Les Salons de la Cour

La Cour d'Obéron => Terra Incognita => Discussion démarrée par: Narbeuh le 09Juin, 2010, 16:35:18



Titre: Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 09Juin, 2010, 16:35:18
Si vous connaissez des livres d'Histoire, des romans, des BD, des films, des expos ou que sais-je qui pourraient nous inspirer pour développer l'univers de Terra Incognita, ce serait vraiment très gentil à vous de nous en faire part dans ce fil.

 :thumbsup:

De mon côté, je vous indiquerai aussi dans ce fil les sources dont je dispose sur les sujets qui vous intéressent.


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 09Juin, 2010, 17:40:20
Côté BD, et sans considération de priorité d'albums dans lesquels se plonger avant les autres, je citerais la trilogie Pieter Hoorn, de Frank Giroud (scénario) et Norma (dessin), publiée chez Glénat : La passe des cyclopes (1991), Les rivages trompeurs (1992) et La baie des français (1994).

C'est ancré dans une période antérieure à celle de Terra Incognita, c'est "historique sans uchronie ni fantastique", mais les questions de voyage, d'exploration de terres et mers inconnues sont au cœur de cette aventure, où les luttes d'influence entre nations européennes, et entre compagnies des Indes, dans les contrées des antipodes se mènent sans scrupules.

Il me semble qu'il y a, là, la matière au squelette d'une aventure pour Terra Incognita, à condition d'habiller ce squelette avec une chair qui ait la saveur particulière de l'univers de ce jeu.

(http://www.bedetheque.com/thb_couv/PieterHoorn01couv.jpg) (http://www.bedetheque.com/thb_couv/PieterHoorn02couv.jpg) (http://www.bedetheque.com/thb_couv/pieterhoorn03.jpg)


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 09Juin, 2010, 21:33:43
Pour ce qui est d'une inspiration sur les créatures bizarres peuplant les mers connues et inconnues, je citerais volontiers l'ouvrage de Nelson Cazeils, Monstres marins (éditions Ouest-France, collection : Histoire-Mémoire, 1998, ISBN 2737323622).

Les textes sont très agréables, et l'iconographie abondante.


(http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/grandes110/1/2/6/9782737323621.gif)


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 14Juin, 2010, 13:07:27
Merci beaucoup pour ces premières pistes, Xaramis.  :thumbsup:

Bon, je ne suis pas très BD et le graphisme de celles que tu indiques me semble un peu rédhibitoire mais je verrai au moins si ça peut se trouver à la Bibliothèque Municipale.

Le livre sur les monstres marins me tente plus. Les mystères des fonds marins est un élément à creuser dans le contexte de TI, je pense.


Titre: Re : Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 14Juin, 2010, 14:11:36
Bon, je ne suis pas très BD et le graphisme de celles que tu indiques me semble un peu rédhibitoire mais je verrai au moins si ça peut se trouver à la Bibliothèque Municipale.
C'est un graphisme un peu convenu, celui qui prévaut dans beaucoup de séries de la collection Vécu chez Glénat.


Titre: Re : Re : Des inspis ?
Posté par: Yun le 16Juin, 2010, 22:28:47


Le livre sur les monstres marins me tente plus. Les mystères des fonds marins est un élément à creuser dans le contexte de TI, je pense.

Bonjour !
Je suis d'accord. Très très très souvent les PJs se retrouvent sur une embarcation / navire / etc. L'océan est donc un « décor » capital et il me semble que pouvoir rendre les traversées plus vivantes (ou mortelles) serait intéressant ... ^^

En tout cas , merci aussi pour les sources d'inspiration !

Je n'en ai guère pour l'instant ( je relis les classique Fables, Contes, Voyages et autres Etats des Empires) mais si je trouve, je partagerai bien évidemment.


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 20Juin, 2010, 02:53:02
Je ne sais pas trop ce que vaut la BD La douane volante, de François Place, mais ce que j'en ai lu dans le blog d'Eric Nieudan (http://www.nieudan.com/quenouille/?p=436) a éveillé ma curiosité :

Citation
Le jeune Gwen, apprenti d’un rebouteux dans la Bretagne d’avant-guerre, est emmené une nuit dans la charette de l’Ankou. Il se retrouve dans un pays étrange, qui semble surgi du passé, défendu et contrôlé par la toute-puissante douane volante. Il s’y fera des amis, des ennemis, et tombera amoureux plus d’une fois. Mais retrouvera-t-il un jour son pays natal ?

