Les Salons de la Cour

19Septembre, 2020, 17:53:51
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: Aujourd'hui à 17:22:57 
Démarré par Alamandar - Dernier message par Contrepointe
Non, m'sieur.

Autre indice: c'est comestible.

 2 
 le: Aujourd'hui à 15:55:11 
Démarré par Max Rebo - Dernier message par Rom1
Citation
Argh, désolé, à chaque fois qu'on me branche sur ce genre de sujet, je m'emballe
Ne t'excuse pas et continue à t'emballer !

 3 
 le: Aujourd'hui à 15:52:22 
Démarré par Matteo - Dernier message par Rom1
Ah désolé, Qin est un jeu du 7ème Cercle sur lequel je n'ai plus le droit de m'exprimer sous peine de poursuites juridiques.
Il vaudrait donc mieux s'adresser à l'éditeur lui-même - qui n'en aura bien sûr rien à foutre.

 4 
 le: Aujourd'hui à 13:52:23 
Démarré par Acritarche - Dernier message par Ohtar Celebrin
Découverte d'un ours des cavernes en Sibérie

Citation de: Le monde sciences
vidéo Avec la fonte de plus en plus marquée du pergélisol sibérien en été, amateurs et chercheurs retrouvent la faune préhistorique qui vivait jadis dans la région.

 5 
 le: Aujourd'hui à 13:43:27 
Démarré par Acritarche - Dernier message par Ohtar Celebrin
Retour au préhistorique a proprement parler :


Le cour d'histoire de France culture :


Le plus vieux métier du monde ? À l'origine était la guerre.

Citation
Peut-on dater la naissance de la guerre ? La violence est-elle synonyme de guerre ? Faut-il faire remonter cette invention à la Préhistoire? C'est sur toutes ces questions que la préhistorienne l'archéologue et historienne Anne Lehoërff nous apportera son éclairage ce matin


Et
L'âge du faire.
Citation
La peinture pariétale et la taille des outils de pierre demandent habilité manuelle et connaissances technologiques. Que nous apprennent ces traces matérielles sur l'organisation des sociétés qui les produisaient et comment se transmettaient les savoir-faire ?

 6 
 le: Aujourd'hui à 13:38:55 
Démarré par Alamandar - Dernier message par cccp
Un miroir ?

 7 
 le: Aujourd'hui à 13:20:32 
Démarré par Alamandar - Dernier message par Contrepointe
Indice: ce n'est pas une arme magique, une armure ou un sortilège. Faut chercher plus inattendu !

 8 
 le: Aujourd'hui à 13:08:58 
Démarré par Usher - Dernier message par olivier legrand
Oui, je sais bien que c'est ce que tu penses (cf. notre échange précédent à ce sujet). Je ne partage pas (voire pas du tout) cette analyse de la situation, qui fait entièrement fi de la responsabilité individuelle (qui n'est PAS une vue de l'esprit) - mais bon, on ne sera sans doute jamais d'accord là-dessus.  

Au passage, l'expression "frange de la population" est la tienne, j'ai parlé "d'une partie de nos concitoyens"... mais bon n'ergotons pas sur des nuances.

Sur la question des masques (car c'est de cela que nous parlions, à la base), la plupart des gens sont prudents et responsables - donc, non, quand tu écris "le reste du pays", je trouve ça trop facile. Reste une minorité (conséquente, tournant autour de 30% si on se fie à diverses études d'opinion récentes sur différents sujets) qui, par ailleurs, se drape facilement dans l'alibi du "tout le monde fait ça" etc. Ben non, désolé. Les gens qui se comportent comme ceux qu'Estrella évoquait (insultes voire agression etc.) n'ont aucune excuse - trop facile.

Pour finir, je précise que mon opinion n'implique en aucun cas une espèce de soutien tacite ou aveugle à la politique du gouvernement actuel. On peut tout à fait être très critique envers nos décideurs ET penser qu'une partie de nos concitoyens est irresponsable... et non, les deux ne sont pas liés : quand les cons des années 70 expliquaient qu'ils n'avaient rien à foutre de la ceinture de sécurité (un exemple au hasard), Macron n'était même pas né alors pitié, ne mélangeons pas tout.

Et blâmer les élites pour tout et n'importe quoi est aussi trop facile (ce qui n'implique en rien qu'elles soient exemptes de tout blâme mais laissons les choses à leur place au lieu de constamment tout amalgamer). Du reste, cet argument peut être facilement retourné : une majorité (cette fois, c'est le cas...) de Français exige des politiques irréprochables mais sont les premiers à magouiller quand cela seert leurs intérêts. Mieux encore (mais bon, on dévie vraiment du sujet initial, à savoir ce que rapportait Estrella dans son post), pour la plupart (là encore, c'est sans aucun doute une majorité) de nos concitoyens, un "bon politicien", c'est quoi ?  Réponse : un maire qui pratique un clientélisme dont EUX bénéficient...

Minorité ou majorité, d'ailleurs, peu importe, sur le fond : le fait d'être majoritaire ne saurait constituer une dispense d'exercer ou de reconnaître sa responsabilité individuelle. Là encore, "l'argument du troupeau" (si j'ose dire) est trop facile.

 9 
 le: Aujourd'hui à 12:59:38 
Démarré par Usher - Dernier message par Ohtar Celebrin
Ta formulation ne m'irrite pas, aucun souci.

Par contre je ne souscrit pas.
Il ne s'agit pas du tout d'une frange de la population.

C'est généralisé.
Les politiques ne prennent pas leur responsabilité, font passer l'économie avant la santé et ne montrent pas spécialement l'exemple en matière de respect des gestes barrière.

Le reste du pays, toute catégorie confondues, suit le même chemin.
On crie haut et fort qu'il faut faire attention mais le seule mot d'ordre unanimement suivie est le retour au travail comme d'hab'

 10 
 le: Aujourd'hui à 12:40:35 
Démarré par Max Rebo - Dernier message par olivier legrand
Oui, il y a d'inévitables variations selon les versions - d'une certaine façon, c'est même étonnant qu'elles ne soient pas plus spectaculaires. Cela dit, tout ça laisse tout de même une sacrée marge de manoeuvre aux auteurs actuels (et c'est tant mieux).

Un autre truc remarquable, je trouve, est la façon dont Arthur, Guenièvre et Lancelot ne sont jamais décrits comme des vieillards, y compris lorsqu'ils sont censés avoir un âge canonique. Arthur toujours vigoureux, Lancelot toujours invincible, Guenièvre toujours belle et majestueuse...

... ce qui n'a rien d'étonnant, le réalisme narratif ne faisant pas vraiment partie de la culture médiévale.

Et pour les amateurs de retcon, on peut même y voir un effet du fameux Enchantement de Bretagne censé prendre fin avec la chute du royaume arthurien...

Du reste, on retrouve cette même variabilité sur d'autres éléments, comme les généalogies, les emplacements de certains lieux, etc. Et c'est logique, compte tenu de la nature-même de la Matière du Bretagne et de la façon dont les temps médiévaux concevaient le récit écrit - mais ce genre de choses n'a pas totalement disparu de notre culture. On le voit par exemple sur les super-héros de comics - avec, là aussi, un "problème" récurrent sur l'âge des personnages (Peter Parker, ado dans les sixties... et jeune adulte aujourd'hui etc.), une réécriture régulière des origines, des versions multiples d'un même personnage etc.

Pages: [1] 2 3 ... 10