Les Salons de la Cour

Musardage => Concours de scénarios et synopsis => Discussion démarrée par: FaenyX le 05Juillet, 2017, 14:21:34



Titre: Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 05Juillet, 2017, 14:21:34
Avis aux amateurs, plumes talentueuses déjà connues ou à découvrir, qui fréquentent ces lieux.
J'ai l'immense honneur d'ouvrir la 37ème édition du vénérable Concours de Scénarios de la Cour d'Obéron.

Voici les thème et élément que je vous propose, tous deux à prendre au sens qu'il vous plaira :

  • Thème : Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés
  • Elément : Un feu

La date de clôture est fixée au 5 septembre 2017, minuit. ...et reportée au 19 septembre 2017, même heure.

Vous pouvez déposer vos propositions dans ce fil de discussion.

Edit : modification de la date de clôture.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 05Juillet, 2017, 15:09:10
chouette ! déjà une idée, reste à trouver le JDR(a) ^_^ cogiter un peu et rédiger ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 06Juillet, 2017, 02:40:54
Yapluka ! ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 06Juillet, 2017, 09:32:15
Pas le moindre début d'embryon d'idée, mais je vais essayer d'en être  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Yodram le 07Juillet, 2017, 01:59:38
Spontanément, c'est encore Würm qui me vient à l'esprit !


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 07Juillet, 2017, 04:57:09
Bon,
autant pour le précédent concours j'avais une bonne idée de comment amener le voyage dans le temps dans Gothlied, mais que je n'arrivais pas à articuler un scénario dessus.
Là, je ne suis pas inspiré.

Petite panne d'inspiration :(


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 07Juillet, 2017, 06:24:04
Petite panne d'inspiration :(
J'imagine que l'univers de Gothlied n'est pas épargné par les épidémies... Ne peux-tu pas exploiter ce thème ? ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 07Juillet, 2017, 06:37:45
J'ai déjà traité le sujet dans le chevalier à la balance.
http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=3770.0 (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=3770.0)
Je pourrais le présenter hors-compétition puisque le thème et l'élément sont déjà présents.

Je n'e vois pas trop comment aborder le thème différemment et je n'ai pas envie de me répéter.

J'ai peut être envie de sortir des mes habitudes, mais je ne sais pas trop comment, enfin si, mais il me manque un système.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Outsider le 07Juillet, 2017, 09:43:52

Voici les thème et élément que je vous propose, tous deux à prendre au sens qu'il vous plaira :

  • Thème : Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés
  • Elément : Un feu


Il n'y a pas que le feu purificateur contre la maladie qui vient forcément à l'esprit.
Pour les spécialistes de ce type de jeu, c'est là une  description des vampires. Ceux qui sont exposés au soleils meurent par le feu.
C'est aussi une description de la plage d'Omaha en 1944.
Tous les feux de circulations bloqués au vert à un carrefour important.
Le thème est intéressant et laisse beaucoup de libertés sans réelles contraintes. (si ce n'est en ce qui me concerne le temps).



Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 07Juillet, 2017, 15:21:07
Mes idées partent dans des directions très différentes, à la lecture du thème et de l'élément proposés par l'ami FaenyX. Et je me doute bien que la plupart ne se concrétiseront pas.

En flânant musicalement sur le net, je suis tombé sur une vidéo qui me donne envie d'une ambiance "Amérique profonde" (https://www.youtube.com/watch?v=e4Ao-iNPPUc). Bon, peut-être pas jusqu'à pousser du côté de l'ambiance de Deliverance (https://www.youtube.com/watch?v=Uzae_SqbmDE) (1972), le brutal film (http://www.imdb.com/title/tt0068473/) de John Boorman.



modification : correction de lien


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: jibe le 09Juillet, 2017, 16:00:33
Feu = barbecue
Barbecue = merguez
Merguez = Raoul !!!

Qui ressort justement en hors série Casus de l'été !

Et je viens de lire un article du monde diplomatique en lien direct avec ce jeu si subtil et dont le titre pourrait être le theme !

On va encore m'accuser d'être dans le too much mais tant pis !

( si j'ai le temps et ça c'est pas gagné)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 09Juillet, 2017, 16:15:43
Je suis ravi de voir que le thème est aussi inspirant et, surtout, qu'il génère des idées aussi différentes. Cette édition du concours promet d'être riche !

En ce qui me concerne, j'ai très envie de vous proposer un petit texte, en hors compétition. ;)


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 10Juillet, 2017, 01:23:56
Feu = barbecue
Barbecue = merguez
Merguez = Raoul !!!

Qui ressort justement en hors série Casus de l'été !

Et je viens de lire un article du monde diplomatique en lien direct avec ce jeu si subtil et dont le titre pourrait être le theme !

On va encore m'accuser d'être dans le too much mais tant pis !

( si j'ai le temps et ça c'est pas gagné)

C'est un truc chouette de ces concours non ?
pouvoir proposer des scénarios too much que l'on a plaisir à lire mêm si on ne les fera pas jouer...

Ton dernier scénar était extra de ce point de vue. (Je l'ai même fait lire à mon épouse qui m'en veut de ne pas avoir voté pour toi !)
N'hésite donc pas !


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 11Juillet, 2017, 16:26:30
J'avais écrit un embryon de scénario pour Tiamat, je vais le modifier un peu et ensuite ça collera bien au thème... Il s'intitulera
: "Le Bouddha ne pardonne que trois crimes". (http://www.smiley-lol.com/smiley/sport/martiaux/ninjaa.gif)(http://www.smiley-lol.com/smiley/sport/martiaux/karate.gif)



Titre: Re : Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: jibe le 12Juillet, 2017, 07:09:14

C'est un truc chouette de ces concours non ?
pouvoir proposer des scénarios too much que l'on a plaisir à lire mêm si on ne les fera pas jouer...

Ton dernier scénar était extra de ce point de vue. (Je l'ai même fait lire à mon épouse qui m'en veut de ne pas avoir voté pour toi !)
N'hésite donc pas !

Et alors quoi, elle a pas le droit de vote ton épouse ? >:D

Mais attention! Je fais jouer mes scenars, y compris le dernier, et il y a meme une deuxième session de prévue !


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 12Juillet, 2017, 08:53:27

C'est un truc chouette de ces concours non ?
pouvoir proposer des scénarios too much que l'on a plaisir à lire mêm si on ne les fera pas jouer...

Ton dernier scénar était extra de ce point de vue. (Je l'ai même fait lire à mon épouse qui m'en veut de ne pas avoir voté pour toi !)
N'hésite donc pas !

Et alors quoi, elle a pas le droit de vote ton épouse ? >:D

Mais attention! Je fais jouer mes scenars, y compris le dernier, et il y a meme une deuxième session de prévue !


Si fait !  ;)
Elle a même un compte sur la Cour mais préfère de loin lire par dessus mon épaule ou me demander "Quoi de neuf sur la Cour ?" :lol:

Sans oublier me souffler quelques idées moins bêtes que les autres à écrire...


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 02Août, 2017, 16:56:56
chouette ! déjà une idée, reste à trouver le JDR(a) ^_^ cogiter un peu et rédiger ;)
Voilà rédigé. Relecture, correction et publication sous peu ^_^
Ce sera un scénario pour Exil..


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 03Août, 2017, 03:26:26
Je me réjouis d'avance de découvrir ce scénario, Pitche.  :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 03Août, 2017, 04:05:47
Oui, hate de le lire !




Pour ma part une idée commence à germer... reste à voir si ça prendra.

On devrait y retrouver Corbanock, personnage né pour le 33ème concours, à l'époque où il était encore huissier.
Si tout va comme je le pressent, ce sera l'aventure qui aura rassemblé les personnages de ce groupe : Aëmelle, Lyria et Elekin.

Des pauvres gens seront frappés d'expulsion


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 03Août, 2017, 16:05:25
voilà je vous laisse découvrir en annexe à ce message (7 pages) :

Machine Absurde détraquée
Exiléens patraques

un scénario pour Exil

J'ai rêvé un soir de solitude
A des machines absurdes
Une heure de mon passé


les Machines Absurdes de William Sheller

***

Un scénario où j'ai voulu donner l'occasion aux joueurs de découvrir ce détraquage d'une machine absurde et l'influence que ça pourrait avoir sur les habitants tout autour et une façon de vivre le syndrome de SHC autrement que d'en être victime directement.
Voir les façons différentes de traiter les choses au sein de la caste des Ingénieurs.
Battre en brèche l'idée que les Scientistes sont toujours impliqués dans les sales coups.
Montrer que les Pandores sont des gens comme tout le monde et que par-dessus tout, fuient les problèmes pour ne laisser qu'une Administration parfois vide de sens, de personne, encore en place appelant "au calme".
___

Prem's ;) je mets la pression aux autres concurrents ;)
un peu du batailler pour annexer mon fichier qui était un chouya trop gros au départ



Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 03Août, 2017, 16:44:27
Tiens, c'est amusant...
Nous n'utilisons la voiture qu'en vaccances et il se trouve que nous écoutons justemant l'album en solitaire de Sheller en ce moment sur l'autoradio...


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 03Août, 2017, 17:42:58
Tiens, c'est amusant...
Nous n'utilisons la voiture qu'en vaccances et il se trouve que nous écoutons justemant l'album en solitaire de Sheller en ce moment sur l'autoradio...
Très bon choix :) ai eu l'occasion de le voir/entendre au Cirque royal à Bruxelles, c'était mémorable :) en ai encore des frissons et larmes à l'oeil en y repensant. Si vous avez l'occasion de le voir en concert, n'hésitez pas !


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 04Août, 2017, 05:43:32
Bon de mon coté je suis en train de réfléchir à Lumpen, un hack (en mode harde corp) de Mutant Year Zero.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 05Août, 2017, 05:55:12
Je suis content que le thème vous inspire. Encore une fois, les auteurs de la Cour réussissent à produire des textes, quelque soit le thème du concours : je suis chaque fois admiratif. :thumbsup:

Je profiterai de l'occasion pour proposer un scénario (en "hors-compétition", cela va de soi). ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 21Août, 2017, 04:41:51
Chose promise, chose due, j'ai bouclé une partie de mes devoirs de vacances : voici mon scénario hors-compétition (et vous comprendrez le pourquoi de l'élément imposé de cette édition en le lisant ;) ).

L'ultime Lueur

« En avant, Gripoil !
Nous devons nous hâter. Le temps est court.
Vois ! Les feux d'alarme de Gondor sont allumés, appelant à l'aide.
La guerre a commencé. »
Le Seigneur des Anneaux, Livre V, chapitre I

Ce scénario pour tout jeu exploitant la Terre du Milieu (avec une nette prédilection pour "La Terre des Héros" et "Tiers Age") est la suite directe du «Temps du Péril » et forme donc le neuvième (et avant-dernier) volet de la Chronique.

Juste après leur confrontation avec les Woses, nos héros ont pris la route de la montagne et se sont dirigés vers le sud. Commençant leur ascension et suivant une route que leur a montré leur guide Wose, ils comptent ainsi contourner les hordes d'orques qui grouillent à l'est du Rohan et, accessoirement, éviter de passer par ce royaume qui les a, rappelons-le, bannis. En suivant les sentiers dont seuls les Woses ont connaissance, ils pourront contourner la forêt de Druadan, puis ensuite rejoindre la Route de l'Est et, à terme, Minas Tirith, leur destination.

Sortir de Druadan
Quitter la forêt de Druadan serait difficile, si les PJ n'étaient pas guidés par un Wose. Au terme d'une journée de marche à travers des bois où il est difficile de se frayer un chemin, ne suivant que rarement une ligne droite, les personnages finiront par atteindre avec un certain soulagement l'orée de la forêt. Devant eux se dressent les montagnes et, dans le soir tombant, ils peuvent deviner les lourds nuages qui emplissent le ciel. Leur guide se contentera de leur indiquer une direction, d'un signe de la main, avant de disparaître rapidement, retournant dans la forêt.