La douane volante est une lecture que je recommande. Bien moins pêchue qu’un Eoin Colfer ou un Garth Nix, mais si vous avez aimé Tobie, je pense que vous aimerez Gwen. On est loin du manichéisme habituel, ce qui est raffraichissant. Bien sûr, le petit breton rencontre des méchants. En mûrissant cependant, il apprend à pardonner, voire à comprendre les gens qui lui ont fait du mal. S’il n’est pas enchanté, l’univers est enchanteur, inspiré des Pays-Bas du 17ème siècle, avec des idées un peu délirantes qui m’ont fait penser à Rêve de Dragon.

(Une référence à Rêve de Dragon, ça devrait faire réagir le compère Narbeuh. ;) )

Même Télérama en avait dit beaucoup de bien (http://www.telerama.fr/livres/la-douane-volante,51635.php).


(http://www.livraddict.com/blog/wp-content/uploads/2010/02/douane-volante.jpg)


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 21Juin, 2010, 12:04:44
Quoi qu'il advienne par la suite, l'ouverture de ce forum n'aura pas été inutile !

Ceux qui suivent les Mondes en Chantier savent déjà que David et moi sommes très fans de l'oeuvre dessiné de François Place... mais j'ignorais totalement qu'il écrivait aussi des (un  ?) roman(s).

Je vais voir ça de plus près et merci beaucoup, Xaramis !  :thumbsup:


Titre: Re : Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 21Juin, 2010, 20:58:25
Ceux qui suivent les Mondes en Chantier savent déjà que David et moi sommes très fans de l'oeuvre dessiné de François Place...
Je dois reconnaître que, non, je ne vous savais pas fans... Ce qui doit vouloir dire que je n'ai pas porté une attention particulière à vos articles parlant des créations de cet auteur.

Mais si mon aiguillage vous fait découvrir une pièce de plus qui pourrait vous plaire, tant mieux !


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 22Juin, 2010, 10:50:35
Tutut, lecteur infidèle  >:D

Encore l'été dernier, nous relations la présence de David à un atelier d'écriture animé par le maître. D'ailleurs, renseignements pris, David a bel et bien un exemplaire (dédicacé même) du livre en question. C'est au niveau de la communication interne que cela a pêché !

Pour en revenir à François Place, je crois que je vais lancer une collecte de dons pour qu'il nous dessine un bel écran du Maistre  ::)


Titre: Re : Re : Des inspis ?
Posté par: Vignemesle le 22Juin, 2010, 12:42:52
Pour en revenir à François Place, je crois que je vais lancer une collecte de dons pour qu'il nous dessine un bel écran du Maistre  ::)

Chiche ?

Vignemesle


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 22Juin, 2010, 15:09:29
Pourquoi pas une souscription un jour, qui sait ?

En attendant, la bienvenue à vous sire Vignemesle !  :D

Vous que je sais très amateur de création collective, allez donc jeter un oeil à l'occasion dans la section "Dans le ventre de Junon".


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 22Juin, 2010, 16:32:58
Pas tout à fait au cœur du sujet de Terra Incognita, mais peut-être une source dans laquelle piocher des idées : le roman policier Les nuits blanches du Chat Botté, de Jean-Christophe Duchon-Doris (éditions 10/18).

(http://img.over-blog.com/125x200/2/85/24/31/policiers-historiques/nuitsblancheschatbotte.jpg)

Un roman policier « historique » ayant pour cadre les Alpes provençales en 1700. Des meurtres en série, par un tueur qui les signe en laissant des indices qui les relie aux Contes de ma mère l’oye de Charles Perrault.
Je n’ai pas été renversé par l’intrigue, ni par le rythme du récit. La liaison entre une série de crimes et un œuvre littéraire n’est pas chose nouvelle dans un polar (divers exemples me viennent en tête, où les crimes sont liés à une œuvre de Dante, à la Bible, etc.) ; mais, forcément, ce titre avec le Chat Botté nous tire un peu plus que les autres vers l’univers de Terra Incognita.

