Les Salons de la Cour

Hors-jeu => Un peu de culture => Discussion démarrée par: cccp le 21Mars, 2016, 15:10:08



Titre: [Mythologie] L'épée brisée et reforgée
Posté par: cccp le 21Mars, 2016, 15:10:08
Yep, ça pourrait être dans le quiz mythologique, mais quelle(s) épée(s) a été brisée puis reforgée ?

on en as une dans le Seigneur des anneaux, une dans la Tétralogie, une dans l'épée briséede Poul Anderson.

mais quel est le mythe original ?

Je n'arrive pas à mettre la main dessus !


Titre: Re : [Mythologie] L'épée brisée et reforgée
Posté par: Léo le 21Mars, 2016, 17:31:09
L'épée de Siegfried.


Titre: Re : [Mythologie] L'épée brisée et reforgée
Posté par: cccp le 22Mars, 2016, 23:15:40
Ben pas vraiment.
La seule version où l'on reforge une épée pour Siegfried, c'est la version de Wagner.
J'ai bien trouvé une version où Gram l'épée de Sigmund et de Sigurd (l'équivalent nordique de Seigfried) est brisée puis reforgée, mais je n'ais pas trouv"é de version avec Siegfried (donc chrétien)

ça fait qu'une seule source pour trois (grandes) inspirations.

Je suis convaincu  qu'il doit y avoir une autre version de cette légende plus grand public.


Titre: Re : [Mythologie] L'épée brisée et reforgée
Posté par: cccp le 01Mai, 2016, 15:54:05
    Je vous avais parlé de l’épée du rocher. Ce motif apparaît dans une autre légende celle de l’épée brisée et reforgée.

L’épée retirée
Ce motif de l’épée brisé se retrouve dans la mort de Roland à Roncevaux. Charles / Charlemagne vient de soumettre l’Espagne sarrasine et retourne à Aix-la-Chapelle. Roland son neveu et champion dirige l’arrière-garde qui est attaquée par traîtrise. Les Sarrasins sont vaincus, mais l’arrière-garde franque est anéantie et Roland est agonisant. Il ne veut pas que son épée, Durandal, tombe aux mains de pillards. Il tente alors de la briser contre un rocher. Mais Durandal est infaillible et c’est le rocher qui est brisé. Sur ce Roland meurt et l’archange saint Michel accompagne son âme au paradis.
Le motif est le même qu’Arthur tirant l’épée. Mais les deux scènes ne sont pas interchangeables.
  • Arthur n’est rien avant de tirer l’épée : l’écuyer, fils cadet d’un simple chevalier alors que Sigmund est fils de roi et chef d’une fratrie
  • Les Bretons se sont réunis pour tenter de tirer l’épée et ainsi déterminer à qui revient la royauté. Les Germains sont réunis pour un mariage, ils ne connaissent pas l’existence de l’épée avant que celle-ci soit planté dans l’arbre. Ils ne veulent l’épée pour elle-même, elle n’est pas associée à quoi que ce soit.
  • Merlin est garant de l’épreuve, il la surveille et annonce le vainqueur ; Wotan st l’initiateur de l’épreuve et n’est plus présent lorsque celle-ci est réussie.

L’épée brisée
Sigmund résout le conflit avec son beau-frère dans le sang, l’inceste, l’infanticide et l’incendie volontaire. Cet partie de la légende se trouve dans la mythologie scandinave et les vikings ne sont pas spécialement doué dans les travaux de couture.
 Son différent réglé, Sigmund con une vie remplie de conflits, pillages feudes (vendettas).
Sur un champ de bataille, Sigmund, vieillissant, rencontre Wotan. Celui-ci brise Notung. Sigmund trouve plus tard la mort dans cette bataille.
Alors là, vous allez me dire que je vis un peu vite. Le texte n’explique pas pourquoi Wotan brise l’épée et ce qu’il fait au cœur de la mêlée. Wotan pique le boulot de ses filles les Walkyries : désigner les guerriers qui doivent mourir dans la bataille. Elles ne choisissent pas ceux qui meurt, elles désignent ceux qui von rejoindre la Valhalla : le paradis germanique où les guerriers festoyent et s’entrainent en attendant le Ragnarok (le jugement dernier).
En brisant Notung, Wotan prophétise la mort de Sigmund et devant la valeur du héros, il se déplace lui-même.
Ce motif de l’épée brisé se retrouve dans la mort de Roland à Roncevaux. Charles / Charlemagne vient de soumettre l’Espagne sarrasine et retourne à Aix-la-Chapelle. Roland son neveu et champion dirige l’arrière-garde qui est attaquée par traitrise. Les Sarrasins sont vaincus, mais l’arrière-garde franque est anéantie et Roland est agonisant. Il ne veut pas que son épée, Durandal, tombe aux mains de pillards. Il tente alors de la briser contre un rocher. Mais Durandal est infaillible et c’est le rocher qui est brisé. Sur ce Roland meurt et l’archange saint Michel accompagne son âme au paradis.

L’épée reforgée
Les morceaux de Notung sont récupérés par la veuve de Sigmund, enceinte. Avant de mourir en couche, elle les confie (ainsi que son fils Siegfried / Sigurd  au forgeron Mime / Regin. Celui-ci veut reforger l’épée pour tuer son frère Fafnir qui s’est transformé en dragon et lui voler son trésor.

  • Selon  certaines légendes, Mime réussi
  • Selon d’autres, il tente par deux fois de reforger Notung. Chaque fois, il confie l’épée à Siegfried, qui , pour l’évaluer, frappe l’enclume, à chaque fois l’épée se brise.  Siegfried  reforge alors Notung et pour vérifier si cette épée est bonne, il frappe l’enclume. Cette fois c’est l’enclume qui est brisée en deux. Je me demande si ce n’est pas dans cette histoire qu’il faut rechercher la représentation d’Excalibur fiche dans un enclume
  • selon tout le monde c’est Siegfried qui tue Fafnir, puis Mime et s’empare du trésor.

Selon la chanson de Nibelungen, l’histoire est tout autre. Dans la chanson, Siegfried est fils légitime de roi et roi lui-même. Il de la plus noble origine et il n’est pas question d’en faire le fils adoptif d’un forgeron. Elle ne reprend pas les chapitres précédents. Dans la chanson, il a une éducation noble. Il est parti à l’aventure. Il a rencontré les deux fils du roi Nibelung qui se disputent son héritage. Ils proposent à Siegfried de les départager et paiement de ce service ils lui donnent Notung. Le jugement de Siegfried est  plus radical que celui de Salomon : il s’approprie le trésor et tue les deux frères.

_________________________________
* Les mythes, que je présente, sont d’origines germanique ou scandinave. Les deux mythologies sont très similaires. Elles sont aussi proches l'une de l'autre que la mythologie grecque est proche de la mythologie romaine. Les personnages changent souvent de nom. Si un nom changent selon les versions, je les donne tous, les noms germaniques d'abord, les noms scandinaves ensuite.[/list]