Les Salons de la Cour

Hors-jeu => Un peu de culture => Discussion démarrée par: Mortlock le 26Janvier, 2014, 16:09:16



Titre: L'épée viking [Ulfberht]
Posté par: Mortlock le 26Janvier, 2014, 16:09:16
Un doc super intéressant, à mon sens, sur les secrets d'une arme méconnue mais légendaire : http://www.arte.tv/guide/fr/048164-000/les-secrets-de-l-epee-viking


Titre: Re : L'épée viking [Ulfberht]
Posté par: cccp le 26Janvier, 2014, 21:48:06
Comme ils en font trop !

Bon je grade sous le coude l'idée de l'incrustation de carbone à partir d'os humain et le trempage de la lame dans le sang.


Titre: Re : L'épée viking [Ulfberht]
Posté par: SgtPerry le 27Janvier, 2014, 12:08:21
Je l'ai regardé samedi soir c'était très intéressant. J'ai aimé l'explication technique et l'histoire des contrefaçons.

Olivier


Titre: Re : L'épée viking [Ulfberht]
Posté par: Xaramis le 03Juillet, 2016, 00:35:01
J'ai récemment revu ce documentaire à la télé.
Il m'a refait le même effet que la première fois que je l'ai vu : je suis hermétique à la dramatisation par le commentaire (va-t-il réussir ? [musique censée impressionner le spectateur]...). Et hermétique aux assertions ne laissant aucun place au doute, dans des expériences d'archéologie expérimentale. Confondre "ma méthode fonctionne" et "ma méthode est la Vérité Unique", et extrapoler un exemple unique en une généralité indéniable, dans un documentaire à prétention scientifique, c'est, à mes yeux, l'exact contraire de ce que devrait être le raisonnement scientifique. Même dans une documentaire de vulgarisation, on devrait laisser la place au doute, surtout dans le cadre de sciences de ces domaines-là.


Titre: Re : L'épée viking [Ulfberht]
Posté par: Mortlock le 03Juillet, 2016, 14:36:07
Je l'ai revu aussi. Et tu as parfaitement raison. Tu mets le doigt sur ce qui me gène dans nombre de docus historiques et/ou archéologiques : le manque de place laissé au doute. Je pense que c'est vraiment symptomatique de la crainte des producteurs, que le public n'adhère pas s'il n'y a pas une réponse définitive. Le storytelling est par contre, à mon sens, plus excusable puisqu'il s'agit de vulgarisation.
Il n'empêche que je trouve ce docu intéressant malgré ses défauts très bien résumés par Gothlied : "Ils en font trop"  :)