En attendant que j'écrive moi-même une critique détaillée de ce roman dans mon blog dix-huitiémiste, diverses critiques sont trouvables sur le net. Par exemple :
http://www.lalivrophile.net/les-nuits-blanches-du-chat-botte-de-jean-christophe-duchon-doris.html
http://www.bibliosurf.com/Les-nuits-blanches-du-Chat-botte
http://perso.hirlimann.net/~ludo/blog/archives/2005/07/les_nuits_blanc.html
http://aviquesnel.free.fr/Direlire/duchond-doris_nuits%20blanches%20chat%20botte.htm
http://www.psychovision.net/livres/critiques/fiche/442-nuits-blanches-du-chat-botte-les


J'ai lu, du même auteur, et avec les mêmes "héros", L'embouchure du Mississipy (chez 10/18 également).

(http://blog.matoo.net/images/embouchure_du_mississipy.jpg)

Ce livre est plutôt tourné vers l'aspect "voyage". Cette fois, il s'agit de partir sur les traces d'un explorateur que certains accusent d'avoir rien moins que tué Cavelier de La Salle lors d'une expédition sur les rives du Mississipy (avec "i" ou "y" !).
Bon, ce roman, assez inégal, n'a pas l'intensité d'Au cœur des ténèbres de Conrad, et la recherche de l'explorateur disparu et soupçonné de meurtres manque parfois de surprise.
Mais quelques éléments peuvent en faire une inspiration pour Terra Incognita :
- ces territoires du Mississipi sont encore peu connus à l'époque, et donc propices aux rencontres déroutantes ;
- le roman met en scène les rivalités entre diverses congrégations religieuses (Jésuites et Missions, notamment) pour des raisons de pouvoir plus que de religion ;
- et le lancement d'une aventure par "j'ai une amie dont le mari est accusé d'avoir tué un célèbre explorateur, partons sur ses traces et prouvons qu'il est innocent" paraîtra totalement normal à des rôlistes !

Des exemples de critique (avant que je ne publie la mienne, là encore) :
http://blog.matoo.net/index.php/archives/2005/11/25/lembouchure-du-mississipy/
http://perso.hirlimann.net/~ludo/blog/archives/2005/07/lembouchure-du.html
http://www.lalivrophile.net/l-embouchure-du-mississipy-de-jean-christophe-duchon-doris.html


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 22Juin, 2010, 22:03:57
Je n'ai pas réussi à aller au bout de la lecture du roman Vonda McIntyre, The Moon and the Sun, que j'avais entamé, voici une demi-douzaine d'années, dans sa traduction en espagnol (La luna y el sol), et qui existe aussi en traduction française (La Lune et le Roi-Soleil).

(http://www.vondanmcintyre.com/Covers/MS_cover.gif)

Ce que je savais de l'intrigue avait suffi à éveiller ma curiosité (des explorateurs avaient ramené une créature non humaine - une sirène - à la cour de Louis XIV). Mais le roman n'a pas réussi à me prendre dans ses filets, et je n'ai pas dépassé le premier quart environ.
Un des éléments qui fait que je n'arrive pas à accrocher à ce roman est... la série de noms choisies par l'auteur pour désigner ses personnages : Marie-Josèphe de la Croix, Yves de la Croix, Lucien comte de Chrétien, etc. Bon, ça sonne peut-être "français" aux oreilles de lecteurs états-uniens, mais aux miennes, ça sonne aussi insupportable que les noms "français" que l'on trouve dans les JdR comme Privateers & Gentlemen ou 7th Sea.

Le compère Narbeuh, qui a lu le roman, en a dit ce qu'il pensait dans un billet sur le site des Pays de Nulle Part (http://www.paysdenullepart.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=52:vonda&catid=37:fiction&Itemid=53).
Je me permets d'en retirer ces quelques mots (ne vous privez surtout pas de lire la totalité de son billet !) :
Citation
Assurément, si je n’avais pas lu cet ouvrage avec l’œil pervers du rôliste en maraude, j’aurais lâché l’affaire avant le milieu du bouquin pour passer à autre chose.
J'en déduis que... je suis moins pervers que lui, puisque j'ai lâché l'affaire. ;D


Une autre assez longue critique, largement plus enthousiaste (la parole est aussi à la défense), est lisible là :
http://www.quarante-deux.org/kws/KWS33/KWS3308.html


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 23Juin, 2010, 10:09:41
Il est vrai que cette lecture avait été assez pénible dans mon souvenir.