Un peu de repos s'impose aux PJ, après la longue marche qu'ils viennent de faire, et avant celle qui les attend jusqu'à Minas Tirith. De toute façon, la nuit les empêche de continuer leur voyage. Celle-ci est oppressante : la lune peine à percer les nuages et certains de ceux-ci, plus sombres que les autres occultent parfois toute lueur en suscitant un étrange malaise dans le cœur des PJ. A l'est, le ciel est encore plus sombre, si cela était possible. La nuit sera brève et ne leur procurera que peu de repos. Toutefois, l'aube venue, c'est presque avec soulagement qu'ils reprendront la route dans la grisaille, en direction de l'est, sur un chemin souvent escarpé longeant les Montagnes...

Rencontre(s) sur le chemin
Au soir de leur deuxième journée de marche, alors que la progression se fait plus difficile, les personnages vont faire une sinistre découverte. Au bord du chemin qu'ils suivent se trouve le cadavre encore frais d'un jeune homme. Vêtu de braies et d'une tunique des plus simples, le malheureux a été décapité (et sa tête a visiblement été emportée par celui ou ceux qui commirent ce forfait). En examinant les alentours, on peut découvrir des traces de lutte et de nombreuses empreintes. Le malheureux a eu affaire à forte partie avant de succomber.
Ce n'est qu'après quelques instants que les PJ auront les réponses aux questions qu'ils peuvent se poser. Cachée dans les fourrés, une petite fille d'à peine cinq ou six ans a assisté à la scène et trahira sa présence par un sanglot (à moins que l'un des PJ ne s'avère un excellent pisteur et la repère). D'abord terrorisée par les personnages, elle peut rapidement se rendre compte qu'ils ne représentent pas de danger. Ylma, c'est son nom, pourra, entre deux larmes, raconter ce qui s'est passé et pourquoi elle s'est retrouvée ici.

L'histoire d'Ylma
Interroger Ylma nécessite un brin de patience et de diplomatie, mais le fait est qu'elle fait preuve d'une grande maturité pour son jeune âge. Elle racontera avec ses mots qu'elle vivait dans un village situé dans les montagnes (ce village se nomme Halifirien1) et que de méchants hommes ont attaqué ce village, il y a plusieurs jours. Ces hommes avaient des armes : ils ont tué plusieurs des villageois et ont pris tout ce qu'ils ont pu. Le père d'Ylma a envoyé Fherd, son grand frère, aller chercher du secours auprès des cavaliers, afin de chasser les méchants hommes.

Les personnages pourraient s'étonner de la présence de la fillette auprès de son frère dans cette mission : c'est bien naturel. Ylma, et elle ne l'avouera pas de prime abord, a suivi Fherd lorsqu'il a quitté le village en catimini et lorsqu'il découvrit sa présence, il était déjà trop tard : impossible de retourner au village sans être repéré par les maraudeurs qui patrouillaient. Fherd embarqua donc sa petite sœur (à laquelle il avait coutume de ne rien refuser) dans son périple.
Pendant la nuit dernière, Fherd a réveillé Ylma et l'a prise dans ses bras, avant de reprendre la route, visiblement inquiet. La fillette a vite compris que son frère était poursuivi. Peu avant d'être rattrapé par ses poursuivants, Fherd a dissimulé sa sœur dans un fourré et lui a conjuré de n'en pas sortir. Le jeune garçon pensait sans doute réussir à se débarrasser de ses assaillants avant de revenir chercher sa sœur. Il n'en fut rien, comme nous le savons maintenant : les deux poursuivants ne se laissèrent pas abuser et tuèrent aisément Fherd, avant de retourner vers le village et de montrer ce qu'il advient de ceux qui tentent de leur résister.

A en croire Ylma, les maraudeurs qui ont pris le village sont nombreux, mais sans doute pas plus d'une dizaine. Il y a fort à parier que les PJ vont hésiter sur la conduite à tenir :
Aller au secours d'Halifirien est le choix le plus probable : les PJ sont maintenant aguerris et ont l'avantage de la surprise. De plus, en terme de temps, c'est aussi la solution la meilleure. En dehors de leur héroïsme, les supplications d'Ylma peuvent être un argument à utiliser en sa faveur.
Se rendre jusqu'à la place forte rohirrim la plus proche (ce que Fherd était chargé de faire) est la voie de la prudence. Néanmoins, c'est voué à l'échec, d'abord parce que cette option est consommatrice de temps (il faut encore trois à cinq jours, en connaissant la région, pour trouver une de ces garnisons). Lorsque d'hypothétiques renforts arriveront sur place, il sera trop tard : il ne trouveront plus que des cendres.
Choisir de continuer la route vers Minas Tirith est l'option la moins périlleuse, mais aussi la moins héroïque. Si les PJ décident de ne pas secourir Halifirien, ils auront une dernière occasion de changer d'avis (voir « Un autre chemin »), mais s'ils la laissent filer, ils passeront à côté d'une grosse partie de ce scénario. Cette éventualité est peu probable, cela dit : nous sommes en présence de héros qui devraient sans hésiter aller au secours de ce village.

La route vers Halifirien
Si le messager d'Halifirien mit plusieurs jours à parcourir le chemin entre son village et le lieu de son trépas, les personnages peuvent couvrir cette distance en à peine deux jours. N'oublions pas qu'ils sont en pleine forme (sauf si les précédents épisodes les ont laissé blessés et épuisés) et que le pauvre garçon a été « encombré » par sa petite sœur lors de son périple. Cette étape est loin d'être une promenade de santé et le Maître de Jeu peut rendre la tâche plus compliquée encore en utilisant cet environnement hostile à ceux qui ne le connaissent pas. De plus, en ces temps troublés, il est fort possible d'y faire de mauvaises rencontres. Entre les orques en maraude portant l’emblème de la main blanche, les hommes des montagnes et les Dunlendings en errance, les personnages risquent fort de devoir jouer des armes plus d'une fois (à discrétion du Maître de Jeu, évidemment). Et n'oublions pas qu'ils sont, à leur tour, accompagnés de la petite Ylma.

Un autre chemin
On l'a vu, se porter au secours du village peut être une option choisie par les personnages, mais cela n'a cependant rien d'évident. Il en en effet possible qu'ils préfèrent continuer vers leur destination première, à savoir Minas Tirith, parce que c'est l'endroit où tout va se jouer, en cette période sombre. Si tel est leur choix et qu'ils continuent leur chemin sur la Route de l'Est (où les rencontres peuvent être tout aussi dangereuses), au soir du troisième jour de marche, ils comprendront qu'une étape leur est imposée. Alors que la nuit tombe sur les montagnes, une lueur orangée est visible en altitude, à l'Est. Il s'agit du feu d'alarme de Calenhad, qui répond à celui (plus éloigné vers l'Est) de Min-Rimmon.

Ayant séjourné quelque temps en Rohan2, les personnages auront tôt fait de comprendre que Minas Tirith appelle le royaume des chevaux à l'aide. Il leur suffira de regarder derrière eux, vers l'Ouest, pour comprendre que cet appel est vain : nulle lueur ne répond à celle de Calenhad. Le feu suivant, celui de Halifirien n'est pas allumé. Tant qu'il restera éteint, nul secours ne viendra du Rohan.

Halifirien
Rejoindre Halifirien, on l'a vu, n'est pas de tout repos et prendra encore quelques jours aux personnages3. Cela n'est rien, en comparaison de ce qui attend les personnages. Situé sur une colline boisée, entre deux pics aux sommets enneigés et traversé par un torrent aux eaux glaciales, le village est entouré de conifères. Les nuages gris semblent emplis de neige et prêts à déverser leur contenu sur tous les environs. Le lieu où, autrefois, Cirion et Eorl prêtèrent serment jouxte un village d'une vingtaine de maisons. La palissade qui l'entoure est close et seul le silence accueillera les personnages à leur arrivée. Quelques fumerolles témoignent de présence humaine dans certaines des maisons, mais ce qui frappe le plus est, au centre du village, les cadavres suppliciés et les têtes tranchées et exposées de plusieurs hommes, sans doute laissés là à titre d'exemple.

Dans le village, trois hommes en armes patrouillent, armés d'épées et d'arcs courts, tapant régulièrement du pied pour se réchauffer. Une poignée d'autres hommes vadrouillent dans les bois alentours, tandis que la plupart se réchauffent dans les maisons qu'ils occupent de force. Le parti auquel se frottent les PJ est loin d'être négligeable, même s'il ne s'agit pas de soldats aguerris.
Menés par un certain Hurmog, venu du sud du Gondor, la bande de maraudeurs fait partie des nombreux groupes préparant par leur travail de sape l'assaut des troupes de Sauron.

Un feu à allumer
Mais ce qui devrait sauter aux yeux des personnages lors de leur arrivée à Halifirien est la tour de guet perchée à une heure du marche du village, mais visible de loin, au sommet d'un pic. En haut de cette tour, un tas de bois n'attend plus qu'on y mette le feu. Personne, cependant, n'est en état de gravir le pic et d'aller répondre au feu de Calenhad.

A moins de faire preuve d'une extrême prudence à l'approche d'Halifirien, les personnages seront repérés très tôt. Les maraudeurs rôdent dans les bois alentour et empêchent tout autant les villageois de quitter le village que les secours d'y entrer. Il va falloir se décider, et ne pas trop tarder.
Quelle va être la priorité des héros ? Ils peuvent choisir d'aller enflammer les fagots situés au sommet de la tour d'alarme. Dans ce cas, ils auront affaire à une opposition limitée (ne risquant que de croiser deux ou trois hommes en maraude), mais révéleront leur présence et seront l'objet d'une attaque de toute la troupe.

S'ils tentent de libérer le village en s'en prenant méthodiquement aux hommes de Hurmog, ils s'attaquent à forte partie et, surtout, à des canailles ne reculant devant rien. Il est possible que les villageois fassent les frais de cette attaque. Enfin, il est également possible que le cœur des habitants d'Halifirien s'éveille et que l'un ou plusieurs d'entre eux décide de se rebeller et d'en finir avec les assaillants. Quelques paroles encourageantes (et des armes, si possible) peuvent faire renaître la flamme chez les montagnards et grossir les rangs des PJ d'une poignée d'hommes décidés.

La bataille pour Halifirien
Quelque soit l'approche choisie, les PJ se dirigent vers un affrontement périlleux, qu'il tienne de la bataille rangée ou de la guérilla. Avec leur expérience et l'avantage de la surprise, ils ont de fortes chances d'en sortir victorieux, quoique le danger soit réel. Face à eux, Hurmog et ses hommes (une vingtaine, mais le Maître de Jeu pourra ajuster le nombre et la valeur de ces adversaires en fonction de celles des personnages) forment un parti sérieux, sans doute le plus redoutable qu'aient pu rencontrer jusque là nos héros. Il est envisageable que ces derniers subissent des pertes notables au cours de l'affrontement qui se déroulera autour (et dans) Halifirien.

La petite fille dans la guerre
Il ne faut pas oublier Ylma, la petite protégée des personnages qui les a logiquement suivi jusque là. Si elle a fait jusque là preuve d'une bravoure étonnante pour son jeune âge, elle peut aussi représenter un handicap quand il s'agira d'être discret : quel enfant ne hurlerait pas de terreur devant les agissements des maraudeurs ? Il faudra donc que les héros tiennent compte de cette petite présence.

