aventurière avisée, a toujours "une provision de cordes" dans ses appartements, sans doute rangée dans sa grande armoire d'acajou entre ses bas à jour et ses crinolines. Vous noterez que pour être digne d'être aimé par une grande dame, chez Stendhal, il suffit de savoir sortir par la porte après être entré par la fenêtre.
Je crois que je tiens mon prochain PNJ de belle cordière.
« Dernière édition: 06Mars, 2020, 17:13:51 par Usher » Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 718


Ours Rôliste


« Répondre #1196 le: 06Mars, 2020, 18:01:01 »

Julien Sorel, Assassin niveau 1 

Bon, Le Rouge et le Noir reste quand même un chef d'oeuvre... mais Stendhal (comme tout auteur) ne peut pas plaire à tout le monde - sachant qu'il rêvait d'écrire "comme le code civil", on comprend aussi "l'anti-sympathie" de Hugo à son égard    Stylistiquement, ce n'était pas vraiment la même cuisine.

A propos de ce grand roman, je vous conseille l'hilarant résumé qu'en donne le très talentueux David van der Meulen dans sa géniale BD "Littérature pour tous".

Je n'ai malheureusement pu trouver que cette case sur le web - mais elle donne le ton.

Journalisée
A.Fontbonne
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 58


« Répondre #1197 le: 21Mars, 2020, 07:03:20 »

Pour le côté rôliste de cette période, il faut rappeler que les gens pouvaient s'y croire vraiment du type Berlioz qui, apprenant que sa "fiancé" (surtout dans sa tête) a un amant conçoit le plan suivant : se déguiser en femme pour quitter Rome, pénétrer chez elle en femme de chambre, la tuer, se tuer...
Journalisée
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 505



WWW
« Répondre #1198 le: 26Mars, 2020, 19:21:57 »

Lucas Brar caricature 16 types de guitaristes : l'autodidacte raté, le métalleux, le mystique, le pauvre gars qui ne joue que sur 3 accords, le jazzeux qui connaît 1000 accords, etc.

https://www.youtube.com/watch?v=tQb4s_eU1Gc

Suivez-le aussi montrant 10 manières de jouer "Joyeux anniversaire", dans le style de Bach, Mozart, Beethoven, Debussy, Duke Ellington et autres !

https://www.youtube.com/watch?v=L9lkTTrM640
« Dernière édition: 26Mars, 2020, 19:25:48 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 375


« Répondre #1199 le: 27Mars, 2020, 14:31:47 »

Pour enchainer avec Stendhal

https://bolossdesbelleslettres.tumblr.com/post/36131400037/le-rouge-et-le-noir-stendhal

 Grin
Journalisée
Pages: 1 ... 78 79 [80] 81 82   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: