Les Salons de la Cour

Le cimetière des parties en ligne => J'irais à Aqaba => Discussion démarrée par: cccp le 14Mai, 2009, 12:55:10



Titre: frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: cccp le 14Mai, 2009, 12:55:10
Augustin de Dieppe Seigneur de Grèges

Dauphin - Alexandre - Arthur

*Chevalier: 6
   *Le corps: 6
      *Force: 6
      *Vigueur: 7 (+1)
      *Souplesse: 6
      *Figure: 6
      *Sens 6
   *Les armes: 6
      *Le soldat: 6
         *Arbalète:
         *Arc:
         *Chasse:
         *Couteau d'armes:
         *Ecu:
         *Epée: 9  (+3)
         *Equitation: 7 (+1)
         *Esquive: 7 (+1)
         *Lance:
         *Lutte:
         *Masse:
      *Couvent:  8 (+2)
         *Siège: (+1)
         *Bataille
         *Conroi:
*Vertus chevaleresques: 6
   Loyauté:  7 (+1)
   Prouesse: 6
   Courtoisie: 5 (-1)

*Moine: 4
   *L'âme: 4
      *Volonté: 6  (+2)
      *Amour: 2 (-2)
      *Intelligence: 4
   *Le Livre: 4
      *Les arts libéraux: 3 (-1)
         *Médecine :
         *Parler une langue: français 6 (+3), grec 4 (+1), arabe 4 (+1); occitan 4 (+1)
         *Lire & écrire:
         *Mémoire:
         *Discourir:
   *Les arts sacrés : 4
      *La maison:
      *Latin: 5 (+1)
      *Démonologie:
      *Eglise: 5 (+1)
*Vœux monastiques: 4
   Pauvreté:   5(+1)
   Chasteté:  5 (+1)
   Obéissance:  3 (-1)

*Le siècle: 4
   * Marin 7  (+3)
   * Géographie ! Méditerranée 5 (+1)
*Templier: 1

*Commandements de la Règle:1
   Ne jamais frapper ni blesser un chrétien: 1
   Ne jamais prendre les armes sans autorisations: 1
   Ne jamais quitter l'habit: 1

* Humeurs
   Autoritaire (8)
   Curieux (4)
   Fier (6)

Historique

Dauphin a vécu près de la cote avec l'océan pour horizon, il est né à Dieppe. Il est fils puîné du vicomte Charles de Dieppe . Alors que les autres pages aimaient à entendre les contes et les chansons de gestes des trouvères, le petit Dauphins préfère les récits de voyages des  marins. Il traîne souvent au port, s'aventure dans les navires et rêves d'horizons lointains pleins de merveilles de trésors. Un jour il reviendra de cet orient lointain plein d'or et de gloire et là les autres comprendront à que point le petit Dauphin est valeureux.


Alexandre est pris sous l’aile protectrice d’un seigneur qui l’affectionne tout particulièrement et qui le comble de ses bienfaits : Victor de Grèges, un vieux chevalier sage. Il veut faire de son pupille préféré un chevalier à l’âme aussi solidement forgée que le corps. Sa journée est équitablement partagée en deux : étude de la Bible et de la vie des Saints, dispute philosophique et prière, puis vient le temps de l’escrime, des chevauchées, des débourrages de poulains, des dressages de chiens et de faucons, et de toutes sortes d’exercices physiques pénibles. Dans tous les cas, Alexandre est placé entre les mains d’un précepteur particulier, spécialiste de l’art qu’il enseigne, qui le tient à l’écart des autres écuyers du château. Alexandre est fier de l’attention qu’on lui témoigne, et ignore dédaigneusement ses camarades moins chanceux, sans doute indignes aux yeux du seigneur puisqu’il ne les a pas choisis. Il intègre parfaitement les valeurs d’une chevalerie orgueilleuse dont l’épée redoutable est toute entière placée au service d’un Dieu vengeur. Tous les moyens sont bons pour magnifier sa gloire.


Arthur ne vit pas de période d’errance. Peu de temps après son adoubement, Victor meurt de vieillesse. Tu reçois sa terre en apanage. Tu t’en saisit à bras-le-corps et prend tes nouvelles responsabilités très au sérieux. Dès le printemps venu, et comme tous ses pairs, il s’empare de la première querelle et part en campagne. L’été n’est qu’une succession de razzias et de petits affrontements. Ses vassaux le suivent comme un seul homme car ils apprécient son génie tactique audacieux, parfois téméraire, son inventivité héroïque, son autorité et sa fière détermination. Lorsqu’il se sait trahi, sa colère est redoutable et il n’est alors plus rien qui puisse arrêter son désir de vengeance. Car Arthur est reconnu pour sa grande loyauté, son sens extrême du devoir féodal et de la parole donnée. Son entêtement confine souvent à l’obstination bornée, jusque dans l’erreur ? Reconnaître que l’on s’est trompé, c’est comme être déloyal envers soi-même.

Après cette première saison à batailler, tu décides de réaliser un rêve d'enfant : te croiser, découvrir l'orient. Tu obliges  tes vassaux à t'accompagner, malgrès les recommandation de ta mère qui prétend ne plus jamais te revoir. Tu débarques à Ascalon en juin 11XX. Tu rejoints un chevalier franc Hugues de Gaza, qui prépare d'autres croisés un raid sur Suez. Le raid se passe mal, de nombreux croisés meurt d'autres son fait prisonnier, dont toi. Tu parvient néanmoins à t'évader. Tu restas plus de 2 jours dans le Neguev, tentant de rentrer en Judée à pied. Tu as fait un vœu : si tu survivais, tu entrerais au Temple. une caravane te trouva et tu as tenu parole.


Depuis, tu as plusieurs fois fait le voyage entr e Saint jean d'Acre, Marseille, Constantinople, Venise, Syracuse, Antioche, Nicosie, Tripoli, Ascalon,  Collioure


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 14Mai, 2009, 14:52:05
Bon, on prend cette version là, parmi les X profils que je t'ai proposés ?  :mrgreen:

Pas de souci pour moi, tu as vu que je me plie en quatre pour que le MJ soit à l'aise... Dois-je répartir mes 10 points (ai-je des consignes particulières : genre ne pas oublier l'arabe...), et choisir mes prodiges, ou as-tu encore un peu de réécriture à faire ?

Humeurs (18) : Autoritaire (6), Curieux (4), Loyal (8 ).

10 points d'ancienneté au Temple :

Amour +2 (-> 4)
Couteau d'Armes +1 (-> 7)
Epée +2 (-> 9)
Siège +1 (->9)
Parler Langues +2 (-> 5) (grec, arabe à 3 chacun)
La Maison +1 (->5)
Géographie +1 (-> 5) (ports méditerranéens : Augustin ne connait pas chaque port, mais leurs distances réciproques et les voies de navigation habituelles...)
Sans oublier : natif de Langue d'Oc (forcément, méditerranéen)

Prodiges :
Amour : Aimez-vous les uns les autres (24)
Intelligence : A toute Parole sa Récompense (18)
Volonté : La Pluie de Béthoron (22)


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: cccp le 14Mai, 2009, 18:18:26
consigne : bonus qu'aux compétence donc pas de +2 en amour :)

Ensuite attention pour le grec et l'arabe, ce sont des alphabets différent donc si tu ne prends par aussi lire & écrire tu ne sais pas le faire

Ensuite oui j'ai de la réécriture à faire. j'ai une surprise pour toi :)


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 14Mai, 2009, 19:43:22
Ah (cf p191) ? Bon, OK, tu es le MJ.

Alors :
Latin +1 (-> 5)
Esquive +1 (-> 7)

Je suis tous yeux pour la réécriture... :)

Et pour les langues, j'ai bien conscience qu'Augustin baragouine quelques mots de grec et d'arabe sans être capable de le lire : ça n'est pas le fruit d'études littéraires, mais de fréquentations de marins (+1 pour les jurons, -1 pour le vocabulaire sacré ;)).