Après la bataille

Si les personnages réussissent à vaincre le parti adverse, il est probable qu'ils fassent des prisonniers et en apprennent plus sur leurs adversaires. Ceux-là vivent depuis toujours de rapines, se déplaçant au gré de leurs exactions, des opportunités et des menaces qu'ils rencontrent. Prévenus par des crébains, ces hommes presque sauvages à l'âme noire sont entrés dans la Guerre à leur manière, en ravageant les villages des montagnes, ne laissant derrière eux que ruine et désolation. Plusieurs groupes de ces hommes descendent en ce moment vers le Gondor, pour le dernier assaut, celui qui verra tomber la grande cité de pierre.

La route se poursuit, sans fin...
On peut espérer que les PJ réussissent à sauver tout ou partie du village d'Halifirien et même qu'ils soient ceux qui embrasent le feu d'alarme de ce village. Si jamais ils ne songent pas à cela (ou ne sont plus là pour s'en charger), c'est le chef du village qui s'en chargera, déclenchant à l'occasion l'entrée en guerre du Rohan : la grande bataille, celle que nos héros sentent approcher depuis longtemps, est engagée...


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 21Août, 2017, 09:04:09
Je n'ai pas avancé... si ça se débloque ce sera au finish ou même sur le rab' de temps réglementaire... :-\
Nous verrons.


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 21Août, 2017, 11:56:26
Je n'ai pas avancé... si ça se débloque ce sera au finish ou même sur le rab' de temps réglementaire... :-\
Nous verrons.

Quoi ? Accorder un délai supplémentaire ? Ce serait créer un dangereux précédent et ça n'est surtout pas le genre de la maison. :mrgreen:

Blague à part, s'il faut du temps pour que tu achèves ton texte, cela ne posera pas de souci, Ohtar. ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 22Août, 2017, 10:58:11
De mon côté j'étais parti sur les mésaventures des dix milles dans les montagnes du Kurdistan en 401 avant notre ère. Mésaventures décrites par Xénophon et notamment l'épisode de l'empoisonnement des soldats par du miel toxique (de rhododendron), mais je n'arrive à rien pour le moment...  :-\


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 22Août, 2017, 11:30:45
De mon côté j'étais parti sur les mésaventures des dix milles dans les montagnes du Kurdistan en 401 avant notre ère. Mésaventures décrites par Xénophon et notamment l'épisode de l'empoisonnement des soldats par du miel toxique (de rhododendron), mais je n'arrive à rien pour le moment...  :-\
Il y a là de quoi allécher un curieux comme moi !
Et un cadre d'épopée passionnant, aussi.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 24Août, 2017, 15:46:24
Je vais essayer d'écrire quelque chose. Outsider m'a soufflé à l'oreille quelques idées et quelque chose s'est débloqué. Je tente donc mais je risque d'être juste  ;)
Merci infiniment, Outsider c'est super sympa de ta part de m'avoir lancé une telle bouée !  :thumbsup:


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 24Août, 2017, 16:33:24
Voilà une bonne nouvelle !  :D


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Outsider le 25Août, 2017, 07:24:21
Merci infiniment, Outsider c'est super sympa de ta part de m'avoir lancé une telle bouée !  :thumbsup:
Si tu bloques ou désires un avis extérieur sur un développement de l'histoire, n'hésites pas.
Je manque de temps pour écrire à mon compte, mais il est toujours facile de poser des idées.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 29Août, 2017, 03:01:51
Plus qu'une semaine avant la date butoir de cette édition du concours (sauf report, évidemment  ;)). Où en êtes-vous, camarades ?
Pour l'heure, nous n'avons qu'un texte rendu (celui de Pitche), mais pas mal de promesses diverses et variées...


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 29Août, 2017, 03:18:46
j'étais en vacances et donc je n'ai pas avancé


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 29Août, 2017, 10:59:35
Mon scénario pour Tiamat est bien avancé, il devrait être prêt à temps (un miracle  :mrgreen:)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 29Août, 2017, 11:44:19
Je n'ai pas avancé pourbma part. :(

EDIT :
Je commence à me débloquer... ce n'est pas gagné mais les notes s'accumulent. :D
ça s'est sensiblement éloigné de l'idée de départ... les PJ devront sauver l'honneur (et la peau par la même occasion) d'une Dame.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 04Septembre, 2017, 05:16:14
Je fais un nouveau tour d'horizon des contributions à venir et vous propose un report de la date limite de rendu des textes.
Si je vous octroie deux semaines de plus, cela vous suffira-t-il ? Mortlock ? Cuchulain ? Ohtar ? D'autres participants ?


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 04Septembre, 2017, 05:26:30
Mezigue.
Mais j'avance pas :(


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 04Septembre, 2017, 06:21:37
Je fais un nouveau tour d'horizon des contributions à venir et vous propose un report de la date limite de rendu des textes.
Si je vous octroie deux semaines de plus, cela vous suffira-t-il ? Mortlock ? Cuchulain ? Ohtar ? D'autres participants ?

Une semaine ou deux de plus c'est large pour moi.  :thumbsup:


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 04Septembre, 2017, 08:02:22
Oui une semaine au moins, deux seraient mieux pour moi    :-[    :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 04Septembre, 2017, 13:10:59
Alors, va pour une rallonge de deux semaines : la date limite est donc reportée au 19 septembre, minuit.
Je modifie le message initial de ce fil de discussion....et ai hâte de lire vos textes. ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 05Septembre, 2017, 13:10:10
Je pense pouvoir y contribuer pour cette date reportée.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 08Septembre, 2017, 03:40:37
J'ai écrit le premier jet... c'est tellement long que je vais passer une grosse partie en annexe (le contexte et la description complête des PJ)
Une semaine pour relire et retravailler, nous le testerons peut-être vendredi prochain.

Content d'avoir sorti quelque chose !!. :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 11Septembre, 2017, 03:11:09
Elles ne meurent pas toutes, mais toutes sont frappées

Avant-propos
Ce scénario est écrit pour le jeu Gelui Kwilgan mais peut être adapté à d’autres contextes avec ou sans fantasy. L’ambiance médiéval-urbaine de Wastburg se prêterait particulièrement à ce scénario.
Il est prévu pour quatre joueurs avec des personnages prés-tirés pour une prise en main facilitée mais là encore, il sera aisé de l’adapter à un autre groupe.

L’histoire en quelque mots
Daïline Tourin de Ridor, dame de petite noblesse, s’est compromise avec un sergent d’arme.
Pour cet adultère elle risque l’emprisonnement à vie ou la peine capitale et, dans tous les cas, la bastonnade.
Mais plus grave, son père n’ayant pas eu d’autre enfant, elle seule pourrait lui donner une descendance.
Ce dernier va donc demander aux PJ de récupérer les preuves de l’adultère et, pour éviter tous scandale, ils devront de plus trouver le moyen de s’assurer de la discrétion de l’amant.
En réalité, amante et amant ont volés des documents incriminant le père et le mari afin d'obliger ceux-ci à la répudier pour qu’ils puisse se marier.

PJ & PnJ
(Une présentation plus détaillée des PJ est proposée en annexe, ces PJ apparaissent également dans Valhermes, écrit pour le 33ème concours de scénario de la Cour d’Oberon se déroulant quelques années plus tard)

Marchet de Provas, Viguier de la ville de Merisas dans le duché d’Org fait appel à son neveu Corbanock de Fontois pour résoudre un problème épineux :
Il doit l’aider à sauver l’honneur et probablement la vie de sa fille.
Pour cela Corbanock sera aidé par trois étrangers récemment arrêtés pour des délits mineurs.
Il devra bien évidemment leur dire le moins possible de l’affaire pour éviter toute indiscrétion et les étrangers pourront facilement être écartés à la fin de l’affaire si nécessaire.
Puis lui dit quelques mots sur ces personnes qu’il a sélectionnées pour accomplir sa mission. Cela peut être l’occasion pour les joueurs de choisir leur personnage

   Lyria (PJ)
Cette femme a été arrêtée pour port d’arme et tenue indécente. Elle portait des vêtements d’homme et un bec de corbin. Visiblement aussi à son aise avec l’un que l’autre.
Le rapport n’indique pas qu’elle ait résistée à l’arrestation mais trois gardes ont fait des chutes dans les escaliers ce jour là et s’y sont brisé divers membres.
Malgré cela elle a un langage aristocratique et on aurait pu la croire issue de notre noblesse si elle n’avait pas prétendu venir de Rumbar (pays non limitrophe de Studer).
Si c’est vrai, elle a fait du chemin… en tout cas elle n’a pas d’époux connu.

   Aëmelle (PJ)
Une femme encore, et étrangère également vu son accent. Prise en flagrant délit d’intrusion dans la bibliothèque de monsieur le conte.
Selon ses dires, elle aurait eu l’intention de remettre les livres en place après les avoir consultés… Les gardes ont eu beaucoup de difficulté à l’attraper car elle semble pratiquer la magie.
Certains gardes ont été aveuglés tandis que d’autre ont soudainement suffoqués. Elle a une main coupée, mais ce n’est pas de notre fait… elle ne doit pas être à son coup d’essai.
Elle aussi déclare ne pas être mariée.

   Elékin (PJ)
Ce bouseux doit être un voleur, enfin probablement…
Il porte des vêtements usés et a déposé un arc à l’armurerie de la poterne lorsqu’il est rentré en ville mais cherchait apparemment à revendre de petits objets elfiques (le viguier en manipule un tout en parlant et il est difficile d’en détacher le regard.)
Il n’a pas voulu nous dire d’où il est originaire ni où il a trouvé ces objets d’une valeur faramineuse.

   Corbanock de Fontois, huissier (PJ)
Corbanock est le neveu du viguier.
Huissier spécialisé dans le recouvrement, son rôle est généralement d’aller secouer les locataires récalcitrants à payer leur loyer à leur seigneur.
Il manie le bâton ferré mais ses qualités de persuasions sont bien plus imputables à une voix posés et un sens commun à toute épreuve.

   Marchet de Provas, viguier (PnJ)
(Le viguier juge les affaires concernant les roturiers.)
Marchet est un homme ferme, déterminé et pragmatique. Il est pleinement conscient des avantages que lui procurent son statut de noble et de juge mais aussi la précarité de toute situation.
Il a donc entrepris d’amasser une petite fortune pour s’assurer contre l’adversité. Sa fille Daïline a fait un mariage de raison avec un homme de confiance, Tourin de Ridor.
Leur lien ainsi établi, il monta avec lui une affaire très lucrative : importer des feuilles-songes sans payer de taxes pour les vendre au chantier d’excavation.
Outre le problème des taxes, Marchet et Tourin s’abaissent à faire du commerce et peuvent pour cela être déchu de leur condition noble.
(Juge professionnel, négociant confirmé, combattant débutant)

   Tourin de Ridor, Préleveur du centième denier (PnJ)
(Prélève les taxes sur les marchés)
Si Marchet est l’instigateur, le cerveau de l’affaire, Tourin en est le maitre d’œuvre.
C’est lui qui recrute les hommes de main dans les prisons ou les bas quartiers lorsqu’il faut convaincre un marchand de transporter une cargaison, rappeler à l’ordre tel intermédiaire ou réduire au silence tel autre.
Et, s’il préfère généralement garder ses distances afin de n’être pas reconnu, il n’hésite pas à se salir les mains lorsqu’il faut montrer l’exemple.
C’est un homme méticuleux dans sa gestion mais violant dans ses rapport envers autrui.
Afin de garder de bons rapports avec son beau-père et éviter tout malentendu entre eux, il tient avec lui un registre précis de leur commerce.
C’est ce registre qui est tombé entre les mains de l’amant de sa femme
(Caïd professionnel, préleveur confirmé, marchand débutant)