On notera toutefois que j'en ai retenu de petits éléments dans l'uchronologie du Grand Registre, y compris un petit clin d'oeil au prénom de l'auteur.

Bref, sans rancune, Vonda  ;)


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 11Juillet, 2010, 01:04:39
Je ne sais pas ce que valent les romans de Sophie Marvaud, de sa série Le secret des cartographes (publiée chez Plon), mais les présentations par l'éditeur peuvent attirer l'attention des amateurs de Terra Incognita, pour peu qu'ils ne fuient pas à l'idée de piocher des inspis dans les collections "jeunesse".

http://www.plon.fr/ficheAuteur.php?id=25897


(http://www.yodawork.com/images/PLON/gf/9782259207898R2.gif) (http://www.yodawork.com/images/PLON/gf/9782259209656R1.gif) (http://www.yodawork.com/images/PLON/gf/9782259210324R1.gif)

Le secret des cartographes
(tome 1, 2008)
Cornelis, le grand négociant hollandais, est ruiné. La compagnie des Indes toujours avide de richesses l'envoie fonder un nouveau comptoir dans le Pacifique; à charge pour lui de découvrir le nouveau continent dont tout le monde parle à l'époque...
Pour arriver sur ces nouveaux rivages, il doit dérober des cartes, gardées comme les joyaux de la Couronne dans les plus grandes cours européennes... Il enrôle donc des espions mais, ce qu'il ignore, c'est que sous la robe de bure d'un jeune moine franciscain se dissimule une jeune femme...

A l'assaut du Pacifique
(tome 2, 2009)
Voici la suite attendue des aventures du navire L’Espérance et de son extraordinaire équipage.
Cornélis, le négociant ruiné, Apollonia, la jeune peintre, déguisée en garçon, et tous leurs compagnons continuent leur périple loin de l’Europe. A la recherche du continent caché du Pacifique, ils choisissent une route nouvelle et périlleuse.
Que découvriront-ils ? Des îlots ou une terre plus vaste ? Quels indigènes fascinants, amicaux ou hostiles rencontreront-ils ? Trouveront-ils leur destin à l’autre bout du monde ?
Et que choisira Apollonia, déchirée entre un amour puissant et l’impossibilité de révéler sa féminité dans l’univers brutal du navire ?

Piégés par l'Asie (tome 3, 2010)
La mission n'est pas terminée, l'Espérance ne rentre pas en Europe. La Companie veut encore exploiter les talents de ses cartographes. Les jeux d'alliances sont complexes entre le négociant Cornélis et la puissante Compagnie des Indes. Les compétences d'Apollonia et de Williams les placent au centre de tous les complots. Ce ne serait pas grave, si le ventre d'Appolonia ne s'arrondissait pas de semaines en semaines. Elle ne pourra bientôt plus cacher sa féminité. Or, ni les femmes ni les nouveaux-nés ne sont les bienvenus dans cette aventure... Il va encore falloir à nos héros beaucoup de ruse, de courage et de détermination pour sauver leurs vies et celle de l'enfant à naître.
Avec eux, nous tombons sous le charme de la beauté du Japon, de ses temples, des palais de Kyoto, puis nous découvrons les fastes somptueux de la cour du jeune empereur de Chine et de la Cité interdite.
Le danger rôde partout ; brigandages, trahisons, guerres, tsunami. A chaque page, le retour en Hollande semble plus compromis.
Dans ce troisième tome, la verve de Sophie Marvaud ne s'est pas tarie, bien au contraire, mais s'y ajoute une très belle vision de la responsabilité et de la solidarité que fait naître entre les protagonistes l'arrivée d'un nouveau-né. Au final, une très belle aventure humaine.


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Franck le 30Septembre, 2012, 17:59:49
Salutations !

Bien que le contexte imaginaire ne soit pas du tout le même, je me demandais si les nombreuses et superbes descriptions du Paris de la trilogie Les Lames du Cardinal (Pierre Pével) conviendraient pour inspirer un Maître dans le cours d'une narration se déroulant dans la capitale ?


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 02Octobre, 2012, 13:08:28
Salut Franck,

Je ne sais. A ma grande honte, je n'ai pas pris le temps de lire cette série.

Peux-tu nous en dire plus ?


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Franck le 02Octobre, 2012, 19:56:09
Oui, assez rapidement pour ne pas vous assommer :)

La Trilogie des Lames du Cardinal se déroule sensiblement à l'époque du roman des 3 mousquetaires. L'auteur, Pierre Pével (ayant collaboré il y a longtemps avec Siroz, notamment pour la gamme Nightprowler) est un grand passionné d'Histoire et cela s'en ressent vraiment dans le cours de son récit. Les descriptions du Paris de l'époque sont issues d'un énorme travail de documentation fourni en amont ; ce qui, associé au style très direct et figuratif, contribue à une immersion quasi instantanée dans le cours de la lecture. Beaucoup d'éléments d'urbanisme purement historiques y sont décrits (passages, ponts, lieux pittoresques). Et puis l'ambiance, l'atmosphère des endroits populaires ou plus confidentiels.

Après, il y a tout le contexte imaginaire ; une forme de Fantasy Urbaine, à mon humble avis très bien pensée, tournant autour d'une cosmogonie (le mot est un peu fort, mais vous comprendrez) vraiment originale mais néanmoins inspirée d'éléments déjà connus.

Sinon, pour le cadre général, c'est de l'aventure et de l'espionnage digne des meilleurs films de capes et d'épées. Les rapports entre les personnages centraux (une sorte de Task Force de l'époque, composée de fortes têtes) sont aussi très prenants.

Je crois savoir qu'un jdr est en cours de réalisation, ceci en relation même  avec l'auteur.

Bref, comme je découvre actuellement le XVIIIeme grâce à ton jdr (je suis loin d'être historien) auquel j'adhère à 100% ; je me demandais tout simplement si le cadre urbain/historique de Pével pouvait coller à Terra Incognita. A priori, la réponse me semblerait plutôt être oui ?

Franck,
Avide de lire le début de la campagne, Livre 3 !




Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 02Octobre, 2012, 20:59:58
Pour connaître un peu l'ambiance de Terra Incognita, je dirais que nombre de romans ou cycles romanesques qui se déroulent à Paris dans la deuxième moitié du XVIIe ou la première moitié du XVIIIe siècle peuvent servir des sources d'inspiration pour donner corps à la ville, à son peuple, ses métiers, ses rues, etc.
Les Lames du Cardinal, c'est plutôt le premier tiers du XVIIe siècle, le "Cardinal" en question étant Richelieu. La ville et le peuple parisien n'ont pas trop été bouleversés entre 1630 et 1710, mais une partie de la vie sociale a tout de même largement changé.
Pour ma part, je piocherais plutôt dans les romans ayant pour cadre la Régence, que ce soit chez Dumas ou chez d'autres. Mais piocher de l'ambiance et des descriptions chez Pével ne serait pas une faute de goût, quand même.


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Franck le 02Octobre, 2012, 21:30:04
Merci Xaramis !
Donc, pour le cadre purement urbain (architectural), ce serait du tout bon ?

Sinon pour le reste, sur le site dédié à Terra Incognita, j'ai vu la bonne nouvelle :
http://www.paysdenullepart.fr/le-sourcebook-larousse-a-nouveau-disponible/

Enjoy  :D



Titre: Re : Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 02Octobre, 2012, 22:02:22
Donc, pour le cadre purement urbain (architectural), ce serait du tout bon ?
Je pense, oui. Il faut peut-être faire attention à certains ponts, par exemple, qui ont peut-être changé entre 1630 et 1710, mais qu'importe ce genre de "petits" anachronismes dans une partie de JdR uchronique ?


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: sveinethel le 07Octobre, 2012, 20:50:05
Pour ceux qui souhaitent découvrir une substance étrange ancrée pourtant dans une certaine réalité historique je vous conseille de chercher des renseignements sur la relique du Précieux Sang à Fécamp.
Cette relique est connue depuis le XIIème siècle et a amené nombre de pèlerins soucieux de guérir eczéma, cécité, infirmités diverses et d'accéder à une vie plus longue.
Ce pèlerinage existe toujours  :o même si la relique est maintenant gardée par une fraternité de chanoines non reconnue par le Vatican.
Ce Précieux Sang serait d'origine Christique et venu dans un tronc de figuier jusqu'à cette bonne ville et oublié un temps avant d'être redécouvert au XII ème siècle donc...
Peut être qu'un alchimiste trouverait que les humeurs de ce liquide étrange auraient une autre origine et que les courants marins auraient eu bien du mal à amener de Palestine jusqu'en Normandie ce tronc de figuier ? D'où viendrait-il alors ? N'y a-t-il pas là matière à exploration ?
La fête du Précieux Sang a été crée en 1710 par la congrégation de St Maur qui le détenait alors... Pour contrer l'influence du dogme du Dieu-Soleil et ramener le peuple vers la Vraie Foi ? N'y a-t-il pas là une belle source d'antagonismes entre coteries aux intérêts divergents ?
Personnellement j'ai utilisé le sujet pour développer ma première campagne de TI. Comme j'habite à Fécamp, et mes joueurs aussi, je vais de plus exploiter les lieux et faits historiques (abbaye, manoirs, contrebandiers etc...) en les distordants  pour insuffler un intérêt particulier au lancement de la campagne. Le dépaysement lors des voyages vers les Pays de Nulle Part  qui vont s'ensuivre n'en sera que plus grand.