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: cccp le 15Mai, 2009, 00:00:48
Ah (cf p191) ? Bon, OK, tu es le MJ.
Exact, je suis le MJ :)

j'aime les personnages avec leurs rides et leurs cicatrices, je ne vais pouvoir te laisser te racheter une conduite aussi facilement :)
(par ailleurs c'est pas clair ce que l'on peut augmenter, peut t'on augmenter les voeux par exemples et pour trois malheureux points augmenter son score en moine ?)

Pour l'écriture je comprends tout à fait, je voulais

Donc langues :
Occitan, grec, arabe +1 (pour un score de 4, art libéraux +1 chaque fois, ça ne change rien dans les faits mais c'est plus consistant)
épée +2
couteau +1 (pourquoi ?)
latin +1 (un vrai linguiste)
géographe Méditerannée +1
siège +1
esquive +1

Sinon je trouve que loyal comme humeur c'est foireux : c'est déjà une vertu


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 15Mai, 2009, 09:59:18
Dans le livre, c'est très clair et en gras au milieu de la page :D

OK, Augustin va manquer d'Amour. ;)

Pour l'écriture, tu voulais "être sûr", ou un truc comme ça ? Il manque la fin de ta phrase.

Parlant les langues à 4 (Même Occitan, sa langue maternelle ?), c'est du "passable" : autrement dit un bon gros accent bien reconnaissable, mais pas de problème d'expression sur les sujets courants.

(couteau : parce que c'est une arme bien plus facile à trouver "à l'improviste" (argument méta-jeu), et que c'est l'arme la plus fréquemment trouvée sur les bateaux ou les ports (arguments RP).) :)

Pour les Humeurs, comme je suis toujours un vrai caméléon à ton service, je transmute : Autoritaire (8.), Curieux (4), Fier (6). Hm. Il commence à devenir très guindé, le frère Augustin : fier, autoritaire, peu d'Amour...  ::)


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: cccp le 15Mai, 2009, 12:52:54
Je vais préciser ma version des langues pour tous et ta langue maternelle est le français pas l'occitan.


Sinon nous (Kynan, CCCP et Augustin) sommes d'accord, le couteau est une arme de combat improvisé, une arme de "dirty figth", une arme d'assassin. Augustin s'en entraîne à le man,ier en connaissance de cause


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 15Mai, 2009, 13:41:43
Va pour le français.

Tu as raison, le couteau ne semble pas une idée géniale, selon Augustin (je n'avais pas conscience que nous étions si nombreux ici ;)). Remplaçons donc :
Couteau +1 par Chasse +1 (un reste de sa vie pré-monastique)

C'est plus logique.

Citation
Donc langues :
Occitan, grec, arabe +1 (pour un score de 4, art libéraux +1 chaque fois, ça ne change rien dans les faits mais c'est plus consistant)
Epée +2
Chasse +1
Latin +1
Géographie Méditerranée +1
Siège +1
Esquive +1


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: cccp le 15Mai, 2009, 17:21:39
Oh, mais moi j'accepte tout à fait.

Et +1 en Chasse ce n'est pas un reste, d'avant la vie de moine. Ton reste d'avant la vie de moine c'est déjà chasse : 6.
t'as de beaux restes.

+1 c'est quellque chose qui a été travaillé depuis : une traque de 1 mois dans le désert avec un frère cynophile par exemple.
Par contre passer de 6 à 7 ne t'apporte pas grand chose : toi tu es un peu meilleur, au niveau du groupe, ça n'apporte rien, il y a déjà des chevaliers qui savent faire
tu as déjà des chevaliers à 7 en chasse donc tu  n'apportes rien au groupe.



Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 15Mai, 2009, 18:09:52
Ah ! Alors si je monte Marin de +1 à +2, là je suis sûr de taper dans une exclusivité. ;)

Citation
Donc langues :
Français, grec, arabe +1 (pour un score de 4, art libéraux +1 chaque fois, ça ne change rien dans les faits mais c'est plus consistant)
Epée +2
Marin +2
Latin +1
Géographie Méditerranée +1
Siège +1
Esquive +1


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 17Mai, 2009, 14:42:40
J'attends la suite avec impatience...

Bon, pour expliquer son côté maritime + la connaissance de la Méditerrannée + la langue Oil et pas Oc, on peut supposer que la mère d'Augustin est de langue d'Oïl, et que c'était la langue parlée à la maison. Je n'ai pas déterminé son nom de famille, mais je peux en trouver un si tu n'as rien.
Par contre, il est peu probable qu'il ait pu se nourrir des récits de marins en langue d'oil... ni en latin. Des marins grecs sur la côte d'azur ? Pas impossible... Sinon on vire le grec pour le remplacer par la langue d'Oc (et comme ça Augustin pourra être un traducteur entre Templiers nordiques et méditerranéens). Il est probable, au vu de son historique, qu'Augustin soit plus que simple chevalier en France (Baron ?), même si ça ne lui apporte strictement rien au Temple (mais une forme de renommée chez ceux de sa région de passage en Terre Sainte ?)


(Nota :  si le souhait d'imposer la langue d'Oil comme langue commune est purement méta-jeu, alors on peut aussi considérer qu'on parle tous plutôt la langue d'Oc ? A voir selon les historiques des autres...)


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: cccp le 17Mai, 2009, 20:11:44
j'ai l'impression qu'il y a une incompréhension quelque part.  Pourquoi tiens tu autant à parler occitan.
Pourquoi ne pas simplement l'avoir appris une fois arrivé au temple ?

Sinon les 10 points pour augmenter tes compétences, viennent de ton entrée au temple.

Bon sinon, j'édite ton historique


Titre: Re : frère Augustin (Kynan)
Posté par: Kynan le 17Mai, 2009, 23:05:05
Ben, j'ai du mal à m'expliquer qu'un languedoillien puisse connaitre la Mediterrannée... Bon, je ne ferais as un blocage dessus.

Mais si, comme tu le suggère, j'ai appris l'occitan au Temple, alors il faut bien que j'y consacre un point ?

OK, je lis l'historique...


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: Kynan le 18Mai, 2009, 14:12:02
(humble remise en forme)

Historique

Augustin de Dieppe a vécu près de la cote avec l'océan pour horizon, il est né à Dieppe. Il est fils puîné du vicomte Charles de Dieppe . Alors que les autres pages aimaient à entendre les contes et les chansons de gestes des trouvères, le petit Dauphins préfère les récits de voyages des  marins. Il traîne souvent au port, s'aventure dans les navires et rêves d'horizons lointains pleins de merveilles de trésors. Un jour il reviendra de cet orient lointain plein d'or et de gloire et là les autres comprendront à que point le petit Augustin est valeureux.


Augustin est pris sous l’aile protectrice d’un seigneur qui l’affectionne tout particulièrement et qui le comble de ses bienfaits : Victor de Grèges, un vieux chevalier sage. Il veut faire de son pupille préféré un chevalier à l’âme aussi solidement forgée que le corps. Sa journée est équitablement partagée en deux : étude de la Bible et de la vie des Saints, dispute philosophique et prière, puis vient le temps de l’escrime, des chevauchées, des débourrages de poulains, des dressages de chiens et de faucons, et de toutes sortes d’exercices physiques pénibles. Dans tous les cas, Augustin est placé entre les mains d’un précepteur particulier, spécialiste de l’art qu’il enseigne, qui le tient à l’écart des autres écuyers du château. Alexandre est fier de l’attention qu’on lui témoigne, et ignore dédaigneusement ses camarades moins chanceux, sans doute indignes aux yeux du seigneur puisqu’il ne les a pas choisis. Il intègre parfaitement les valeurs d’une chevalerie orgueilleuse dont l’épée redoutable est toute entière placée au service d’un Dieu vengeur. Tous les moyens sont bons pour magnifier sa gloire.