   Daïline Tourin de Ridor (PnJ)
Fille de Marchet de Provas et femme de Tourin de Ridor, Daïline aurait pu être une parfaite épouse Studeroise si elle avait été marié à un homme lui montrant un peu de considération.
Mais Tourin étant brutal et autoritaire envers elle, elle décida bien vite de se trouver une échappatoire pour ne pas dépérir et, si possible de le mener à sa perte.
Quitte à prendre de gros risque pour cela ; de toute façon elle se doute que les activités de son mari ne passeront pas éternellement inaperçue et préfère en précipiter la chute en ayant une voie de repli plutôt que d’en subir passivement les conséquences.
C’est elle, insinuant que son père pourrait lui demander des comptes, qui incita son mari de tenir une comptabilité précise de ses activités.
Elle aussi qui prit l’initiative de séduire Gorland d’Aiguemont, un homme qui sut lui plaire par sa prévenance et sa douceur naturelle et qu’elle juge de taille à affronter son époux la lame à la main si nécessaire.
Elle enfin qui transmit le registre à son amant quand elle jugea le temps venu d’abattre ses cartes.
(Manipulatrice professionnelle, noble confirmée, artiste débutante)

   Gorland d’Aiguemont, sergent au guet (PnJ)
Amant de Daïline. Gorland sert depuis son adolescence parmi les hommes d’arme du conte de Merisas. Etant le benjamin d’une famille de petite noblesse il entra à son service en tant que simple messager-monté.
Il gravit assez aisément les échelons grâce à un esprit alerte, une détermination tranquille et un don pour diriger ses semblables.
Il manie toute arme mise à sa disposition mais affiche une prédisposition redoutable pour l’épée.
Gorland pense avoir rencontré Daïrine par hasard et a longtemps résisté à son attrait par galanterie.
Il en est désormais profondément épris et souscrit totalement à son plan pour la soustraire des griffes de son mari.
Il est tout à fait conscient que si Daïline n’avait pas trouvé ce moyen, il aurait probablement fini par songer à éliminer purement et simplement le mari gênant.
Les deux amants ont décidés de s’adresser à Marchet plutôt qu’à Tourin pour éviter la réaction violente de ce dernier et permettre au père de Daïline de le convaincre d’accéder à leur exigence.
(Officier expert, cavalier confirmé, poète débutant)

Autres éléments
   Feuille-songe
La feuille-songe est une plante dont la feuille, placé sur la langue procure un sommeil immédiat et réparateur peuplé de rêves enchanteurs.
Cette plante est extrêmement prisée dans les bas quartiers où le sommeil est une denrée rare. Fréquemment Les logeurs louent une feuille-songe avec une nuit en couchette ou en lit-debout.
Les feuille-songes peuvent être utilisées à plusieurs reprises avant de perdre leur effet.
Le commerce très lucratif de cette plante n’est pas interdit mais comme tout commerce, il génère des taxes et est inaccessible aux nobles.

   Chantier d’excavation
Un chantier d’envergure s’est développé près de la ville de Merisas, il s’agit de relier le duché d’Org à celui de la Marche par un tunnel passant en dessous de la forêt.
Ce chantier titanesque rassemble une main d’œuvre nombreuse dont une foultitude de miséreux. La ville en est grandement changée car le chantier fourmille d’activité nuit et jour.

   La Viguerie
Située en plein cœur de Merisas, la viguerie est, avec la tour de haute justice au château, un des sièges du pouvoir judiciaire de la ville.
Il s’agit d’une maison forte bâti en pierre et en brique sur six étages, présentant des barreaux à toutes les fenêtres du ré-de chaussé et du premier étage.
Marchet y a toute autorité et y est assisté par une ribambelle de magistrats de diverses fonctions. Corbanock y occupe un bureau et y a son logis.
En effet, le logement étant un tel luxe en Studer, la viguerie comme la plus part des institutions, loge tous ceux qui y ont une charge officielle.
Le viguier y occupe tout le second étage.
Outre les parties réservées aux offices judiciaires et aux logements, le bâtiment abrite en sous-sol des cellules pour les prisonniers une citerne et des celliers bien approvisionnés, vestige du temps où la maison forte devait pouvoir supporter des sièges plutôt que des émeutes populaires.

   Le domicile de Daïline et Tourin
Preuve de leur richesse, le couple réside dans un appartement spacieux situé à deux pas de la place centrale de Merisas, du marcher et de la viguerie.
Trois domestiques y travaillent dont une jeune servante habitant sur place.

   La garnison de la Porte Sud
Gorland réside à la garnison de la Porte Sud. Il s’agit d’un grand bâtiment en brique adossé à la muraille de la ville. Une trentaine de soldats y résident.
Le sergent y bénéficie tout de même du privilège d’un logis particulier constitué de deux pièce que son prédécesseur occupait avec sa femme et sept enfants.

   Les lettres d’amour
Gorland a effectivement conservé des lettres compromettantes chez lui. Il s’agit pour l’essentiel de billets doux proposant une rencontre, parfois dans au domicile de la dame, parfois dans un lieu public.
Daïline, elle, plus pragmatique n’a jamais conservé ses missives mis à part un poème, aussi malhabile qu’attendrissant, ne comportant pas de signature.

   Le livre d’enregistrement
Il s’agit d’un volume dans lequel Tourin prends en note les dates et montants des achats et des ventes. Autant la nature du commerce est facile à établir, autant il n’y a pas de nom.
Il est donc possible de croire que Gorland en est l’auteur. C’est là l’idée de Marchet, retourner la pièce compromettante contre l’amant de sa fille.
Il est possible d’éviter la confusion par divers moyens, comparaison des écritures, de l’ancre et des plumes utilisées, enquête au chantier où sont vendus les feuilles-songes…

Le  vif du sujet
Alors, ce scénario se résumerait-il à une mission simple : trouver les lettres et le registre, comprendre ou non qui est l’auteur du second et faire tomber l’un ou les autre ?
Pas vraiment, tous les éléments devrait être en place pour un sac de nœud explosif. En effet, personne n’a intérêt à ce que le registre et les lettres soient exposés sur la place publique.
C’est une affaire éminemment privée dans laquelle les enjeux sont énormes pour les différentes parties.
Tourin a pour habitude de recruter dans les geôles de la viguerie, il ne tardera pas à apprendre la libération des PJ et finira par en apprendre la raison.
Alors par rage et jalousie il battra sa femme pour connaître le nom de l’amant et cherchera à le tuer. Il tentera également de nuire au PJ s’il les soupçonne d’avoir pris le parti de son épouse.
De leur côté Daïline et Gorland s’attendent à ce que la partie ne soit pas aisé avec Marchet et se préparent à toute éventualité.
Gorland ne peut cependant se permettre de faire garder son domicile en permanence ou de faire surveiller la viguerie.
Si les PJ manquent de discrétion dans leurs investigations, Gorland tentera de les écarter tandis que Daïline cherchera à les gagner à sa cause.
Si elle y parvient, Marchet et Tourin useront de tout leur pouvoir, officiel ou non pour éliminer les PJ ce qui risque de faire couler le sang dans les rue de Merisas
Enfin, si Tourin est compromis, Marchet le sacrifiera au sens propre comme au figuré pour éviter que l’affaire remonte jusqu’à lui. S’il juge que la démarche peut aboutir, il cherchera un compromis avec les PJ.
Dans le cas contraire il les fera tomber par tous les moyens.

ANNEXES
Eléments techniques
   Cambriolages
Viguerie, appartement du viguier, prison : Expert
Viguerie, autres parties : confirmé.
Logis de Daïline et Tourin : Confirmé
Logement de Gorland : Professionnel
Plus un niveau si la personne est présente.

   Garnison et hommes de main[/b]
Garnison de la poterne : trente soldats : par patrouille de cinq : un novice, deux confirmés, trois professionnels.
Gardes de la viguerie : douze gardes : par groupe de quatre : deux confirmés et deux professionnels. Plus n sergent expert.
Hommes de main : Un professionnel avec quatre confirmés.

Les PJ
Avec les quelques éléments du corps du scénario les joueurs auront pu choisir leur personnage, les paragraphes suivants donneront à chacun une idée plus précise et personnelle de son alter-ego.

   Corbanock de Fontois, huissier
Je suis huissier, au service de la viguerie. Mon père m’a acheté cet office auprès de mon oncle en espérant que je puisse reprendre sa charge lorsqu’il se retirera.
Vu la pauvreté du peuple et le poids des taxes, ce n’est pas pour demain… En fait, au départ je faisais rentrer l’argent, beaucoup, mais plus cela va, moins le cœur y est.
Hier j’ai dû jeter dehors une famille entière, les guenilles qu’ils portaient ne valaient même pas la peine que je les leurs confisque. Ils finiront au chantier d’excavation mais n’y feront pas de vieux os.
Une fois encore j’ai dû noyer mes idées noires dans une bouteille d’eau de vie. De vie tu parles, c’est pas une vie ça.
Je n’ai pas toujours été si aigri et je pourrais encore m’enorgueillir d’être doué dans mon domaine.
Pas un objet ne me passe sous le nez sans que j’en saisisse la valeur, pas un menteur ne me baratine sans que j’en soupçonne la duperie… Pas un sans-sommeil ne me regarde de ses yeux glauques sans que j’en perçoive toute la misère. Les choses de la vie vous usent que voulez-vous, et dans tous les domaines.
Tenez, il y a peu encore, j’étais jeune et aimais une femme.
Une demoiselle de haute noblesse. Trop haute. Il m’arrive de l’apercevoir de temps en temps, elle dépérit auprès de son châtelain d’époux et me toise avec hauteur oubliant nos vielles promesses.
Il me faudrait changer d’air, l’atmosphère de la ville me pèse de plus en plus, mais que faire à par ce que me dicte ma condition ?
Peut-être n’est-ce que le fait de sortir de la routine mais il me semble que cette requête inhabituelle de mon oncle va profondément changer mon existence.
(Huissier professionnel, combattant confirmé, ivrogne débutant)

   Lyria
Je suis chevaleresse de l’Ordre de Port Amon en Rumbar. Bien sûr, ici où la chevalerie et le paladinat sont proscrit, je ne suis qu’une femme ne se conformant pas aux règles.
S’ils savaient, cela me vaudrait d’être pendue ou expulsée… autant faire profile bas. Mais depuis qu’il est évident que ma quête a échouée, je dois bien trouver à m’employer. Il y a tant à faire ici !
Je ne me berce pas d’illusion, je sais bien qu’il me sera impossible, seule, de faire bouger leurs vieilles idées sclérosées… Mais il y a tant de gens à aider, tant à faire pour que les choses n’empirent pas.
Je devrais bien trouver un moyen de me faire une place pour pouvoir agir. Etre utile.
Je suis chevaleresse et en cela je sais aussi bien me servir d’une arme que tenir une conversation, établir une stratégie, la faire appliquer… Mais eux ne veulent rien entendre qui vienne d’une femme !
J’ai été arrêté pour avoir porté un pantalon, c’est dire ! Ils pensais que le bec de corbin était à mon mari… bien sûr je n’ai pas résisté quand ils m’ont enlevé le second, mais quand ils ont voulu me retirer le premier, ils ont compris que ça leur coûterait plus cher que d’aller au bordel ! J’ai récolté quelques bleus mais ils n’y reviendront plus.
On m’a promis de me relâcher et même de me rendre mon bec de corbin si je rendait un service à la justice.
Ce Corbanock de Fontois me semble droit mais, il n’y a pas d’erreur possible, on ne sort pas quelqu’un de geôle pour lui confier un travail honnête. Nous verrons bien de quoi il s’agit et s’ils s’imaginent pouvoir me faire déroger à mon code de conduite, ils apprendront à le regretter.
(Chevaleresse experte, voyageuse confirmée)

   Aëmelle
Ils m’on prise pour une magicienne… vous le croyez ça ? Il faut dire que je leur en ai mis plein la vue à ces gardoches à la manque.
Bon, ils ont tout de même fini par me prendre mais au moins il me laisse relativement pénarde dans ma cellule… Ceci dit, je ne vois pas bien l’issue là.
Soit ils me coupent la seconde main pour vol, soit ils me brûlent en place publique pour sorcellerie. Ils disent qu’ils hésitent… je ne suis pas sûr de les croire, à priori la magie n’est pas interdites. Si ?
Quoi que je ne sois pas certaine qu’ils aient pensé un jour pouvoir rencontrer UNE magicienne… Ignares ! En réalité je ne suis qu’artificière…
A vrai dire, s’ils me laissent une bougie et du charbon, avec le salpêtre du mur je pourrais me faire la belle mais ce ne serait pas particulièrement discret. Sur qu’au Conglomérat ils n’ont pas eu la sottise de me laisser dans une vieille cellule comme celle-ci sans quoi j’aurais encore mes deux mains.
Oui ce n’est pas la première fois que je suis en prison, la précédente c’était pour corruption… oui je plaide coupable… même s’ils m’ont sans doute collé cette accusation au hasard pour couvrir quelqu’un de plus important que moi.
Sans quoi ils se seraient rendu compte que je ne suis pas mauvaise pour embobiner les gens, faire des faux, que je n’ai aucun scrupule à modifier les comptes ou les proportions des poudres que je confectionne et qu’il m’arrive assez fréquemment de faire des expériences n’entrant pas franchement dans mes attributions.
Quant à faire sauter des portes et des coffres ? On s’occupe comme on peut…
Quoi qu’il en soit, si un quidam me laisse sortir de prison à condition que je fasse un coup pour lui, je ne vais pas dire non… Si je m’en fais un allier, cela m’aidera peut être à trouver le pigeon dont j’ai besoin.
Un type qui veuille bien m’épouser pour la forme, qu’on me laisse enfin travailler et faire mes affaires tranquille.
(Artificière professionnelle, faussaire confirmée, cambrioleuse confirmée, manchote)

   Elékin
Je suis originaire de Valhermes, un petit village perdu dans les monts Rocarrets mais il leur faudra m’écorcher vif s’ils veulent que je leur lâche l’information…
Je suis archer, chasseur… et je n’ai pas peur d’arpenter le sous-bois. Il faut croire que ce n’est pas assez ici. Même chasser est réservé à la noblesse, mis à part dans l’armée, pas moyen de gagner sa croute un arc à la main…
Je n’ai pas quitté mon village pour m’enferrer dans un régiment qui part au casse-pipe contre je ne sais quel ennemi.
Ma mère m’avait prévenue que le monde extérieur était sacrément moche… Anegh, l’épicier, m’avait lui aussi dit de me méfier. Mais les histoires des Anciens m’ont poussé à aller voir par moi-même.
Et puis il me faut bien prouver que je ne suis pas simplement un fils à maman… je peux être aussi aventureux que mes aînés. Et pourquoi pas me trouver une belle Studeroise ?
Ça fait un bail que je cherche un marchand ou un noble qui veuille bien m’employer pour ce que je sais faire. Les gens ont naturellement confiance en moi et j’ai fait quelques petits boulots mais ça ne m’a presque rien rapporté.
Séduire la fille d’un marchand n’a sans doute pas aidé... A force j’ai mangé mon argent et maintenant je suis à court. J’ai vite dégringolé l’échelle des hostelleries de plus en plus minable et ma cellule actuelle est à peu près au niveau de mon dernier gourbi.
Par contre il m’a coûté bien plus cher… Ces sagouins ont fait main basse sur les babioles elfiques que j’avais gardé pour me remettre à flot en dernier recours.
Ce ne sont que des bricoles décoratives mais j’aurais pu en obtenir un bon prix… de quoi voir venir…
Bon, ce Corbanock va me faire sortir de prison pour faire un travail, je ne sais trop qu’en penser, si seulement il était venu me voir plus tôt, j’aurai préféré éviter le séjour à l’ombre.
Il me promet d’éviter tout châtiment mais n’a pas dit si on me rendrait mes affaires. Enfin, pas le choix, il me faut faire mes preuves ou rentrer à la maison, c’est l’instant décisif.
(Chasseur professionnel,  séducteur confirmé, voyageur débutant)

Contexte
   Studer
(un premier aperçu de Studer se trouve dans le scénario « L’Île du Puit aux Hommes » présenté lors du 34ème concours de scénario de la Cour d’Obéron.)
Studer est un royaume s’étant développé sur les rives de deux fleuves, le Rutil au nord, le Rovel au sud, et sur la côte entre leurs embouchures.
Une grande forêt impénétrable encombre la majeure partie des terres entre les deux fleuves. Les terres disponibles sont donc très limitées et suffisent à peine à subvenir aux besoins de la population.
Le Rovel étant le théâtre d’incessants combats avec le voisin méridional, Samyr, les berges du Rutil et la côte font l’objet d’une très forte urbanisation où des citées surpeuplées se succèdent en une chaine quasi ininterrompue.

   La noblesse.
Studer est un royaume féodal dans lequel une distinction nette est établie entre la noblesse et les roturiers.
La noblesse possède toutes les terres, ce qui y pousse et tout l’immobilier et prélève l’impôt.
En retour, elle a le devoir de gouverner et de protéger le peuple, en cela seuls les nobles ont le droit de porter les armes hors de l’armée.
L’armée est d’ailleurs le seul moyen d’anoblissement.
Il existe deux niveaux dans la noblesse.
- La noblesse titrée ou haute noblesse. Elle ne concerne que les nobles possédant une terre ou un bien immobilier, tour, maison forte, moulin...
On adjoint à leur prénom leur titre suivi du nom de leur terre, par exemple Armond duc d’Orua ou  Korinien gentilhomme du pont fort de Pageot
Les titres sont héréditaires et transmis à l’aîné des successeurs mâles, les biens peuvent être légués aux autres héritiers associés à un titre mineur, châtelain, gentilhomme...
- La noblesse chargée ou basse noblesse. Elle concerne tous les autres descendants de nobles n’ayant pas hérité de titre et de bien.
Ces nobles sont nommés à des charges officielles, conseiller, bailli, officier militaire...
Ces charges sont acquises à vie, avec droit de vétérance si le noble décide de prendre sa retraite mais  ne sont pas héréditaires.
On adjoint à leur prénom le nom de leur père à l’aide d’une particule suivi par leur charge. Par exemple Barlot d’Ysvan, intendant.

Les nobles ont interdictions d’exercer un métier ou de pratiquer le commerce.
Un noble n’ayant reçu aucun titre ou charge, contraint de travailler pour vivre est déchût de sa dignité, aussi de nombreux nobles s’engagent-ils dans l’armée pour éviter cette disgrâce.

   La place de la femme en Studer :
Studer est un royaume extrêmement inégalitaire que ce soit entre noble et manants, riches et pauvres ou hommes et femmes.
Une femme mariée associe toujours le nom de son mari au sien. La jeune Mara se fera appeler Mara Férol à partir du jour de son mariage ou même fréquemment La Férol dans le peuple.
Une femme du peuple n’a pas le droit d’exercer de métier mais peut assister son époux dans ses activités s’il le souhaite.
Elle ne peut recevoir de salaire mais celui de son mari est majoré si elle l’assiste, de même que s’il est assisté par ses enfants.
Lorsque le salaire est évalué à la tâche, le travail de l’épouse ou des enfants compte pour le mari.
Dans la noblesse, une épouse ne peut exercer la moindre activité autre qu’artistique. Elle porte le nom de son mari associé à son prénom et l’on y  ajoute par politesse son titre pour les femmes de haute noblesse.
Par exemple Palarine Armond duchesse d’Orua est la femme d’Armond duc d’Orua.
D’un autre côté, toute femme fait l’objet d’une attention particulière par la gente masculine et la galanterie est de mise. Il est très mal perçu d’être vulgaire en présence d’une femme, de la voler ou l’agresser.
Une femme, comme un enfant, est considérée comme irresponsable, elle ne sera soupçonnée d’un crime qu’en dernier recours. Si elle est prise en flagrant délit, on supposera qu’elle agissait sous influence de son époux.
Sauf évidement pour tous les crimes sexuels, viols ou adultère, elle est alors considérée comme responsable de ce qui lui arrive.

   L’adultère
En Studer, l’adultère est un crime grave, en particulier dans la noblesse où la question du lignage et de la légitimité des enfants est primordiale.
Les femmes qui s’en rendent coupables sont sévèrement punies et la sentence capitale est fréquemment prononcée.
En cas d’adultère avéré une femme sera condamnée :
- Pour atteinte à l’honneur de son mari, à la bastonnade et à la tonsure. C’est la peine minimale en cas de relations non charnelle.
A cela s’ajoute :
- Pour luxure, les travaux forcés à vie, cette peine est remplacée par une peine d’emprisonnement à vie pour une dame de la noblesse afin de ne pas la déchoir de sa qualité noble.
- Pour circonstance aggravante, la pendaison pour une femme du peuple, à la noyade pour une femme noble.
Tout préjudice peut être invoqué comme une circonstance aggravante depuis la souillure du domicile conjugale jusqu’à la tentative de meurtre de l’amant sur le mari

L’amant de la femme adultère condamnée à mort, risque une amande représentant une fraction de la dote à verser au père de la femme incriminée.
En cas de peine de prison ou de travaux forcés, il est passible d’une amande annuelle à verser au mari, tant que dure la vie de son amante ou jusqu’à répudiation de celle-ci par son mari.

L’homme se rendant coupable d’adultère envers sa femme ne risque rien. Au pire, le père de son épouse peut négocier une répudiation à l’amiable.

Il faut noter que si la dame est noble, père, mari et amant devront se mettre d’accord sur lequel d’entre eux appliquera la sentence.
 


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 11Septembre, 2017, 03:40:30
Voilà qui est posté...

Comme c'était très long, je met une grosse partie en annexes et ne me suis pas limité sur cette partie.
Le scénario devrait être compréhensible sans les annexes si ça fait trop long pour le recueil que Xaramis à l'amabilité de nous confectionner.
A ce propos, j'ai une version Word mis en page si ça t'arrange)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 11Septembre, 2017, 03:59:48
Bravo, Ohtar ! Je vais commencer ma lecture sous peu...miam miam ! :D


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 11Septembre, 2017, 05:14:07
Le scénario devrait être compréhensible sans les annexes si ça fait trop long pour le recueil que Xaramis à l'amabilité de nous confectionner.
A ce propos, j'ai une version Word mis en page si ça t'arrange)
Pas de souci pour tout inclure dans le recueil, évidemment.
Je suis preneur de la version Word, cela m'évitera de faire moi-même la "traduction" de format à format.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 11Septembre, 2017, 10:50:57
mail envoyé.
 :D
Merci !


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Khelren le 11Septembre, 2017, 18:55:19
J'ai eu malencontreusement une idée durant la période des vacances où j'étais sans le net. Je ne sais pas si je vais avoir le temps de l'écrire mais ça serait un drame shakespearien de sword & sorcery en deux actes propulsé par l'apocalypse qui serait un léger hack de Apocalypse World : Fallen Empires.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 17Septembre, 2017, 17:44:34
le concours se termine, hâte de vos lire vos contributions et voter pour... entamer le prochain concours :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 18Septembre, 2017, 01:55:13
Nous avons pour l'heure deux contributions...mais plusieurs autres promesses de scénarios. Qui confirme sa participation ? Si besoin, un nouveau (petit) report de la date fatidique peut s'envisager.  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 18Septembre, 2017, 02:01:39
Je pense pouvoir livrer quelque chose dans la journée  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 18Septembre, 2017, 02:21:29
A mon grand regret, je n'ai pas bouclé mon texte, et j'ai d'autres "gros" textes (hors JdR) à boucler dans les 10 jours. Je passe donc mon tour.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 18Septembre, 2017, 06:40:51
idem, sans moi

JE ne suis pas assez avancé


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 18Septembre, 2017, 07:33:17
Quel dommage, ni Xaramis, ni Gothlied ne présenteront de scénario pour ce concours ? La faute au thème proposé ?

Messieurs Kehlren et Cuchulain, comptons-nous sur vos contributions ?


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 18Septembre, 2017, 07:43:16
J'espère bien, trois scénarios dont un hors compétition, ça fait léger...

Le thème était déroutant mais il y avait matière à l'interpréter. Ne te bile pas sur le sujet !


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 18Septembre, 2017, 07:58:51
Quel dommage, ni Xaramis, ni Gothlied ne présenteront de scénario pour ce concours ? La faute au thème proposé ?
Au contraire, le thème m'a vraiment inspiré. Mais d'autres impératifs ont pris le dessus sur ce concours, dans le JdR (écriture de textes pour Di6dent) et dans les loisirs (escrime et musique).
J'ai notamment des textes à livrer pour la fin de cette semaine-ci, avec date limite non négociable.
Je n'aurais donc pu finaliser ma contribution à ce concours que pour la fin de la semaine prochaine, et je ne souhaite pas retarder d'autant le concours de la Cour.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 18Septembre, 2017, 07:59:01
Voici donc mon scénario :

Préambule :  les renvois de page font référence au livre de base de Tiamat téléchargeable gratuitement sur  le blog de l'auteur (http://tiamat-jdr.blogspot.fr/).
J'ai pris le parti de suivre l'habitude japonaise et de donner en premier les noms de famille (en Majuscule) et ensuite les prénoms.

LE BOUDHA NE PARDONNE QUE TROIS CRIMES (proverbe Japonais)

Un scénario pour Tiamat


Résumé : Le lycée Koishikawa à Tokyo habituellement calme est en émoi. Depuis plusieurs mois, une « justicière » a fait régner sa loi ! Les élèves persécutés par leurs camarades pouvaient compter sur son soutien. Jusqu’ici ses interventions s’étaient contentées de quelques coups bien placés… Mais  depuis trois semaines le niveau de violence a franchi un nouveau palier. Plusieurs élèves d’une même classe étés retrouvés morts, avec des marques de coups particulièrement puissants. Le ou la coupable laisse à chaque fois une feuille de papier où est imprimé: « Le Bouddha ne pardonne que trois crimes ». Aux PJ de résoudre cette affaire.

Que se passe-t-il ?  
La responsable de ces meurtres est une élève nommée OKAWA Minako. C’est la fille  d’OKAWA Tenchiro homme politique influent, qui fut un temps accusé de corruption, mais est aujourd’hui revenu en grâce.  Minako ne s’intéresse qu’à trois choses : les arts martiaux, le Go et réussir ses études. Étant donné les liens de sa famille avec les yakuzas et la finance, Minako eut droit non seulement à un garde du corps mais aussi à des cours de karaté, son père pensant qu’elle aurait ainsi la possibilité de se défendre en cas de tentative d’enlèvement.

Son dernier professeur se nommait FEBUKI Ebiko, et en plus de ses talents pour enseigner les arts martiaux, c’était une maitre parmi les Messagers de l’Orage1 . Son rôle était non seulement de protéger Minako mais aussi d’évaluer son potentiel.
Ebiko a suivi Minako pendant de nombreuses années et lui a transmis tout son savoir.  S’étant prise de sentiments particulièrement forts pour sa jeune élève, elle a évoqué en termes vagues la guerre entre les maisonnées, et a transmis à sa protégée quelques techniques de Ninjutsu.

Minako en a utilisé plusieurs, particulièrement spectaculaires (notamment la technique du Gotonpo2) pour évacuer les lieux de ses exploits, attirant l’attention des autres maisons, des autorités, des médias, et last but not least les foudres de ses supérieurs sur Ebiko. Convoquée au sanctuaire de Tokyo, elle laissa un dernier cadeau à sa protégée : un ancien rouleau décrivant et expliquant une technique secrète redoutable « Le coup de pied tournoyant3 ».
Malgré son talent la jeune fille mit plusieurs semaines à maitriser la technique et le lycée connut un certain répit… Mais depuis quelques semaines, Minako entreprend de se venger.

A noter : Le lycée Koishikawa a comme particularité d’accueillir des élèves issus de familles impliquées dans la politique, les affaires le Show-business. Il est donc extrêmement sensible et les enquêtes doivent se faire dans la plus grande discrétion.

Voici quelques pistes pour intégrer les personnages en fonction de leurs archétypes.
* Agent d’Interpol : habitué des affaires mystérieuses, il est sollicité par les autorités japonaises pour les aider.
* Star de cinéma : le lycée a été retenu par la grande star de cinéma John Carlton (Voir page 58) pour son nouveau film « Action Muay Thai III », le tournage va bientôt commencer et tout retard entrainerait des coûts faramineux.
* Lycéenne : elle a été admise dans ce prestigieux lycée pour passer enfin son diplôme.
* Black Op’ : Il a été infiltré en tant que nouveau membre de la sécurité car le fils d’un haut diplomate américain fait un semestre d’étude dans ce lycée.
* Garde du corps : Il doit protéger un autre PJ (ou à défaut un élève lambda)
* Ninja : Quelqu’un dans ce lycée a bénéficié de l’enseignement de la traitresse Ebiko, qui a dérobé un ancien rouleau décrivant une technique secrète. Il faut retrouver ce rouleau et son disciple. Le ninja se fait passer pour un élève.
* Yakuza : plusieurs élèves et professeurs sont liées à des oyabun particulièrement influents. Il doit faciliter les recherches de la police pour trouver le coupable et éviter que les affaires des yakusas attirent l’attention. On l’a inscrit(e) comme professeur(e) de Kendo remplaçant, le titulaire ayant dû s’absenter pour raisons « personnelles ».
* Professeur de la fondation : Le personnage a été nommé dans le lycée pour remplacer un enseignant qui vient de démissionner.
* Taulard en cavale : Le lycée est sa planque et il se fait passer pour le fils/neveu/cousin du concierge parti en vacances (en réalité séquestré par ses soins).
* Militante insoumise : le lycée doit présenter un projet écologique très important aussi a-t-elle été engagée comme consultante.
* Nonne vengeresse : elle a rejoint l’équipe de l’aumônerie étudiante qui officie au lycée
* Assassin des triades : les triades tentent de s’implanter dans le quartier, tout ce raffut est mauvais pour les affaires et en plus des Ninjas semblent être présents. Il doit trouver le ou la coupable et l’éliminer.

I. Les victimes
On a retrouvé quatre cadavres, à un rythme irrégulier. Le premier est mort trois semaines avant le début du scénario, le second ème deux semaines avant, le troisième deux jours après, et le quatrième la veille du début du scénario.

1) YOSHIDA Dajiro.
Fils d’un homme politique, c’était une petite brute sadique qui n’est que peu regretté par ses camarades, si l’on excepte les membres de sa petite bande (5 élèves) et sa petite amie. On l’a retrouvé mort dans le Dojo de l’école, son boken cassé en plusieurs morceaux autour de lui.
* Pourquoi l’avoir tué ? Dajiro a frappé, racketté et humilié de nombreux élèves mais il était aussi président du club de Kendo et ne cessait de dénigrer le club de Go dont Minako était membre.  Elle tenta plusieurs fois de lui « coller une raclée » sous son identité de « justicière » mais n’y parvint qu’en maitrisant sa nouvelle technique. Plusieurs fois au cours de l’année scolaire il humilia publiquement les membres du club.

2) MAEDA Kohaku.
Fille d’un mannequin  et d’un ex-sumo devenu homme d’affaires, c’était la plus jolie fille du lycée et la qualifier de « peste imbue de sa personne » est un délicat euphémisme. Kohaku était une fille détestée et redoutée. Seules ses rares vraies amies (deux filles) et ses prétendants (trop nombreux) vont la regretter. On l’a retrouvé morte dans le vestiaire des filles, son nécessaire à maquillage pulvérisé, et éparpillé autour d’elle.
* Pourquoi l’avoir tué ? La grande spécialité de Kohaku c’est de briser les cœurs et les couples. A plusieurs reprises, des garçons qui plaisaient à Minako la délaissèrent pour un rendez-vous avec Kohaku.

3) IKEDA Orochimaru.
Son père est IKEDA Akia champion de jeux vidéo, et capitaine de l’équipe Japonaise de Street Fighter (le jeu vidéo). Sans être un excellent élève il était connu pour être un boute en train et excellait dans divers sports. C’était un bon karatéka et il s’opposait souvent à Daijiro. Toutefois, son sport de prédilection était le base-ball,  c’était le capitaine de l’équipe de du lycée. On l’a retrouvé mort dans le dojo de son club, une batte de Base-Ball cassée en deux sur lui et un gant fourré dans la bouche.
* Pourquoi l’avoir tué ? Deux raisons principales : Orochimaru l’a humilié en oubliant le présent de Saint Valentin qu’elle lui avait offert  dans son casier à chaussures4, et il ne lui a pas fait de présent lors du White Day5  en retour. En revanche il lui a fait plusieurs fois des propositions déplacées lors d’un voyage scolaire. (C’est aussi le cas pour plusieurs autres élèves féminines)

4) MORI Akiro
 C’était l’un des meilleurs élèves du lycée et malgré une certaine tendance à l’auto-dénigrement post examens (Sur le thème « J’ai tout raté, je suis la honte de ma famille, je vais me suicider ») et à l’auto-congratulation lorsque les résultats tombent (« Je suis le meilleur ! », « Ah je t’ai encore battu ! », « Comment as-tu fait pour mal répondre à cette question » ?), il était assez apprécié et comptait de nombreux amis. On l’a retrouvé mort dans une autre salle de classe que la sienne, un clavier d’ordinateur brisé sur le crâne.
* Pourquoi l’avoir tué ? La concurrence est rude pour entrer dans les meilleures universités et Akiro se classe devant Minako en Japonais, Sciences et Mathématiques. Sa mort lui donne de meilleures chances pour le « Daigaku Nyugakusha Senbatsu Daigaku Nyushi Senta Shiken 6» .

Les quatre corps portent des blessures défensives. Dajrio et Orochimaru se sont visiblement vigoureusement défendus. Les deux autres n’étant pas entrainé à se battre ont fait ce qu’ils ont pu !  Il n’y a que des empreintes partielles sur les corps et les analyses ADN sont toujours en cours. La police n’envisage pas de faire des relevés d’empreintes sur le personnel du lycée ou les élèves, et encore moins de prélèvements ADN.
Pour ce qui est des blessures, la mort a été causée à mains nues.  L’agresseur portait des protections d’arts martiaux et devait être de taille moyenne (environ 1m60) mais d’une force redoutable. Le légiste n’a vu ce genre de blessures que dans des compétitions de free-fight et autres combats illégaux.
  
II. Le personnel de l’école.

GONKURO  Takako :
La directrice de l’école est une femme maigre d’une quarantaine d’années, toujours vêtue de manière stricte avec de grosses lunettes. Elle a accédé à ce poste important depuis le début de l’année scolaire7  et la pression habituelle de ce genre d’établissement est accentuée par son sexe. Certains membres du conseil d’administration qui gère le lycée pense qu’une femme n’est pas faite pour diriger. (Si un(e) PJ est Star de Cinéma ou assimilé faites-en une de ses plus grandes fans)

KABAYAMA Mitsukuni :
 Petit homme sec  et nerveux d’une cinquantaine d’années, professeur de Japonais, et professeur principal de la classe 3C2. C’est accessoirement ancien champion de karaté (un suspect idéal pour les PJ !), il apprécie peu sa proviseure et lui manque subtilement de respect à chaque occasion.

HIRAGA Namiyo :
Professeur de mathématiques, un homme d’une trentaine d’années, gros et maladroit. Malgré son aspect négligé c’est un excellent enseignant qui a très bonne réputation. Son talent le préserve d’un renvoi mais ne lui épargne pas les remontrances régulières de Mitsukini et/ou de Namiyo.

KIMURA Yukari :
Professeure de Sciences. Jeune femme dans la fin de la vingtaine. Vêtue à la limite du convenable pour une enseignante. Très jolie et douce, elle se transformera en furie si les PJ se comportent mal vis-à-vis d’elle ou de ses élèves. Attention c’est une ancienne catcheuse ! Prendre le profil de la Professeure de la Fondation (ldb page 31) en lui donnant les techniques de lutte du garde du corps (ldb page 24)

AOKI Murashige :
C’est le concierge du lycée, un homme d’une soixantaine d’années. Plutôt robuste, on peut apercevoir des tatouages yakuza sur son cou quand il se penche pour faire des travaux d’entretien. Il sera le contact d’un éventuel PJ yakuza.

[Le MJ est bien sur encouragé à rajouter du personnel enseignant]
  
III. Les élèves de la classe 3C2.

Voici les principaux élèves de la classe que pourront croiser les PJ.

YOSHIDA Tetsuo :
Le nouveau petit chef des « voyous ». Grand (1m75), large d’épaules avec les cheveux décolorés (sauf la mèche qui est bleue). Il parlera sur un ton méprisant aux PJ et à moins de faire preuve d’autorité, il faudra « muscler » la persuasion pour  lui arracher quelques renseignements utiles. Il ne sait pas grand-chose excepté que son ex-chef se moquait régulièrement des élèves pratiquant des activités intellectuelles. Attention : c’est le fils d’un Oyabun yakuza et si on le secoue un peu trop, « Papa » enverra quelqu’un de ses hommes aux PJ pour leur apprendre le respect dû à sa famille.
  
MIURA Tadataka :
Un petit fouineur qui soupçonne Minako. De taille moyenne mais à la limite de l’obésité il pratique le karaté mais son faible niveau et sa maladresse fait de lui la risée des autres membres de son club. Minako l’a plusieurs fois défendu, et il en est amoureux, obsessionnellement amoureux. Si les PJ n’ont rien trouvé au bout d’une semaine il fera part de ses soupçons à Minako et se fera tuer en essayant de la faire chanter (Sur le thème « Sors avec moi sinon je te dénonce… »). S’il survit il abandonnera le karaté et se mettra au sumo.
 
SAKAMATO Maemi :
C’est la nouvelle plus jolie fille de la classe et son but avoué est de devenir chanteuse pop, actrice et/ou top model. Grande, mince, des mèches blondes, un visage ravissant bien qu’affichant perpétuellement une mine boudeuse, elle n’est guère émue de la mort de sa « meilleure amie pour la vie ». Si on la questionne, elle pourra parler des garçons que Kohaku a pris à Minako.
  
TSUBURAYA Hiroshi :
Nouveau capitaine de l’équipe de base-ball du lycée, c’est un garçon athlétique de taille moyenne au visage souriant. Il pratique occasionnellement le kick-boxing. Sa rivalité avec Orochimaru est bien connue et avant sa mort les deux garçons s’étaient violemment disputés pour une raison inconnue. Si on l’interroge il expliquera de mauvaise grâce qu’ils se disputaient au début sur les résultats du championnat de base-ball puis que la dispute a déviée sur le sujet de Maemi (qui avait donné un rendez-vous aux deux garçons en même temps leur laissant la « responsabilité » de décider qui méritait le plus sa compagnie).

MORINAGA Naomi :
Une des moins bonnes élèves de la classe. La jeune fille est plus intéressée par le sport en général (elle excelle en gymnastique et athlétisme) et les sports de combat en particulier (elle rivalise avec Minako en karaté).  Elle était souvent raillée par Kohaku et sa cour en raison de son apparence peu soignée et de son milieu social. Naomi vient en effet d’une famille d’ouvriers qui se sont enrichis en gagnant au loto 6 8 . Bien que d’un caractère accommodant et patient, la jeune fille avait donné quelques gifles à la plus belle fille du lycée quelques temps avant sa mort.

[Le MJ est encore une fois encouragé à rajouter d'autres étudiants]

IV. Mener l’enquête.
Les PJ ont des décès et des suspects, à eux de jouer.
Le MJ peut agrémenter leur enquête de quelques incidents.
-   Racket : La nuit est tombée sur le lycée alors que les cours du soir commencent. Des PJ en patrouille (ou en vadrouille) sont alertés par des éclats de voix suivis de coups et de gémissements de douleur. C’est Testuo et sa bande qui ont isolés un élève dans un coin sombre et tente de lui extorquer de l’argent. Les PJ vont-ils réagir (et griller une couverture éventuelle en révélant leur talents martiaux), détourner le regard ou encore filmer le tout et l’utiliser comme moyen de pression pour faire parler Testuo ? Si les poings et les pieds parlent le MJ pourra utiliser les caractéristiques du Yakuza pour Testuo (page 38-39) et  de la Bande de Voyous (ldb page 167) pour ses cinq acolytes9 .

-   Attaque de ninja(s) : Si l’archétype « Ninja » n’est pas présent parmi les PJ, un des envoyés des Messagers de l’Orage va tenter de récupérer le rouleau sacré. Le problème est qu’il va se tromper de cible et attaquer Naomi au lieu de Minako. La scène peut se dérouler au lycée, dans la rue ou encore chez la jeune fille (si jamais les PJ la suivent). Naomi (archétype lycéenne page 26-27) fera face au Ninja (archétype ninja page 28-29 rajouter les techniques « Blocage » et « Mae Geri ») avec courage et talent. Ce qui peut la placer sur la liste des suspects…  Des PJ réussissant un test facile de Perception+Vigilance entendront le ninja demander à Naomi « Où elle a caché le rouleau » et rajouter "Tu auras la vie sauve si tu avoues". Notons que le Ninja ne combattra pas jusqu’au KO et fuira dés qu’il se sentira en difficulté (selon le nombre de PJ présents le MJ peut rajouter deux ou trois ninjas afin de corser la difficulté).

-   Amourette : les lycées japonais découragent fortement les relations amoureuses entre élèves… Mais « le cœur a ses raisons que l’administration ignore ». Le MJ peut décrire un dialogue tendu, une gifle, une dispute et des bruits curieux (en somme quasiment la même situation que le racket). Sauf que les échanges sont moins douloureux. Ils pourront surprendre deux élèves (ou deux professeur(e)s voire un(e) élève et un(e) professeur(e) en train de s’embrasser dans un recoin sombre du lycée.

-   Attaque de ninja(s) 2, le retour : Si les PJ sont à la traîne et n’ont rien compris, le MJ peut mettre en scène une deuxième attaque de ninja(s), cette fois ci sur Minako qui se défendra en utilisant sa technique secrète.

Confondre Minako.
La tueuse en série a caché le rouleau sacré dans la penderie de sa chambre, à l’abri des regards. Elle le reprend uniquement quand elle va s’entrainer dans le dojo traditionnel décrépit qu’elle loue grâce à son argent de poche. Celui-ci se trouve à une demi-heure de son domicile. C’est là qu’elle s’est longuement entrainée pour maîtriser la technique du coup de pied tournoyant. Les murs et les mannequins de bois d’entrainement portent encore les stigmates de ses essais. (Un jet difficulté moyenne d’Intelligence+investigation permettra de faire la relation entre les marques de coups de pieds sur les corps des victimes et ceux laissés sur les murs).
Aux PJ de voir s’ils souhaitent défier en duel Minako
(Archétype lycéenne avec Force 2 et Endurance 3. Rajouter les techniques de Ninjutsu : Plongeon, Makinishi, Metsubushi & Gotonpo, ainsi que la technique secrète : Coup de pied tournoyant) ou l’attaquer tous en même temps ?

Une fois vaincue restera la question : que faire d’elle ? Si les PJ la livrent aux forces de l’ordre, elle disparaîtra mystérieusement (les policiers parleront d’un début d’incendie, de fumée et de type habillés en kimono noirs). Idem si on la remet à sa famille. Si l’un des PJ travaille avec la fondation Kaftan (page 152-153), cette dernière sera très intéressée par Minako et lui proposera de finir ses études dans un pensionnat subventionné par la fondation.
Ils peuvent aussi la tuer, considérant qu’elle est une menace au vu de ses capacités ?

Si les PJ mettent la main sur le rouleau sacré, ils pourront tenter d’apprendre la technique secrète qu’il décrit. Mais attention, les Messagers de l’Orage voudront toujours mettre la main dessus…


Notes :
1. Faction de Tiamat qui contrôle les Yakuzas et les ninjas. Cf. ldb pages à 133-140
2. Technique décrite dans le ldb page 88 (plus ou moins de la téléportation)
3. Pour les amateurs de jeux vidéo c’est  le « Tasumaki Senpukyaku (https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=bHXkfPPoy8o) » utilisé par Ryu et Ken dans Street fighter 2 et suivants…
4. Au Japon ce sont les femmes  (https://www.kanpai.fr/societe-japonaise/saint-valentin-japon)qui offrent des cadeaux pour la St Valentin. Cf
5. Fête  (http://Cf https://www.vivrelejapon.com/a-savoir/comprendre-le-japon/saint-valentin-chocolat-japon-white-day)qui se déroule le 14 Mars où les hommes qui ont reçus des cadeaux à l’occasion de la St Valentin, doivent rendre la pareille.
6. Concours qui sanctionne la fin des études secondaires et permet d’entrer à l’université.
7.  Rappelons qu’au Japon elle commence en avril.
8.  La loterie nationale japonaise.
9.  Si les PJ sont expérimentés, le MJ peut utiliser les caractéristiques de la bande des Triades (Supplément "Maitrise de l’Esprit" page 81 qui se télécharge au même endroit que le livre de base)




Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: cccp le 18Septembre, 2017, 08:00:19
Non le problème était que ayant déjà traité le sujet dans Gothlied, je voulais passer à autre chose
et parler de la peste brune : la tentation du nazisme par le Lumpenpoletariat.

Bon trop ambitieux


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 18Septembre, 2017, 08:28:55
Voilà j'ai rendu ma copie : un Scénario fun et sans prétentions. J'espère que ça donnera envie aux lecteurs de tester l'excellent JDR Tiamat.  :)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 18Septembre, 2017, 09:07:23
Nous aurons donc au moins 3 textes en lice, sans doute 4 (Mortlock ne saurait tarder) et, qui sait ?, peut-être plus.
C'est dans la fourchette basse des statistiques du vénérable concours (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=458.0), mais cela reste fort honorable.
Et la qualité est sans l'ombre d'un doute au rendez-vous. ;)


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Khelren le 18Septembre, 2017, 10:41:55
Quel dommage, ni Xaramis, ni Gothlied ne présenteront de scénario pour ce concours ? La faute au thème proposé ?

Messieurs Kehlren et Cuchulain, comptons-nous sur vos contributions ?

Je ne peux pas parler pour ce Kehlren  ;) mais pour ma part je suis dessus et je compte bien rendre le scénar.
D'ici la fin de semaine, ça devrait le faire.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 18Septembre, 2017, 10:49:27
Oups, toutes mes excuses, camarade Khelren.  :-[


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 18Septembre, 2017, 14:14:35
Voici, (en pièce jointe) à ce message, ma participation. C'est un scénario sans prétention écrit au fil du clavier ou presque. Je le rends d'ores et déjà parce que je n'aurai pas le temps de le retravailler d'ici la fin du délai  :-[
Il est suffisamment neutre pour être adapté à d'autres univers que celui grec antique. A la base je voulais l'adapter à Ynn Pryddein mais finalement je suis resté sur le socle de mon inspi d'origine : l'Anabase de Xénophon. C'est un scénario "générique" parce que je ne connais pas de système pour pouvoir l'adapter à un univers Grec antique. Je n'ai pas et ne connais pas Oikouménè ou Antika par exemple. Mais je suppose qu'il est fait pour eux.


Titre: Re : Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 18Septembre, 2017, 14:39:08
Quel dommage, ni Xaramis, ni Gothlied ne présenteront de scénario pour ce concours ? La faute au thème proposé ?

Messieurs Kehlren et Cuchulain, comptons-nous sur vos contributions ?

Je ne peux pas parler pour ce Kehlren  ;) mais pour ma part je suis dessus et je compte bien rendre le scénar.
D'ici la fin de semaine, ça devrait le faire.


Aussi, quelle idée d'utiliser un pseudo avec un "h" placé de façon incongrue.. ;)



Blague à part... ça commence à ressembler à quelque chose, auatre et bientôt cinq textes, plus un hors compétition... c'est chouette !!

(Xaramis, si tu peux nous mettre un synopsis ou une version de travail en l'état, je suis certain que plus d'un seraient intéressés...)


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 18Septembre, 2017, 16:31:42
C'est un scénario "générique" parce que je ne connais pas de système pour pouvoir l'adapter à un univers Grec antique. Je n'ai pas et ne connais pas Oikouménè ou Antika par exemple. Mais je suppose qu'il est fait pour eux.
Il pourrait sans doute convenir à ceci ;)  :

Citation de: pitche, mini-critique parue dans JdO
10.000
http://livresdelours.blogspot.be/2007/08/10000.html

Basé sur l’Anabase de Xénophon (racontant le périple des Dix Mille, mercenaires grecs engagés par Cyrus le Jeune dans sa lutte contre son frère Artaxerxès II) et fortement empreint de mythologie, 10.000 se revendique comme un JdRa plutôt historico-fantastique que purement historique. Chaque joueur incarne un Héros et doit se choisir un funeste Destin qui lui colle à la peau et une Faveur accordée par les dieux. Une nouvelle ouvre le livret. La présentation des règles suit la création du personnage. Une carte du monde connu à l’époque et une feuille de personnage terminent le tout. La présentation est sobre, claire et plaisante. Les illustrations sont nombreuses et augmentent d’autant notre plaisir.

Le JdRa conjugue des éléments de jeu de plateau et de jeu de rôle. Les Faveurs sont l’un des éléments originaux des règles. L’utilisation d’une Faveur fait perdre un dé de Destin. Refuser une Faveur fait gagner un dé en Excellence. Sous le regard des dieux, un Héros perd un peu de sa Détermination à chaque blessure ou coup du sort qu’il subit. Une campagne, en plusieurs Chants, est prévue. Les joueurs sont confrontés à de nombreux choix cruciaux, notamment celui de leur itinéraire. Pourchassés par l’ennemi et à la merci des caprices des dieux, ils doivent rallier Byzance avec au moins 5.000 hommes. Les totaux en Excellence et les points de Destin influencent la campagne, qui ne se résume donc pas à une suite de scénarios. Deux variantes sont proposées afin de donner une durée de vie plus longue au jeu. Toutefois, le meneur devra les développer avant de pouvoir les jouer.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 18Septembre, 2017, 18:12:00
 :o ben ça alors !! Bah oui du coup. Enfin j imagine  :lol:


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 18Septembre, 2017, 19:26:45
:o ben ça alors !! Bah oui du coup. Enfin j imagine  :lol:

Ayant lu ton scénario et le jeu je confirme. C'est tout à fait adapté !  :thumbsup:


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 19Septembre, 2017, 01:34:33
Je ne connaissais même pas ce jeu... Il est encore dispo ?


Titre: Re : Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 19Septembre, 2017, 03:24:25
Je ne connaissais même pas ce jeu... Il est encore dispo ?

Il est disponible chez Lulu et en téléchargement ici (http://livresdelours.blogspot.com/p/nos-jeux.html).
Ton scénario va m'être une chouette occasion de me pencher sur ce jeu.  ;)

Dès que Kehlren Kelhren Kelrhen Kelrehn Khelren aura proposé son scénario, nous pourrons ouvrir le bureau de vote. Si, d'ici là, un autre contributeur entre en lice, il sera le bienvenu.  :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 19Septembre, 2017, 11:01:50
Merci FaenyX je vais regarder ça de près  :thumbsup:


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 20Septembre, 2017, 04:22:24
(Xaramis, si tu peux nous mettre un synopsis ou une version de travail en l'état, je suis certain que plus d'un seraient intéressés...)
Je tente ça d'ici la fin de la semaine.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 22Septembre, 2017, 05:46:26
La fin de semaine est quasiment là : Khelren, comptons-nous sur toi ?

Nous allons donc bientôt pouvoir passer au vote.
Je vous invite donc tous à commencer la lecture des scénarios proposés par les contributeurs :
  • Machine Absurde Détraquée Exiléens Patraques (http://couroberon.com/Salon/index.php?action=dlattach;topic=4787.0;attach=933), pour Exil, par Pitche
  • Elles ne meurent pas toutes mais toutes sont frappées (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=4787.msg128891#msg128891), pour Gelui Kwilgan, par Ohtar-Celebrin
  • Le Bouddha ne pardonne que trois crimes (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=4787.msg129087#msg129087), pour Tiamat  par Cuchulain
  • Anabasis  (http://couroberon.com/Salon/index.php?action=dlattach;topic=4787.0;attach=937)de Mortlock, dans un univers grec antique
et, prochainement sur vos écrans, les scénario de Khelren et de Xaramis (ça, c'est du teasing ou je ne m'y connais pas  :mrgreen:)

Et, en hors-compétition :
  • L'ultime lueur (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=4787.msg128466#msg128466) de votre serviteur, se déroulant dans la Terre du Milieu


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Khelren le 22Septembre, 2017, 08:22:15
Oui! je rendrai pour la fin de semaine (dimanche soir très tard, probablement).
Après tout, vous avez très gentiment repoussé spécialement pour nous (n'oublions pas le compère Xaramis qui a aussi un scénario à rendre  ;) )


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 22Septembre, 2017, 10:31:50
Si vous êtes gentils, j'établirai le recueil des scénarios (avec annexes !). ;D

Je pense pouvoir livrer un scénario dimanche.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 22Septembre, 2017, 12:01:39
La chose est donc entendue : ce concours sera clôturé dimanche et nous n'attendons plus que les participations de Khelren et Xaramis. :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 22Septembre, 2017, 12:15:34
Youpi !!!
du susens jusqu'au bout !!!

 :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: pitche le 24Septembre, 2017, 09:40:01
voilà, déjà lu les 3 scn en compétition et ai pris des notes.
j'attends les 2 derniers et pourrais rapidement voter.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 24Septembre, 2017, 10:13:41
J'attends le texte de Khelren et ouvre le bureau de vote, Xaramis ne pouvant finalement pas être de la compétition, pour cette fois.  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Xaramis le 24Septembre, 2017, 13:50:45
Le recueil est presque prêt ; il me reste à y intégrer la contribution de Khelren, quand il l'aura livrée.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Khelren le 24Septembre, 2017, 21:30:22
Damn, je suis attendu!  :-[
J'ai malheureusement eu des trucs à faire aujourd'hui qui m'ont pris plus de temps de prévu (ainsi que ma contribution qui me prend plus de temps que prévu: j'essaie de voir à quel point on peut écrire un scénario avec de l'Apocalypse World, comment on peut planifier une scène mais sans en prévoir les conséquences, pour voir si ça rentre dans le moule ou si ça casse les principes du PbtA... et du coup c'est pas évident-évident d'organiser tout ça  :-\ ).
Je pense avoir encore besoin d'un ou deux jours.
Mais je comprendrai que le concours soit clos au moment de mon rendu. Au pire, je déposerai ça hors-concours  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 25Septembre, 2017, 01:34:48
Si personne n'y voit d'obstacle, je propose qu'on laisse jusqu'à mardi soir pour que Khelren rende sa copie.


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Cuchulain le 25Septembre, 2017, 06:58:11
JE SUIS CONTRE ! Je n'ai jamais eu besoin de délais moi.  :mrgreen:

Attendons le sieur K. bien sur.  :thumbsup:


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Mortlock le 25Septembre, 2017, 08:27:08
Mais... Mais... Cela va à l'encontre de la ponctualité des concours de scénarios de la Cour !  :mrgreen:

Bref, je ne vois pas, moi non plus, de raison de ne pas attendre Khelren  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Ohtar Celebrin le 25Septembre, 2017, 09:49:19
Je suis bien obligé de me ranger à l'avis général, il est inadmissible d'accorder un délais.
La crédibilité des Salons ? Mais plus encore l'esprit même de ses lieux ?
Il faut brûler ceux qui oseraient les mettre en péril !!!


Jusque mardi dites-vous ?
En huit ?

OK.
 :D


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Khelren le 25Septembre, 2017, 11:04:58
Merci à tous  :thumbsup:

Et effectivement dans mon jeune temps sur la Cour (mmm... y a quoi? une quinzaine d'années?), jamais on n'aurait accordé de délai supplémentaire aux participants.  ;)
Ahlalala ces jeunes zazous, aucun respect pour les règles... :old:


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: Khelren le 27Septembre, 2017, 01:15:26
Avec un peu de retard, voici donc ma participation. En vous remerciant de votre patience  ;)

Après la chute des empires, ne reste que la poussière est un drame shakespearien d’épée et de sorcellerie en quatre actes propulsé par l’Apocalypse pour quatre joueurs et un maître de cérémonie. Il est destiné à être joué avec les règles d'Apocalypse World: Fallen Empires (disponible ici: http://lumpley.com/previews/AWFallenEmpiresUpdated.pdf).

Je n'en suis clairement pas satisfait mais je n'ai pas eu le temps de me décider sur la façon dont je voulais présenter les scènes intermédiaires dans un scénario de PbtA, pour rendre ça plus accessible à des non-connaisseurs, pour tenter de "linéariser" un scénar PbtA. C'était ambitieux et je ne suis pas parvenu à trouver quelque chose qui me satisfasse pleinement  :-\
Ceci dit, c'est tout à fait jouable pour une table pbtaienne hein.

Vous trouverez les différents documents ici:
https://drive.google.com/drive/folders/0B4l7UoXStfNzc0VjMWptNDNJSms?usp=sharing
Le tout fait un peu plus de 36000 signes, mais comprend des pré-tirés.

Le dossier comprend un .zip qui regroupe tous les documents mais je mets aussi un lien direct pour gagner du temps : https://drive.google.com/open?id=0B4l7UoXStfNzaTlCQlcyc2FuTzg

Comme mentionné dans le document, les cartes sont de Maxime Plasse et retouchées par Damien "Rahyll" et donc pas du tout de moi. Ce sont des bonus pour les joueurs si vous faites jouer le scénar (et surtout si souhaitez vous lancer dans une grande campagne) mais pour le concours, pour ne pas fausser votre jugement, n'en tenez pas compte  ;)


Titre: Re : Le 37ème concours de scénarios est lancé !
Posté par: FaenyX le 27Septembre, 2017, 01:42:27
Merci, Khelren.
Le bureau de vote est ouvert ! (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=4825.0)