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Narbeuh le 11Octobre, 2012, 18:54:22
Fort bien !

N'hésite pas à faire partager cette aventure voire cette campagne aux autres Voyageurs.  :thumbsup:


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Barrin le 23Octobre, 2012, 10:31:33
Salutations,

Je pense à une BD qui, je pense, pourrait servir d'inspi pour un "pays de nulle part" et de toutes façons, je conseille vivement de la lire :) ça vaut la peine.

"La Nef des Fous" de Turf. (7 tomes + un hors série) - Édité chez Delcourt.

Synopsis
Dans le royaume d'Eauxfolles, le Grand Coordinateur ourdit un complot pour prendre le pouvoir à la place de Clément XVII (lire Ixvédeuzi) et instaurer le règne du pois rouge supplantant celui de la rayure. Dans le même temps, un trafic de coloquinthes est mis au jour par deux représentants des forces de l'ordre. Mais à qui le Coordinateur fait-il son rapport quotidien, pourquoi les oiseaux ne volent pas à Eauxfolles et où part le fou Arthur quand il disparaît ? Cet univers bigarré cache bien des secrets, car le royaume d'Eauxfolles est peut-être autre chose que ce qu'il semble être...

(http://img.over-blog.com/650x416/1/96/55/28/2009/nef-des-fous/NefDesFous_02_intrigueroiRED.jpg)
(http://p3.storage.canalblog.com/30/61/266592/36740519_p.jpg)




Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Barrin le 13Janvier, 2013, 16:05:46
Salut! E me suis offert çe splendide livre pour Noël :

http://www.laprocure.com/voyages-imaginaires-jules-verne-james-cameron-farid-abdelouahab/9782081278424.html

Une source d'inspiration je pense :)


Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 25Septembre, 2016, 23:29:06
J'ose utiliser quelques ingrédients gardés secrets pour réveiller ce fil. ;)

Le site central consacré à Terra Incognita par le compère Narbeuh publie de temps en temps des billets sur des "inspis" pour ce jeu :
http://www.paysdenullepart.fr/

N'hésitons donc pas à continuer à partager ici nos idées d'inspis, qui pourraient trouver sur le site des Pays de Nulle part une visibilité complémentaire aux yeux des amateurs du jeu.





Titre: Re : Des inspis ?
Posté par: Xaramis le 25Septembre, 2016, 23:37:00
(http://www.bedetheque.com/cache/thb_couv/Couv_154223.jpg) (http://www.bedetheque.com/cache/thb_couv/Couv_173191.jpg) (http://www.bedetheque.com/cache/thb_couv/Couv_206352.jpg)

Le chevalier mécanique, de Cédric Mainil (scénario), Mor (dessin) et Silvio Speca (couleurs) : La table d'émeraude (tome 1, 2012), Ombres et démons (tome 2, 2012), Œil pour œil (tome 3, 2014)

J'ai trouvé cette BD en flânant sur le suite de la Bédéthèque :
http://www.bedetheque.com/serie-32128-BD-Chevalier-mecanique.html

Je ne l'ai pas encore lue, mais en voyant que cela parle des temps de Louis XIV, d'automates, de Vaucanson, de "notre" monde mêlé d'aspects "fantastiques", je me laisse aller à penser que ça pourrait titiller l'imaginaire des amateurs de Terra Incognita.
Tout(e) Obéronniste ayant croisé la route de ce chevalier mécanique est bienvenu(e) pour en dire le bien ou le mal qu'il en pense !