Les Salons de la Cour

La Cour d'Obéron => Background => Discussion démarrée par: Cuchulain le 26Décembre, 2012, 19:32:05



Titre: Ynn Pryddein : les Guerriers d'Elite.
Posté par: Cuchulain le 26Décembre, 2012, 19:32:05
Explication préalable : dans l'univers d'Ynn Pryddein chaque royaume dispose d'une "garde d'élite/troupe de héros". Pour certains royaumes, ils ont été crée ex-nihilo. Pour d'autres : je me suis amusé à reprendre des amis en imaginant leur alter-égo guerrier dans Ynn Pryddein (parfois mélangé avec un personnage mémorable qu'ils ont interprété).

Rhuadan : le vol des corbeaux.
Volsung : les Huskarlar
Dyfed : les Fiannas
Caspiaris : les Myrmidons
Finnian : les Fils de Don
Reinhald : les chevaliers de la Branche Rouge.

A noter : Peithan est le seul royaume à faire exception à la règle.


Titre: Re : Ynn Pryddein : les Guerriers d'Elite.
Posté par: Cuchulain le 16Juin, 2016, 15:10:40
Les hukarlar (singulier : Huskarl)

Le roi de Caspiaris demanda un jour à Volsung Ier si le Bouclier du Nord ne savait que se défendre et n’avait aucune action offensive contre les pillards nordiques. Celui-ci lui fit un sourire carnassier et expliqua que comme tout bouclier, celui du nord avait un Umbo , et qu’il avait pour nom, les Huskarlar !
   A l’origine, un huskarl était un combattant maniant la dane-axe Comme souvent en Pryddein, leur origine n’est pas très claire.
La première version est donnée par le chant des scaldes. Une saga raconte que les huskarlar étaient de grand guerriers morts et vivant dans un paradis guerrier : la Valhöld. Ils auraient été rendus à la vie terrestre par le dieu bjorning Woden, afin de protéger son descendant : Volsung. Ne pouvant intervenir dans la Terre des forts, le dieu les aurait amenés à la frontière avec Reinhald et ils auraient traversés tout Pryddein pour rejoindre le futur roi. Une pierre gravée de runes dressée non loin du village de Nordrbuhr donne une version moins grandiose. On peut lire : « Moi Volsung ait dressé cette pierre en souvenir des grand guerriers venus de l’Est. Par la force des armes Ils ont traversé le pays des puissants pour devenir la hird du descendant d’Odhanan. » !
La deuxième version est beaucoup moins flatteuse… Les annales de Reinhald notent une recrudescence des attaques venues de Peithan la même année que l’expédition de Volsung. Plusieurs troupes de mercenaire bjorningas furent employées pour lutter contre les Peithani. L’une d’elle rompit ses engagements et commença à vivre sur le pays. Elle fut chassée par les chevaliers de la Branche Rouge et s’enfuit sur le lac Muirgheal. On suppose qu’elle remonta le fleuve Liffh, arriva en Bedwyr et vint offrir ses services au futur roi Volsung. Toujours est-il que leurs rangs furent décimés par les fils de Don durant la bataille finale où l’Air Righ triompha. Quand Volsung premier fut couronné roi et prit femme chez les Combroges, un certain nombre de combattant(e)s s’étant battu avec ou contre lui se joignirent au restant des Huskarlar pour compléter leur rangs.
   A l’heure actuelle, cette troupe d’élite est composée d’hommes et de femmes ayant fait leur preuves parmi les hirdmen ou choisis spécialement par le roi. Le choix est généralement déterminé par la valeur guerrière, mais il arrive que des personnes démontrant des talents spécifiques soient choisies. Cette troupe ne contient d’ailleurs aucun berserkir, les souverains du Nord ne voulant pas de combattant incontrôlable dans leur garde personnelle. Dans tous les cas, être un huskarl c’est s’assurer le respect des habitants de Volsung et une place de choix dans le grand hall royal. Toutefois, cet honneur et ce prestige s’accompagnent de grandes responsabilités. La première c’est d’assurer la protection du roi, et ce où qu’il aille, que ce soit en visite dans un autre royaume, au conseil des rois de Pryddein ou au cœur de la bataille contre des adversaires souvent redoutables. La deuxième tâche qui leur est confié, c’est la protection des frontières du royaume. On ne sait pas exactement dans quel endroit les huskarlar patrouillent mais il semblerait que ce soit aux abords des Cruacha Fionnan durant la belle saison. Le troisième devoir c’est d’apporter un soutien aux combattants « ordinaires » quand ceux-ci sont dépassés par une menace particulière. Les missions sont donc variées : appuyer une invasion de Peithan, abattre un tröll qui devient une vraie nuisance, ou encore aller grossir les rangs de l’armée de l’Aird Righ quand celui-ci doit défendre Pryddein. Les huskarlar sont divisés en trois groupes de huit qui alternent les tâches tous les trois ans.


Titre: Re : Ynn Pryddein : les Guerriers d'Elite.
Posté par: Cuchulain le 21Juin, 2016, 14:42:49
Les Myrmidons de Caspiaris.

C'est une des troupes les mieux organisées et disciplinées de tout Ynn Pryddein. Cette discipline est l’héritage de l’armée de Tænare, les hoplites. A l’origine, c’était une troupe de fantassins lourdement armés et protégés, maniant une très longue lance, la sarisse et se battant dans une formation nommée phalange. Cette formation était redoutable mais peu adaptée aux changements rapides de situation, notamment dans les escarmouches contre les keltoï ou les bjorningas. Les hoplites gardèrent leur nom mais évoluèrent en une formation plus souple. Parmi les meilleurs éléments des hoplites étaient sélectionnés les Myrmidons. Ces quatre-vingt guerriers (ou guerrières) redoutables avaient au début l’insigne honneur de protéger la famille impériale, puis au cours de l’évolution de l’empire tænarien leur nombre augmenta jusqu’à huit mille dans les dernières années de l’Empire, et ils furent déployés dans les provinces qui présentaient des velléités d’autonomie, ou pire encore d’indépendance.
   Lors de la chute de Tænare, quatre-vingt étaient stationnés dans la partie de la province de Keltia, qui allait devenir le royaume de Caspiaris. La troupe vivait depuis une bonne dizaine d’années et le gouverneur Caspiaris avait veillé à ce qu’ils s’acclimatent au mieux. La plupart était engagé dans une relation durable (même si c’était officiellement interdit) et certains étaient même pères de famille. Lorsqu’arriva l’ordre de revenir à Tænare pour combattre l’invasion des Dæmon, une grande partie refusa de quitter leurs familles et ce fut l’occasion d’une lutte fratricide. Les survivants jurèrent fidélité au roi Caspiaris et formèrent sa garde personnelle. Aujourd’hui, les myrmidons patrouillent aux frontières avec l’empire de Carolus et le royaume de Dyfed. Lorsque l’Aird Righ convoque des représentants des troupes d’élites de chaque royaume, les chevaliers de la branche rouge jouent toujours le rôle de médiateurs afin d’apaiser les tensions entre les deux groupes. Ils sont aidés par l’extrême discipline des myrmidons, et par un geas prononcé par un Haut Druide voilà plusieurs siècles. Il interdit aux héros d’Ynn Pryddein de verser le sang des autres sur la terre de Finnian.
Contrairement aux autres royaumes, les myrmidons ne sont pas vingt-quatre comme les autre héros, mais quatre-vingt en hommage aux premiers myrmidons des temps mythiques. Il convient maintenant de décrire quelques un des plus connus.