Augustin ne vit pas de période d’errance. Peu de temps après son adoubement, Victor meurt de vieillesse. Il reçoit sa terre en apanage. Et s'en saisit à bras-le-corps et prend ses nouvelles responsabilités très au sérieux. Dès le printemps venu, et comme tous ses pairs, il s’empare de la première querelle et part en campagne. L’été n’est qu’une succession de razzias et de petits affrontements. Ses vassaux le suivent comme un seul homme car ils apprécient son génie tactique audacieux, parfois téméraire, son inventivité héroïque, son autorité et sa fière détermination. Lorsqu’il se sait trahi, sa colère est redoutable et il n’est alors plus rien qui puisse arrêter son désir de vengeance. Car Augustin est reconnu pour sa grande loyauté, son sens extrême du devoir féodal et de la parole donnée. Son entêtement confine souvent à l’obstination bornée, jusque dans l’erreur ? Reconnaître que l’on s’est trompé, c’est comme être déloyal envers soi-même.

Après cette première saison à batailler, il décide de réaliser un rêve d'enfant : se croiser, découvrir l'orient. Il oblige  ses vassaux à l'accompagner, malgré les recommandation de sa mère qui prétend ne plus jamais le revoir. Il débarque à Ascalon en juin 11XX. Il rejoint un chevalier franc, Hugues de Gaza, qui prépare avec d'autres croisés un raid sur Suez. Le raid se passe mal, de nombreux croisés meurent, d'autres son fait prisonniers, dont Augustin. Il parvient néanmoins à s'évader, restant plus de 2 jours dans le Neguev, tentant de rentrer en Judée à pied. Il fit alors un vœu : s'il survivait, il entrerait au Temple. une caravane le trouva et il a tenu parole.


Depuis, Augustin a plusieurs fois fait le voyage entre Saint-Jean-d'Acre, Marseille, Constantinople, Venise, Syracuse, Antioche, Nicosie, Tripoli, Ascalon, Collioure.


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: cccp le 18Mai, 2009, 18:57:20
Ben, j'ai du mal à m'expliquer qu'un languedoillien puisse connaitre la Mediterrannée... Bon, je ne ferais as un blocage dessus.

Cf historique :)

sinon tu n'as fait que remplacer le petit Dauphin, Alexandre et Arthur par Augustin ? Ai je zappé autre chose ?


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: Kynan le 18Mai, 2009, 20:16:11
Historique parfait. Vive Dieppe !

Je n'ai fais qu'harmoniser les noms (mettre Augustin en lieu et place des profils) et les conjugaisons (tout mis à la 3e personne, y'avais des "tu" qui se baladaient dedans).
Tu n'as rien zappé (ouf, il n'a pas lu le passage où je déclare qu'Augustin est un fils naturel du Pape, qu'il a des pouvoirs surnaturels et qu' a une tenue de Templier bleue, moulante avec un slip rouge  :mrgreen:)


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: cccp le 18Mai, 2009, 21:14:11
ouf, il n'a pas lu le passage où je déclare qu'Augustin est ...
Ne me donne pas d'idée

Citation
un fils naturel du Pape,
Tu serais exclus du Temple : un chevalier templier doit être conçu dans le mariage et être d'ascendance noble. Le fils du pape est forcément un bâtard, il ne peut donc pas être templier.

Maintenant que tu y penses, Victor de Grèges a toujours été très proche de ta mère, même avant ta naissance. C'est d'ailleurs elle qui a insisté pour qu'il soit ton chevalier-tuteur, période pendant laquelle
il t'appelait sons fils. Victor n'a jamais été marié.

NB : je ne plaisante pas, tu me donne une proposition de jeu, je l'exploite.

Citation
qu'il a des pouvoirs surnaturels
Ben oui, tu as trois prodige comme tout le monde

Citation
a une tenue de Templier bleue, moulante avec un slip rouge 
dois je te rappeler le troisième  commandement du temple :   "Ne jamais quitter l'habit".


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: Kynan le 19Mai, 2009, 08:44:31
 :lol:
Le temple n'interdit pas de recouvrir l'habit par un autre.

OK pour Victor. Mais ça va être compliqué pour que cette histoire remonte jusqu'en Terre Sainte. Disons que ça peu donner quelques tracas intérieurs à Augustin...



Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: cccp le 19Mai, 2009, 12:42:55
Le temple n'interdit pas de recouvrir l'habit par un autre.

mmm
si.
L'habit est un uniforme, on ne doit pas porter d'autre.
N'oublie pas qu'au moyen âge, l'habit fait le moine.
La vêture des gens indiquent leur statut social. Il y a de nombreuses lois dîtes somptuaires qui empêche certaines catégorie social de porter certaines couleurs ou certaines matières. Ne pas porter l'habit c'est quelque part nier le fait d'être templier et porter les habits d'une autre "caste" c'est se faire passer pour un membre de cette "caste".


Citation
OK pour Victor. Mais ça va être compliqué pour que cette histoire remonte jusqu'en Terre Sainte. Disons que ça peu donner quelques tracas intérieurs à Augustin...
Tu as laissé des vassaux lors ton raid vers Suez, certains sont mort d'autres nt été capturés. Tu n'as pas de nouvelles d'eux. Peut être sont ils restés.


Il est temps que je te présente ton  écuyer : Roger. Il est grand, doux, rêveur, calme, lent, gentil, taciturne, obéissant. Il a déjà terminé sa croissance. La seule chose qui te gêne chez lui, c'est qu'il a toujours la bouche légèrement ouverte, ce qui lui donne un air particulièrement stupide


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: Kynan le 19Mai, 2009, 14:09:32
A Dieppe, l'hiver, on porte d'épais manteaux de fourrure. Par dessus l'habit, sinon on meurt de froid, et Notre Seigneur ne veut pas que des chrétiens aussi utiles que les Templiers meurent de bêtise (oui, Augustin est fier (6), oui, il n'obéit pas si facilement (Autoritaire 8, Obéissance 3)).

Ici, en Terre Sainte, la neige est rare... Mais les montagnes sont hautes, et certaines nuits sont fraiches. Alors, s'il se trouve que je n'ai pas mon manteau de l'Ordre sur moi, j'accepterai celui d'un autre, comme j'aurais partagé le mien ainsi que le fit Saint Martin.
(http://www.impens.com/img/L078.jpg)   :mrgreen:



Bienvenue, Roger.

(tiens ça me permet de placer tout ce que je sais de Ch'timi : "Clakeud'bouc, ch'ti" = "Claque ta bouche, petit" = "ferme ta bouche, petit"
Je sais, Dieppe n'est pas en pays ch'ti, mais vu de Jérusalem, hein... Et je ne connais pas de patois haut-normand)


Clakeud'bouc, ch'ti !
Augustin est secrètement persuadé qu'on lui a imposé Roger comme un boulet pour le freiner. Il n'estime que peu son ecuyer, et le traite à peine comme un domestique. Mais l'agressivité qu'Augustin peut parfois déployer se brise sur l'indolence de Roger comme une tempête dans le désert : faute d'obstacle où s'accrocher, elle passe.
Combien de fois, Augustin, furieux contre son écuyer (de façon justifiée ou non) est arrêté net par l'air ahuri de ce dernier ? Il jette un "Clakeud'bouc !" méprisant avant de se détourner.


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: cccp le 19Mai, 2009, 18:25:26
Le manteau fait parti du paquetage. Comme à l'armée, tu as le manteau règlementaire, tu ne dois pas utiliser d'autres manteau.

Sinon je note l'idée de la sortie par grand froid sans manteau. Je ne suis pas assez pervers et tatillon  pour y avoir pensé de moi-même :)

Et pour Roger, c'est tout à fait ça


Titre: Re : frère Augustin de Dieppe (Kynan)
Posté par: Kynan le 23Février, 2010, 10:46:17
Au moins aussi important que Roger, dans l'esprit d'Augustin, ses chevaux (enfin, ceux qui lui ont été confiés) :

le Destrier : Tonnerre. Fier et ombrageux, il n'hésite pas à écraser un pied aventureux qui pénètrerait dans "son espace".

le Palefroi : Mistral. Bien plus farouche, Mistral est par contre assez véloce, et surtout très endurant.

Le Roncin : Gros-Cul. Ainsi nommé par dérision par Augustin, Gros-Cul est calme et placide. Roger le monte habituellement, sauf lorsqu'il est trop chargé pour laisser une place à l'écuyer.